Altiplano Ultimate Automatic

G0A43121

Altiplano Ultimate Automatic Agrandir l'image
Altiplano Ultimate Automatic

Marque  : Piaget
Collection  : Altiplano
Modèle  : Altiplano Ultimate Automatic
Référence  : G0A43121
Complément : Or Gris - Bracelet Alligator
En vente depuis : 2018

29 300 €Prix neuf constaté FranceJE LA VEUX

FICHE AU FORMAT PDF

DEMANDER UN PRIX

Demande du prix pour Altiplano Ultimate AutomaticRef. G0A43121

Altiplano Ultimate Automatic

VOUS LA VOULEZ ? NOUS VOUS LA CHERCHONS!

Cette fonction est réservée aux membres privilégiés du site My-WatchSite.

Pour devenir membre, rien de plus simple !

  • Marque  : Piaget
    Collection  : Altiplano
    Modèle  : Altiplano Ultimate Automatic
    Référence  : G0A43121
    Complément : Or Gris - Bracelet Alligator
    En vente depuis : 2018
    Prix du neuf : 29 300 €
    Diamètre : 41 mm
    Epaisseur : 4.3 mm
    Styles : Haute Horlogerie
    Soirée
    Atypique
    Types : Mécanique à remontage automatique
    Calibre : 910P
    Calibre distinction : Extra-plat
    Masse oscillante périphérique
    Matière du boîtier : Or gris
    Particularité du boitier : Extra-plat
    Forme : Ronde
    Cadran : Excentré
    Satiné Soleil
    Affichage : Aiguilles
    Index : Bâtons
    Matière du bracelet : Alligator
    Couleur du bracelet : Noir
    Fermeture du bracelet : Boucle ardillon
    + Plus de caractéristiques :
    Mouvement
    Mécanique à remontage automatique la plus plate du monde
    Fusion du calibre et de l’habillage
    Masse oscillante périphérique en or 22 carats recouverte de PVD noir
    Temps de développement : 3 ans
    Réserve de marche : environ 50h
    Fréquence : 21'600 vph / 3Hz
    Epaisseur : 4.30 mm (boîte + mouvement)
    Nombre de rubis : 30

    Boitier
    Or gris 18 carats
    Nombre de composants : 238 (boîte + mouvement)

    Cadran
    Fonctions : H, Min excentrées à 10h
    Fond satiné circulaire
    Ponts satinés soleil
    Ponts anglés
    Roues soleillées ou cerclées
    Vis traitées noires
    Raquetterie dédiée avec le “P” comme signature Piaget

    Bracelet / Boucles
    Alligator noir
    Boucle ardillon or gris 18 carats

DESCRIPTION

  • Piaget Altiplano Ultimate Automatic

    L’irrésistible élégance de l’infiniment fin

    Défiant les lois du possible, Piaget apporte une fois encore la démonstration de sa suprématie en matière d’extra-plat, fruit de l’excellence de ses deux Manufactures intégrées. Cultivant son héritage avec ingéniosité, trois ans après le lancement de la révolutionnaire montre mécanique à remontage manuel la plus fine du monde à cette époque, Piaget réaffirme sa passion du défi et sa créativité nourrie du goût de l’exploit technique. Du haut de ses 4.30 mm d’épaisseur, la montre Altiplano Ultimate Automatic recèle le sens de l’audace et la quête incessante de l’infiniment fin, de l’élégance et du raffinement si chers à Piaget, couronnant soixante ans de virtuosité dans le domaine de l’extra-plat. Mouvement et boîtier ne font qu’un dans un dialogue emblématique, dont les tolérances ont été poussées à leur paroxysme, établissant un nouveau record en la matière. Montre automatique la plus fine du monde, consacrant avec maestria l’année 2017 que Piaget a dédié à son icône Altiplano, l’Altiplano Ultimate Automatic incarne cet absolu d’élégance contemporaine.

