Pilot Doublematic

03.2400.4046/21.C721

Marque  : Zenith
Collection  : Pilot
Modèle  : Pilot Doublematic
Référence  : 03.2400.4046/21.C721
Complément : Acier - Bracelet Alligator
En vente depuis : 2012

9 900 €Prix neuf constaté FranceJE LA VEUX

FICHE AU FORMAT PDF

DEMANDER UN PRIX

Demande du prix pour Pilot DoublematicRef. 03.2400.4046/21.C721

Pilot Doublematic

VOUS LA VOULEZ ? NOUS VOUS LA TROUVONS !

Cette fonction est réservée aux membres privilégiés du site My-WatchSite.

Pour devenir membre, rien de plus simple !

  • Marque  : Zenith
    Collection  : Pilot
    Modèle  : Pilot Doublematic
    Référence  : 03.2400.4046/21.C721
    Complément : Acier - Bracelet Alligator
    En vente depuis : 2012
    Prix du neuf : 9 900 €
    Diamètre : 45 mm
    Styles : Sportif
    Atypique
    Vintage
    Types : Mécanique à remontage automatique
    Calibre : El Primero 4046
    Complication : Indicateur de Marche de l'Alarme
    Compteur 30 Minutes
    Alarme
    Chronographe
    Grande Date
    Indicateur Jour/Nuit
    Heure Universelle
    Indicateur de Réserve de Marche de l'Alarme
    Matière du boîtier : Acier
    Poli et satiné
    Particularité du boitier : Fond saphir
    Poussoir et couronne à 8h pour actionner et régler l'alarme
    Couronne à 10h pour la fonction Heure Universelle
    Forme : Ronde
    Etanchéité : 50 mètres
    Couleur du cadran : Noir mat
    Affichage : Aiguilles luminescentes Superluminova
    Index : Luminescents Superluminova
    Chiffres arabes
    Verre : Saphir
    Matière du bracelet : Alligator
    Couleur du bracelet : Brun foncé
    Fermeture du bracelet : Boucle déployante
    + Plus de caractéristiques : Mouvement
    Diamètre total : 30 mm
    Hauteur : 9.05 mm
    439 composants
    41 rubis
    Cadence du balancier :
    36’000 alt./h
    Réserve de marche : 50 heures
    2 barillets

    Fonctions
    Worldtimer
    Heures et minutes au centre
    Compteur chronogrape 30 minutes à 3h
    Trotteuse centrale
    Grande date à 2h
    Aiguille alarme centrale
    Indicateur alarme on/off à 8h30
    Affichage de le réserve de marche de l'alarme à 7h

    Bracelet
    Alligator surpiqué main

DESCRIPTION

  • BASELWORLD 2012 - ZENITH

    LA PASSION AERIENNE


    « Zenith ! N’est-ce pas un nom prédestiné pour les aviateurs ' Ajoutez à cela que toutes les qualités sont dans la jolie boîte de cette montre et vous aurez une Zenith ». Ces quelques mots de Léon Morane, premier pilote au monde à dépasser les 100 km/h en 1910, ancrent définitivement Zenith dans le monde de l’aviation et des prouesses aéronautiques.

    Le développement de la navigation aérienne crée, dès le début du 20e siècle, des besoins spécifiques en termes de pièces de précision à bord des avions et des dirigeables qui traversent les océans et survolent les pôles. La manufacture Zenith figure parmi les premiers constructeurs d’instruments de vol. Ses montres incarnent l’ambition qui motive les chevaliers du ciel : le désir de conquête, la maîtrise de la distance et l’envie de se surpasser se cristallisent dans l’exactitude des compteurs et des montres qui accompagnent leur périple. Elles répondent aux exigences techniques imposées par l’aviation : résister aux variations de température, aux champs magnétiques et aux vibrations de l’appareil tout en demeurant fiables et précis, robustes et lisibles. Au-delà de l’instrument de bord, une montre de vol Zenith devient un fidèle copilote qui seconde l’aviateur et assure sa sécurité. À ce titre, dans les années 30 et 40, la Montre d’Aéronef Zenith Type 20 équipe de nombreux appareils, dont les fameux avions Caudron.

