RM 56-01 Tourbillon Saphir

Marque  : Richard Mille
Collection  : RM 56
Modèle  : RM 56-01 Tourbillon Saphir
Référence  :
Nbre de pièces : 5
Complément : Saphir - Bracelet Aerospace Nano
En vente depuis : 2013

1 885 500 €Prix neuf constaté FranceJE LA VEUX

FICHE AU FORMAT PDF

DEMANDER UN PRIX

Demande du prix pour RM 56-01 Tourbillon SaphirRef.

RM 56-01 Tourbillon Saphir

VOUS LA VOULEZ ? NOUS VOUS LA CHERCHONS!

Cette fonction est réservée aux membres privilégiés du site My-WatchSite.

Pour devenir membre, rien de plus simple !

  • Marque  : Richard Mille
    Collection  : RM 56
    Modèle  : RM 56-01 Tourbillon Saphir
    Référence  :
    Nbre de pièces : 5
    Complément : Saphir - Bracelet Aerospace Nano
    En vente depuis : 2013
    Prix du neuf : 1 885 500 €
    Hauteur : 50.50 mm
    Largeur : 42.70 mm
    Epaisseur : 16.75 mm
    Styles : Atypique
    Haute Horlogerie
    Types : Mécanique à remontage manuel
    Calibre : RM 56-01
    Complication : Indicateur de Couple
    Squelette
    Tourbillon
    Indicateur de Fonction
    Indicateur de Réserve de Marche
    Matière du boîtier : Saphir
    Particularité du boitier : Traitement antireflet
    Forme : Tonneau
    Etanchéité : 30 mètres
    Cadran : Saphir
    Affichage : Aiguilles squelettes luminescentes
    Index : Luminescents
    Points
    Verre : Saphir
    Traitement anti-reflet
    Matière du bracelet : Aerospace nano®
    Fermeture du bracelet : Boucle ardillon
    + Plus de caractéristiques : Mouvement
    Dimensions : 33.20 mm x 30.90 mm
    Epaisseur : 5.36 mm
    Diamètre du tourbillon : 10.90 mm
    Diamètre du balancier : 9.12 mm
    Nombre de rubis : 28
    Balancier : en Glucydur. à 2 bras et 4 vis de réglage. moment d'inertie 10 mg.cm2angle de levée 53°
    Fréquence :
    21’600 alternances par heure (3 Hz)
    Spiral : ELINVAR de Nivarox®
    Indicateur de couple. gradué en dNmm
    Dispositif antichoc :
    KIF ELASTOR KE 160 B28
    Pierres serties dans des chatons en or blanc
    Arbre de barillet en Chronifer sans nickel (DIN x 46 Cr 13 + S). présentant les propriétés suivantes : inoxydable – antimagnétique – trempé
    Pièces en saphir :
    Platine polie sus et sous puis traitée anti reflet
    Pont de centre nervuré avec creusures opaques. poli sus et sous et traité antireflet
    Roue de petite moyenne polie sus et sous

    Boîtier
    La lunette. la carrure et le fond de la RM 56-01 sont réalisés à partir de blocs de saphirs taillés dans la masse
    Aucune structure externe n’est utilisée comme support pour l’assemblage de ces pièces
    Dureté de 1800 Vickers
    Constitué de cristaux d’oxyde d’aluminium (Al2O3). sa transparence résulte de la pureté de sa composition
    1000 heures d’usinage par boîtier dont 430 heures de meulage et 350 heures de polissage pour l’ensemble carrure/lunette/fond
    Lunette et fond traités antireflet des deux côtés

    Cadran
    En saphir (0.40 mm d’épaisseur) traité antireflet (des deux côtés). protégé par 8 brides en silicone insérées dans les rainures supérieure et inférieure du réhaut

DESCRIPTION

  • MONTRE TOURBILLON RM 56-01 SAPHIR

    Lors de sa présentation au SIHH en 2012, le tourbillon chronographe de compétition à rattrapante RM 056 saphir, une édition limitée à 5 exemplaires, a fait l’effet d’un électro choc dans la sphère horlogère de par sa pureté, son mouvement aux finitions exemplaires et son boitier entièrement en saphir. Une révolution horlogère qui amène aujourd’hui la Maison Richard Mille à un niveau de conception et d’innovation incomparables. 