    Et Piaget… créa l’extra-plat

    Née Manufacture de mouvements en 1874, dans le village de La Côte-aux-Fées, avant d’être une marque au rayonnement international, Piaget n’a eu de cesse de trouver des solutions innovantes en matière de finesse. Dès 1913, la Maison apparaît dans les catalogues de fournisseurs d’horlogerie comme le spécialiste de composants extra-plats. Cette quête de l’infiniment fin connaît une accélération à la fin des années 50. Fidèle à la tradition familiale d’idéal de perfection et d’audace, Valentin Piaget, petit-fils du fondateur, va permettre à la marque de s’illustrer tant en matière d’extra-plat, que dans l’émergence d’un style unique à l’élégance intemporelle et affirmée. L’étape majeure et incontournable de cette consécration est réalisée avec le lancement du 9P, calibre à remontage manuel. Un des mouvements mécaniques les plus plats du monde à l’époque avec 2 mm seulement d’épaisseur, il est présenté à la Foire de Bâle en 1957 et révolutionna le marché. Le 9P offre l’opportunité d’une nouvelle esthétique horlogère extra-plate en donnant naissance à un design d’une grande pureté. Si le calibre 9P devait avoir une influence décisive dans le monde de l’horlogerie, le nouveau calibre sur lequel Valentin Piaget travaille va asseoir la réputation de la Maison en matière d’extra-plat. Du haut de ses 2,3 mm, le 12P, présenté en 1960 à la Foire de Bâle, est un événement qui fait à nouveau date dans l’histoire de l’horlogerie. Une véritable révolution que la presse et la profession saluent : il est le mouvement automatique le plus plat du monde. Une finesse jusque-là impensable, rendue possible par l’emploi d’un micro-rotor en or 24 carats et intégré dans le mouvement afin d’assurer un remontage efficace du ressort de barillet. L’influent Journal de Genève, écrit alors que la création du 12P constitue “un événement destiné à faire époque dans l’histoire de l’horlogerie”. Cette prévision se révélera tout à fait juste.

    L’extra-plat libère le design et le style

    Devenu un trait essentiel de son ADN, l’extra-plat offre une perspective ornementale que Piaget saisit. À la même époque, la Maison prend la décision de ne travailler que les métaux précieux, l’or ou le platine, ce qui va contribuer à définir ses codes. Deux principales directions stylistiques sont alors adoptées. Libre champ est donné à l’imagination pour l’heure au féminin qui s’autorise de nouvelles possibilités ornementales se laissant séduire par la palette vive et intense des cadrans en pierres dures… avec ou sans diamants, laissant présager une créativité foisonnante. Presque à l’opposé, l’intemporelle montre extra-plate pour homme opte pour une élégance toute en retenue. À la finesse de son profil fait écho la pureté de son cadran dans une vision minimaliste poussée à l’extrême. Pour Piaget, l’art de l’épure est un exercice de style exigeant qui nécessite une grande sophistication dans l’approche et requiert un très haut niveau de finitions, même à ce qui demeure caché. Anglage, perlage, côtes-de-Genève circulaires, polissage, satinage, bleuissage… font déjà l’objet d’un minutieux travail manuel de finition.

    Altiplano suprême parangon d’élégance et de précision

    Hier comme aujourd’hui, ingénieurs et horlogers mettent tout leur art et savoir-faire pour décliner les mouvements aux limites des tolérances, dans des profils les plus plats possibles en signant souvent de nouveaux records. Cette quête de finesse emblématique pour Piaget relève tant du goût du défi que de la recherche constante d’un style unique empreint d’élégance. Le plaisir de porter à son poignet un chef-d’œuvre de technicité n’est jamais dissocié du plaisir esthétique. Une esthétique sans compromis marquée du sceau de l’extrême finesse, mais également de celui d’une fiabilité sans concession. Une exigence qui présidera à chacun des choix de la Manufacture. Plus grande, plus fine que jamais et surtout automatique, la montre Piaget extra-plate à l’incomparable esthétique novatrice séduit célébrités, collectionneurs et amateurs à l’instar de l’icône de la séduction française Alain Delon. Désormais, c’est au tour de l’ambassadeur International de la Maison et star reconnue Ryan Reynolds, au séduisant acteur Hu Ge et autres amis de la Maison d’être conquis par la sobriété du design de la collection Altiplano.

    À la fois distinguée et moderne, épurée et élégante, l’intemporelle Altiplano, elle-même élevée au rang d’icône du design horloger, incarne le luxe de l’être et la pureté du style.

