liserer liserer
liserer Montblanc
liserer
liserer liserer

Histoires de Montblanc, Montblanc Montre S.A. et de Minerva

Montblanc / Montblanc Montre SA

1906 :
Le papetier Claus-Johannes Voss, le banquier Alfred Nehemias, tous deux hambourgeois, et l'ingénieur berlinois August Eberstein se lancent dans la production de stylos plume. C'est en créant cette 'Joint Venture' qu'ils posent la première pierre d'une future étoile internaltionale, la société Montblanc.

1913 : L'étoile Montblanc devient le logo de la marque. Tous les stylos fabriqués par la 'Simplo Filler Pen Company' portent désromais cette étoi...

LIRE LA SUITE

LES COLLECTIONS

Résultats 1 - 42 sur 42.
Résultats 1 - 42 sur 42.

Histoires de Montblanc, Montblanc Montre S.A. et de Minerva

Montblanc / Montblanc Montre SA

1906 :
Le papetier Claus-Johannes Voss, le banquier Alfred Nehemias, tous deux hambourgeois, et l'ingénieur berlinois August Eberstein se lancent dans la production de stylos plume. C'est en créant cette 'Joint Venture' qu'ils posent la première pierre d'une future étoile internaltionale, la société Montblanc.

1913 : L'étoile Montblanc devient le logo de la marque. Tous les stylos fabriqués par la 'Simplo Filler Pen Company' portent désromais cette étoile unique dpnt les lignes arrondies représentent le sommet enneigé du Mont Blanc, le plus haut sommet d'Europe, symbole de l'engagement de la marque en faveur de la plus haute qualité et du plus haut niveau de l'artisanat européen.

1924: Le lancement du légendaire modèle Meisterstück marque le début d'un succès international qui en fera le stylo le plus célèbre du monde. Le stylo plume Meisterstück 149 ne tarde pas à s'imposer comme le véritable symbole de la culture de l'écriture et comme une icône de style incarnant une beauté parfaite et intemporelle.

1926: A la fin des années 20, 'Montblanc' se développe rapidement pour devenir une marque reconnue dans plus de 60 pays. C'est l'époque des campagnes publicitaires spectaculaires, qui mettent notamment en scène des voiturse surmontées d'un stylo plume géant et du logo Montblanc, et des premiers avions publicitaires, qui donnent à la marque une nouvelle dimension.

1935 : En lançant une garantie 'à vie' pour son Meisterstück, Montblanc témoigne de son engaement envers les clients qui choisissent la qualité la meilleure. Montblanc ajoute à l'Ecriture la Maroquinerie en rachetant un fabricant d'articles en cuir situé à Offenbach, en Allemagne. Montblanc produit également des accessoires de bureau à son nom.

1996 : Montblanc fait une entrée très remarquée dans l'univers de la bijouterie grâce à la collection Meisterstück Petite Bijouterie, composée d'accessoires de style pour l'homme.

1997 : Montblanc s'attire l'attention et la reconnaissance des plus grands bijoutiers-joailliers du monde à l'occasion de sa toute première participation au Salon Internationnal de la Haute Horlogerie, à Genève.
La société Montblanc Montre S.A. est fondée dans la ville de Le Locle, au coeur de l'industrie horlogère suisse, afin de perpétuer l'engagement de la marque dans l'artisanat de maître et de respecter les critères de qualité imposés aux montres Meisterstück.

2000: La collection Meisterstück Sports s'enrichit de sept montres racées, robustes et fonctionnelles grâce auxquelles elle atteint son apogée.

2002: Introduction du nouveau concept de boutiques Montblanc, avec l'ouverture d'un magasin-vedette sur la plus célèbre avenue du monde, les Champs Elysées à Paris.
Présentation de la première montre rectangulaire créée par Montblanc - la toute nouvelle collection PROFILE - lors du Salon International de la Haute Horlogerie, à Genève.

2003: Montblanc présente StarWalker, la nouvelle gérération de stylos, ainsi que la collection de montres TimeWalker, deux lignes conçues pour les hommes cosmopolites, dynamiques et amoureux de la 126:pureté esthétique.

2007: Montblanc s'associe à Minerva, une manufacture horlogère suisse fondée en 1858, afin de préserver près de 150 ans d'expertise horlogère suisse. La collection Montblanc Villeret 1858 signe l'avènement d'une nouvelle ère dans l'histoire de Montblanc.
Une alliance parfaite entre deux entreprises qui atteignent les plus hauts standards d'artisanat et d'expertise dans la fabrication de leurs produits. De telles ambitions requièrent une passion et un dévouement infinis de la part des maîtres artisans. Résutat: des garde-temps uniques, qui resteront de précieux exemples d'une perfection rare.

Minerva

De la création de la manufacture à l'Institut Minerva de Recherche en Haute Horlogerie

En 1858, Charles-Yvan Robert et Hyppolite Robert fondent une fabrique d'horlogerie à Villeret, dans le vallon de St-Imier, dans le canton du Jura Bernois. On se trouve alors au début de l'évolution qui fera de la Suisse le pays leader de l'industrie horlogère dans le monde. Comme la plupart des horlogers de l'époque, les Robert sont d'abord des établisseurs : ils achètent des ébauches, des composants, des boîtiers, des cadrans, etc. auprès de tiers et s'en servent pour fabriquer leurs propres montres. Ce sont des montres de haute qualité, équipées essentiellement d'un échappement à cylindre et d'un nouveau dispositif permettant le remontage et la mise à l'heure à l'aide d'une couronne de remontoir, qui peu de temps après deviendra célèbre au-delà des frontières suisses, comme en témoignent les diplômes remportés par l'entreprise C. Robert dans les expositions universelles d'Anvers (1885) et de Paris (1889).

