liserer liserer
liserer Audemars Piguet
liserer
liserer liserer

L'histoire de Audemars Piguet

1875-1882 : En 1875, deux jeunes hommes passionnés de Haute Horlogerie, Jules-Louis Audemars (1851-1918) et Edward-Auguste Piguet (1853-1919), unissent leurs compétences afin de concevoir et produire des montres compliquées à la Vallée de Joux, Alors que J-L. Audemars se charge de la conception des mouvements, E-A. Piguet mène les opérations financières et commerciales. L'histoire de la Manufacture Audemars Piguet est profondément ancrée dans cette région, berceau de la Haute Horlogerie.

1883-1894 : Au fil des ...
LIRE LA SUITE

LE CHOIX DE MY WATCHSITE

LES COLLECTIONS

Résultats 1 - 100 sur 101.
Résultats 1 - 100 sur 101.

L'histoire de Audemars Piguet

1875-1882 : En 1875, deux jeunes hommes passionnés de Haute Horlogerie, Jules-Louis Audemars (1851-1918) et Edward-Auguste Piguet (1853-1919), unissent leurs compétences afin de concevoir et produire des montres compliquées à la Vallée de Joux, Alors que J-L. Audemars se charge de la conception des mouvements, E-A. Piguet mène les opérations financières et commerciales. L'histoire de la Manufacture Audemars Piguet est profondément ancrée dans cette région, berceau de la Haute Horlogerie.

1883-1894 : Au fil des années, la Manufacture se développe. Détermination, imagination et discipline mènent rapidement au succès. La Manufacture se spécialise dans l'art des montres à sonnerie. Peut-être parce que le son cristallin de ces merveilles musicales résonne d'autant mieux dans la sérénité des hivers enneigés.

1895-1920 : Durant la première décennie du XXe, l'entreprise prospère et embauche, si bien qu'une extension des locaux s'impose dès 1907. Jouxtant le siège de la société, la nouvelle usine accueille jusqu'à soixante-dix ouvriers. Cette période favorable prend fin à l'approche du premier conflit mondial. La Manufacture doit alors affronter d'importantes difficultés.

à partir de 1918, les fils des fondateurs poursuivent le travail entrepris par leurs pères. Paul-Louis Audemars et Paul-Edward Piguet affinent leurs connaissances dans la fabrication des montres-bracelets et conçoivent de nouveaux mouvements sophistiqués. Ils récoltent bientôt le fruit de leurs efforts : les montres-bracelets serties pour dames et les modèles compliqués pour homme remportent un franc succès.

1921-1935 : La Manufacture évoque l'effervescence des années folles avec ses montres joaillières pour dames.

Après l'Art nouveau, l'Art déco privilégie la recherche des lignes sobres et géométriques. Rompant avec la lecture analogique de l'heure, la Manufacture Audemars Piguet produit les premières montres à heures sautantes et devient le spécialiste incontesté de ces affichages hors du commun. à la suite de l'effondrement de Wall Street en 1929, la Manufacture traverse une crise importante. Dès 1933, le fils de Paul-Louis Audemars, Jacques-Louis Audemars, donne un nouvel élan à la production.

1936-1953 : La production de chronographes apporte un nouveau souffle à la production. Mais la marche des affaires est ralentie par la Seconde Guerre mondiale. Au sortir du conflit, une réorganisation s'impose. Les montres extra-plates sobres et élégantes côtoient désormais les pièces traditionnelles haut de gamme. En 1949, Audemars Piguet participe pour la première fois à la Foire suisse d'échantillons de Bâle.

1954-1971 : Georges Golay devient directeur commercial en 1962 puis, de 1966 à 1987, administrateur délégué et directeur commercial. Commence alors une ère de prospérité et de formidable audace créative. La distribution est renforcée grâce à un réseau d'agents. La Manufacture poursuit ses efforts dans la fabrication des montres compliquées tout en se montrant attentive à l'air du temps. C'est ainsi que l'ensemble de ses produits rencontre bientôt un succès international.

1972-1983 : Bouleversant les codes de la Haute Horlogerie, Audemars Piguet crée la Royal Oak, première montre sportive haute de gamme en acier, reconnaissable à sa lunette octogonale dotée de huit vis hexagonales, son cadran guilloché et son bracelet intégré. Une véritable révolution dans le monde de l'horlogerie.
La lunette octogonale et le fond sont chevillés par huit vis hexagonales sur la lunette et huit écrous apparents sur le fond.

6 septembre 1651 : poursuivi par les troupes de Cromwell, Charles II, futur roi d'Ecosse, d'Angleterre et d'Irlande, trouve refuge dans les branches d'un chêne. Appelé plus tard 'Chêne royal', cet arbre devient un symbole de protection et de puissance. Entre 1769 et 1914, la flotte britannique baptisera quatre de ses bâtiments H.M.S Royal Oak. La coque de l'un d'eux est renforcée de plaques d'acier et les sabords de ses canons sont de forme octogonale.

1984-1991 : Audemars Piguet n'a de cesse de proposer des garde-temps remarquables, alliant tradition et innovation : la première montre-bracelet automatique extra-plate avec tourbillon en 1986, la première montre-bracelet affichant l'heure d'un second fuseau horaire ou encore la Star Wheel avec indication sectorielle de l'heure par trois disques saphir. La Manufacture poursuit sa quête de l'excellence sur les greens, en s'associant au golfeur Nick Faldo, et sur mer, en soutenant UBS Switzerland skippé par Pierre Fehlmann.