    Aujourd’hui, la collection Pilot se pose en digne héritière de ces années de gloire et de conquêtes aériennes. Elle concentre dans sa mécanique le savoir-faire historique de la manufacture et la beauté que laisse dans son sillage la liberté de voler. Destinée aux amoureux de l’aviation et de son histoire, aux passionnés de la mécanique, aux férus de grands espaces, la collection Pilot symbolise la découverte et l’exploration, le goût de l’aventure et l’épanouissement qu’il augure.

    Trois montres, trois expressions du plaisir éprouvé à s’élever dans les airs. Trois mécaniques rodées qui deviennent les meilleures complices d’un voyage dans le temps. Trois instruments qui portent en eux l’euphorie de la liberté et le sentiment d’avoir vécu son rêve : explorer de nouveaux cieux et se laisser griser par l’altitude…

    En chacun des pilotes Zenith sommeille un Icare ou un Blériot, un Morane ou un de Vinci.

    À son poignet figure aujourd’hui une Zenith Pilot.

    LE TOUR DU MONDE

    Élargir le champ des possibles. Ignorer les frontières. Gagner le ciel bleuté d’où se perçoit le tout de la terre. Additionner océans, villes, forêts,  montagnes, déserts… Merveilles inventées par l’Homme et fééries naturelles.
    Avoir l’esprit indomptable et la conscience des dangers.
    Croire en l’équipe inséparable que l’on forme avec sa machine.
    Être prêt à livrer les multiples batailles contre la fatigue, la grêle, la défaillance mécanique, les vents contraires, le grésil, l’engourdissement des réflexes, les courants géomagnétiques, le soleil aveuglant en même temps que contre la nuit. Songer à Phileas Fogg, se sentir poussé par ses ailes.
    Voler contre le temps. Épingler les fuseaux horaires. 
    Et rentrer au point de départ en ayant embrassé le monde.

    PLUS LOIN, TOUJOURS...

    L’Homme a de tout temps souhaité explorer de nouvelles contrées et repousser les limites de la découverte. En 1924, les Américains Smith et Arnold bouclent le premier tour du monde en avion. C’est sans escale qu’en 1957 trois B-52 accomplissent le même exploit.

    LE MONDE A PORTEE DE MAIN

    « Une montre est un objet indispensable pour se diriger en aéroplane et pour régler sa consommation. Mais encore faut-il une bonne montre. La montre Zenith est parfaite ». Marcel Brindejonc des Moulinais, 1913. Le célèbre aviateur réalise en 1913 un circuit des capitales, véritable tour d’Europe de 5 000 kilomètres, qui lui vaut la Légion d’honneur. Il n’a que 21 ans. Parmi ses instruments de navigation figure une Zenith.

    L’Homme a toujours voulu découvrir de nouveaux espaces, décrocher de nouveaux records, braver la nature et le temps. Effectuer un tour d’Europe, à l’instar de Brindejonc de Moulinais, ou un tour du monde en solitaire relève de ces défis humains et techniques qui forgent la personnalité. En 1924, les pilotes américains Lowell H. Smith et Leslie P. Arnold bouclent la boucle aérienne de 44 345 kilomètres, ralliant Seattle à Seattle. Il s’agit du premier tour du monde en avion.

    Aujourd’hui, les voyages s’inscrivent dans le quotidien. Les fuseaux horaires se manient au poignet avec aisance et simplicité. Ce n’est pourtant qu’à la fin du 19e siècle que le temps universel s’impose au monde. Dès 1820, un comité de savants propose d’adopter une unité de temps universelle, sur la base d’un jour solaire moyen de 86 400 secondes. En 1833, les États-Unis d’Amérique sont la première nation à s’organiser selon le système des fuseaux horaires. En 1884, le globe est officiellement divisé en 24 fuseaux, lors de la conférence internationale de Washington qui, après d’âpres discussions, fixe le méridien zéro à Greenwich en Angleterre. L’heure moyenne de Greenwich sert de référence temporelle dans le monde pendant une majeure partie du 20e siècle, avant d’être remplacée par le temps universel (UT) en 1972. Les montres à fuseaux horaires ne tardent pas à apparaître.