    Après cette prouesse technique et voulant repousser encore et toujours les limites de la très haute horlogerie, Richard Mille crée, pour 2013, une autre pièce d’exception, la RM 56-01 Saphir.

    Pour l’élaboration de cette RM 56-01, dont le mouvement est d’une transparence exceptionnelle, la Maison Richard Mille a mis à profit sa très grande expérience de la squelettisation et de la construction de pièces en saphir (Al 2O3), acquise grâce à ses études sur la RM 018 «Hommage à Boucheron », dont la double platine reprend ce même matériau ou encore celles menées sur le boitier de la RM 056.

    Grâce à l’utilisation d’une platine en saphir -qui supporte intégralement le mouvement tourbillon à remontage manuel-, Richard Mille a réussi à apporter un maximum de luminosité dans son calibre RM56-01 avec heures et minutes, indicateur de réserve de marche et de couple respectivement à 11 et 2 heures et sélecteur de fonctions à 4 heures. Cette recherche de la transparence extrême au cœur du mouvement en titane, a également amené les ingénieurs à créer dans du saphir un pont de centre à la surface nervurée améliorant

    nettement sa résistance et sa légèreté ainsi que la roue de petite moyenne. Le calibre RM56-01, en saphir et titane, insensible aux écarts de température, à l’abrasion est assuré d’une excellente stabilité et de performances chronométriques exemplaires.

    Son boîtier tripartite s’inspire de celui de la RM 056. Chaque composant -lunette, carrure, fond- est créé à partir d’un bloc de saphir taillé dans la masse. Plus de 40 jours d’usinage, 24 heures sur 24, ont été nécessaires pour obtenir ce boitier qui n’utilise aucune structure externe pour l’assemblage et dont l’usinage a nécessité l’achat d’une machine CNC spécifique dédiée pour la RM 56-01. Toutes les pièces en saphir ont été usinées par un grand spécialiste de ce matériau, la Maison Stettler, à Lyss en Suisse. Ce boîtier, épousant parfaitement la forme du poignet, est étanche à 30 mètres grâce à deux joints toriques en Nitril transparent et assemblé autour du calibre RM56-01 au moyen de 24 vis spline en titane grade 5.

    Son bracelet pousse le concept de transparence à son paroxysme. La collaboration entre Biwi SA et Richard Mille a permis le développement d’un matériau, l’Aerospace nano®, qui tire profit des nanotechnologies pour offrir une transparence et une résistance inégalées. Les nano-renforcements de ce matériau inédit en horlogerie sont générés in situ lors de la fabrication de l’Aerospace nano®. Son comportement caoutchoutique et sa nature hydrophobique procure un touché soyeux et un confort optimal. Le bracelet de la RM 56-01 crée, à lui seul, une nouvelle classe de matériaux.

    La RM 56-01 Saphir symbolise tout le savoir faire de Richard Mille dans la sublimation d’un calibre par la transparence pure. L’usinage du saphir étant un processus extrêmement délicat, la RM 56-01 est une édition très limitée de 5 pièces.


    NOUVELLE DENOMINATION POUR LES MONTRES RICHARD MILLE

    En 2001, Richard Mille crée la première montre de la collection, le tourbillon RM 001. Cette pièce exceptionnelle, efficace, sans concessions ni artifices, aux finitions faites à la main dans la tradition de la très haute horlogerie, pose les repères de la marque et définit les bases d’un nouveau millénaire horloger. Onze ans plus tard, près de 50 modèles, pensés, développés et produits par la Maison Richard Mille, composent la gamme. Du calibre tourbillon au mouvement automatique, les montres Richard Mille sont l’interprétation horlogère de plusieurs univers, comme celui de l’automobile, du sport, de l’aéronautique ou bien encore celui du nautisme. 

