Grand Chronographe Régulateur

104863

Grand Chronographe Régulateur Agrandir l'image
Grand Chronographe Régulateur

Marque  : Montblanc
Collection  : Collection Villeret 1858
Modèle  : Grand Chronographe Régulateur
Référence  : 104863
Nbre de pièces : 8
Complément : Or Gris
En vente depuis : 2009

75 000 €Prix neuf constaté FranceJE LA VEUX

FICHE AU FORMAT PDF

DEMANDER UN PRIX

Demande du prix pour Grand Chronographe RégulateurRef. 104863

Grand Chronographe Régulateur

VOUS LA VOULEZ ? NOUS VOUS LA CHERCHONS!

Cette fonction est réservée aux membres privilégiés du site My-WatchSite.

Pour devenir membre, rien de plus simple !

  • Marque  : Montblanc
    Collection  : Collection Villeret 1858
    Modèle  : Grand Chronographe Régulateur
    Référence  : 104863
    Nbre de pièces : 8
    Complément : Or Gris
    En vente depuis : 2009
    Prix du neuf : 75 000 €
    Diamètre : 47 mm
    Epaisseur : 16.42 mm
    Styles : Haute Horlogerie
    Types : Mécanique à remontage manuel
    Calibre : MB M16.30
    Calibre distinction : Décoré main
    Côtes de Genève
    Perlage
    Complication : Indicateur de Réserve de Marche
    Régulateur
    Second Fuseau Horaire (GMT)
    Petite Seconde
    Chronographe Monopoussoir
    Indicateur Jour/Nuit
    Compteur 30 Minutes
    Matière du boîtier : Or gris
    Particularité du boitier : Fond transparent
    Fond officier
    Lunette convexe
    Forme : Ronde
    Etanchéité : 30 mètres
    Cadran : Guilloché main
    Or
    Affichage : Aiguilles
    Index : Bâtons
    Chiffres romains
    Chiffres arabes
    Verre : Saphir
    Traitement anti-reflet
    Saphir chevé et sphérique
    Matière du bracelet : Alligator
    Couleur du bracelet : Noir
    + Plus de caractéristiques : Boîtier et boucle en or gris 18 carats
    Mécanisme de chronographe monopoussoir à roue à colonnes
    Embrayage horizontal et compteur de minutes semi-instantané
    304 composants
    35 pierres
    Balancier à vis
    Spiral avec courbe Phillips
    Fréquence :
    18 000 alternances / heure (2.5 Hz)
    Réserve de marche de 55 heures
    Réserve de marche avec signal de remontage d’urgence
    Aiguilles en or 18 carats
    Aiguille de chronographe en pfinodal
    Fond vissé avec glace saphir protégée par un fond avec ouverture secrète (charnière invisible)
    Emblème Montblanc en nacre sur la couronne

DESCRIPTION

  • Pour les 150 ans de Minerva: la Montblanc Collection Villeret 1858 avec le nouveau visage exceptionnel du Grand Chronographe Régulateur.

    Avec le Grand Chronographe Régulateur, la Montblanc Collection Villeret 1858 présente une autre nouveauté qui s’éloigne de l’image de la montre bracelet conventionnelle. L’engagement de I’Institut Minerva de Recherche en Haute Horlogerie pour la tradition horlogère suisse authentique ne doit pas être interprété comme de la nostalgie. Bien au contraire. L’art horloger a toujours été synonyme d’une innovation continue, pratiquée  à Villeret avec un engagement sans faille à ce jour. La promotion de la force d’innovation et le soutien actif de nouvelles idées et de nouveaux talents sont les objectifs déclarés de l’Institut. Il n’est donc pas étonnant que le tout dernier modèle de la Montblanc Collection Villeret 1858  allie des éléments connus à des aspects nouveaux, qu’on n’associe pas forcément à cette manufacture de tradition et à ses 150 ans d’existence.

