Une montre-star pour un réveillon d’exception

Publié le : 12/12/2017
Catégories : ACTUALITES , BREGUET , BVLGARI , CARTIER , CHANEL , DIOR , PATEK PHILIPPE , PIAGET , ROLEX , VAN CLEEF & ARPELS

A l’heure de changer d’année, autant vivre ce moment en portant au poignet un garde-temps d’exception. Ultra plate, ultra chic et ultra élégante pour les hommes ; sertie de diamants, glamour et raffinée pour les femmes, chacune des montres de notre sélection brille au firmament du savoir-faire horloger et joaillier. Pour rythmer les dernières minutes de 2017 et attendre les douze coups de minuit de façon inoubliable.

Par Hervé Gallet

Sélection masculine

Drive de Cartier Extra-plate

Drive Extra-Plate par Cartier

Le lancement d’une nouvelle collection au sein d’une grande maison horlogère représente toujours un moment important. Lorsqu’il s’agit de Cartier, l’événement prend alors une dimension tout à fait exceptionnelle. Ce fut le cas en 2016 avec la naissance de la Drive, qui se singularise par une forme de boîtier surprenante. Cette montre n'est en effet ni ronde ni carrée et revisite l'esthétique "coussin" avec des angles très adoucis. Son nom touche directement au cœur des hommes amoureux de l’univers mécanique comme on le confirme chez Cartier : "L’automobile est bien, comme une référence sublimée, détournée par Cartier qui lui emprunte le racé de ses lignes profilées".

Les designers sont parvenus à imaginer une forme innovante (le "coussin" se retrouve à la fois sur le dessin du boîtier comme sur la partie centrale du cadran), tout en préservant soigneusement les codes horlogers identitaires du style Cartier : chiffres romains, minuterie "chemin de fer", aiguilles "glaive" bleuies, couronne ornée d’un saphir facetté. Très élégante par la pureté de ses lignes et la finesse de son boîtier dont la hauteur n’affiche que 6,6 mm, la Drive Extra-plate s’identifie donc comme une Cartier à part entière, dès le premier regard.

Boîtier en or gris 18 carats, dimensions 38 mm x 39 mm, mouvement mécanique manufacture à remontage manuel, calibre 430 MC, cadran argenté finition satinée soleil, chiffres romains, aiguilles en forme de glaive, glace saphir, couronne octogonale en or gris ornée d’un saphir facetté, bracelet en alligator semi-mat gris avec boucle à ardillon en or gris, étanche à 30 m. Edition limitée et numérotée de 200 exemplaires. 16 100 €.

Patek Philippe Calatrava 5119R

Calatrava 5119R par Patek Philippe

Adulées par les collectionneurs, plébiscitées par les amateurs de haute horlogerie, atteignant des sommets stratosphériques lors des ventes aux enchères, les montres Patek Philippe figurent au sommet du panthéon horloger. Parmi les modèles les plus emblématiques du style et de l’esprit de la marque, la Calatrava constitue un "must have" incontournable. Esthétique épurée, beauté intemporelle, sobriété absolue, perfection de son mouvement, la Calatrava née en 1932 et symbolisant LA montre ronde élégante par excellence, se reconnaît d’un seul coup d’œil grâce à sa lunette décorée "Clous de Paris".

Preuve en est donnée une fois de plus avec cette version Calatrava 5119R en or animée par un mouvement à remontage manuel Calibre 215 PS. Et comme il se doit, la fameuse lunette si caractéristique sert d’écrin à un cadran blanc laqué, sobrement rythmé de chiffres romains et sur lequel la petite seconde tient la vedette.

Une montre d’une suprême élégance que l’on portera sur un très élégant bracelet en alligator noir pour briller en soirée, avec classe et sans ostentation. Tout le style Patek Philippe !

