SIHH 2018 : Affichage mystérieux et mouvement squelette au coeur de Cartier

Publié le : 08/01/2018
Catégories : ACTUALITES , CARTIER

L’édition 2018 du Salon International de la Haute Horlogerie insuffle un air de nouveauté aux complications emblématiques de Cartier. Épure des lignes, excès de style et complexité horlogère : la manufacture trouve le juste équilibre, la symbiose parfaite avec des garde-temps de caractère, aussi fascinants qu'étonnants. Une signature esthétique et mécanique, où calibre mystérieux et mouvement squelette se rencontrent pour illustrer et cristalliser le savoir-faire de la maison Cartier, à travers deux créations d’excellence.

Fil créatif de la Haute Horlogerie Cartier, l’épure et l’excès déterminent cette édition 2018 : d’un côté le mouvement Squelette, architecturé, présent et puissant, de l’autre, le mouvement mystérieux, aérien, énigmatique et subtil. La transparence et la profondeur s’additionnent  et magnifient ces mouvements signatures qui font l’objet d’interprétations croisées. Deux montres conjuguent ces fondamentaux de l’horlogerie chez Cartier au double tourbillon ou au mouvement jour/nuit.

Emblématique de la Haute Horlogerie Cartier, le mouvement Mystérieux est né en 1912 de la  rencontre de Louis Cartier et de l’horloger Maurice Coüet dont la première pendule mystérieuse, baptisée Modèle A, s’inspire des pendules du célèbre illusionniste et inventeur de la magie moderne Jean-Eugène Robert-Houdin.
C’est à ce mouvement historique que Cartier rend tout particulièrement hommage cette année à travers deux nouvelles traductions horlogères : un double tourbillon mystérieux squelette et pour la première fois un mouvement jour/nuit mystérieux. Montres de style, elles concentrent toute l’excellence des savoir-faire horlogers de Cartier.

MONTRE ROTONDE DE CARTIER DOUBLE TOURBILLON MYSTÉRIEUX SQUELETTE, CALIBRE 9465MC

Créé en 2013 à la Manufacture de La Chaux-de-Fonds, le mouvement Double Tourbillon Mystérieux marque un tournant dans l’histoire de l’horlogerie de Cartier : le tourbillon semble suspendu dans l’espace sans aucun lien avec le reste du mouvement. Deux fois volant il effectue une révolution complète sur lui-même en soixante secondes tandis que la cage procède à une seconde rotation dont chaque tour est réalisé en  5 minutes.

Un travail d’équilibre d’autant plus exigeant qu’il tient compte de la finesse de la boîte et de l’exigence des savoir-faire : tous les composants sont terminés à la main, anglage des ponts, flancs étirés, têtes de vis polies. Sublimé cette année par le squelettage des ponts en  forme de chiffres romains, il gagne encore en légèreté et en puissance. À la magie du mystérieux, se superpose la transparence du squelettage. À la rondeur de la montre et du mystérieux, s’associe l’architecture graphique, géométrique et ajourée des ponts squelettés.

MONTRE ROTONDE DE CARTIER JOUR & NUIT MYSTÉRIEUX, CALIBRE 9982MC

La montre Rotonde de Cartier prête la générosité de son cadran à deux des complications historiques de Cartier : le mouvement mystérieux  et l’indicateur Jour-Nuit. Inscrites au patrimoine horloger de Cartier, ces deux complications sont nées la même année, en 1912, sous la forme d’une pendule : le Modèle A, pour le mouvement mystérieux et la pendule dite « comète » ou « planète » pour  le mouvement jour-nuit.

Pour la première fois en Haute Horlogerie, Cartier associe ces deux complications : de gauche à droite, le soleil, animé par le mouvement mystérieux évolue comme en lévitation dans la partie supérieure du cadran. Puis la lune prend le relai. Lune, soleil, deux astres stylisés qui, tour à tour, pointent les heures du jour et de la nuit quand les minutes à progression rétrograde s’affichent dans le bas du cadran. Une lecture aérienne du temps magnifié par un cadran où s’alternent guilloché rayonnant et décor satiné soleil.

MARQUES ASSOCIEES

liserer liserer
liserer Cartier
liserer
liserer liserer

Partager cet article