Chronographe Flyback 'Monte Carlo 1973'

49585-11-131-BA6A

Chronographe Flyback 'Monte Carlo 1973' Agrandir l'image
Chronographe Flyback 'Monte Carlo 1973'

Marque  : Girard-Perregaux
Collection  : Rallye Monte-Carlo Historique
Modèle  : Chronographe Flyback 'Monte Carlo 1973'
Référence  : 49585-11-131-BA6A
Nbre de pièces : 250
Complément : Acier
Année : 2009
N'est plus commercialisé

PRIX SUR DEMANDEJE LA VEUX

FICHE AU FORMAT PDF

DEMANDER UN PRIX

Demande du prix pour Chronographe Flyback 'Monte Carlo 1973'Ref. 49585-11-131-BA6A

Chronographe Flyback 'Monte Carlo 1973'

VOUS LA VOULEZ ? NOUS VOUS LA CHERCHONS!

Cette fonction est réservée aux membres privilégiés du site My-WatchSite.

Pour devenir membre, rien de plus simple !

  • Marque  : Girard-Perregaux
    Collection  : Rallye Monte-Carlo Historique
    Modèle  : Chronographe Flyback 'Monte Carlo 1973'
    Référence  : 49585-11-131-BA6A
    Nbre de pièces : 250
    Complément : Acier
    Année : 2009
    N'est plus commercialisé
    Prix du neuf : Sur demande
    Diamètre : 40 mm
    Epaisseur : 13.10 mm
    Styles : Sportif
    Types : Mécanique à remontage automatique
    Calibre : Girard-Perregaux GP0337A
    Complication : Compteur 12 Heures
    Tachymètre
    Petite Seconde
    Chronographe Flyback (Retour en Vol)
    Compteur 30 Minutes
    Matière du boîtier : Acier
    Particularité du boitier : Fond vissé
    Echelle tachymétrique gravée sur la lunette
    Forme : Ronde
    Etanchéité : 30 mètres
    Couleur du cadran : Noir
    Gris
    Affichage : Aiguilles luminescentes
    Index : Bâtons
    Verre : Saphir
    Matière du bracelet : Alligator
    Couleur du bracelet : Noir
    Fermeture du bracelet : Boucle déployante
    + Plus de caractéristiques : Mouvement
    63 rubis
    Fréquence :
    28 800 alternances / heure
    Réserve de marche : 46 heures

DESCRIPTION

  • L’ESPRIT MANUFACTURE

    Girard-Perregaux continue à se développer autour de deux principes fondamentaux : la volonté de progresser sans cesse, à l’origine de multiples innovations, et le respect de son héritage, riche d’inspirations depuis 1791. C’est en cultivant ces deux piliers, selon une subtile alchimie privilégiant l’intégration des métiers horlogers, que la Manufacture de Haute Horlogerie préserve son authenticité et sa solidité, tout en faisant preuve d’une grande créativité.

    Haute horlogerie, Vintage 1945, ww.tc, Girard-Perregaux 1966, Cat’s Eye : les collections phare de la Marque se développent avec de nouvelles interprétations aux complications inédites, aux affichages créatifs, à la séduction intemporelle. Les créations dédiées aux femmes rivalisent de délicatesse, tandis que les modèles masculins sont riches en variété : la ww.tc Shadow, en céramique noire, impose un style dynamique et technique tandis que le classicisme de la Vintage 1945 et de la Girard-Perregaux 1966 est sublimé par de nouveaux concepts. Deux montres sportives et élégantes naissent une fois de plus du partenariat avec le Rallye Historique de Monte-Carlo.

    Fidèle à sa stratégie de Manufacture, Girard-Perregaux poursuit le développement de son échappement à force constante, l’Echappement Constant, et de son portefeuille de mouvements en général, consolidant ainsi l’une des collections les plus complètes qui soient dans le monde horloger. Deux calendriers annuels sont notamment présentés cette année, l’un accompagné de l’indication de l’équation du temps, l’autre associé à celle des signes du zodiaque.

    Avec près de 80 brevets déposés, la Manufacture continue à réinvestir une part élevée de son chiffre d'affaires dans son Centre de Recherche & Développement, véritable pierre angulaire de l’entreprise. Elle confirme son intérêt pour des techniques et matériaux d’avant-garde, comme le démontre notamment le recours au silicium ou à de nouvelles technologies pour certains éléments de mouvement. Elle consolide son approche globale qui lui permet de concevoir et de produire à la fois les composants externes des montres et leurs mécanismes. Girard-Perregaux réalise en interne une gamme complète de mouvements : Haute Horlogerie, mécaniques à remontage automatique ou à quartz.

    La Manufacture intègre des dizaines de compétences différentes, des ingénieurs aux maîtres-horlogers en passant par une émailleuse de cadrans, des experts des décorations de mouvements ou encore des ateliers de fabrication de boîtiers et bracelets. Regroupés à La Chaux-de-Fonds, tous ces spécialistes sont au service des montres Girard-Perregaux, objets de soins minutieux qui, aujourd’hui, révèlent leurs plus récents secrets.