    Le Grand Chronographe Régulateur est la manifestation d’un élan innovateur initié à l’Institut Minerva de Recherche en Haute Horlogerie avec l’aide de Montblanc, et dont on compte qu’il générera un nouveau mouvement chaque année. La caractéristique la plus mar- quante du nouveau chronographe est son cadran à régulateur avec l’indication des heures à 12 heures et une grande aiguille de minutes au centre. Il offre également un 2e fuseau horaire, une indication du jour/nuit, l’indication combinée de la réserve de marche et des zones de remontage, la petite seconde et la fonction de chronographe, indiqué par la grande  trotteuse centrale (compteur de seconde) et toutes les caractéristiques de construction  typiques de l’Institut Minerva de Recherche en Haute Horlogerie.

    Le régulateur – l’hommage à la chronométrie

    Autrefois, on trouvait un pendule à seconde dans de nombreux ateliers d’horlogerie. Leur  caractéristique principale était un cadran à régulateur avec une grande aiguille pour les minutes et les secondes ainsi qu’un petit cadran auxiliaire, sur lequel une petite aiguille indiquait les heures. La raison d’être de ces horloges était leur précision de marche et l’indication précise des secondes. Les horlogers s’en servaient pour régler la marche de leurs garde-temps. Le cadran à régulateur est donc parfaitement conforme à la philosophie du  « garde temps », qui est à la base de la fabrication des garde-temps de la Montblanc Collection  Villeret 1858 au sein de l’Institut Minerva de Recherche en Haute Horlogerie.

    Chronographe monopoussoir à roue à colonnes

    Le calibre MB M16.30 est un mouvement chronographe doté d’une grande trotteuse centrale (compteur de seconde), d’un petit compteur de minutes à 3 heures, d’une roue à colonnes classique et d’un embrayage horizontal. Les leviers du chronographe sont finement ouvragés et la « mise en fonction » est soigneusement ajustée à la main: lors de la commande des fonctions, les surfaces en contact sont minutieusement retravaillées à la main pour un  ajustement des plus précis. Les pièces en acier ainsi que les ponts du mouvement sont anglés et polis manuellement. On peut soulever la particularité du pont du chronographe avec sa forme en V typique de Minerva. Alors que les leviers sont adoucis à l’aide d’une pierre à grain fin, les ponts sont parés d’un décor « Côtes de Genève » appliqué manuellement. Le grand balancier à vis avec un spiral Phillips oscille à la fréquence classique de 18.000 alternances par heure (2,5 Hertz), permettant ainsi un chronométrage au cinquième de seconde près.  Ce chronographe a la particularité d’être monopoussoir, autrement dit les fonctions du  chronographe (start, stop et remise à zéro) s’effectuent au travers d’un seul poussoir intégré dans la couronne.

    Deuxième fuseau horaire et indication jour/nuit

    La fonction du deuxième fuseau horaire convient parfaitement aux personnes qui voyagent beaucoup. Ainsi, le Grand Chronographe Régulateur présente à 12 heures deux aiguilles superposées permettant les indications de l’heure locale (aiguille squelette) ainsi que de l’heure du lieu d’origine (aiguille bleue). Lorsque l’on change de fuseau horaire, le poussoir positionné à 10 heures permet d‘avancer, par intervalles d’une heure, l’aiguille des heures locales. Le cadran présente également à 14 heures l’indication jour/nuit directement liée à l’heure du lieu d’origine.

    Affichage de la réserve de marche et indication des zones de remontage

    Le grand affichage de la réserve de marche sur la moitié inférieure du cadran est une véritable innovation horlogère. Elle fournit deux informations importantes sur l’autonomie de marche à l’aide de deux aiguilles. Dans la zone de remontage favorable, les deux aiguilles sont superposées et indiquent la réserve de marche. Lorsque l’autonomie du chronographe arrive au quart de sa capacité totale, l’aiguille supérieure s’immobilise et l’aiguille rouge  inférieure se déplace dans la zone rouge. Cette zone indique que la montre doit être remontée manuellement dans les plus brefs délais. Ce mécanisme innovant de réserve de marche est composé de 19 éléments et est actuellement en instance de brevet.