    En 2013, Richard Mille souhaite repenser la dénomination de ses montres afin de les classifier, par familles, en fonction du thème et de la complication qui les caractérisent. Ainsi, les modèles constituant la famille RM 011, des montres sport automatiques équipées d’un chronographe flyback, prennent respectivement le nom de RM 11-01, RM 11-02… Un autre exemple, la famille RM 056, des calibres tourbillon assemblés dans des boitiers en saphir, se décline désormais en RM 56-01, RM 56-02 …. 

    Ces nouvelles appellations s’appliqueront également aux nouvelles collections de la maison.
  • MONTRE TOURBILLON RM 56-01 SAPHIR

    Lors de sa présentation au SIHH en 2012, le tourbillon chronographe de compétition à rattrapante RM 056 saphir, une édition limitée à 5 exemplaires, a fait l’effet d’un électro choc dans la sphère horlogère de par sa pureté, son mouvement aux finitions exemplaires et son boitier entièrement en saphir. Une révolution horlogère qui amène aujourd’hui la Maison Richard Mille à un niveau de conception et d’innovation incomparables. 

    Après cette prouesse technique et voulant repousser encore et toujours les limites de la très haute horlogerie, Richard Mille crée, pour 2013, une autre pièce d’exception, la RM 56-01 Saphir.

    Pour l’élaboration de cette RM 56-01, dont le mouvement est d’une transparence exceptionnelle, la Maison Richard Mille a mis à profit sa très grande expérience de la squelettisation et de la construction de pièces en saphir (Al 2O3), acquise grâce à ses études sur la RM 018 «Hommage à Boucheron », dont la double platine reprend ce même matériau ou encore celles menées sur le boitier de la RM 056.

    Grâce à l’utilisation d’une platine en saphir -qui supporte intégralement le mouvement tourbillon à remontage manuel-, Richard Mille a réussi à apporter un maximum de luminosité dans son calibre RM56-01 avec heures et minutes, indicateur de réserve de marche et de couple respectivement à 11 et 2 heures et sélecteur de fonctions à 4 heures. Cette recherche de la transparence extrême au cœur du mouvement en titane, a également amené les ingénieurs à créer dans du saphir un pont de centre à la surface nervurée améliorant

    nettement sa résistance et sa légèreté ainsi que la roue de petite moyenne. Le calibre RM56-01, en saphir et titane, insensible aux écarts de température, à l’abrasion est assuré d’une excellente stabilité et de performances chronométriques exemplaires.

    Son boîtier tripartite s’inspire de celui de la RM 056. Chaque composant -lunette, carrure, fond- est créé à partir d’un bloc de saphir taillé dans la masse. Plus de 40 jours d’usinage, 24 heures sur 24, ont été nécessaires pour obtenir ce boitier qui n’utilise aucune structure externe pour l’assemblage et dont l’usinage a nécessité l’achat d’une machine CNC spécifique dédiée pour la RM 56-01. Toutes les pièces en saphir ont été usinées par un grand spécialiste de ce matériau, la Maison Stettler, à Lyss en Suisse. Ce boîtier, épousant parfaitement la forme du poignet, est étanche à 30 mètres grâce à deux joints toriques en Nitril transparent et assemblé autour du calibre RM56-01 au moyen de 24 vis spline en titane grade 5.

    Son bracelet pousse le concept de transparence à son paroxysme. La collaboration entre Biwi SA et Richard Mille a permis le développement d’un matériau, l’Aerospace nano®, qui tire profit des nanotechnologies pour offrir une transparence et une résistance inégalées. Les nano-renforcements de ce matériau inédit en horlogerie sont générés in situ lors de la fabrication de l’Aerospace nano®. Son comportement caoutchoutique et sa nature hydrophobique procure un touché soyeux et un confort optimal. Le bracelet de la RM 56-01 crée, à lui seul, une nouvelle classe de matériaux.

    La RM 56-01 Saphir symbolise tout le savoir faire de Richard Mille dans la sublimation d’un calibre par la transparence pure. L’usinage du saphir étant un processus extrêmement délicat, la RM 56-01 est une édition très limitée de 5 pièces.


