liserer liserer
liserer Zenith
liserer
liserer liserer

L'histoire de Zenith

1865 : Sous l'impulsion de Georges Favre-Jacot, l'une des plus mythiques Maison de Haute Horlogerie est fondée dans le Jura suisse: ZENITH. Visionnaire de 22 ans, il est le premier à créer le concept même de Manufacture Horlogère.


1875
: Le succès est rapide. En 1875, la Manufacture emploie déjà plus d'un millier de personnes. Elle conçoit des montres de gousset, des pendules et des compteurs de bord pour la marine.

1896
: Georges Favre-Jacot obtient une médaille d'or à l'Exposition nationale suisse de Genève. Quatre ans...
LIRE LA SUITE

LES COLLECTIONS

Résultats 1 - 58 sur 58.
Résultats 1 - 58 sur 58.

L'histoire de Zenith

1865 : Sous l'impulsion de Georges Favre-Jacot, l'une des plus mythiques Maison de Haute Horlogerie est fondée dans le Jura suisse: ZENITH. Visionnaire de 22 ans, il est le premier à créer le concept même de Manufacture Horlogère.


1875
: Le succès est rapide. En 1875, la Manufacture emploie déjà plus d'un millier de personnes. Elle conçoit des montres de gousset, des pendules et des compteurs de bord pour la marine.

1896
: Georges Favre-Jacot obtient une médaille d'or à l'Exposition nationale suisse de Genève. Quatre ans plus tard, l'Exposition universelle de Paris lui rend hommage. Ces prix et distinctions, qui viennent saluer la qualité et la précision de ses montres, vont s'accumuler au fil des années. La Manufacture aux deux mille mains d'or traverse le XXe siècle avec panache: 1565 récompenses et plus de 50 calibres mythiques.

1911
: En 1911, Georges Favre-Jacot souhaite pérenniser l'entreprise qui porte alors encore son nom. Il la baptise Manufacture ZENITH. Selon la légende, c'est en se promenant la nuit sous le ciel étoilé des montagnes suisses que lui vient l'idée de doter son plus beau mouvement, puis la Manufacture, du nom désignant le plus haut point de l'univers. L'étoile devient alors le symbole de la Maison, témoignant de la résonance particulière que Georges Favre-Jacot voyait entre temps mécanique et temps cosmique.

1920 : En 1920, la Manufacture a déjà produit deux millions de montres. Mue par l'envie de communiquer sa passion au-delà des frontières, elle ouvre des succursales à Genève, à Moscou, à Paris, à Vienne, à Londres et à New York... Emportée dans cet élan magnifique, ZENITH entame son épopée internationale. Elle ne s'arrêtera plus: aujourd'hui, ZENITH compte dix-sept filiales et répartit équitablement ses opérations entre l'Amérique, l'Europe et l'Asie.

1930
: Les années 30 et les différents progrès enregistrés dans des domaines comme l'aviation civile exigent de l'industrie horlogère une précision accrue. Référence dans la production de mouvements mécaniques de qualité, la Manufacture ZENITH a diversifié sa production et ses compteurs de bord se retrouvent dans les hydravions de l'aéronavale française, à bord de certains bâtiments de la Royale, des marines italienne ou britannique.

1940
: Durant les années 40 et celles qui suivent la guerre, la Manufacture ZENITH revient à l'essentiel et, forte de son expérience et de sa maturité, choisit d'approfondir ce qu'elle a de mieux. Fidèle à son esprit d'innovation, et à sa foi dans le progrès, elle développe de nouveaux mécanismes automatiques, à la recherche du mouvement parfait.

1969
: En 1969, battant au rythme de 36 000 alternances par heure, le calibre El Primero, premier chronographe automatique intégré, relève en vainqueur le défi d'introduire dans l'espace le plus restreint possible un maximum de technicité. C'est encore aujourd'hui le chronographe automatique le plus rapide, donc le plus précis, au monde. Cette fin de décade voit également l'avènement du quartz. La Manufacture ZENITH se lance dans l'aventure tout en conservant précieusement ses outillages dans l'attente du retour, qu'elle sait inévitable, des mouvements mécaniques. Elle ne perd ainsi ni son cœur ni son âme.

1980
: Alors que les belles mécaniques ont à nouveau le vent en poupe, la Manufacture ZENITH dispose de tous les moyens nécessaires pour redonner vie au mouvement El Primero. Devenu mythique, il est désormais très recherché, y compris par d'autres marques prestigieuses de Haute Horlogerie.

1994
: Animée d'un irrépressible dynamisme, elle crée également de nouveaux calibres, comme le mouvement extraplat Elite. Forte de son remarquable savoir-faire en horlogerie de tradition, c'est avec sérénité que la Manufacture ZENITH, plus que jamais avide d'innovation et de modernité, fait son entrée dans le troisième millénaire.

1999
: Le groupe LVMH (Louis Vuitton Moët Hennessy) rachète la Manufacture ZENITH, une perle rare dont il compte faire le fleuron de la Haute Horlogerie du XXIe siècle.