    Fusion des savoir-faire de deux Manufactures intégrées

    En 2014, les cent quarante ans de la Maison sont marqués par le lancement d’une montre révolutionnaire. Le concept de calibre 900P, ainsi nommé en hommage au légendaire mouvement 9P, signe une conception totalement novatrice, rendue possible par l’intégration des savoir-faire en interne dont Piaget dispose et sans laquelle la réalisation de cette montre n’aurait été possible. Il représente la fusion des deux Manufactures, celle de la Côte-aux-Fées où sont développés les mouvements et celle de Plan-les-Ouates, où l’habillage des montres est réfléchi et travaillé en totale synergie avec les horlogers. Jusqu’ici tout développement procédait d’une vision binaire : la montre étant faite d’un mouvement et de son habillage. Une conception dont Piaget s’affranchit, l’idée géniale étant de fusionner les deux approches pour signer un nouveau record du monde.

    Nouveau record du monde pour Piaget

    Poursuivant la célébration des 60 ans de sa ligne Altiplano et de son mouvement extra-plat 9P, Piaget révèle l’Altiplano Ultimate Automatic, concentré d’excellence technique, record de finesse et symbole ultime d’élégance. Dans un univers où les records ont tendance à être battus en dixièmes de millimètre, cette montre pose un nouveau jalon en matière d’infiniment fin avec ses 4.30 mm d’épaisseur. Le secret de cet exploit tient dans sa conception révolutionnaire. À l’instar du mouvement concept 900P, l’Altiplano Ultimate Automatic, s’affranchit de la distinction entre mouvement et habillage, pour établir un nouveau record : celui de la montre automatique la plus fine au monde. Pendant trois ans concepteurs, ingénieurs, horlogers, designers, constructeurs de boîte et de mouvements, ont travaillé de concert à chaque étape de conception, de production et de réglage pour donner vie à ce chef-d’œuvre de finesse, dont chaque choix technique entraîne un impact esthétique et inversement. Conçue comme un tout pour établir un nouveau record de finesse, mouvement et boîtier ne faisant qu’un dans un dialogue emblématique, ce dernier fait office de platine sur laquelle viennent se fixer les 219 composants d’une finesse inouïe. Affinés à l’extrême, certains dépassent à peine l’épaisseur d’un cheveu, à l’instar de certaines roues qui n’affichent que 0.12 mm de hauteur (alors qu’elles mesurent 0.20 mm sur un mouvement classique). Une architecture hautement complexe qui a induit une construction inversée du mouvement avec des ponts montés côté cadran, dans une démarche qui contribue à l’esthétique si distinctive de l’Altiplano Ultimate Automatic, puisque désormais ils s’offrent au regard. Une grammaire stylistique sublimée par le train de rouage qui lui aussi se dévoile, ultime invitation pour son possesseur à suspendre le temps pour admirer ce chef-d’œuvre mécanique de 41 mm de diamètre.

    Au cœur de la montre automatique la plus fine au monde

    Pour conquérir ces précieux dixièmes de millimètres, l’ensemble du mécanisme et de l’aiguillage tient dans la hauteur du balancier, avec pour corollaire un affichage décentré des heures et des minutes, en parfaite adéquation avec les codes emblématiques de la ligne Altiplano. Composant avec cet espace extrêmement réduit, Piaget a imaginé un barillet suspendu, tenu par un seul pont côté cadran,contrairement aux barillets classiques qui sont également fixés côté platine. De fait, l’Altiplano Ultimate Automatic dispose d’une généreuse réserve de marche de 50 heures. Poursuivant ce même souci d’optimisation de l’espace, la masse oscillante en or 22 carats recouverte de PVD noir est ingénieusement placée en périphérie du mouvement afin de contribuer à la finesse du tout.