    Cette actualité va de pair avec l’hommage à l’histoire de la Marque. Le Musée, à la renommée internationale, a entrepris des transformations majeures avant sa réouverture prévue au cours du premier semestre 2009. De plus, la collection déjà remarquable a été enrichie avec l’acquisition récente de pièces datant de la seconde moitié du XIXe siècle, et témoignant du savoir-faire exceptionnel déployé par les horlogers de Girard-Perregaux au fil des ans. L’une de ces magnifiques montres de poche a été une source d’inspiration pour un nouveau modèle de Haute Horlogerie : la Vintage 1945 Tourbillon sous trois Ponts d’or. Brillante illustration de la façon dont la Marque réinterprète son passé pour concevoir des créations modernes, cette édition limitée s’adresse aux connaisseurs avec des codes communs à toutes les nouveautés 2009 de Girard-Perregaux : un design aux détails très étudiés, privilégiant l’élégance et le confort ; un mécanisme de Manufacture visant l’excellence ; un objet rare, né de l’attention et de la passion d’artisans maîtrisant pleinement leur discipline ; une montre conçue pour susciter l’émotion.

    CHRONOGRAPHE RETOUR EN VOL « MONTE-CARLO 1973 »


    La 42e édition du Rallye Monte-Carlo fut mémorable pour plusieurs raisons. L’année 1973 fut marquée par le lancement du nouveau Championnat du Monde pour les marques automobiles. La course fut intense. Riche en suspense, avec un duel entre Jean-Claude Andruet et Ove Andersson, elle se termina par une finale époustouflante. Jean-Claude Andruet et Mademoiselle « Biche » gagnèrent au volant de leur Alpine Renault A110, n°18. Pour la première fois, une femme entra dans l’histoire du rallye en tant que vainqueur. Cette édition fut également un grand succès pour les Alpine, avec les trois premières places et le classement des six équipages officiels dans les dix premiers.

    En hommage à cette course remarquable, Girard-Perregaux présente un nouveau chronographe retour en vol équipé d’une échelle tachymétrique. Ses fonctions sont adaptées à une utilisation sportive. Grâce à la fonction retour en vol, une seule pression sur le poussoir remplace la traditionnelle séquence d’opérations : arrêtremise à zéro-démarrage. L’échelle tachymétrique permet de mesurer la vitesse d’un corps en mouvement.

    Réalisé par la Manufacture, le boîtier en acier est immédiatement reconnaissable grâce à ses poussoirs de chronographe de forme ronde caractéristique. Avec un verre saphir « Box » et l’échelle tachymétrique gravée sur la lunette, le design de ce garde-temps est typique des montres du début des années 1970.

    Pour commémorer l’édition 1973 du rallye, le cadran a été personnalisé avec la mention « Monte-Carlo 1973 ». Le fond est gravé avec la plaque porte-numéro, le nom de la voiture et de ses conducteurs.
  • L’ESPRIT MANUFACTURE

    Girard-Perregaux continue à se développer autour de deux principes fondamentaux : la volonté de progresser sans cesse, à l’origine de multiples innovations, et le respect de son héritage, riche d’inspirations depuis 1791. C’est en cultivant ces deux piliers, selon une subtile alchimie privilégiant l’intégration des métiers horlogers, que la Manufacture de Haute Horlogerie préserve son authenticité et sa solidité, tout en faisant preuve d’une grande créativité.

    Haute horlogerie, Vintage 1945, ww.tc, Girard-Perregaux 1966, Cat’s Eye : les collections phare de la Marque se développent avec de nouvelles interprétations aux complications inédites, aux affichages créatifs, à la séduction intemporelle. Les créations dédiées aux femmes rivalisent de délicatesse, tandis que les modèles masculins sont riches en variété : la ww.tc Shadow, en céramique noire, impose un style dynamique et technique tandis que le classicisme de la Vintage 1945 et de la Girard-Perregaux 1966 est sublimé par de nouveaux concepts. Deux montres sportives et élégantes naissent une fois de plus du partenariat avec le Rallye Historique de Monte-Carlo.

    Fidèle à sa stratégie de Manufacture, Girard-Perregaux poursuit le développement de son échappement à force constante, l’Echappement Constant, et de son portefeuille de mouvements en général, consolidant ainsi l’une des collections les plus complètes qui soient dans le monde horloger. Deux calendriers annuels sont notamment présentés cette année, l’un accompagné de l’indication de l’équation du temps, l’autre associé à celle des signes du zodiaque.

    Avec près de 80 brevets déposés, la Manufacture continue à réinvestir une part élevée de son chiffre d'affaires dans son Centre de Recherche & Développement, véritable pierre angulaire de l’entreprise. Elle confirme son intérêt pour des techniques et matériaux d’avant-garde, comme le démontre notamment le recours au silicium ou à de nouvelles technologies pour certains éléments de mouvement. Elle consolide son approche globale qui lui permet de concevoir et de produire à la fois les composants externes des montres et leurs mécanismes. Girard-Perregaux réalise en interne une gamme complète de mouvements : Haute Horlogerie, mécaniques à remontage automatique ou à quartz.