2001
: La Refondation: ZENITH puise dans son passé centenaire pour se réinventer. S'inspirant de l'héritage laissé par son jeune et brillant fondateur, ZENITH se forge un style unique, classique mais pourtant novateur, un trait d'union entre tradition et modernité.

2002 : Lors du Salon de Bâle 2002, ce ne sont pas moins de quatre nouveaux mouvements et quatorze nouveaux modèles représentant 52 nouvelles références que la Manufacture a lancés. L'Histoire est en marche...

2003
: Lancement de la Chronomaster Open El Primero, innovation technologique permettant de voir battre le cœur du mouvement par l'ouverture du cadran. Cette collection devient rapidement l'icône de la Manufacture et connaît un succès retentissant. La Manufacture décide aussi de s'adresser aux femmes et leur propose une collection à leur image, belle et intelligente: la Star. C'est immédiatement l'enthousiasme. La part des ventes réalisées dans ce segment ne cessera de croître pour atteindre aujourd'hui le tiers de la production totale. Modernisation du parc machines. La technologie à commande numérique fait son entrée en force au sein de la Manufacture. Néanmoins, le geste horloger reste au centre de tout et d'anciens métiers manuels ou semi-automatiques sont réhabilités (angleurs, décorateurs...).

2004
: Premier Tourbillon ZENITH: intégré au chronographe El Primero, c'est le Tourbillon le plus rapide au monde. Grâce à ce chef-d'œuvre horloger, l'étoile de ZENITH brille désormais au firmament des plus grandes Maisons Horlogères. Grand Prix de l'Horlogerie de Genève, Prix de la montre homme. La Grande Chronomaster Open El Primero est élue 'Best Watch of the Year 2004».

2005
: Lancement de la première montre Haute Couture: la Starissime, un tourbillon serti de plus de 230 diamants, destinée à une femme d'exception. La Manufacture s'offre aussi une des montres les plus compliquées du monde, la Grande Class Traveller Répétition Minutes El Primero: chronographe, réveil, vibreur, grande date, dual time et, bien sûr, répétition minutes. Cent quarante ans après sa création, ZENITH brille au zénith.

2006
: La Manufacture lance une collection de montres sport chic, DEFY. Elle renoue ainsi avec un passé récent où elle excellait en la matière, cumulant les records de chronométrie. Un design inattendu, une technologie avant-gardiste, un style unique, des performances inédites… Une véritable révolution tant esthétique que mécanique. Puissance, virilité, modernité, celui qui la porte vit à 1000 à l'heure.

2007
: Grand Prix d'Horlogerie de Genève : la Manufacture ZENITH a été récompensée pour le modèle DEFY Xtreme Open El Primero Stealth, dans la catégorie Prix du Public. Un design inattendu, une technologie avant-gardiste, un style unique, des performances inédites. Une véritable révolution tant esthétique que technologique qui confirme le succès mondial de ZENITH et qui lui ouvre de nouveaux horizons : celui de la montre sport, revisitée par l'esprit du luxe.

2008
: L'année 2008 est marquée par l'avènement du mouvement 8800, le Tourbillon Zero-G pour zéro gravité, innovation majeure dans le monde de l'horlogerie. Doté d'un tourbillon avec cage gyroscopique et échappement horizontal constant, ce système révolutionnaire permet d'échapper aux effets de la gravitation et ainsi d'accroître considérablement la précision. La collection Defy fait honneur au Zero-G dans 2 constructions au design époustouflant, une Classic et une Xtreme, toutes 2 disponibles en version numérotée et millésimé 2008.

2009
: ZENITH célèbre les 40 ans du mouvement El Primero. Développé en 1969, le movement El Primero, battant au rythme de 36 000 alternances par heure, est le premier mouvement chronographe automatique intégré, capable de mesurer des temps courts au dixième de seconde. C'est encore aujourd'hui le chronographe automatique le plus rapide, donc le plus précis, au monde.

MONTRE ICONIQUE 

 

El Primero de Zenith

 

Créé par la manufacture en 1969, le El Primero est un mouvement mécanique mythique qui reste aujourd’hui encore l’un des plus performants du marché.

 

À l’aube des années 70, Zenith bouleverse la mécanique horlogère en créant le premier calibre chronographe à remontage

automatique permettant la mesure des temps courts au 1/10ème de seconde. Baptisé El Primero,

il passe avec succès les épreuves du Contrôle Officiel Suisse des Chronomètres avec un balancier oscillant à la fréquence

de 36 000 alternances par heure !

D’une autonomie de plus de 50 heures et d’une composition de faible encombrement, il équipe depuis lors, plusieurs pièces

Maison dotées de plus ou moins de complications parmi lesquelles le prestigieux tourbillon, la fonction « flyback » ou encore les phases de lune. Mieux encore, il se laisse voir aujourd’hui au travers du cadran d’une série de montres dites « Open »

destinées aux amateurs de modèles plus ou moins squelettés. Cette Grande Class Open de 44 mm de diamètre en acier avec réserve de marche en est l’illustration parfaite avec son cadran guilloché brun foncé coordonné à une livrée en alligator. À noter, pour la petite histoire, que le mouvement El Primero était utilisé il y a encore peu de temps pour faire battre le coeur d’une autre montre mythique : la Rolex Daytona.