Oris Big Crown ProPilot Altimeter

01 733 7705 4164-07 8 23 19

Oris Big Crown ProPilot Altimeter Agrandir l'image
Oris Big Crown ProPilot Altimeter

Marque  : Oris
Collection  : Oris Big Crown
Modèle  : Oris Big Crown ProPilot Altimeter
Référence  : 01 733 7705 4164-07 8 23 19
Complément : Acier
En vente depuis : 2014

3 700 €Prix neuf constaté FranceJE LA VEUX

FICHE AU FORMAT PDF

DEMANDER UN PRIX

Demande du prix pour Oris Big Crown ProPilot AltimeterRef. 01 733 7705 4164-07 8 23 19

Oris Big Crown ProPilot Altimeter

VOUS LA VOULEZ ? NOUS VOUS LA CHERCHONS!

Cette fonction est réservée aux membres privilégiés du site My-WatchSite.

Pour devenir membre, rien de plus simple !

  • Marque  : Oris
    Collection  : Oris Big Crown
    Modèle  : Oris Big Crown ProPilot Altimeter
    Référence  : 01 733 7705 4164-07 8 23 19
    Complément : Acier
    En vente depuis : 2014
    Prix du neuf : 3 700 €
    Diamètre : 47 mm
    Styles : Atypique
    Sportif
    Types : Mécanique à remontage automatique
    Calibre : Oris Cal. 733
    Calibre distinction : Aiguille altimètre en fibre de carbone
    Complication : Echelle en mètres
    Date
    Altimètre
    Matière du boîtier : Acier
    Particularité du boitier : Fond vissé
    Deux couronnes vissées
    Altimètre de ventilation et de réglage brevetée Oris avec membrane pare-vapeur en PFTE
    Forme : Ronde
    Etanchéité : 100 mètres
    Couleur du cadran : Noir
    Affichage : Aiguilles luminescentes Superluminova
    Index : Luminescents Superluminova
    Chiffres arabes
    Bâtons
    Verre : Traitement anti-reflet
    Bombé
    Saphir
    Matière du bracelet : Acier
    Fermeture du bracelet : Boucle déployante
    + Plus de caractéristiques : Oris Big Crown ProPilot Altimeter. graduation en mètres

    Mouvement mécanique à remontage automatique Oris Cal. 733. basé sur
    SW200 avec guichet date à 3h
    Mouvement baromètre et altimètre barométrique mécanique suisse intégrés

    Boîtier en acier inoxydable composé de plusieurs pièces
    Verre en saphir bombé avec traitement antireflet sur les deux faces
    Couronnes vissées en acier inoxydable

    Cadran noir imprimé de chiffres arabes incrustés de Super-LumiNova®. à l'instar des aiguilles heures/minutes
    Altimètre fait main en fibre de carbone stratifiée

    Bracelet métallique avec boucle déployante en acier inoxydable

    Également disponible avec bracelet en cuir ou textile

DESCRIPTION

  • Dans l'air du temps
    La nouvelle Oris Big Crown ProPilot Altimeter  


    Plus de 75 ans après la conception de son premier modèle dédié aux pilotes, Oris est fière d'annoncer le lancement de la montre d'aviateur la plus innovante de son histoire : la Oris Big Crown ProPilot Altimeter, la première montre mécanique à remontage automatique au monde à être dotée d'un altimètre mécanique.
     
    Cette édition est la dernière d'une longue lignée de montres d'aviateur Oris, qui remonte à 1938. Oris a pour tradition de concevoir des garde-temps précis, fiables et de production industrielle à des prix raisonnables, raison pour laquelle elle est devenue le choix des pilotes.
     
    Horlogerie de haut vol
    L'histoire de l'horlogerie est inextricablement liée à celle de l'aviation. Les événements qui ont marqué le monde de l'aviation au cours des quatre premières décennies du XXe siècle ont transformé la notion de vol "plus lourd que l'air" : d'un rêve impossible, elle devint une réalité militaire, industrielle et commerciale. Synonyme de vitesse, d’exaltation et de danger, l'aviation était l'avenir. Les hommes et les femmes qui fendaient les airs devenaient des héros. 
     