Boîtier en or rose, diamètre 36 mm, mouvement à remontage manuel, réserve de marche 44 heures, petite seconde, cadran laqué blanc, fond saphir transparent, poinçon Patek Philippe. 19 550 €. 

Vacheron Constantin Historique Ultra-fine 1955

Historique Ultra-fine 1955 par Vacheron Constantin

Ayant forgé sa réputation sur les performances de ses mouvements à complications et sur le recours à des métiers d’art pour sublimer la beauté de ses cadrans, la manufacture genevoise est également réputée pour l’extrême finesse de certaines de ses montres. Les archives de la Maison comportent des documents datés de 1829 qui attestent de la fabrication à cette époque lointaine de "pièces plates". Après la création de mouvements à l’épaisseur extrêmement réduite en 1911, 1917, 1926, 1931 ou 1945, on vit Vacheron Constantin continuer à dévoiler des modèles remarquablement plats lors des décennies 1950 et 1960. Comme un hommage à ces années passées et à ce glorieux patrimoine, des modèles actuels ont reçu la notion d’extra-plat en héritage. Il en va ainsi pour la montre Historique Ultra-Fine 1955 qui, avec son épaisseur de 4,10 mm seulement, s’affirme comme la montre mécanique à remontage manuel la plus plate du monde actuellement. Le secret de ce record ? Le Calibre 1003 - en or 18 carats -  dont l’épaisseur n’est que de 1,64 mm. Un autre record pour une montre au style minimaliste dont la sobriété et la pureté sont synonymes d’élégance parfaite…

Boîtier en or rose 18 carats, diamètre 36 mm, mouvement manufacture à remontage manuel Calibre 1003, réserve de marche supérieure à 30 heures, fonctions heures et minutes, cadran en or opalin argenté, bracelet en alligator noir avec boucle à ardillon en or demi-croix de Malte, poinçon de Genève. 30 900 €. 

 

Bvlgari Octo Finissimo Automatique

Octo Finissimo Automatique par Bvlgari

Réputation oblige, la maison Bvlgari, qui fut fondée en 1884 en Italie, reste intimement lié à l’univers scintillant de la joaillerie. Pourtant, depuis plus de quarante ans, son nom est également présent dans horlogerie de très belle manière, autant sur un plan esthétique que technique. La maîtrise de ces deux mondes, où la créativité et savoir-faire sont essentiels, a permis à Bvlgari de réaliser des montres au style plein de caractère, pour hommes comme pour femmes. Certains modèles ont même accédé au rang de pièces d’exception, à l’image de l’Octo Finissimo qui détient plusieurs records du monde de finesse grâce à ses différentes versions.

Après le Tourbillon dévoilé en 2014 et la Répétition Minutes présentée en 2016, Bulgari a révélé au début de cette année 2017 une nouvelle création affichant une épaisseur totale de 5,15 mm seulement, avec un mouvement à remontage automatique (développé en interne) de 2,23 mm de hauteur. Des chiffres aux allures de records... Mais au-delà de ses atouts technologiques, la montre s’impose également dans le cœur des amoureux de belle horlogerie par la force, l’élégance et la modernité de son design. Sans oublier son agrément et son confort au poignet.

Boîtier en titane sablé, diamètre 40 mm, mouvement mécanique à remontage automatique Calibre BVL 138 avec micro rotor en platine, réserve de marche 60 heures, cadran gris, petite seconde décentrée, fond transparent, étanche à 30 m, bracelet en alligator noir (existe en titane). 12 500 €.

 

Piaget Altiplano Automatique 60e Anniversaire

Altiplano Automatique 60e anniversaire par Piaget

Si depuis sa création, en 1874, la maison Piaget a toujours conservé sa devise, "Faire toujours mieux que nécessaire", l’année 1957 a représenté le point de départ d’un autre combat : faire toujours plus fin… Cette année-là, la manufacture suisse a en effet conçu le mouvement mécanique horloger le plus mince du marché. Avec son épaisseur de 2 mm seulement, le calibre 9P à remontage manuel établissait une nouvelle référence et faisait de Piaget le champion de l’extra-plat. En 1960, c’était au tour du mouvement Piaget 12P, à remontage automatique cette fois, de battre lui aussi un record de finesse avec 2,3 mm d’épaisseur seulement.