    La Manufacture intègre des dizaines de compétences différentes, des ingénieurs aux maîtres-horlogers en passant par une émailleuse de cadrans, des experts des décorations de mouvements ou encore des ateliers de fabrication de boîtiers et bracelets. Regroupés à La Chaux-de-Fonds, tous ces spécialistes sont au service des montres Girard-Perregaux, objets de soins minutieux qui, aujourd’hui, révèlent leurs plus récents secrets.

    Cette actualité va de pair avec l’hommage à l’histoire de la Marque. Le Musée, à la renommée internationale, a entrepris des transformations majeures avant sa réouverture prévue au cours du premier semestre 2009. De plus, la collection déjà remarquable a été enrichie avec l’acquisition récente de pièces datant de la seconde moitié du XIXe siècle, et témoignant du savoir-faire exceptionnel déployé par les horlogers de Girard-Perregaux au fil des ans. L’une de ces magnifiques montres de poche a été une source d’inspiration pour un nouveau modèle de Haute Horlogerie : la Vintage 1945 Tourbillon sous trois Ponts d’or. Brillante illustration de la façon dont la Marque réinterprète son passé pour concevoir des créations modernes, cette édition limitée s’adresse aux connaisseurs avec des codes communs à toutes les nouveautés 2009 de Girard-Perregaux : un design aux détails très étudiés, privilégiant l’élégance et le confort ; un mécanisme de Manufacture visant l’excellence ; un objet rare, né de l’attention et de la passion d’artisans maîtrisant pleinement leur discipline ; une montre conçue pour susciter l’émotion.

    CHRONOGRAPHE RETOUR EN VOL « MONTE-CARLO 1973 »


    La 42e édition du Rallye Monte-Carlo fut mémorable pour plusieurs raisons. L’année 1973 fut marquée par le lancement du nouveau Championnat du Monde pour les marques automobiles. La course fut intense. Riche en suspense, avec un duel entre Jean-Claude Andruet et Ove Andersson, elle se termina par une finale époustouflante. Jean-Claude Andruet et Mademoiselle « Biche » gagnèrent au volant de leur Alpine Renault A110, n°18. Pour la première fois, une femme entra dans l’histoire du rallye en tant que vainqueur. Cette édition fut également un grand succès pour les Alpine, avec les trois premières places et le classement des six équipages officiels dans les dix premiers.

    En hommage à cette course remarquable, Girard-Perregaux présente un nouveau chronographe retour en vol équipé d’une échelle tachymétrique. Ses fonctions sont adaptées à une utilisation sportive. Grâce à la fonction retour en vol, une seule pression sur le poussoir remplace la traditionnelle séquence d’opérations : arrêtremise à zéro-démarrage. L’échelle tachymétrique permet de mesurer la vitesse d’un corps en mouvement.

    Réalisé par la Manufacture, le boîtier en acier est immédiatement reconnaissable grâce à ses poussoirs de chronographe de forme ronde caractéristique. Avec un verre saphir « Box » et l’échelle tachymétrique gravée sur la lunette, le design de ce garde-temps est typique des montres du début des années 1970.

    Pour commémorer l’édition 1973 du rallye, le cadran a été personnalisé avec la mention « Monte-Carlo 1973 ». Le fond est gravé avec la plaque porte-numéro, le nom de la voiture et de ses conducteurs.
  • Marque  : Girard-Perregaux
    Collection  : Rallye Monte-Carlo Historique
    Modèle  : Chronographe Flyback 'Monte Carlo 1973'
    Référence  : 49585-11-131-BA6A
    Nbre de pièces : 250
    Complément : Acier
    Année : 2009
    N'est plus commercialisé
    Prix du neuf : Sur demande
    Diamètre : 40 mm
    Epaisseur : 13.10 mm
    Styles : Sportif
    Types : Mécanique à remontage automatique
    Calibre : Girard-Perregaux GP0337A
    Complication : Compteur 12 Heures
    Tachymètre
    Petite Seconde
    Chronographe Flyback (Retour en Vol)
    Compteur 30 Minutes
    Matière du boîtier : Acier
    Particularité du boitier : Fond vissé
    Echelle tachymétrique gravée sur la lunette
    Forme : Ronde
    Etanchéité : 30 mètres
    Couleur du cadran : Noir
    Gris
    Affichage : Aiguilles luminescentes
    Index : Bâtons
    Verre : Saphir
    Matière du bracelet : Alligator
    Couleur du bracelet : Noir
    Fermeture du bracelet : Boucle déployante
    Plus de caractéristiques : Mouvement
    63 rubis
    Fréquence :
    28 800 alternances / heure
    Réserve de marche : 46 heures