    À l'instar de l'avion proprement dit, l'assistance navigationnelle en vol était très primaire à ses débuts. Il est vite devenu évident que les pilotes avaient besoin d'instruments horlogers de qualité, auxquels ils pourraient se fier au moment de planifier des manœuvres ou des itinéraires, et d'entreprendre des missions aériennes. 
     
    A l’heure du commencement de l'aviation au début du XXe siècle, la tendance était encore aux montres à gousset. Cependant, il n'était pas pratique pour les pilotes, qui portaient des gants pour se protéger des intempéries, de fouiller dans une poche pour lire une donnée importante.
     
    L'alternative pratique n'était autre qu'une montre-bracelet. Désormais, bien en vue, les montres allaient permettre aux pilotes de consulter l'heure facilement et rapidement en un seul geste. Elles seront très vite adoptées par les pilotes du monde entier.
     
    Période d'innovation
    Cependant, elles n'étaient pas parfaites et des améliorations ont donc suivi. Les mouvements sont devenus plus compacts, car rares étaient les pilotes qui pouvaient porter une montre à gousset au poignet sans gêne dans l'espace confiné d'un cockpit. Les cadrans ont gagné en lisibilité et ont amorcé un retour à l'essentiel, avec des aiguilles et des index heures luminescents, pour faciliter la lisibilité pendant les vols nocturnes. Les couronnes ont aussi été agrandies, pour permettre aux pilotes de régler leur montre tout en portant des
    gants. 
     
    À mesure que l'avion et les pilotes (masculins comme féminins), prenaient du galon, l'esthétique de la montre d'aviateur gagnait en influence. De retour de mission, les pilotes de guerre étaient des héros et leurs montres typiques devinrent des symboles de leurs actes héroïques. L'aviation a optimisé les montres-bracelets et les a propulsées dans l'air du temps. 
     
    Le choix des pilotes
    Oris était au cœur de cette révolution. La Big Crown Pointer Date de 1938 était une pionnière, non seulement par sa couronne surdimensionnée, mais également par sa fonction date à aiguille, qui allait devenir la griffe d'Oris.
     
    Au cours des décennies suivantes, Oris a signé une escadrille de montres d'aviateur. Ces vingt dernières années, nombre d'entre elles ont été produites en l'honneur de partenariats, d'autres en éditions limitées, pour marquer des étapes importantes dans l'histoire de l'aviation ou célébrer les exploits de pilotes contemporains.
     
    La Oris Flight Timer 1945 LE commémorait les 60 ans de la fin de la Seconde Guerre mondiale ; la Oris Polly Vacher Limited Edition rendait hommage à la célèbre aviatrice britannique, qui devint en 2003 la première pilote à faire le tour du globe en solo par les pôles Nord et Sud. Enfin, cette année, la Oris Royal Flying Doctor Service Limited Edition incarne le partenariat de l'entreprise avec l'organisation australienne emblématique d'aide aérosanitaire.
     
    Parmi les pièces principales de la collection aviation d'Oris, citons la Big Crown (qui perpétue l'histoire débutée depuis 76 ans), la BC3 et la BC4. Commercialisée en 1999, la BC3 est une montre d'aviateur classique, dotée d'un robuste boîtier rond et d’un cadran, noir ou blanc, aux détails simples et parfaitement lisible. Le modèle BC4 a vu le jour en 2008. Inspiré des instruments de cockpit modernes, il incarne le summum de la fonctionnalité. Les modèles actuels sont dotés de mouvements chronographes, de dates rétrogrades, de cadrans régulateurs et d’une fonction GMT qui affiche trois fuseaux horaires simultanément, l'un d'entre eux pouvant être avancé ou reculé par sauts d'une heure au moyen des boutons poussoirs + et - de part et d'autre du boîtier. En 2009, la BC4 a remporté le prestigieux prix du design Red Dot.
     