    Le choix de l’or pour ce composant technique est essentiel car permet un usinage parfait, et confère à la masse oscillante un poids, une inertie et une solidité garantissant d'excellentes performances de remontage. Ce type de construction qui appartient à l'ADN de la marque a été mis au service d’un autre sous-ensemble fonctionnel de la montre : heures et minutes sont intégrées dans la hauteur du calibre alors qu’elles ont l’habitude de le coiffer dans une construction classique. Une avancée majeure au service de la fiabilité qui a fait l’objet d’un brevet. En effet, lorsqu’une montre est soumise à une forte pression, sa glace se déforme légèrement. Si ce phénomène physique passe relativement inaperçu avec un garde-temps classique, il en va tout autrement avec une montre extra-plate. Du fait des espaces réduits à leur maximum, la glace tendrait à appuyer sur les aiguilles en se déformant, ce qui conduirait à un arrêt du mouvement. En montant l’aiguillage en dessous des ponts, Piaget libère ainsi de l’espace entre la chaussée et la glace. Lorsque cette dernière se déforme sous l’effet de la pression, elle vient non plus appuyer sur les aiguilles mais sur le pont de rouage, sans aucune incidence sur la marche du mouvement. 

    Des finitions sans concession aucune

    Si pour Piaget, l’affinage extrême des composants d’une montre extra-plate ne doit en rien sacrifier à sa fiabilité, il en va de même pour le niveau de finitions. L’Altiplano Ultimate Automatic ne déroge pas à la règle. Usinée directement dans le boitier de la montre, la platine a été satinée et sablée, tandis que les roues sont tour à tour soleillées ou cerclées. Evidés pour mieux révéler la subtile mécanique qui s’opère au cœur de l’Altiplano Ultimate Automatic, les ponts anglés sont satinés soleil. Figurant sur le tout premier garde-temps extra-plat de la Maison, la mention historique “Piaget Automatic” signe ce nouveau garde-temps, rendant ainsi hommage à la riche histoire de la ligne. Enfin, la raquetterie frappée du “P” de Piaget vient signer cette subtile orchestration de Haute Horlogerie. Ponts anglés et soleillés, et vis en PVD noir complètent cette montre d’exception. Rappelant les codes esthétiques chers à Piaget, tous ont été soigneusement terminés dans la plus pure tradition horlogère, au terme d’un patient travail rendu plus délicat encore du fait de l’extraordinaire finesse des éléments.

    Création exceptionnelle à plus d’un titre dans laquelle Piaget exprime sa parfaite maîtrise technique, son sens de l’élégance sobre et raffinée, l’Altiplano Ultimate Automatic  affiche son caractère contemporain tout en célébrant les 60 ans de l’extra-plat. Elle est l’emblème d’une véritable révolution dans l’histoire de la marque et de l’horlogerie. Jamais une Altiplano n’aura aussi bien porté son nom.

  • Piaget Altiplano Ultimate Automatic

    L’irrésistible élégance de l’infiniment fin

    Défiant les lois du possible, Piaget apporte une fois encore la démonstration de sa suprématie en matière d’extra-plat, fruit de l’excellence de ses deux Manufactures intégrées. Cultivant son héritage avec ingéniosité, trois ans après le lancement de la révolutionnaire montre mécanique à remontage manuel la plus fine du monde à cette époque, Piaget réaffirme sa passion du défi et sa créativité nourrie du goût de l’exploit technique. Du haut de ses 4.30 mm d’épaisseur, la montre Altiplano Ultimate Automatic recèle le sens de l’audace et la quête incessante de l’infiniment fin, de l’élégance et du raffinement si chers à Piaget, couronnant soixante ans de virtuosité dans le domaine de l’extra-plat. Mouvement et boîtier ne font qu’un dans un dialogue emblématique, dont les tolérances ont été poussées à leur paroxysme, établissant un nouveau record en la matière. Montre automatique la plus fine du monde, consacrant avec maestria l’année 2017 que Piaget a dédié à son icône Altiplano, l’Altiplano Ultimate Automatic incarne cet absolu d’élégance contemporaine.

