CARRERA MikroTourbillonS

Marque  : TAG Heuer
Collection  : CARRERA
Modèle  : CARRERA MikroTourbillonS
Référence  :
Complément : Tantale - Or Rose - Bracelet Alligator
En vente depuis : 2012

185 000 €Prix neuf constaté FranceJE LA VEUX

FICHE AU FORMAT PDF

DEMANDER UN PRIX

Demande du prix pour CARRERA MikroTourbillonSRef.

CARRERA MikroTourbillonS

VOUS LA VOULEZ ? NOUS VOUS LA CHERCHONS!

Cette fonction est réservée aux membres privilégiés du site My-WatchSite.

Pour devenir membre, rien de plus simple !

  • Marque  : TAG Heuer
    Collection  : CARRERA
    Modèle  : CARRERA MikroTourbillonS
    Référence  :
    Complément : Tantale - Or Rose - Bracelet Alligator
    En vente depuis : 2012
    Prix du neuf : 185 000 €
    Diamètre : 45 mm
    Styles : Sportif
    Atypique
    Haute Horlogerie
    Types : Mécanique à remontage manuel
    Mécanique à remontage automatique
    Calibre : MIKROTOURBILLONS
    Complication : Affichage au 1/100ème de Seconde
    Tourbillon
    Compteur 30 Minutes
    Indicateur de Réserve de Marche du Chronographe
    Compteur 60 Secondes
    Chronographe
    Affichage au 1/10ème de Seconde
    Matière du boîtier : Or rose
    Particularité du boitier : Fond saphir
    Lunette et fond en tantale
    Couronne en or rose massif surmoulée de coutchouc
    Carrure en or rose massif
    Poussoirs en or rose massif
    Forme : Ronde
    Etanchéité : 100 mètres
    Cadran : Côtes de Genève
    Couleur du cadran : Anthracite
    Affichage : Aiguilles luminescentes
    Aiguilles centrale 1/100ème de seconde en or rose massif
    Index : Chiffres arabes
    Verre : Traitement anti-reflet
    Saphir
    Matière du bracelet : Alligator
    Couleur du bracelet : Noir
    Fermeture du bracelet : Boucle déployante
    + Plus de caractéristiques : Mouvement
    Remontage automatique bidirectionnel pour la fonction horaire
    Remontage manuel pour la onction chronographe
    439 composants
    75 rubis
    Diamètre : 35.80 mm (15 3/4''')
    Epaisseur : 9.79 mm
    2 Tourbillons :
    Fréquence toubillon 1 :
    28800 alternances / heure (4 Hz)
    1 rotation par minute
    Fréquence tourbillon 2 :
    360000 alternances / heure (50 Hz)
    12 rotations par minutes
    Réserve de marche de la montre :
    45 heures
    Réserve de marche du chrono :
    60 minutes
    Ponts des toubillons en or rose massif 18K 5N

    Boîtier
    Or rose massif 18K 5N
    Tantale sablé

    Bracelet alligator cousu main. soft touch

    Boucle déployante en tantale sablé

DESCRIPTION

  • LA HAUTE HORLOGERIE D’AVANT-GARDE PAR TAG HEUER

    L’esprit pionnier des ingénieurs révolutionne l’horlogerie traditionnelle et porte la science et l’art vers de nouveaux sommets

    La Haute Horlogerie d’avant-garde, par TAG Heuer :
    Une profession de foi
    Une culture riche et originale. Une éthique professionnelle. Une passion dévorante.
    Quand l’expertise du maître-artisan rencontre l’imagination novatrice de l’ingénieur.
    Quand la connaissance et le savoir-faire s’allient pour faire perdurer une histoire vivante et pluriséculaire.
    Chez TAG Heuer, maîtres-artisans et ingénieurs travaillent main dans la main pour réinventer l’avenir.
    Deux disciplines, un seul élan.
    Pour subjuguer.
    Pour établir des records puis les pulvériser.
    Pour éblouir d’un oui ceux qui disent non.
    Pour attirer dans d’époustouflantes configurations le temps et l’espace, fractions de
    l’infini et de l’immensité.
    En somme, pour être le meilleur, le plus rapide, le plus précis, le plus novateur.

    Voilà la Haute Horlogerie selon TAG Heuer, une volonté de cultiver, ensemble, les grandes innovations des horlogers du XVIIe siècle et les technologies contemporaines les plus extraordinaires. Chez TAG Heuer, les horlogers ne se contentent pas de reproduire les incroyables réussites de leurs prédécesseurs – les grands esprits qui ont défini les conventions de la haute horlogerie. En adoptant et adaptant les approches innovantes des anciens et en s’aventurant au-delà des limites du possible, ils créent les classiques de demain.

