Longines, le style en héritage

Par MyWatch

Destinée à faire revivre les pièces du patrimoine de Longines, la collection Heritage voit l’arrivée d’un nouveau modèle directement inspiré d’un chronographe conçu en 1946.

Nicolas YVON

Longines revisite un chronographe aux lignes classiques des années 40.

Petite info qui fera plaisir aux nombreux amateurs et aficionados de montres d’allure vintage, Longines étoffe sa ligne Heritage d’une nouvelle référence à fonction chronographe. Hommage aux pionniers qui ont marqué l’Histoire à travers leurs exploits sous l’eau, sur terre mais aussi, et surtout, dans les airs, cette collection permet à la maison de revisiter ses anciens modèles en combinant fidélité esthétique et techniques horlogères modernes. Et si la pièce la plus emblématique, du moins la plus célèbre, reste sans aucun doute la Lindbergh Hour Angle Watch, réédition de la montre développée pour le pilote américain Charles Lindbergh en 1931, la série de modèles Heritage compte de nombreuses autres pièces qui ne manquent pas d’arguments pour séduire.

Le chronographe Heritage Classic 1946 associe un boîtier en acier de 40 mm à un bracelet en cuir noir semi-mat très doux au toucher.  

C’est le cas du nouveau chronographe Heritage Classic 1946 qui, comme son nom l’indique très justement, est la réinterprétation d’un instrument Longines d’allure classique créé au milieu des années quarante. Dédiée à un usage plus citadin que purement sportif (étanchéité du boîtier jusqu’à 30 mètres seulement), cette réédition de 40 mm de diamètre en acier embarque un mouvement automatique ETA cadencé à 28 800 alternances/heure et développé en exclusivité pour Longines (référence L895.5). Côté face, le cadran bombé opalin reprend le design d’époque avec ses compteurs finement creusés et ses index en chiffres arabes de style « dauphin » caractéristiques de la période.

Le modèle bi-compax à deux compteurs (30 minutes de chrono et petite seconde) présente un beau cadran opalin bombé comme celui de l’époque.
Petite comparaison entre le modèle d’aujourd’hui et la pièce de 1946 : les différences sont tenues. 

La fidélité au modèle originel est en mode « presque parfait » et pour apercevoir les quelques différences qui existent néanmoins, il faut d’abord s’intéresser à l’agencement des compteurs qui sont inversés par rapport au chronographe de 1946. Sans oublier de noter le léger facettage des cornes sur l’original (elles sont polies sur la version d’aujourd’hui) et le bombage du verre, un autre point de divergence subtile concerne le dessin des aiguilles en acier bleui quand on place les deux modèles côte à côte comme ci-dessus (version 2020 à gauche et modèle de 1946 à droite).

Proposé à 2 880 €, le chronographe Heritage Classic 1946 a tout de la belle mécanique vintage. Un esprit rétro, que l’instrument confirme d’ailleurs avec la présence d’un bracelet en cuir noir semi-mat à texture douce et finition imperceptiblement vieillie.