    L'histoire continue...
    L'aviation continue de jouer un rôle majeur dans l'élaboration de la gamme Oris. En 2014, Oris présente la collection Big Crown ProPilot, une gamme de montres mécaniques conçue pour les moments passés dans le cockpit. À l'origine, les références étaient au nombre de trois : une Date, une Day Date - toutes deux ont gagné en lisibilité avec des index plus grands - et une version chronographe. Aujourd'hui, l'horloger suisse dévoile la montre d'aviateur la plus complexe qu'elle ait jamais conçue : la Oris Big Crown ProPilot Altimeter. Avant-gardiste, elle est la première montre à remontage automatique brevetée au monde à être dotée d'un altimètre mécanique. Ce dernier est conçu par Oris dans son usine d'Hölstein. 
     
    La Oris Big Crown ProPilot illustre l'ambition et le savoir-faire horlogers exceptionnels d'Oris, deux qualités qui ont grandi avec la marque en 110 ans de métier. 

    Un instrument pensé pour ceux qui évoluent en altitude
    La Oris Big Crown ProPilot Altimeter a été entièrement conçue par Oris pour servir d'instrument fiable et performant aux pilotes, aux alpinistes, aux explorateurs et aux chercheurs scientifiques qui travaillent en altitude. Son boîtier robuste en acier inoxydable de 47 mm de diamètre renferme un mouvement automatique Oris, ainsi qu'un mouvement baromètre et altimètre barométrique mécanique suisse.
     
    La conception de l'aiguille de l'altimètre a été l’un des défis majeurs des ingénieurs Oris. Pour concevoir un mécanisme altimétrique suffisamment petit pour s'intégrer dans une montre-bracelet, l'aiguille devait être extrêmement légère, mais assez rigide, pour éviter les écarts de tolérance et donc les imprécisions de lecture. La solution était de la réaliser en fibre de carbone laminée. L’aiguille est donc sept fois plus légère, mais dix fois plus rigide que celles des montres traditionnelles.
     
    Un autre défi concernait la protection du mécanisme et d’éviter toute humidité lorsque l'altimètre est activé. Pour se faire, Oris a fait breveter une nouvelle couronne de ventilation et de réglage de l'altimètre, qui empêche l'humidité de pénétrer dans la montre grâce à une membrane en PFTE faisant office de pare-vapeur.
     
    La couronne de ventilation et de réglage multifonction, la configuration coaxiale des mouvements de l'altimètre et de la montre, dont un support de mouvement articulé, ainsi que l'aiguille de l'altimètre en fibre de carbone, aspects techniques déjà mentionnés dans les paragraphes précédents, font l’objet d’un brevet Oris. 
     
    Modalités du brevet de la Oris Big Crown ProPilot Altimeter
    La Oris Big Crown ProPilot Altimeter possède deux couronnes. La couronne conventionnelle à 2h sert à régler l'heure et la date ainsi qu’à remonter la montre lorsque cela est nécessaire (le mouvement automatique est doté d'une autonomie de 38 heures).
     
    Une seconde couronne vissée à 4h commande l'altimètre. En "Position 0", l'altimètre est désactivé et la montre est étanche jusqu'à 100 mètres de profondeur. L'altimètre s'active en desserrant la couronne pour la placer en "Position 1". Il est indiqué par un anneau rouge.
     
    Lorsque la couronne se trouve en "Position 2", l'altimètre peut-être calibré. Une fois réglée, la montre affiche l’altitude en temps réel au moyen de l'indicateur jaune et la pression atmosphérique correspondante au moyen de l'indicateur rouge. L'altimètre entoure l'anneau extérieur du cadran ; il peut mesurer l'altitude jusqu'à 15 000 pieds ou 4 500 mètres (deux modèles ont été conçus, l'un avec graduation en pieds, l'autre avec graduation en mètres). L'échelle de pression atmosphérique apparaît entre l'altimètre et le cadran central. Une fois que l'altimètre n'est plus nécessaire, la couronne peut être resserrée en "Position 0", de façon à refermer le boîtier de la montre et à assurer de nouveau son étanchéité jusqu’à 100 mètres.
     