    Grâce à cette tradition visionnaire, TAG Heuer s’est imposé comme le maître de l’avant-garde technologique en haute horlogerie. La marque, à la personnalité bien définie, jouit de l’estime de ses pairs comme de celle des connaisseurs.

    Cet état d’esprit unique a donné naissance aux montres et chronographes les plus innovants jamais conçus. Le MIKROTOURBILLONS de TAG Heuer s’inscrit dans cette prestigieuse lignée.

    CHEFS-D’ŒUVRE

    LE MIKROTOURBILLONS
    LA PRÉCISION ULTIME EN HAUTE HORLOGERIE


    Le MikrotourbillonS, chronographe de luxe le plus ambitieux jamais développé par TAG Heuer, n’est pas seulement le tourbillon le plus rapide au monde : c’est le premier tourbillon placé sur un chronographe au 1/100e de seconde, pouvant être arrêté et redémarré, une montre audacieuse à la précision inégalée, fruit d’un savoir-faire virtuose.

    Même au regard des standards d’innovation de TAG Heuer, le MIKROTOURBILLONS à double chaîne et double barillet dépasse les limites de l’extraordinaire. Ce chronographe à tourbillon d’une précision à même de répondre aux exigences de la certification horlogère est de loin le tourbillon le plus rapide, le plus exact et le plus admirable jamais imaginé.

    « Nous appelons cela un mouvement parce que le terme décrit ce qu’il fait, à un rythme constant, autour du cadran. Une force physique et une machine d’une complexité à couper le souffle, avec autant de composants – muscles et os – que le corps humain, et son propre cœur, magnifique, infatigable, pompant une énergie infinie de son sein extraordinairement élaboré. Un regard et vous êtes déjà loin, emporté par le tourbillon d’un miracle transcendant. »
    Jack Heuer

    FAIRE REVIVRE LA TECHNOLOGIE DU TOURBILLON

    Le tourbillon est le mécanisme le plus complexe et le plus emblématique de la haute horlogerie. Cette ingénieuse complication, conçue pour réguler la vitesse de marche des montres, permet de contrebalancer les effets de la pesanteur en plaçant la roue de balancier et l’échappement à l’intérieur d’une cage rotative. Ce système, révolutionnaire lors de son invention en 1801, est devenu obsolète avec le développement de techniques de précision modernes, dont beaucoup sont nées dans les ateliers de TAG Heuer. Pourtant, le tourbillon reste une complication de « fantaisie » présente sur de nombreuses montres de luxe, car son esthétique complexité, le plus souvent visible à travers un guichet sur le cadran, attire à coup sûr le regard et témoigne d’une véritable virtuosité horlogère.

    Ce mécanisme d’une magnifique complexité est pourtant lent, imprécis et superflu : c’est pour cette raison que TAG Heuer, qui s’est toujours distingué parmi les maisons suisses par sa recherche de l’exactitude et son obsession de la performance, n’avait jamais fabriqué de montre à tourbillon.

    Jusqu’à ce que les équipes R&D de TAG Heuer, dans leur recherche de la précision absolue des chronographes, relèvent le défi et réinventent le tourbillon. Il n’est plus seulement agréable à regarder, mais, comme toutes les créations de TAG Heuer, il est devenu incroyablement rapide, précis et innovant. Le résultat est une merveille technique qui brise tous les records de vitesse et d’exactitude et a permis la fabrication du tout premier chronographe doublement fiable.

    UNE DOUBLE RÉVOLUTION
     
    Le MIKROTOURBILLONS possède deux mécanismes de tourbillons visibles sur son cadran, l’un pour l’heure, l’autre pour le chronomètre. Le premier a une fréquence à 4 hertz — 28 800 alternances par heure — et contrôle la montre, qui est conforme à la norme ISO 3159 ; son aiguille accomplit un tour du cadran par minute, selon la vitesse standard des tourbillons. Le second, le tourbillon le plus rapide au monde, contrôle le chronographe au 1/100e de seconde. Grâce à un système de compensation dynamique, il affiche une fréquence de 50 hertz, soit 360 000 alternances par heure et une vitesse de rotation vertigineuse de cinq secondes pour une révolution, soit 12 révolutions par minute. Autre prouesse technique étourdissante : il fonctionne sans cage et peut être démarré et arrêté grâce à l’architecture à double chaîne.