    Et Piaget… créa l’extra-plat

    Née Manufacture de mouvements en 1874, dans le village de La Côte-aux-Fées, avant d’être une marque au rayonnement international, Piaget n’a eu de cesse de trouver des solutions innovantes en matière de finesse. Dès 1913, la Maison apparaît dans les catalogues de fournisseurs d’horlogerie comme le spécialiste de composants extra-plats. Cette quête de l’infiniment fin connaît une accélération à la fin des années 50. Fidèle à la tradition familiale d’idéal de perfection et d’audace, Valentin Piaget, petit-fils du fondateur, va permettre à la marque de s’illustrer tant en matière d’extra-plat, que dans l’émergence d’un style unique à l’élégance intemporelle et affirmée. L’étape majeure et incontournable de cette consécration est réalisée avec le lancement du 9P, calibre à remontage manuel. Un des mouvements mécaniques les plus plats du monde à l’époque avec 2 mm seulement d’épaisseur, il est présenté à la Foire de Bâle en 1957 et révolutionna le marché. Le 9P offre l’opportunité d’une nouvelle esthétique horlogère extra-plate en donnant naissance à un design d’une grande pureté. Si le calibre 9P devait avoir une influence décisive dans le monde de l’horlogerie, le nouveau calibre sur lequel Valentin Piaget travaille va asseoir la réputation de la Maison en matière d’extra-plat. Du haut de ses 2,3 mm, le 12P, présenté en 1960 à la Foire de Bâle, est un événement qui fait à nouveau date dans l’histoire de l’horlogerie. Une véritable révolution que la presse et la profession saluent : il est le mouvement automatique le plus plat du monde. Une finesse jusque-là impensable, rendue possible par l’emploi d’un micro-rotor en or 24 carats et intégré dans le mouvement afin d’assurer un remontage efficace du ressort de barillet. L’influent Journal de Genève, écrit alors que la création du 12P constitue “un événement destiné à faire époque dans l’histoire de l’horlogerie”. Cette prévision se révélera tout à fait juste.

    L’extra-plat libère le design et le style

    Devenu un trait essentiel de son ADN, l’extra-plat offre une perspective ornementale que Piaget saisit. À la même époque, la Maison prend la décision de ne travailler que les métaux précieux, l’or ou le platine, ce qui va contribuer à définir ses codes. Deux principales directions stylistiques sont alors adoptées. Libre champ est donné à l’imagination pour l’heure au féminin qui s’autorise de nouvelles possibilités ornementales se laissant séduire par la palette vive et intense des cadrans en pierres dures… avec ou sans diamants, laissant présager une créativité foisonnante. Presque à l’opposé, l’intemporelle montre extra-plate pour homme opte pour une élégance toute en retenue. À la finesse de son profil fait écho la pureté de son cadran dans une vision minimaliste poussée à l’extrême. Pour Piaget, l’art de l’épure est un exercice de style exigeant qui nécessite une grande sophistication dans l’approche et requiert un très haut niveau de finitions, même à ce qui demeure caché. Anglage, perlage, côtes-de-Genève circulaires, polissage, satinage, bleuissage… font déjà l’objet d’un minutieux travail manuel de finition.

    Altiplano suprême parangon d’élégance et de précision

    Hier comme aujourd’hui, ingénieurs et horlogers mettent tout leur art et savoir-faire pour décliner les mouvements aux limites des tolérances, dans des profils les plus plats possibles en signant souvent de nouveaux records. Cette quête de finesse emblématique pour Piaget relève tant du goût du défi que de la recherche constante d’un style unique empreint d’élégance. Le plaisir de porter à son poignet un chef-d’œuvre de technicité n’est jamais dissocié du plaisir esthétique. Une esthétique sans compromis marquée du sceau de l’extrême finesse, mais également de celui d’une fiabilité sans concession. Une exigence qui présidera à chacun des choix de la Manufacture. Plus grande, plus fine que jamais et surtout automatique, la montre Piaget extra-plate à l’incomparable esthétique novatrice séduit célébrités, collectionneurs et amateurs à l’instar de l’icône de la séduction française Alain Delon. Désormais, c’est au tour de l’ambassadeur International de la Maison et star reconnue Ryan Reynolds, au séduisant acteur Hu Ge et autres amis de la Maison d’être conquis par la sobriété du design de la collection Altiplano.

    À la fois distinguée et moderne, épurée et élégante, l’intemporelle Altiplano, elle-même élevée au rang d’icône du design horloger, incarne le luxe de l’être et la pureté du style.