    L’Oris Big Crown ProPilot Altimeter, la première montre mécanique à remontage automatique au monde à être dotée d'un altimètre mécanique, s’adresse aux explorateurs ambitieux.

  • Dans l'air du temps
    La nouvelle Oris Big Crown ProPilot Altimeter  


    Plus de 75 ans après la conception de son premier modèle dédié aux pilotes, Oris est fière d'annoncer le lancement de la montre d'aviateur la plus innovante de son histoire : la Oris Big Crown ProPilot Altimeter, la première montre mécanique à remontage automatique au monde à être dotée d'un altimètre mécanique.
     
    Cette édition est la dernière d'une longue lignée de montres d'aviateur Oris, qui remonte à 1938. Oris a pour tradition de concevoir des garde-temps précis, fiables et de production industrielle à des prix raisonnables, raison pour laquelle elle est devenue le choix des pilotes.
     
    Horlogerie de haut vol
    L'histoire de l'horlogerie est inextricablement liée à celle de l'aviation. Les événements qui ont marqué le monde de l'aviation au cours des quatre premières décennies du XXe siècle ont transformé la notion de vol "plus lourd que l'air" : d'un rêve impossible, elle devint une réalité militaire, industrielle et commerciale. Synonyme de vitesse, d’exaltation et de danger, l'aviation était l'avenir. Les hommes et les femmes qui fendaient les airs devenaient des héros. 
     
    À l'instar de l'avion proprement dit, l'assistance navigationnelle en vol était très primaire à ses débuts. Il est vite devenu évident que les pilotes avaient besoin d'instruments horlogers de qualité, auxquels ils pourraient se fier au moment de planifier des manœuvres ou des itinéraires, et d'entreprendre des missions aériennes. 
     
    A l’heure du commencement de l'aviation au début du XXe siècle, la tendance était encore aux montres à gousset. Cependant, il n'était pas pratique pour les pilotes, qui portaient des gants pour se protéger des intempéries, de fouiller dans une poche pour lire une donnée importante.
     
    L'alternative pratique n'était autre qu'une montre-bracelet. Désormais, bien en vue, les montres allaient permettre aux pilotes de consulter l'heure facilement et rapidement en un seul geste. Elles seront très vite adoptées par les pilotes du monde entier.
     
    Période d'innovation
    Cependant, elles n'étaient pas parfaites et des améliorations ont donc suivi. Les mouvements sont devenus plus compacts, car rares étaient les pilotes qui pouvaient porter une montre à gousset au poignet sans gêne dans l'espace confiné d'un cockpit. Les cadrans ont gagné en lisibilité et ont amorcé un retour à l'essentiel, avec des aiguilles et des index heures luminescents, pour faciliter la lisibilité pendant les vols nocturnes. Les couronnes ont aussi été agrandies, pour permettre aux pilotes de régler leur montre tout en portant des
    gants. 
     
    À mesure que l'avion et les pilotes (masculins comme féminins), prenaient du galon, l'esthétique de la montre d'aviateur gagnait en influence. De retour de mission, les pilotes de guerre étaient des héros et leurs montres typiques devinrent des symboles de leurs actes héroïques. L'aviation a optimisé les montres-bracelets et les a propulsées dans l'air du temps. 
     
    Le choix des pilotes
    Oris était au cœur de cette révolution. La Big Crown Pointer Date de 1938 était une pionnière, non seulement par sa couronne surdimensionnée, mais également par sa fonction date à aiguille, qui allait devenir la griffe d'Oris.
     