1992-1998 : En 1992, la Manufacture crée la Fondation Audemars Piguet. Née dans la vallée de Joux, elle s'est développée au cœur d'une nature à la beauté sauvage et épargnée. Attachée à ces paysages, elle décide de contribuer activement à la conservation des forêts dans le monde et de sensibiliser les jeunes générations à cette cause.

En 1992, le célèbre octogonal Royal Oak est réinterprété dans une version sport extrême : la collection Royal Oak Offshore est née. Audacieuse et futuriste, cette ligne propose des montres aux boîtiers surdimensionnés et marie l'acier au caoutchouc. Audemars Piguet présente le premier mouvement grande et petite sonnerie et répétition à quarts sur deux timbres à remontage manuel intégré dans une montre-bracelet.

La collection Millenary, avec son inimitable boîtier ovale, est lancée en 1996. La même année, le joueur d'échecs Garry Kasparov devient ambassadeur de la marque. Le modèle Millenary Garry Kasparov, doté d'un second fuseau horaire et de l'indication de la réserve de marche, voit le jour en 1998, en l'honneur cet époustouflant tacticien.

1999-2001 : Dès 1999, Audemars Piguet relève le défi de créer huit chefs-d'oeuvre en édition limitée de vingt exemplaires qui, réunis, constituent la collection Tradition d'Excellence. Chacun de ces modèles se doit de faire reculer les limites de l'art horloger. Première étape de cette odyssée : la montre-bracelet répétition minutes, tourbillon et chronographe à rattrapante Jules Audemars en platine 950.

C'est avec un grand résolument tourné vers l'avenir qu'Audemars Piguet fête son 125ème anniversaire : un nouveau bâtiment est inauguré au Brassus pour abrite ses ateliers et les horlogers donnent naissance au Dynamographe Jules Audemars qui, pour la première fois au monde, associe une grande sonnerie par carillon sur trois timbres à un dynamographe.

Toujours passionnée par le monde nautique, la Manufacture s'engage aux côtés de Be hAPpy, premier défi suisse prenant par à l'America's Cup, et crée la Royal Oak City of Sails.

2002-2003 : Les mécanismes exclusifs Audemars Piguet les plus sophistiqués sont conçus et fabriqués au Locle, à la Manufacture Audemars Piguet Renaud et Papi (APRP). Ce site de production s'agrandit en 2002 et multiplie ainsi par trois sa superficie.

En 2002, la collection Royal Oak fête ses 30 ans. Elle s'offre le garde-temps de tous les superlatifs : la Royal Oak Concept à remontage manuel, avec dynamographe, tourbillon, indication de la réserve de marche linéaire et sélecteur de fonction. Boîtier en alacrite 602, lunette en titane et bracelet en kevlar.

Après End of Days, en 1999, Audemars Piguet accompagne à nouveau Arnold Schwarzenegger en 2003. Dans Terminator 3, l'acteur porte le Chronographe Royal Oak Offshore T3, la plus grande pièce de la ligne Offshore jamais fabriquée par les maîtres horlogers du Brassus.

En 2003, le défi suisse Alinghi gagne la 31e America's Cup et rapporte l'aiguière d'argent en Europe. Un fabuleux exploit que la Manufacture Audemars Piguet a soutenu avec un enthousiasme sans égal et qu'elle commémore avec le Chronographe Royal Oak City of Sails.

2004 : L'année 2004 est dédiée à toute les Femmes du Monde. Princesses, voyageuses ou belles du jour, Audemars Piguet les pare de ses plus belles montres et de ses plus beaux bijoux.

2005
: Après plusieurs années de développement, Audemars Piguet présente son calibre exclusif 3120 à remontage automatique : seconde au centre à entraînement direct, meilleure fiabilité grâce au pont de balancier traversant et précision de marche accrue.

Tradition, excellence, audace : c'est sur ces trois valeurs qu'Audemars Piguet fonde son partenariat avec le constructeur automobile Maserati. à l'occasion du 90ème anniversaire de la célèbre firme italienne, Audemars Piguet propose la Dual Time Millenary Maserati.

2005-2007 : La collection Millenary, avec son boîtier ovale et son cadran décentré, s'enrichit de nouveaux modèles : la Millenary MC12 rend un hommage audacieux au bolide signé Maserati, la pièce N°5 de la Tradition d'Excellence affiche un sublime esprit d'inventivité et, dans la ligne dames, un graphisme ultramoderne s'impose.

La boutique Audemars Piguet à Bal Harbour, Miami, est inaugurée en 2006. Ce nouvel écrin annonce de nombreuses autres ouvertures à travers le monde.

Le 3 juillet 2007, Alinghi bat le challenger Emirates Team New Zealand 5 à 2 et remporte ainsi la 32e America's Cup. Extrêmement fière d'avoir assisté à cette seconde victoire consécutive, la Manufacture Audemars Piguet rend hommage au Defender avec le Chronographe Royal Oak Offshore Alinghi Team.

Le Groupe Horloger Audemars Piguet en 2007 :
- 810 collaborateurs : 610 en Suisse et 200 à l'étranger
- Une dizaine de filiales de distribution
- Douze boutiques dans le monde entier

Trois sites de production :
- Le Brassus : SA de la Manufacture d'Horlogerie Audemars Piguet & Cie
- Le Locle : Audemars Piguet (Renaud et Papi) SA
- Meyrin : Centror SA

Plus de 26'000 montres produites chaque année.
Un nouveau bâtiment industriel est prévu pour la fin 2008. La nouvelle Manufacture des Forges s'inscrit dans une démarche de développement durable destinée à ménager l'environnement et à protéger la santé des utilisateurs. Elle permettra de faire face à la croissance constante de l'entreprise en maintenant l'indépendance du groupe chère à Audemars Piguet.