    UNE EXTRAORDINAIRE ARCHITECTURE À DOUBLE CHAÎNE
     
    Depuis 1969, année où TAG Heuer a lancé le premier mouvement chronographe automatique, le couplage du mouvement de la montre avec la fonction de chronographe est devenu la norme. Ce système isochrone présente pourtant un sérieux problème : son système de vitesse accroît la perte d’énergie. C’est là un des grands dilemmes pour les créateurs de chronographes – comment faire en sorte que le fonctionnement du chronographe ne perturbe pas celui de la montre ' Dans un premier temps, la recherche a permis le développement en mars 2005 du TAG Heuer Calibre 360 avec un module additionnel pour le chronographe. La réponse a ensuite été apportée en janvier 2011 par le TAG Heuer Mikrograph 1/100e de seconde, ingénieusement équipé de deux chaînes cinématiques indépendantes – une pour la montre et l’autre pour le chronographe, intégrées dans le même mouvement.

    Le MIKROTOURBILLONS est construit avec le même mouvement intégré à double chaîne, qui rend inutile la présence d’un embrayage. La séparation de la chaîne de la montre de celle du chronographe élimine tout risque d’influence du chronographe sur la montre et vice-versa ; surtout, elle permet de réduire la perte d’énergie et d’optimiser la précision de l’organe réglant. Grâce à cette architecture à double chaîne, toutes les montres « MIKRO » (MIKROTOURBILLONS, MIKROGIRDER, MIKROTIMER et MIKROGRAPH) dépassent les exigences de la norme ISO 3159. Le MIKROTIMER et le MIKROGRAPH ont déjà obtenu la certification COSC –un exploit presque impossible à réaliser pour les chronographes monofréquence classiques.

    UNE RÉINTERPRÉTATION STUPÉFIANTE DE L’EMBLÉMATIQUE CARRERA

    La Carrera, best-seller emblématique de TAG Heuer depuis 1963, était un choix naturel pour le boîtier et les finitions de ce chronographe révolutionnaire. Les matériaux sont nobles : tantale hautement résistant à la corrosion avec cornes en or rose, magnifique décoration « Côte de Genève » et superbe bracelet en alligator cousu à la main, agréable à porter. Le compteur de chronographe est à 3 heures, la petite seconde à 6 heures et la réserve de marche à 12 heures. L’aiguille centrale affiche les 1/10e et 1/100e de seconde. Une seule couronne, à 3 heures, arme la montre et le chronographe – le rotor arme le barillet du mouvement de la montre, alors que le chronographe est à charge manuelle. Au total, le mouvement contient 493 composants, dont beaucoup ont fait l’objet de dépôts de brevet. À l’exception des deux spiraux, tous sont fabriqués en interne dans les usines TAG Heuer à La Chaux-de-Fonds.

    TAG Heuer travaille à l’établissement de la première certification de précision pour les chronographes, afin de compléter le certificat COSC existant pour les montres.
  • LA HAUTE HORLOGERIE D’AVANT-GARDE PAR TAG HEUER

    L’esprit pionnier des ingénieurs révolutionne l’horlogerie traditionnelle et porte la science et l’art vers de nouveaux sommets

    La Haute Horlogerie d’avant-garde, par TAG Heuer :
    Une profession de foi
    Une culture riche et originale. Une éthique professionnelle. Une passion dévorante.
    Quand l’expertise du maître-artisan rencontre l’imagination novatrice de l’ingénieur.
    Quand la connaissance et le savoir-faire s’allient pour faire perdurer une histoire vivante et pluriséculaire.
    Chez TAG Heuer, maîtres-artisans et ingénieurs travaillent main dans la main pour réinventer l’avenir.
    Deux disciplines, un seul élan.
    Pour subjuguer.
    Pour établir des records puis les pulvériser.
    Pour éblouir d’un oui ceux qui disent non.
    Pour attirer dans d’époustouflantes configurations le temps et l’espace, fractions de
    l’infini et de l’immensité.
    En somme, pour être le meilleur, le plus rapide, le plus précis, le plus novateur.

    Voilà la Haute Horlogerie selon TAG Heuer, une volonté de cultiver, ensemble, les grandes innovations des horlogers du XVIIe siècle et les technologies contemporaines les plus extraordinaires. Chez TAG Heuer, les horlogers ne se contentent pas de reproduire les incroyables réussites de leurs prédécesseurs – les grands esprits qui ont défini les conventions de la haute horlogerie. En adoptant et adaptant les approches innovantes des anciens et en s’aventurant au-delà des limites du possible, ils créent les classiques de demain.

    Grâce à cette tradition visionnaire, TAG Heuer s’est imposé comme le maître de l’avant-garde technologique en haute horlogerie. La marque, à la personnalité bien définie, jouit de l’estime de ses pairs comme de celle des connaisseurs.