Soixante ans plus tard, Piaget célèbre l'anniversaire de son emblématique Altiplano, montre avec laquelle la manufacture concentre aujourd'hui son expertise historique dans la quête l'infiniment petit. D'une épaisseur de 5,64 mm seulement, ce modèle automatique en or blanc, édité à 360 exemplaires, rend un vivrant hommage aux pièces d'époque. Habillé de bleu, son cadran satiné soleil est ainsi décoré de deux fines lignes perpendiculaires qui se croisent au centre et arbore, à midi, la mention historique "Piaget Automatic". Au verso, un verre saphir permet d'admirer les finitions exceptionnelles d'un calibre ultraplat. Orné de "Côtes de Genève", ce mouvement n'affiche que 2,35 mm de hauteur. Une belle finesse pour une manufacture habituée aux records…avant l'annonce d'une nouvelle prouesse pour 2018 ?

Boîtier en or blanc 18 carats, 43 mm de diamètre, mouvement automatique Calibre 1200P, micro-rotor en or 22 carats, réserve de marche 44 heures, bracelet alligator. 24 600 €.

 

Sélection féminine

 

Rolex Oyster Perpetual Lady-Datejust 28

Oyster Perpetual Lady-Datejust 28 par Rolex

Si vous décidez de déposer une Rolex au pied du sapin de Noël à l’intention de l’élue de votre cœur, sachez que ce n’est pas une montre que vous allez offrir, mais une légende. Les simples mots "Oyster" et "Perpetual" évoquent à la fois le concept d’étanchéité du boîtier imaginé en 1926 et la qualité du mouvement considéré comme indestructible. La marque à la couronne possède donc une dimension mythique dans l’univers horloger et les versions Lady permettent aux femmes de vivre pleinement à l’heure Rolex.

Dans un diamètre parfaitement adapté aux poignets fins, la Oyster Perpetual Lady-Datejust 28 ajoute un nouveau chapitre glamour et raffiné à l’histoire de ce modèle né en 1957. Elle existe aujourd’hui en de nombreuses déclinaisons qui offrent au boîtier, au cadran et au bracelet des visages variés. Mais qu’elle soit en or, en platine ou en acier, sertie de diamants ou non, avec cadran en nacre ou classique, cette montre sera, dans tous les cas de figure, un véritable bijou. Et ce d'autant plus quand on sait qu'elle est animée par un mouvement mécanique à remontage automatique de nouvelle génération, entièrement développé et manufacturé par Rolex. Faut-il préciser que ses performances lui permettent d’être certifié Chronomètre Superlatif ? Et bien évidemment, héritage Oyster oblige, cette montre aussi à l’aise en mode loisir que lors d’une soirée mondaine est étanche jusqu'à 100 mètres.

Boîtier en or jaune 18 carats, diamètre 28 mm, mouvement automatique Calibre manufacture 2236 avec spiral en silicium, lunette sertie de 44 diamants taille brillant, cadran pavé de diamants, chiffres romains noirs, glace saphir avec cyclope traité anti-reflet, bracelet Président en or avec fermoir invisible. 43 300 €.