    Des pièces de collection en édition limitée

    Les montres Grand Chronographe Régulateur de la Montblanc Collection Villeret 1858 sont fabriquées en édition très limitée : des pièces uniques en platine, des éditions à huit  montres en or gris 18 carats et 8 montres en or rose 18 carats. Les garde-temps en or gris et en or rose sont dotés de cadrans en or guillochés main et parés de motifs à cannelures, qui offrent un fascinant jeu de lumière. Les boîtiers sont entièrement polis et possèdent une lunette convexe contenant un couvercle en saphir fortement bombé avec des flancs verticaux. Le fond transparent et vissé en verre de saphir est relié à un couvercle à charnière, qui s’ouvre grâce à un mécanisme breveté intégré au niveau des cornes du bracelet et invisible de l’extérieur. La face extérieure du couvercle du fond porte les inscriptions «Edition Limitée»,  «Montblanc» et «Fait Main à Villeret» et sur la face intérieure est inscrite la signature « Demetrio Cabiddu Maître Horloger », nom du directeur technique de la manufacture qui a supervisé le développement du mouvement. Celui-ci porte en lettres d’or la gravure  «Minerva Villeret», qui peut être admirée à travers le verre de saphir. Bien entendu, l’emblème  Montblanc ne manque pas : incrusté en nacre dans la grande couronne moletée  de la montre, il symbolise le sommet de la plus haute montagne d’Europe avec ses six  glaciers et représente l’art artisanal européen au plus haut niveau.

    Des cadrans guillochés main en or massif

    Les montres Grand Chronographe Régulateur possèdent des cadrans en or massif, dont les décors guillochés à la main témoignent d’une autre tradition horlogère fort ingénieuse. Les cadrans des garde-temps en or gris et en or rose sont parés de subtil motif Clous de Paris avec des cannelures fines. Pour les pièces uniques en platine, certaines zones du cadran comportent des inserts en nacre véritable. La technique classique du guillochage consiste à usiner les surfaces métalliques par l’enlèvement de copeaux, pour les orner d’un motif de cannelures régulières scintillant à la lumière. Bien qu’il soit réalisé à la machine, le guillochage est considéré comme une technique horlogère manuelle traditionnelle, car les mouvements circulaires et le déplacement du gabarit de coupe sont effectués à la main. Pour obtenir un guilloché d’une grande finesse, la machine doit être conduite avec une précision extrême. La réalisation de cadrans guillochés de la finesse de ceux des montres Grand Chronographe Régulateur requiert une expérience acquise sur de nombreuses années. Seuls des cadrans de cette qualité peuvent porter la mention « guilloché main ». Les cadrans des montres Grand Chronographe Régulateur peuvent donc s’enorgueillir de porter la mention GUILLOCHE MAIN SUISSE.
  • Pour les 150 ans de Minerva: la Montblanc Collection Villeret 1858 avec le nouveau visage exceptionnel du Grand Chronographe Régulateur.

    Avec le Grand Chronographe Régulateur, la Montblanc Collection Villeret 1858 présente une autre nouveauté qui s’éloigne de l’image de la montre bracelet conventionnelle. L’engagement de I’Institut Minerva de Recherche en Haute Horlogerie pour la tradition horlogère suisse authentique ne doit pas être interprété comme de la nostalgie. Bien au contraire. L’art horloger a toujours été synonyme d’une innovation continue, pratiquée  à Villeret avec un engagement sans faille à ce jour. La promotion de la force d’innovation et le soutien actif de nouvelles idées et de nouveaux talents sont les objectifs déclarés de l’Institut. Il n’est donc pas étonnant que le tout dernier modèle de la Montblanc Collection Villeret 1858  allie des éléments connus à des aspects nouveaux, qu’on n’associe pas forcément à cette manufacture de tradition et à ses 150 ans d’existence.

    Le Grand Chronographe Régulateur est la manifestation d’un élan innovateur initié à l’Institut Minerva de Recherche en Haute Horlogerie avec l’aide de Montblanc, et dont on compte qu’il générera un nouveau mouvement chaque année. La caractéristique la plus mar- quante du nouveau chronographe est son cadran à régulateur avec l’indication des heures à 12 heures et une grande aiguille de minutes au centre. Il offre également un 2e fuseau horaire, une indication du jour/nuit, l’indication combinée de la réserve de marche et des zones de remontage, la petite seconde et la fonction de chronographe, indiqué par la grande  trotteuse centrale (compteur de seconde) et toutes les caractéristiques de construction  typiques de l’Institut Minerva de Recherche en Haute Horlogerie.