Le 30 juillet 1887, la marque Minerva - dont le logo représente la pointe d'une flèche - est déposée auprès de l'Office Fédéral de la Propriété Intellectuelle. Vers la fin du 19e siècle, avec l'entrée de la deuxième génération des Robert dans l'entreprise, celle-ci se transforme en une manufacture complète, qui développe et fabrique ses propres ébauches, produit elle-même ses boîtiers et maîtrise toutes les techniques importantes pour la fabrication de montres en son propre nom. Les fils du fondateur de l'entreprise Charles-Yvan Robert renforcent l'indépendance de l'entreprise en se spécialisant dans davantage de produits.

En 1902 démarre la production de la première montre de poche avec échappement à cylindre développée en interne. Au cours des dix années suivantes, une bonne douzaine d'ébauches propres sont construites. Il s'agit de montres avec un échappement à cylindre ou à ancre, avec des fonctions de chronographe et de compteurs, dont le levier en acier présente déjà les caractéristiques de forme typiques qui, aujourd'hui encore, distinguent les chronographes Minerva des autres marques. Le mouvement d'horlogerie à 19 lignes du calibre 19-3, qui donnera lieu à d'autres montres, devient particulièrement célèbre.

En 1909, l'entreprise est l'une des premières manufactures à fabriquer un mouvement d'horlogerie prévu spécialement pour les nouvelles montres à bracelet, de plus en plus répandues. Cet envol technique est toutefois accompagné de revers de fortune dans la famille des Robert, qui par la suite se retireront progressivement de l'entreprise.

En 1929, l'entreprise est renommée Minerva SA.

La manufacture est rachetée le 12 juin 1935
par MM. Charles Haussener et Jacques Pelot, employés depuis 1921 chez Minerva, et change définitivement sa raison sociale pour devenir Minerva SA : M. Haussener devient chef de la production d'ébauches et le technicien horloger M. Pelot est responsable du service de développement. M. Pelot, un fignoleur talentueux, élargit la gamme de produits et conçoit, entre autres, un compteur mécanique avec un calibre 19-14, réf. 42 à 19 lignes qui, avec 360 000 alternances par heure (50 Hertz), peut mesurer le temps avec une précision au centième de seconde.

Renonçant à suivre la tendance générale du marché et à modifier en conséquence sa structure industrielle, Minerva conserve son infrastructure fortement artisanale, qui convient parfaitement pour des petites séries exclusives. Elle est ainsi l'une des rares manufactures qui disposent toujours des maîtres horlogers, des outils d'origine et du savoir-faire nécessaire pour fabriquer des garde-temps dans la pure tradition horlogère suisse.

En 2007, Minerva devient l'Institut Minerva de Recherche en Haute Horlogerie sous la responsabilité de la maison Montblanc, garante elle-aussi de l'horlogerie de précision classique et des techniques et particularités horlogères traditionnelles. Minerva peut ainsi se concentrer entièrement sur sa véritable vocation : l'art horloger au plus haut degré de la perfection, avec des techniques artisanales, dans l'authentique tradition horlogère suisse et avec une extrême qualité de fabrication. Il est bien évident qu'un tel mode de production ne peut permettre que la fabrication de petites séries.

Dès 2007, Montblanc effectue d'importants investissements pour préserver cette expérience et ces techniques irremplaçables et les conserver pour les générations futures d'amateurs de montres. L'objectif poursuivi avec l'Institut est de préserver et d'étendre ces précieuses compétences pour leur redonner une nouvelle importance. L'accent est mis en particulier sur la formation. Ainsi, l'Institut veut devenir un lieu ouvert et vivant de rencontre et d'échange d'idées, une sorte de vivier qui transmet aux jeunes horlogers les anciennes traditions, les techniques développées pendant des générations, l'expérience et la mentalité des véritables maîtres horlogers. C'est à cette fin qu'a été créée la Fondation Minerva de Recherche en Haute Horlogerie, dont le capital de fondation a été mise à disposition par Montblanc. Elle a déjà commencé cette année par le financement et le soutien logistique de premiers projetsà but non lucratif. Des expositions, des séminaires et des rencontres sectorielles sont également prévues, pour rendre accessible au plus grand nombre d'intéressés les compétences de l'Institut.

2009: l'Institut Minerva de Recherche en Haute Horlogerie fabrique ses propres spiraux.

La rénovation ne s'est pas limitée à la restauration de l'aspect extérieur. Lors des importants travaux de construction, un nouvel atelier a également été installé, grâce auquel la manufacture a réalisé un rêve longuement caressé : la fabrication complète de spiraux en interne. L'Institut Minerva de Recherche en Haute Horlogerie fait ainsi partie des manufactures les plus exclusives au monde, car seule une poignée de marques leaders sont encore en mesure de fabriquer leurs propres spiraux. étant donné que les composants clés - tels que le balancier, l'ancre et la roue d'ancre - sont également produits dans les ateliers de Villeret, l'Institut peut aujourd'hui fabriquer sur mesure et en toute indépendance un assortiment complet pour tout mouvement d'horlogerie.