    Cet état d’esprit unique a donné naissance aux montres et chronographes les plus innovants jamais conçus. Le MIKROTOURBILLONS de TAG Heuer s’inscrit dans cette prestigieuse lignée.

    CHEFS-D’ŒUVRE

    LE MIKROTOURBILLONS
    LA PRÉCISION ULTIME EN HAUTE HORLOGERIE


    Le MikrotourbillonS, chronographe de luxe le plus ambitieux jamais développé par TAG Heuer, n’est pas seulement le tourbillon le plus rapide au monde : c’est le premier tourbillon placé sur un chronographe au 1/100e de seconde, pouvant être arrêté et redémarré, une montre audacieuse à la précision inégalée, fruit d’un savoir-faire virtuose.

    Même au regard des standards d’innovation de TAG Heuer, le MIKROTOURBILLONS à double chaîne et double barillet dépasse les limites de l’extraordinaire. Ce chronographe à tourbillon d’une précision à même de répondre aux exigences de la certification horlogère est de loin le tourbillon le plus rapide, le plus exact et le plus admirable jamais imaginé.

    « Nous appelons cela un mouvement parce que le terme décrit ce qu’il fait, à un rythme constant, autour du cadran. Une force physique et une machine d’une complexité à couper le souffle, avec autant de composants – muscles et os – que le corps humain, et son propre cœur, magnifique, infatigable, pompant une énergie infinie de son sein extraordinairement élaboré. Un regard et vous êtes déjà loin, emporté par le tourbillon d’un miracle transcendant. »
    Jack Heuer

    FAIRE REVIVRE LA TECHNOLOGIE DU TOURBILLON

    Le tourbillon est le mécanisme le plus complexe et le plus emblématique de la haute horlogerie. Cette ingénieuse complication, conçue pour réguler la vitesse de marche des montres, permet de contrebalancer les effets de la pesanteur en plaçant la roue de balancier et l’échappement à l’intérieur d’une cage rotative. Ce système, révolutionnaire lors de son invention en 1801, est devenu obsolète avec le développement de techniques de précision modernes, dont beaucoup sont nées dans les ateliers de TAG Heuer. Pourtant, le tourbillon reste une complication de « fantaisie » présente sur de nombreuses montres de luxe, car son esthétique complexité, le plus souvent visible à travers un guichet sur le cadran, attire à coup sûr le regard et témoigne d’une véritable virtuosité horlogère.

    Ce mécanisme d’une magnifique complexité est pourtant lent, imprécis et superflu : c’est pour cette raison que TAG Heuer, qui s’est toujours distingué parmi les maisons suisses par sa recherche de l’exactitude et son obsession de la performance, n’avait jamais fabriqué de montre à tourbillon.

    Jusqu’à ce que les équipes R&D de TAG Heuer, dans leur recherche de la précision absolue des chronographes, relèvent le défi et réinventent le tourbillon. Il n’est plus seulement agréable à regarder, mais, comme toutes les créations de TAG Heuer, il est devenu incroyablement rapide, précis et innovant. Le résultat est une merveille technique qui brise tous les records de vitesse et d’exactitude et a permis la fabrication du tout premier chronographe doublement fiable.

    UNE DOUBLE RÉVOLUTION
     
    Le MIKROTOURBILLONS possède deux mécanismes de tourbillons visibles sur son cadran, l’un pour l’heure, l’autre pour le chronomètre. Le premier a une fréquence à 4 hertz — 28 800 alternances par heure — et contrôle la montre, qui est conforme à la norme ISO 3159 ; son aiguille accomplit un tour du cadran par minute, selon la vitesse standard des tourbillons. Le second, le tourbillon le plus rapide au monde, contrôle le chronographe au 1/100e de seconde. Grâce à un système de compensation dynamique, il affiche une fréquence de 50 hertz, soit 360 000 alternances par heure et une vitesse de rotation vertigineuse de cinq secondes pour une révolution, soit 12 révolutions par minute. Autre prouesse technique étourdissante : il fonctionne sans cage et peut être démarré et arrêté grâce à l’architecture à double chaîne.

    UNE EXTRAORDINAIRE ARCHITECTURE À DOUBLE CHAÎNE
     
    Depuis 1969, année où TAG Heuer a lancé le premier mouvement chronographe automatique, le couplage du mouvement de la montre avec la fonction de chronographe est devenu la norme. Ce système isochrone présente pourtant un sérieux problème : son système de vitesse accroît la perte d’énergie. C’est là un des grands dilemmes pour les créateurs de chronographes – comment faire en sorte que le fonctionnement du chronographe ne perturbe pas celui de la montre ' Dans un premier temps, la recherche a permis le développement en mars 2005 du TAG Heuer Calibre 360 avec un module additionnel pour le chronographe. La réponse a ensuite été apportée en janvier 2011 par le TAG Heuer Mikrograph 1/100e de seconde, ingénieusement équipé de deux chaînes cinématiques indépendantes – une pour la montre et l’autre pour le chronographe, intégrées dans le même mouvement.