    Le régulateur – l’hommage à la chronométrie

    Autrefois, on trouvait un pendule à seconde dans de nombreux ateliers d’horlogerie. Leur  caractéristique principale était un cadran à régulateur avec une grande aiguille pour les minutes et les secondes ainsi qu’un petit cadran auxiliaire, sur lequel une petite aiguille indiquait les heures. La raison d’être de ces horloges était leur précision de marche et l’indication précise des secondes. Les horlogers s’en servaient pour régler la marche de leurs garde-temps. Le cadran à régulateur est donc parfaitement conforme à la philosophie du  « garde temps », qui est à la base de la fabrication des garde-temps de la Montblanc Collection  Villeret 1858 au sein de l’Institut Minerva de Recherche en Haute Horlogerie.

    Chronographe monopoussoir à roue à colonnes

    Le calibre MB M16.30 est un mouvement chronographe doté d’une grande trotteuse centrale (compteur de seconde), d’un petit compteur de minutes à 3 heures, d’une roue à colonnes classique et d’un embrayage horizontal. Les leviers du chronographe sont finement ouvragés et la « mise en fonction » est soigneusement ajustée à la main: lors de la commande des fonctions, les surfaces en contact sont minutieusement retravaillées à la main pour un  ajustement des plus précis. Les pièces en acier ainsi que les ponts du mouvement sont anglés et polis manuellement. On peut soulever la particularité du pont du chronographe avec sa forme en V typique de Minerva. Alors que les leviers sont adoucis à l’aide d’une pierre à grain fin, les ponts sont parés d’un décor « Côtes de Genève » appliqué manuellement. Le grand balancier à vis avec un spiral Phillips oscille à la fréquence classique de 18.000 alternances par heure (2,5 Hertz), permettant ainsi un chronométrage au cinquième de seconde près.  Ce chronographe a la particularité d’être monopoussoir, autrement dit les fonctions du  chronographe (start, stop et remise à zéro) s’effectuent au travers d’un seul poussoir intégré dans la couronne.

    Deuxième fuseau horaire et indication jour/nuit

    La fonction du deuxième fuseau horaire convient parfaitement aux personnes qui voyagent beaucoup. Ainsi, le Grand Chronographe Régulateur présente à 12 heures deux aiguilles superposées permettant les indications de l’heure locale (aiguille squelette) ainsi que de l’heure du lieu d’origine (aiguille bleue). Lorsque l’on change de fuseau horaire, le poussoir positionné à 10 heures permet d‘avancer, par intervalles d’une heure, l’aiguille des heures locales. Le cadran présente également à 14 heures l’indication jour/nuit directement liée à l’heure du lieu d’origine.

    Affichage de la réserve de marche et indication des zones de remontage

    Le grand affichage de la réserve de marche sur la moitié inférieure du cadran est une véritable innovation horlogère. Elle fournit deux informations importantes sur l’autonomie de marche à l’aide de deux aiguilles. Dans la zone de remontage favorable, les deux aiguilles sont superposées et indiquent la réserve de marche. Lorsque l’autonomie du chronographe arrive au quart de sa capacité totale, l’aiguille supérieure s’immobilise et l’aiguille rouge  inférieure se déplace dans la zone rouge. Cette zone indique que la montre doit être remontée manuellement dans les plus brefs délais. Ce mécanisme innovant de réserve de marche est composé de 19 éléments et est actuellement en instance de brevet.