  

Breguet Reine de Naples 8918

Reine de Naples 8918 par Breguet

Parmi toutes les manufactures ayant contribué à écrire l’histoire de l’horlogerie, il en est une qui occupe une place privilégiée par la richesse de son passé, le nombre d’inventions qui ont rythmé son existence depuis 1775 et le prestige des montres qu’elle continue de présenter. Il s’agit bien sûr de Breguet. Tous les collectionneurs et les amoureux de haute horlogerie savent identifier en un seul regard le style Breguet. Une signature visuelle qui s’exprime au travers d’un cadran guilloché, d’aiguilles à pomme évidée bleuies, de chiffres spécifiques, d’une carrure finement cannelée, d’attaches soudées ou d’une couronne tout en rondeurs. Mais parfois, cette image de classicisme raffiné et toutes les valeurs accumulées depuis près de 250 ans semblent prises comme dans un feu d’artifice de créativité et d’audace débridée. Exactement comme dans le cas de cette montre Reine de Naples, l’un des modèles les plus emblématiques de la collection féminine que Breguet a revisité cette année, qui offre aux femmes le privilège de s’approprier une horlogerie aussi glamour qu’exubérante. D’emblée, la forme ovoïde du boîtier galbé s’impose au regard. Puis l’œil se pose sur le décor en nacre de Tahiti, se fixe sur les immenses chiffres arabes de couleur bleue semblant rayonner autour du soleil que représente le cadran en nacre blanche décentré à 6h, et finit par plonger dans le scintillement d’un diamant poire. Avant de savourer la beauté de la lunette et du rehaut sertis de 117 diamants taille brillant, de la couronne ornée d’un diamant briolette et du bracelet-gourmette en or rose…

Boîtier en or rose 18 carats, dimensions 36,5 mm x 28,45 mm, lunette et rehaut sertis de diamants, cadran en nacre de Tahiti et en nacre naturelle blanche guillochée à la main, diamant poire à 6h, mouvement mécanique à remontage automatique Calibre 537/3, roue d’échappement et spiral en silicium, réserve de marche 45 heures, fond saphir, couronne sertie d’un diamant briolette, bracelet-gourmette en or rose avec boucle déployante en or sertie de 26 diamants. 58 200 €.(34 200 € sur bracelet alligator bleu).

 

Dior Grand Bal Plume

Grand Bal Plume par Dior

Depuis la naissance en 2011 du calibre "Dior inversé" conçu pour animer les montres Dior VIII Grand Bal (baptisées ainsi en référence au nombre fétiche de Christian Dior, le 8, et à son attachement aux bals), horlogerie et couture partagent les mêmes codes au sein de cette collection de tous les superlatifs.

Grâce à ce concept exclusif de calibre inversé, la masse oscillante est en effet sortie des profondeurs du boîtier pour apparaître au grand jour côté cadran et jouer un rôle vedette. La rotation mécanique destinée à fournir l’énergie au mouvement a ainsi changé de dimension pour se muer en spectacle de danseuse étoile au travers de métiers d’art liés à la haute couture, comme par exemple celui de plumassier. Sur ce modèle sublimé par un cadran vert en malachite et rehaussé par une lunette ornée d’or et sertie de diamants, leur savoir-faire d’exception a permis à la masse oscillante fonctionnelle de s'habiller d’une délicate parure de plumes blanches ! Chaque mouvement du poignet donne ainsi le sentiment d’assister au tournoiement d’une somptueuse et gracieuse robe de bal. Du grand art…

Boîtier en acier poli, diamètre 36 mm, mouvement automatique calibre Dior Inversé 11 1/2, réserve de marche 42 heures, masse oscillante ornée de plumes blanches et sertie de grenats tsavorites et de diamants ronds, lunette en acier sertie de diamants avec bague en or jaune,  cadran malachite,  fond saphir translucide, bracelet alligator vert brillant. Édition limitée de 88 pièces. 28 000 €.

 

Chanel Code Coco Baselstar

Code Coco Baselstar

Dans l’histoire des montres Chanel, qui a débuté en 1987, on connaissait la Première, les modèles Matelassé, J12, Mademoiselle Privé et Boy.Friend : autant de modèles qui cultivent les racines de la Maison. On vient de découvrir un chapitre horloger inédit avec la présentation d’une création, aussi surprenante que fidèle à l’esprit de la mythique grande dame de la rue Cambon. Par son architecture très particulière et ses références à différentes signatures identitaires de Chanel, cette montre mérite pleinement son nom : "Code Coco". L’observer avec attention permet en effet d’identifier certains des éléments clés de la vie de Coco Chanel, comme le fameux fermoir du sac 2.55 créé en 1955 ou le bracelet à effet matelassé.