    Le MIKROTOURBILLONS est construit avec le même mouvement intégré à double chaîne, qui rend inutile la présence d’un embrayage. La séparation de la chaîne de la montre de celle du chronographe élimine tout risque d’influence du chronographe sur la montre et vice-versa ; surtout, elle permet de réduire la perte d’énergie et d’optimiser la précision de l’organe réglant. Grâce à cette architecture à double chaîne, toutes les montres « MIKRO » (MIKROTOURBILLONS, MIKROGIRDER, MIKROTIMER et MIKROGRAPH) dépassent les exigences de la norme ISO 3159. Le MIKROTIMER et le MIKROGRAPH ont déjà obtenu la certification COSC –un exploit presque impossible à réaliser pour les chronographes monofréquence classiques.

    UNE RÉINTERPRÉTATION STUPÉFIANTE DE L’EMBLÉMATIQUE CARRERA

    La Carrera, best-seller emblématique de TAG Heuer depuis 1963, était un choix naturel pour le boîtier et les finitions de ce chronographe révolutionnaire. Les matériaux sont nobles : tantale hautement résistant à la corrosion avec cornes en or rose, magnifique décoration « Côte de Genève » et superbe bracelet en alligator cousu à la main, agréable à porter. Le compteur de chronographe est à 3 heures, la petite seconde à 6 heures et la réserve de marche à 12 heures. L’aiguille centrale affiche les 1/10e et 1/100e de seconde. Une seule couronne, à 3 heures, arme la montre et le chronographe – le rotor arme le barillet du mouvement de la montre, alors que le chronographe est à charge manuelle. Au total, le mouvement contient 493 composants, dont beaucoup ont fait l’objet de dépôts de brevet. À l’exception des deux spiraux, tous sont fabriqués en interne dans les usines TAG Heuer à La Chaux-de-Fonds.

    TAG Heuer travaille à l’établissement de la première certification de précision pour les chronographes, afin de compléter le certificat COSC existant pour les montres.
  • Marque  : TAG Heuer
    Collection  : CARRERA
    Modèle  : CARRERA MikroTourbillonS
    Référence  :
    Complément : Tantale - Or Rose - Bracelet Alligator
    En vente depuis : 2012
    Prix du neuf : 185 000 €
    Diamètre : 45 mm
    Styles : Sportif
    Atypique
    Haute Horlogerie
    Types : Mécanique à remontage manuel
    Mécanique à remontage automatique
    Calibre : MIKROTOURBILLONS
    Complication : Affichage au 1/100ème de Seconde
    Tourbillon
    Compteur 30 Minutes
    Indicateur de Réserve de Marche du Chronographe
    Compteur 60 Secondes
    Chronographe
    Affichage au 1/10ème de Seconde
    Matière du boîtier : Or rose
    Particularité du boitier : Fond saphir
    Lunette et fond en tantale
    Couronne en or rose massif surmoulée de coutchouc
    Carrure en or rose massif
    Poussoirs en or rose massif
    Forme : Ronde
    Etanchéité : 100 mètres
    Cadran : Côtes de Genève
    Couleur du cadran : Anthracite
    Affichage : Aiguilles luminescentes
    Aiguilles centrale 1/100ème de seconde en or rose massif
    Index : Chiffres arabes
    Verre : Traitement anti-reflet
    Saphir
    Matière du bracelet : Alligator
    Couleur du bracelet : Noir
    Fermeture du bracelet : Boucle déployante
    Plus de caractéristiques : Mouvement
    Remontage automatique bidirectionnel pour la fonction horaire
    Remontage manuel pour la onction chronographe
    439 composants
    75 rubis
    Diamètre : 35.80 mm (15 3/4''')
    Epaisseur : 9.79 mm
    2 Tourbillons :
    Fréquence toubillon 1 :
    28800 alternances / heure (4 Hz)
    1 rotation par minute
    Fréquence tourbillon 2 :
    360000 alternances / heure (50 Hz)
    12 rotations par minutes
    Réserve de marche de la montre :
    45 heures
    Réserve de marche du chrono :
    60 minutes
    Ponts des toubillons en or rose massif 18K 5N

    Boîtier
    Or rose massif 18K 5N
    Tantale sablé

    Bracelet alligator cousu main. soft touch

    Boucle déployante en tantale sablé