    Des pièces de collection en édition limitée

    Les montres Grand Chronographe Régulateur de la Montblanc Collection Villeret 1858 sont fabriquées en édition très limitée : des pièces uniques en platine, des éditions à huit  montres en or gris 18 carats et 8 montres en or rose 18 carats. Les garde-temps en or gris et en or rose sont dotés de cadrans en or guillochés main et parés de motifs à cannelures, qui offrent un fascinant jeu de lumière. Les boîtiers sont entièrement polis et possèdent une lunette convexe contenant un couvercle en saphir fortement bombé avec des flancs verticaux. Le fond transparent et vissé en verre de saphir est relié à un couvercle à charnière, qui s’ouvre grâce à un mécanisme breveté intégré au niveau des cornes du bracelet et invisible de l’extérieur. La face extérieure du couvercle du fond porte les inscriptions «Edition Limitée»,  «Montblanc» et «Fait Main à Villeret» et sur la face intérieure est inscrite la signature « Demetrio Cabiddu Maître Horloger », nom du directeur technique de la manufacture qui a supervisé le développement du mouvement. Celui-ci porte en lettres d’or la gravure  «Minerva Villeret», qui peut être admirée à travers le verre de saphir. Bien entendu, l’emblème  Montblanc ne manque pas : incrusté en nacre dans la grande couronne moletée  de la montre, il symbolise le sommet de la plus haute montagne d’Europe avec ses six  glaciers et représente l’art artisanal européen au plus haut niveau.

    Des cadrans guillochés main en or massif

    Les montres Grand Chronographe Régulateur possèdent des cadrans en or massif, dont les décors guillochés à la main témoignent d’une autre tradition horlogère fort ingénieuse. Les cadrans des garde-temps en or gris et en or rose sont parés de subtil motif Clous de Paris avec des cannelures fines. Pour les pièces uniques en platine, certaines zones du cadran comportent des inserts en nacre véritable. La technique classique du guillochage consiste à usiner les surfaces métalliques par l’enlèvement de copeaux, pour les orner d’un motif de cannelures régulières scintillant à la lumière. Bien qu’il soit réalisé à la machine, le guillochage est considéré comme une technique horlogère manuelle traditionnelle, car les mouvements circulaires et le déplacement du gabarit de coupe sont effectués à la main. Pour obtenir un guilloché d’une grande finesse, la machine doit être conduite avec une précision extrême. La réalisation de cadrans guillochés de la finesse de ceux des montres Grand Chronographe Régulateur requiert une expérience acquise sur de nombreuses années. Seuls des cadrans de cette qualité peuvent porter la mention « guilloché main ». Les cadrans des montres Grand Chronographe Régulateur peuvent donc s’enorgueillir de porter la mention GUILLOCHE MAIN SUISSE.
  • Marque  : Montblanc
    Collection  : Collection Villeret 1858
    Modèle  : Grand Chronographe Régulateur
    Référence  : 104863
    Nbre de pièces : 8
    Complément : Or Gris
    En vente depuis : 2009
    Prix du neuf : 75 000 €
    Diamètre : 47 mm
    Epaisseur : 16.42 mm
    Styles : Haute Horlogerie
    Types : Mécanique à remontage manuel
    Calibre : MB M16.30
    Calibre distinction : Décoré main
    Côtes de Genève
    Perlage
    Complication : Indicateur de Réserve de Marche
    Régulateur
    Second Fuseau Horaire (GMT)
    Petite Seconde
    Chronographe Monopoussoir
    Indicateur Jour/Nuit
    Compteur 30 Minutes
    Matière du boîtier : Or gris
    Particularité du boitier : Fond transparent
    Fond officier
    Lunette convexe
    Forme : Ronde
    Etanchéité : 30 mètres
    Cadran : Guilloché main
    Or
    Affichage : Aiguilles
    Index : Bâtons
    Chiffres romains
    Chiffres arabes
    Verre : Saphir
    Traitement anti-reflet
    Saphir chevé et sphérique
    Matière du bracelet : Alligator
    Couleur du bracelet : Noir
    Plus de caractéristiques : Boîtier et boucle en or gris 18 carats
    Mécanisme de chronographe monopoussoir à roue à colonnes
    Embrayage horizontal et compteur de minutes semi-instantané
    304 composants
    35 pierres
    Balancier à vis
    Spiral avec courbe Phillips
    Fréquence :
    18 000 alternances / heure (2.5 Hz)
    Réserve de marche de 55 heures
    Réserve de marche avec signal de remontage d’urgence
    Aiguilles en or 18 carats
    Aiguille de chronographe en pfinodal
    Fond vissé avec glace saphir protégée par un fond avec ouverture secrète (charnière invisible)
    Emblème Montblanc en nacre sur la couronne