    Fusion des savoir-faire de deux Manufactures intégrées

    En 2014, les cent quarante ans de la Maison sont marqués par le lancement d’une montre révolutionnaire. Le concept de calibre 900P, ainsi nommé en hommage au légendaire mouvement 9P, signe une conception totalement novatrice, rendue possible par l’intégration des savoir-faire en interne dont Piaget dispose et sans laquelle la réalisation de cette montre n’aurait été possible. Il représente la fusion des deux Manufactures, celle de la Côte-aux-Fées où sont développés les mouvements et celle de Plan-les-Ouates, où l’habillage des montres est réfléchi et travaillé en totale synergie avec les horlogers. Jusqu’ici tout développement procédait d’une vision binaire : la montre étant faite d’un mouvement et de son habillage. Une conception dont Piaget s’affranchit, l’idée géniale étant de fusionner les deux approches pour signer un nouveau record du monde.

    Nouveau record du monde pour Piaget

    Poursuivant la célébration des 60 ans de sa ligne Altiplano et de son mouvement extra-plat 9P, Piaget révèle l’Altiplano Ultimate Automatic, concentré d’excellence technique, record de finesse et symbole ultime d’élégance. Dans un univers où les records ont tendance à être battus en dixièmes de millimètre, cette montre pose un nouveau jalon en matière d’infiniment fin avec ses 4.30 mm d’épaisseur. Le secret de cet exploit tient dans sa conception révolutionnaire. À l’instar du mouvement concept 900P, l’Altiplano Ultimate Automatic, s’affranchit de la distinction entre mouvement et habillage, pour établir un nouveau record : celui de la montre automatique la plus fine au monde. Pendant trois ans concepteurs, ingénieurs, horlogers, designers, constructeurs de boîte et de mouvements, ont travaillé de concert à chaque étape de conception, de production et de réglage pour donner vie à ce chef-d’œuvre de finesse, dont chaque choix technique entraîne un impact esthétique et inversement. Conçue comme un tout pour établir un nouveau record de finesse, mouvement et boîtier ne faisant qu’un dans un dialogue emblématique, ce dernier fait office de platine sur laquelle viennent se fixer les 219 composants d’une finesse inouïe. Affinés à l’extrême, certains dépassent à peine l’épaisseur d’un cheveu, à l’instar de certaines roues qui n’affichent que 0.12 mm de hauteur (alors qu’elles mesurent 0.20 mm sur un mouvement classique). Une architecture hautement complexe qui a induit une construction inversée du mouvement avec des ponts montés côté cadran, dans une démarche qui contribue à l’esthétique si distinctive de l’Altiplano Ultimate Automatic, puisque désormais ils s’offrent au regard. Une grammaire stylistique sublimée par le train de rouage qui lui aussi se dévoile, ultime invitation pour son possesseur à suspendre le temps pour admirer ce chef-d’œuvre mécanique de 41 mm de diamètre.

    Au cœur de la montre automatique la plus fine au monde

    Pour conquérir ces précieux dixièmes de millimètres, l’ensemble du mécanisme et de l’aiguillage tient dans la hauteur du balancier, avec pour corollaire un affichage décentré des heures et des minutes, en parfaite adéquation avec les codes emblématiques de la ligne Altiplano. Composant avec cet espace extrêmement réduit, Piaget a imaginé un barillet suspendu, tenu par un seul pont côté cadran,contrairement aux barillets classiques qui sont également fixés côté platine. De fait, l’Altiplano Ultimate Automatic dispose d’une généreuse réserve de marche de 50 heures. Poursuivant ce même souci d’optimisation de l’espace, la masse oscillante en or 22 carats recouverte de PVD noir est ingénieusement placée en périphérie du mouvement afin de contribuer à la finesse du tout.

