SIHH 2019, une Toric atypique en pièce unique chez Parmigiani

Publié le : 16/01/2019
Catégories : ACTUALITES , ACTUALITES MARQUES , PARMIGIANI FLEURIER

Parmigiani Fleurier rend hommage aux objets d’art horloger de la Fondation Edouard et Maurice Sandoz en recréant au cœur de sa manufacture les merveilles mécaniques que recèle cette collection. Dernier exemple en date, la Toric Capitole Rose Gold Brown est une pièce unique équipée d'un ingénieux système d'affichage du temps par secteur et d'une répétition minutes. Exceptionnel, ce garde-temps doit son nom à la place du Capitole à Rome, dont le dallage au sol, hélicoïdal et géométrique, est reproduit dans le décor du cadran.


 

LE CADRAN GRAVE A LA MAIN

«  Le décor captive par sa beauté parce qu’il est basé sur le Nombre d’Or. On y voit se dessiner les spirales de Fibonacci qui retranscrivent une harmonie omniprésente dans la nature qui nous entoure.  » C’est ainsi que Michel Parmigiani décrit le cadran en or rose de la nouvelle Toric Capitole. Il a été gravé à la main par un maître-artisan graveur qui a donné sa touche indélébile à l’ouvrage. Le motif concentrique du décor évoque l’arrangement des écailles d’une pomme de pin – l’une des nombreuses manifestations du Nombre d’Or dans l’ordre naturel. 

Au-dessus du décor gravé, le bal des satellites suit son cours envoûtant. Parmigiani Fleurier a souhaité mettre la complication de l’affichage sectoriel du temps à l’honneur, au lieu de la masquer derrière une lunette qui ne laisse apparaitre qu’un chiffre à la fois.

L’INDICATION DU TEMPS PAR SECTEUR

S’inspirant de la montre de poche signée Perrin Frères (Neuchâtel) datant du début du XIXème siècle et aujourd’hui propriété de la FEMS, la Toric Capitole retrouve l’affichage particulier du temps par secteur, mais dans un mouvement réalisé par la manufacture de Parmigiani Fleurier. Le Calibre PF321 comporte un module consacré à l’affiche du temps par secteur. Ce module en prise directe avec la roue des heures intègre un système rotatif comportant trois satellites à quatre bras, dont chaque extrémité porte un chiffre pour l’indication des heures (de 1 à 12). En demi-cercle sur la fraction supérieure de la lunette, le temps est indexé sur un cadran 60 minutes. L’ensemble des disques se meut par un système de cames très complexe. 

LA REPETITION MINUTES

Par le fond ouvert du garde-temps, on peut admirer ce mouvement mécanique à remontage manuel PF321 et sa répétition minutes. Leurs timbres sont dit «  cathédrale  » car, selon la terminologie horlogère, ils forment deux tours de périmètre du boîtier. Ceci amplifie la qualité acoustique par rapport à un tour simple, mais rend le travail horloger d’emboîtement beaucoup plus complexe. Le boîtier en or rose a été forgé de façon à ce que la sonnerie de la répétition minute ait une acoustique parfaite, c’est-à-dire que l’onde sonore oscille aux meilleures fréquences en son cœur.

MARQUES ASSOCIEES

liserer liserer
liserer Parmigiani Fleurier
liserer
liserer liserer

Partager cet article

Ajouter un commentaire

 (avec http://)