    MONTRE HISTORIQUE CHRONOGRAPHE 155

    Les années 1950 et 1960 assistent à la généralisation des longs courriers et à la démocratisation progressive du transport aérien. En 1955, le chronographe Zenith impose son esprit pionnier en affichant les heures universelles. D’un coup d’œil, son détenteur peut connaître l’heure partout dans le monde. Dotée d’une fonction chronographe avec trotteuse centrale et compteur 45 minutes à 3h, la montre porte les petites secondes à 9h. Les villes du monde ceignent un tour d’heure survolé par des aiguilles d’esprit vintage.

    PILOT DOUBLEMATIC

    Hier, Le Caire. Aujourd’hui, Tokyo. Demain, Moscou avec un fuseau horaire actualisé. En un vol d’oiseau, par une simple manipulation, la fonction worldtime de la Pilot Doublematic s’approprie tous les temps du monde.


    JOUR ET NUIT. ICI ET LA

    Un premier disque décalqué sur le réhaut dévoile les heures des villes emblématiques tandis qu’un deuxième disque indique le jour et la nuit. Doublée d’un chronographe, la montre Pilot Doublematic dispose de deux barillets, l’un dévolu à la mesure du temps, l’autre à une fonction alarme. Le bouton-poussoir et la couronne à 8h permettent d’actionner et de régler le réveil. Sur le cadran, la commande s’affiche par l’aiguille ajourée rouge et ruthénium noir tandis qu’une ouverture à 8h30 confirme sa mise en route. Un indicateur de réserve d’alarme suit la progression du barillet à 7h.

    Coiffé d’une grande date, le compteur de chronographe 30 minutes se pose à 3h. La trotteuse centrale se rehausse d’une flèche en Superluminova, les aiguilles des heures et minutes optent pour un design athlétique qui signe leur appartenance au 21e siècle. Le tour d’heure est mis en lumière par des chiffres luminescents qui semblent en lévitation sur le cadran noir sablé mat ou argent. La lisibilité est parfaite. Logé dans un boîtier d’acier ou d’or rose brossé et poli de 45 mm de diamètre, le mouvement mécanique à remontage automatique El Primero 4046 dévoile les terminaisons squelettées de son rotor par le fond saphir. Composé de 439 pièces, il bat à 36’000 alternances par heure et s’offre le luxe d’une réserve de marche de 50 heures.
  • BASELWORLD 2012 - ZENITH

    LA PASSION AERIENNE


    « Zenith ! N’est-ce pas un nom prédestiné pour les aviateurs ' Ajoutez à cela que toutes les qualités sont dans la jolie boîte de cette montre et vous aurez une Zenith ». Ces quelques mots de Léon Morane, premier pilote au monde à dépasser les 100 km/h en 1910, ancrent définitivement Zenith dans le monde de l’aviation et des prouesses aéronautiques.

    Le développement de la navigation aérienne crée, dès le début du 20e siècle, des besoins spécifiques en termes de pièces de précision à bord des avions et des dirigeables qui traversent les océans et survolent les pôles. La manufacture Zenith figure parmi les premiers constructeurs d’instruments de vol. Ses montres incarnent l’ambition qui motive les chevaliers du ciel : le désir de conquête, la maîtrise de la distance et l’envie de se surpasser se cristallisent dans l’exactitude des compteurs et des montres qui accompagnent leur périple. Elles répondent aux exigences techniques imposées par l’aviation : résister aux variations de température, aux champs magnétiques et aux vibrations de l’appareil tout en demeurant fiables et précis, robustes et lisibles. Au-delà de l’instrument de bord, une montre de vol Zenith devient un fidèle copilote qui seconde l’aviateur et assure sa sécurité. À ce titre, dans les années 30 et 40, la Montre d’Aéronef Zenith Type 20 équipe de nombreux appareils, dont les fameux avions Caudron.