    Le choix de l’or pour ce composant technique est essentiel car permet un usinage parfait, et confère à la masse oscillante un poids, une inertie et une solidité garantissant d'excellentes performances de remontage. Ce type de construction qui appartient à l'ADN de la marque a été mis au service d’un autre sous-ensemble fonctionnel de la montre : heures et minutes sont intégrées dans la hauteur du calibre alors qu’elles ont l’habitude de le coiffer dans une construction classique. Une avancée majeure au service de la fiabilité qui a fait l’objet d’un brevet. En effet, lorsqu’une montre est soumise à une forte pression, sa glace se déforme légèrement. Si ce phénomène physique passe relativement inaperçu avec un garde-temps classique, il en va tout autrement avec une montre extra-plate. Du fait des espaces réduits à leur maximum, la glace tendrait à appuyer sur les aiguilles en se déformant, ce qui conduirait à un arrêt du mouvement. En montant l’aiguillage en dessous des ponts, Piaget libère ainsi de l’espace entre la chaussée et la glace. Lorsque cette dernière se déforme sous l’effet de la pression, elle vient non plus appuyer sur les aiguilles mais sur le pont de rouage, sans aucune incidence sur la marche du mouvement. 

    Des finitions sans concession aucune

    Si pour Piaget, l’affinage extrême des composants d’une montre extra-plate ne doit en rien sacrifier à sa fiabilité, il en va de même pour le niveau de finitions. L’Altiplano Ultimate Automatic ne déroge pas à la règle. Usinée directement dans le boitier de la montre, la platine a été satinée et sablée, tandis que les roues sont tour à tour soleillées ou cerclées. Evidés pour mieux révéler la subtile mécanique qui s’opère au cœur de l’Altiplano Ultimate Automatic, les ponts anglés sont satinés soleil. Figurant sur le tout premier garde-temps extra-plat de la Maison, la mention historique “Piaget Automatic” signe ce nouveau garde-temps, rendant ainsi hommage à la riche histoire de la ligne. Enfin, la raquetterie frappée du “P” de Piaget vient signer cette subtile orchestration de Haute Horlogerie. Ponts anglés et soleillés, et vis en PVD noir complètent cette montre d’exception. Rappelant les codes esthétiques chers à Piaget, tous ont été soigneusement terminés dans la plus pure tradition horlogère, au terme d’un patient travail rendu plus délicat encore du fait de l’extraordinaire finesse des éléments.

    Création exceptionnelle à plus d’un titre dans laquelle Piaget exprime sa parfaite maîtrise technique, son sens de l’élégance sobre et raffinée, l’Altiplano Ultimate Automatic  affiche son caractère contemporain tout en célébrant les 60 ans de l’extra-plat. Elle est l’emblème d’une véritable révolution dans l’histoire de la marque et de l’horlogerie. Jamais une Altiplano n’aura aussi bien porté son nom.

  • Marque  : Piaget
    Collection  : Altiplano
    Modèle  : Altiplano Ultimate Automatic
    Référence  : G0A43121
    Complément : Or Gris - Bracelet Alligator
    En vente depuis : 2018
    Prix du neuf : 29 300 €
    Diamètre : 41 mm
    Epaisseur : 4.3 mm
    Styles : Haute Horlogerie
    Soirée
    Atypique
    Types : Mécanique à remontage automatique
    Calibre : 910P
    Calibre distinction : Extra-plat
    Masse oscillante périphérique
    Matière du boîtier : Or gris
    Particularité du boitier : Extra-plat
    Forme : Ronde
    Cadran : Excentré
    Satiné Soleil
    Affichage : Aiguilles
    Index : Bâtons
    Matière du bracelet : Alligator
    Couleur du bracelet : Noir
    Fermeture du bracelet : Boucle ardillon
    Plus de caractéristiques :
    Mouvement
    Mécanique à remontage automatique la plus plate du monde
    Fusion du calibre et de l’habillage
    Masse oscillante périphérique en or 22 carats recouverte de PVD noir
    Temps de développement : 3 ans
    Réserve de marche : environ 50h
    Fréquence : 21'600 vph / 3Hz
    Epaisseur : 4.30 mm (boîte + mouvement)
    Nombre de rubis : 30

    Boitier
    Or gris 18 carats
    Nombre de composants : 238 (boîte + mouvement)

    Cadran
    Fonctions : H, Min excentrées à 10h
    Fond satiné circulaire
    Ponts satinés soleil
    Ponts anglés
    Roues soleillées ou cerclées
    Vis traitées noires
    Raquetterie dédiée avec le “P” comme signature Piaget

    Bracelet / Boucles
    Alligator noir
    Boucle ardillon or gris 18 carats