Mais plus qu’un nom, Code Coco est déjà une collection à part entière puisque la montre existe en trois versions. Tout d’abord en déclinaison acier classique, puis sous un visage plus joaillier avec le modèle acier doté d’une lunette sertie de 52 diamants taille brillant. Et puis, au sommet de la pyramide, figure la Baselstar en or blanc, que l’on peut qualifier de "full pavée" tant la présence de 524 diamants, pour un poids de 56,47 carats, en fait un sublime bijou horloger brillant de mille feux.

Boîtier en or blanc 18 carats serti de 7 diamants taille princesse, 38,1 mm  x 21,5 mm, double cadran en or blanc serti de 136 diamants taille brillant et 1 diamant taille princesse, lunette en or blanc sertie de 30 diamants taille baguette et 34 diamants taille princesse, fermoir type « Mademoiselle », en or blanc serti de 15 diamants taille baguette, bracelet en or blanc serti de 301 diamants taille princesse, mouvement à quartz. Prix sur demande.

 

Van Cleef & Arpels Lady Arpels Papillon Automate

Lady Arpels Papillon Automate par Van Cleef & Arpels

Emerveillement garanti ! Avec cette montre Lady Arpels dont le cadran éblouissant prend vie grâce à la présence d’une fonction automate s’ajoutant au mouvement mécanique à remontage automatique, la poésie donne un nouveau souffle au temps qui passe. Tous les experts en métiers d’art rassemblés dans les ateliers horlogers de Van Cleef & Arpels,en Suisse, ont uni leurs talents pour imaginer et réaliser cette pièce capable de reproduire les battements d’ailes d’un papillon. Sertisseurs, spécialistes du travail de la nacre, de l’émail champlevé, paillonné, plique-à-jour ou de la peinture miniature ont ainsi contribué à la réalisation de cette Lady Arpels Papillon Automate. Un chef d’œuvre auquel les horlogers ont, évidemment, grandement contribué puisque le mouvement de la montre a fait l’objet de quatre demandes de brevets. Le papillon s’anime en effet de façon aléatoire, une à quatre fois d’affilée en fonction de la réserve de marche, toutes les deux à quatre minutes lorsque la montre est au repos et plus souvent, encore, lorsqu’elle est portée au poignet. Ou bien à volonté en appuyant sur le poussoir situé à gauche du boîtier… En un mot : féerique !

Boîtier en or blanc, diamètre 40 mm, mouvement mécanique à remontage automatique avec module automate, lunette sertie, cadran diamants ronds et taille poire, saphirs bleus, mauves et violets, nacre, émail, peinture miniature, fond avec scène de nature en bas-relief et glace saphir, bracelet en alligator bleu avec boucle à ardillon en or blanc sertie de diamants. Prix sur demande.

 

MARQUES ASSOCIEES

liserer liserer
liserer Breguet
liserer
liserer liserer
liserer liserer
liserer Bvlgari
liserer
liserer liserer
liserer liserer
liserer Cartier
liserer
liserer liserer
liserer liserer
liserer Chanel
liserer
liserer liserer
liserer liserer
liserer Dior
liserer
liserer liserer
liserer liserer
liserer Patek Philippe
liserer
liserer liserer
liserer liserer
liserer Piaget
liserer
liserer liserer
liserer liserer
liserer Rolex
liserer
liserer liserer
liserer liserer
liserer Van Cleef & Arpels
liserer
liserer liserer

Partager cet article

Ajouter un commentaire

 (avec http://)