    Au cours des décennies suivantes, Oris a signé une escadrille de montres d'aviateur. Ces vingt dernières années, nombre d'entre elles ont été produites en l'honneur de partenariats, d'autres en éditions limitées, pour marquer des étapes importantes dans l'histoire de l'aviation ou célébrer les exploits de pilotes contemporains.
     
    La Oris Flight Timer 1945 LE commémorait les 60 ans de la fin de la Seconde Guerre mondiale ; la Oris Polly Vacher Limited Edition rendait hommage à la célèbre aviatrice britannique, qui devint en 2003 la première pilote à faire le tour du globe en solo par les pôles Nord et Sud. Enfin, cette année, la Oris Royal Flying Doctor Service Limited Edition incarne le partenariat de l'entreprise avec l'organisation australienne emblématique d'aide aérosanitaire.
     
    Parmi les pièces principales de la collection aviation d'Oris, citons la Big Crown (qui perpétue l'histoire débutée depuis 76 ans), la BC3 et la BC4. Commercialisée en 1999, la BC3 est une montre d'aviateur classique, dotée d'un robuste boîtier rond et d’un cadran, noir ou blanc, aux détails simples et parfaitement lisible. Le modèle BC4 a vu le jour en 2008. Inspiré des instruments de cockpit modernes, il incarne le summum de la fonctionnalité. Les modèles actuels sont dotés de mouvements chronographes, de dates rétrogrades, de cadrans régulateurs et d’une fonction GMT qui affiche trois fuseaux horaires simultanément, l'un d'entre eux pouvant être avancé ou reculé par sauts d'une heure au moyen des boutons poussoirs + et - de part et d'autre du boîtier. En 2009, la BC4 a remporté le prestigieux prix du design Red Dot.
     
    L'histoire continue...
    L'aviation continue de jouer un rôle majeur dans l'élaboration de la gamme Oris. En 2014, Oris présente la collection Big Crown ProPilot, une gamme de montres mécaniques conçue pour les moments passés dans le cockpit. À l'origine, les références étaient au nombre de trois : une Date, une Day Date - toutes deux ont gagné en lisibilité avec des index plus grands - et une version chronographe. Aujourd'hui, l'horloger suisse dévoile la montre d'aviateur la plus complexe qu'elle ait jamais conçue : la Oris Big Crown ProPilot Altimeter. Avant-gardiste, elle est la première montre à remontage automatique brevetée au monde à être dotée d'un altimètre mécanique. Ce dernier est conçu par Oris dans son usine d'Hölstein. 
     
    La Oris Big Crown ProPilot illustre l'ambition et le savoir-faire horlogers exceptionnels d'Oris, deux qualités qui ont grandi avec la marque en 110 ans de métier. 

    Un instrument pensé pour ceux qui évoluent en altitude
    La Oris Big Crown ProPilot Altimeter a été entièrement conçue par Oris pour servir d'instrument fiable et performant aux pilotes, aux alpinistes, aux explorateurs et aux chercheurs scientifiques qui travaillent en altitude. Son boîtier robuste en acier inoxydable de 47 mm de diamètre renferme un mouvement automatique Oris, ainsi qu'un mouvement baromètre et altimètre barométrique mécanique suisse.
     
    La conception de l'aiguille de l'altimètre a été l’un des défis majeurs des ingénieurs Oris. Pour concevoir un mécanisme altimétrique suffisamment petit pour s'intégrer dans une montre-bracelet, l'aiguille devait être extrêmement légère, mais assez rigide, pour éviter les écarts de tolérance et donc les imprécisions de lecture. La solution était de la réaliser en fibre de carbone laminée. L’aiguille est donc sept fois plus légère, mais dix fois plus rigide que celles des montres traditionnelles.
     
    Un autre défi concernait la protection du mécanisme et d’éviter toute humidité lorsque l'altimètre est activé. Pour se faire, Oris a fait breveter une nouvelle couronne de ventilation et de réglage de l'altimètre, qui empêche l'humidité de pénétrer dans la montre grâce à une membrane en PFTE faisant office de pare-vapeur.
     