    Aujourd’hui, la collection Pilot se pose en digne héritière de ces années de gloire et de conquêtes aériennes. Elle concentre dans sa mécanique le savoir-faire historique de la manufacture et la beauté que laisse dans son sillage la liberté de voler. Destinée aux amoureux de l’aviation et de son histoire, aux passionnés de la mécanique, aux férus de grands espaces, la collection Pilot symbolise la découverte et l’exploration, le goût de l’aventure et l’épanouissement qu’il augure.

    Trois montres, trois expressions du plaisir éprouvé à s’élever dans les airs. Trois mécaniques rodées qui deviennent les meilleures complices d’un voyage dans le temps. Trois instruments qui portent en eux l’euphorie de la liberté et le sentiment d’avoir vécu son rêve : explorer de nouveaux cieux et se laisser griser par l’altitude…

    En chacun des pilotes Zenith sommeille un Icare ou un Blériot, un Morane ou un de Vinci.

    À son poignet figure aujourd’hui une Zenith Pilot.

    LE TOUR DU MONDE

    Élargir le champ des possibles. Ignorer les frontières. Gagner le ciel bleuté d’où se perçoit le tout de la terre. Additionner océans, villes, forêts,  montagnes, déserts… Merveilles inventées par l’Homme et fééries naturelles.
    Avoir l’esprit indomptable et la conscience des dangers.
    Croire en l’équipe inséparable que l’on forme avec sa machine.
    Être prêt à livrer les multiples batailles contre la fatigue, la grêle, la défaillance mécanique, les vents contraires, le grésil, l’engourdissement des réflexes, les courants géomagnétiques, le soleil aveuglant en même temps que contre la nuit. Songer à Phileas Fogg, se sentir poussé par ses ailes.
    Voler contre le temps. Épingler les fuseaux horaires. 
    Et rentrer au point de départ en ayant embrassé le monde.

    PLUS LOIN, TOUJOURS...

    L’Homme a de tout temps souhaité explorer de nouvelles contrées et repousser les limites de la découverte. En 1924, les Américains Smith et Arnold bouclent le premier tour du monde en avion. C’est sans escale qu’en 1957 trois B-52 accomplissent le même exploit.

    LE MONDE A PORTEE DE MAIN

    « Une montre est un objet indispensable pour se diriger en aéroplane et pour régler sa consommation. Mais encore faut-il une bonne montre. La montre Zenith est parfaite ». Marcel Brindejonc des Moulinais, 1913. Le célèbre aviateur réalise en 1913 un circuit des capitales, véritable tour d’Europe de 5 000 kilomètres, qui lui vaut la Légion d’honneur. Il n’a que 21 ans. Parmi ses instruments de navigation figure une Zenith.

    L’Homme a toujours voulu découvrir de nouveaux espaces, décrocher de nouveaux records, braver la nature et le temps. Effectuer un tour d’Europe, à l’instar de Brindejonc de Moulinais, ou un tour du monde en solitaire relève de ces défis humains et techniques qui forgent la personnalité. En 1924, les pilotes américains Lowell H. Smith et Leslie P. Arnold bouclent la boucle aérienne de 44 345 kilomètres, ralliant Seattle à Seattle. Il s’agit du premier tour du monde en avion.

    Aujourd’hui, les voyages s’inscrivent dans le quotidien. Les fuseaux horaires se manient au poignet avec aisance et simplicité. Ce n’est pourtant qu’à la fin du 19e siècle que le temps universel s’impose au monde. Dès 1820, un comité de savants propose d’adopter une unité de temps universelle, sur la base d’un jour solaire moyen de 86 400 secondes. En 1833, les États-Unis d’Amérique sont la première nation à s’organiser selon le système des fuseaux horaires. En 1884, le globe est officiellement divisé en 24 fuseaux, lors de la conférence internationale de Washington qui, après d’âpres discussions, fixe le méridien zéro à Greenwich en Angleterre. L’heure moyenne de Greenwich sert de référence temporelle dans le monde pendant une majeure partie du 20e siècle, avant d’être remplacée par le temps universel (UT) en 1972. Les montres à fuseaux horaires ne tardent pas à apparaître.

