Girard-Perregaux, le nouveau visage de la constance chronométrique

Publié le : 14/04/2017
Catégories : ACTUALITES , GIRARD-PERREGAUX

Véritable Graal en horlogerie, la constance chronométrique est une réalité depuis quelques années chez Girard-Perregaux avec l'Echappement Constant. Une révolution, que la manufacture met aujourd'hui en scène au sein du nouveau modèle Echappement Constant L.M., au design plus que jamais technique et contemporain.

Girard-Perregaux - Nouvelle montre Echappement Constant L.M. en composite de carbone

Mis au point en 2008, l’Echappement Constant - clin d’œil à Constant Girard-Perregaux - a révolutionné la chronométrie. Utilisant les propriétés du silicium qui autorise des architectures novatrices, le mécanisme délivre au balancier une force constante, qui ne faiblit pas, quelle que soit l’énergie à disposition. Avec cette avancée majeure, qui a remporté l’Aiguille d’Or au Grand Prix d’Horlogerie de Genève, la manufacture possède assurément une des clefs pour le futur des montres mécaniques. La Maison en propose aujourd'hui de nouvelles déclinaisons équipées de cette innvation remarquable.

Bien que très performant, l’organe oscillant d’une montre traditionnelle souffre d’une faiblesse récurrente : son isochronisme dépend directement de la quantité d’énergie délivrée par le barillet. Importante lorsque la montre est complètement remontée, l’amplitude du balancier diminue ainsi au fur et à mesure que le ressort-moteur se déroule. Un approvisionnement linéaire d’énergie est donc à la base de la précision.

Auréolé de quatre brevets d’invention, le nouveau modèle Echappement Constant LM reprend le mécanisme qui a tant marqué les esprits : un cadre en forme d’ailes de papillon est placé entre l’ancre et le spiral. Ce dispositif intermédiaire sert de support à une lame de 14 microns d’épaisseur seulement, soit six fois plus fine qu’un cheveu !

Girard-Perregaux - Nouvelle montre Echappement Constant L.M. en composite de carbone

Impossible à fabriquer autrement qu’en silicium, celle-ci semble flotter dans le vide, formant une vague en position instable. Ainsi flambée, cette lame est capable d’emmagasiner une certaine quantité d’énergie, avant de la libérer en une fois, en basculant d’un état d’équilibre à un autre.

Cet échappement à force constante est une victoire sur la déperdition d’énergie des mouvements mécaniques traditionnels. Il permet en effet de restituer à l’organe oscillant des impulsions régulières, quel que soit l’état d’épuisement du barillet, garantissant ainsi une précision sans précédent. Depuis l’utilisation du ressort comme réserve d’énergie au XVe siècle, cette question n’avait jamais été totalement résolue. Plusieurs échappements ont été inventés, mais Girard-Perregaux est la première manufacture à l’avoir fondamentalement repensé.

Girard-Perregaux - Nouvelle montre Echappement Constant L.M. en composite de carbone

Autre particularité de ce mouvement de manufacture à remontage manuel hors normes : sa très confortable réserve de marche d'une semaine (indicateur linéaire à 9h), grâce à la présence de deux doubles barillets, dont les ressorts atteignent une longueur totale de trois mètres.. Pour une parfaite vision sur cette mécanique, seule l’aiguille des secondes reste centrale, les heures et les minutes se lisant, quant à elles, dans un compteur à midi.

Disponible en or rose, en or blanc, ou en composite de carbone et titane pour une allure encore avant-gardiste, la nouvelle montre Echappement Constant L.M. arbore un cadran entièrement noir, logé dans un imposant boîtier de 46 mm de diamètre.

MARQUES ASSOCIEES

liserer liserer
liserer Girard-Perregaux
liserer
liserer liserer

Partager cet article