    La couronne de ventilation et de réglage multifonction, la configuration coaxiale des mouvements de l'altimètre et de la montre, dont un support de mouvement articulé, ainsi que l'aiguille de l'altimètre en fibre de carbone, aspects techniques déjà mentionnés dans les paragraphes précédents, font l’objet d’un brevet Oris. 
     
    Modalités du brevet de la Oris Big Crown ProPilot Altimeter
    La Oris Big Crown ProPilot Altimeter possède deux couronnes. La couronne conventionnelle à 2h sert à régler l'heure et la date ainsi qu’à remonter la montre lorsque cela est nécessaire (le mouvement automatique est doté d'une autonomie de 38 heures).
     
    Une seconde couronne vissée à 4h commande l'altimètre. En "Position 0", l'altimètre est désactivé et la montre est étanche jusqu'à 100 mètres de profondeur. L'altimètre s'active en desserrant la couronne pour la placer en "Position 1". Il est indiqué par un anneau rouge.
     
    Lorsque la couronne se trouve en "Position 2", l'altimètre peut-être calibré. Une fois réglée, la montre affiche l’altitude en temps réel au moyen de l'indicateur jaune et la pression atmosphérique correspondante au moyen de l'indicateur rouge. L'altimètre entoure l'anneau extérieur du cadran ; il peut mesurer l'altitude jusqu'à 15 000 pieds ou 4 500 mètres (deux modèles ont été conçus, l'un avec graduation en pieds, l'autre avec graduation en mètres). L'échelle de pression atmosphérique apparaît entre l'altimètre et le cadran central. Une fois que l'altimètre n'est plus nécessaire, la couronne peut être resserrée en "Position 0", de façon à refermer le boîtier de la montre et à assurer de nouveau son étanchéité jusqu’à 100 mètres.
     
    L’Oris Big Crown ProPilot Altimeter, la première montre mécanique à remontage automatique au monde à être dotée d'un altimètre mécanique, s’adresse aux explorateurs ambitieux.

  • Marque  : Oris
    Collection  : Oris Big Crown
    Modèle  : Oris Big Crown ProPilot Altimeter
    Référence  : 01 733 7705 4164-07 8 23 19
    Complément : Acier
    En vente depuis : 2014
    Prix du neuf : 3 700 €
    Diamètre : 47 mm
    Styles : Atypique
    Sportif
    Types : Mécanique à remontage automatique
    Calibre : Oris Cal. 733
    Calibre distinction : Aiguille altimètre en fibre de carbone
    Complication : Echelle en mètres
    Date
    Altimètre
    Matière du boîtier : Acier
    Particularité du boitier : Fond vissé
    Deux couronnes vissées
    Altimètre de ventilation et de réglage brevetée Oris avec membrane pare-vapeur en PFTE
    Forme : Ronde
    Etanchéité : 100 mètres
    Couleur du cadran : Noir
    Affichage : Aiguilles luminescentes Superluminova
    Index : Luminescents Superluminova
    Chiffres arabes
    Bâtons
    Verre : Traitement anti-reflet
    Bombé
    Saphir
    Matière du bracelet : Acier
    Fermeture du bracelet : Boucle déployante
    Plus de caractéristiques : Oris Big Crown ProPilot Altimeter. graduation en mètres

    Mouvement mécanique à remontage automatique Oris Cal. 733. basé sur
    SW200 avec guichet date à 3h
    Mouvement baromètre et altimètre barométrique mécanique suisse intégrés

    Boîtier en acier inoxydable composé de plusieurs pièces
    Verre en saphir bombé avec traitement antireflet sur les deux faces
    Couronnes vissées en acier inoxydable

    Cadran noir imprimé de chiffres arabes incrustés de Super-LumiNova®. à l'instar des aiguilles heures/minutes
    Altimètre fait main en fibre de carbone stratifiée

    Bracelet métallique avec boucle déployante en acier inoxydable

    Également disponible avec bracelet en cuir ou textile