    MONTRE HISTORIQUE CHRONOGRAPHE 155

    Les années 1950 et 1960 assistent à la généralisation des longs courriers et à la démocratisation progressive du transport aérien. En 1955, le chronographe Zenith impose son esprit pionnier en affichant les heures universelles. D’un coup d’œil, son détenteur peut connaître l’heure partout dans le monde. Dotée d’une fonction chronographe avec trotteuse centrale et compteur 45 minutes à 3h, la montre porte les petites secondes à 9h. Les villes du monde ceignent un tour d’heure survolé par des aiguilles d’esprit vintage.

    PILOT DOUBLEMATIC

    Hier, Le Caire. Aujourd’hui, Tokyo. Demain, Moscou avec un fuseau horaire actualisé. En un vol d’oiseau, par une simple manipulation, la fonction worldtime de la Pilot Doublematic s’approprie tous les temps du monde.


    JOUR ET NUIT. ICI ET LA

    Un premier disque décalqué sur le réhaut dévoile les heures des villes emblématiques tandis qu’un deuxième disque indique le jour et la nuit. Doublée d’un chronographe, la montre Pilot Doublematic dispose de deux barillets, l’un dévolu à la mesure du temps, l’autre à une fonction alarme. Le bouton-poussoir et la couronne à 8h permettent d’actionner et de régler le réveil. Sur le cadran, la commande s’affiche par l’aiguille ajourée rouge et ruthénium noir tandis qu’une ouverture à 8h30 confirme sa mise en route. Un indicateur de réserve d’alarme suit la progression du barillet à 7h.

    Coiffé d’une grande date, le compteur de chronographe 30 minutes se pose à 3h. La trotteuse centrale se rehausse d’une flèche en Superluminova, les aiguilles des heures et minutes optent pour un design athlétique qui signe leur appartenance au 21e siècle. Le tour d’heure est mis en lumière par des chiffres luminescents qui semblent en lévitation sur le cadran noir sablé mat ou argent. La lisibilité est parfaite. Logé dans un boîtier d’acier ou d’or rose brossé et poli de 45 mm de diamètre, le mouvement mécanique à remontage automatique El Primero 4046 dévoile les terminaisons squelettées de son rotor par le fond saphir. Composé de 439 pièces, il bat à 36’000 alternances par heure et s’offre le luxe d’une réserve de marche de 50 heures.
  • Marque  : Zenith
    Collection  : Pilot
    Modèle  : Pilot Doublematic
    Référence  : 03.2400.4046/21.C721
    Complément : Acier - Bracelet Alligator
    En vente depuis : 2012
    Prix du neuf : 9 900 €
    Diamètre : 45 mm
    Styles : Sportif
    Atypique
    Vintage
    Types : Mécanique à remontage automatique
    Calibre : El Primero 4046
    Complication : Indicateur de Marche de l'Alarme
    Compteur 30 Minutes
    Alarme
    Chronographe
    Grande Date
    Indicateur Jour/Nuit
    Heure Universelle
    Indicateur de Réserve de Marche de l'Alarme
    Matière du boîtier : Acier
    Poli et satiné
    Particularité du boitier : Fond saphir
    Poussoir et couronne à 8h pour actionner et régler l'alarme
    Couronne à 10h pour la fonction Heure Universelle
    Forme : Ronde
    Etanchéité : 50 mètres
    Couleur du cadran : Noir mat
    Affichage : Aiguilles luminescentes Superluminova
    Index : Luminescents Superluminova
    Chiffres arabes
    Verre : Saphir
    Matière du bracelet : Alligator
    Couleur du bracelet : Brun foncé
    Fermeture du bracelet : Boucle déployante
    Plus de caractéristiques : Mouvement
    Diamètre total : 30 mm
    Hauteur : 9.05 mm
    439 composants
    41 rubis
    Cadence du balancier :
    36’000 alt./h
    Réserve de marche : 50 heures
    2 barillets

    Fonctions
    Worldtimer
    Heures et minutes au centre
    Compteur chronogrape 30 minutes à 3h
    Trotteuse centrale
    Grande date à 2h
    Aiguille alarme centrale
    Indicateur alarme on/off à 8h30
    Affichage de le réserve de marche de l'alarme à 7h

    Bracelet
    Alligator surpiqué main

Actualités en relation