    NOUVELLE DENOMINATION POUR LES MONTRES RICHARD MILLE

    En 2001, Richard Mille crée la première montre de la collection, le tourbillon RM 001. Cette pièce exceptionnelle, efficace, sans concessions ni artifices, aux finitions faites à la main dans la tradition de la très haute horlogerie, pose les repères de la marque et définit les bases d’un nouveau millénaire horloger. Onze ans plus tard, près de 50 modèles, pensés, développés et produits par la Maison Richard Mille, composent la gamme. Du calibre tourbillon au mouvement automatique, les montres Richard Mille sont l’interprétation horlogère de plusieurs univers, comme celui de l’automobile, du sport, de l’aéronautique ou bien encore celui du nautisme. 

    En 2013, Richard Mille souhaite repenser la dénomination de ses montres afin de les classifier, par familles, en fonction du thème et de la complication qui les caractérisent. Ainsi, les modèles constituant la famille RM 011, des montres sport automatiques équipées d’un chronographe flyback, prennent respectivement le nom de RM 11-01, RM 11-02… Un autre exemple, la famille RM 056, des calibres tourbillon assemblés dans des boitiers en saphir, se décline désormais en RM 56-01, RM 56-02 …. 

    Ces nouvelles appellations s’appliqueront également aux nouvelles collections de la maison.
  • Marque  : Richard Mille
    Collection  : RM 56
    Modèle  : RM 56-01 Tourbillon Saphir
    Référence  :
    Nbre de pièces : 5
    Complément : Saphir - Bracelet Aerospace Nano
    En vente depuis : 2013
    Prix du neuf : 1 885 500 €
    Hauteur : 50.50 mm
    Largeur : 42.70 mm
    Epaisseur : 16.75 mm
    Styles : Atypique
    Haute Horlogerie
    Types : Mécanique à remontage manuel
    Calibre : RM 56-01
    Complication : Indicateur de Couple
    Squelette
    Tourbillon
    Indicateur de Fonction
    Indicateur de Réserve de Marche
    Matière du boîtier : Saphir
    Particularité du boitier : Traitement antireflet
    Forme : Tonneau
    Etanchéité : 30 mètres
    Cadran : Saphir
    Affichage : Aiguilles squelettes luminescentes
    Index : Luminescents
    Points
    Verre : Saphir
    Traitement anti-reflet
    Matière du bracelet : Aerospace nano®
    Fermeture du bracelet : Boucle ardillon
    Plus de caractéristiques : Mouvement
    Dimensions : 33.20 mm x 30.90 mm
    Epaisseur : 5.36 mm
    Diamètre du tourbillon : 10.90 mm
    Diamètre du balancier : 9.12 mm
    Nombre de rubis : 28
    Balancier : en Glucydur. à 2 bras et 4 vis de réglage. moment d'inertie 10 mg.cm2angle de levée 53°
    Fréquence :
    21’600 alternances par heure (3 Hz)
    Spiral : ELINVAR de Nivarox®
    Indicateur de couple. gradué en dNmm
    Dispositif antichoc :
    KIF ELASTOR KE 160 B28
    Pierres serties dans des chatons en or blanc
    Arbre de barillet en Chronifer sans nickel (DIN x 46 Cr 13 + S). présentant les propriétés suivantes : inoxydable – antimagnétique – trempé
    Pièces en saphir :
    Platine polie sus et sous puis traitée anti reflet
    Pont de centre nervuré avec creusures opaques. poli sus et sous et traité antireflet
    Roue de petite moyenne polie sus et sous

    Boîtier
    La lunette. la carrure et le fond de la RM 56-01 sont réalisés à partir de blocs de saphirs taillés dans la masse
    Aucune structure externe n’est utilisée comme support pour l’assemblage de ces pièces
    Dureté de 1800 Vickers
    Constitué de cristaux d’oxyde d’aluminium (Al2O3). sa transparence résulte de la pureté de sa composition
    1000 heures d’usinage par boîtier dont 430 heures de meulage et 350 heures de polissage pour l’ensemble carrure/lunette/fond
    Lunette et fond traités antireflet des deux côtés

    Cadran
    En saphir (0.40 mm d’épaisseur) traité antireflet (des deux côtés). protégé par 8 brides en silicone insérées dans les rainures supérieure et inférieure du réhaut