Breguet Baselworld 2015 : Les 10 ans de la Tradition

Par MyWatch

Dès sa fondation en 1775, la Maison Breguet s’est distinguée par la réalisation de garde-temps exceptionnels alliant savoir-faire technique et esthétique irréprochable. Loin de se reposer sur les acquis de ses prédécesseurs, Abraham-Louis Breguet a toujours cherché à repousser les limites de l’horlogerie, marquant l’histoire de son empreinte grâce à des innovations telles que le pare-chute, la courbe de spiral dit « Breguet » ou encore le tourbillon. Mais au-delà de ces inventions, Breguet s’est aussi démarquée par sa quête d’élégance. L’alliance de la mécanique et du beau, loin d’être paradoxale, constitue un tout qui n’aspire qu’à un seul but : proposer des créations d’exception. Le public de l’époque ne s’y est pas trompé et au succès s’est joint le prestige, puisque la Maison Breguet a compté parmi sa clientèle la reine Marie-Antoinette, Napoléon Bonaparte ou encore Caroline Murat, reine de Naples. La réputation de Breguet était telle qu’il devint membre du bureau des Longitudes et Horloger de la Marine Royale, pour laquelle il réalisa des chronomètres de marine.
Au fil des années, Breguet s’est attelée à perpétuer cette vision créative et à poursuivre la quête de précision chère à son fondateur. Sous la direction de son Président et CEO Marc A. Hayek, la Maison s’est affranchie des tabous horlogers, comme le magnétisme, en explorant de nouvelles possibilités et des matériaux inédits. Cet état d’esprit lui a permis de présenter de nombreuses innovations, fruits d’années de recherches, afin d’améliorer la régularité des mécanismes et d’étendre le champ des possibles en horlogerie. Véritables hommages à l’esprit pionnier de Breguet, le spiral et l’échappement en silicium, le pivot magnétique et les recherches dans le domaine de l’acoustique et de la propagation du son tirent avantage des expériences forgées et repoussent à la fois les limites existantes.
Si les développements techniques sont intimement liés à l’histoire de Breguet, il en va de même pour les critères décoratifs. Les codes esthétiques propres à la Maison et les finitions exceptionnelles réalisées à la main selon des techniques ancestrales parcourent l’ensemble de ses collections. Breguet demeure l’une des rares Maisons horlogères à effectuer le guillochage de manière traditionnelle. Afin de pérenniser ces savoir-faire artisanaux ancestraux et de réunir en un seul lieu l’ensemble de ses métiers d’art, elle a récemment agrandi sa manufacture. Ce respect témoigné à la tradition est retranscrit dans chaque garde-temps, tout en étant constamment réinventé. La prestigieuse histoire de Breguet est ainsi régulièrement revisitée par ses artisans, qui n’ont de cesse de créer de nouveaux garde-temps rendant hommage au passé de manière contemporaine. Inspirée des montres de souscription, la collection Tradition, lancée en 2005 et mise à l’honneur cette année, en est un exemple emblématique.

BREGUET TRADITION AUTOMATIQUE SECONDE RÉTROGRADE 7097

En 2005, la Maison Breguet lance sa collection iconique Tradition avec le modèle 7027, premier garde-temps à mettre en scène les organes du mouvement au-dessus de la platine. Souvent imitée mais jamais égalée, cette ligne entre-temps étoffée s’enrichit cette année d’une version exceptionnelle, la Tradition Automatique Seconde Rétrograde 7097. Inspirée, comme le reste de la collection, des montres de souscription, cette création rappelle le génie d’A.-L. Breguet, qui, en 1796, invente la montre à une aiguille. Dotée d’un mouvement spécial d’une grande simplicité, cette pièce sera commercialisée sur le principe de la souscription : paiement du quart du prix à la commande, le solde étant dû à la livraison. A.-L. Breguet utilisera le calibre des montres de souscription pour réaliser ses premières montres à tact.

BREGUET TRADITION CHRONOGRAPHE INDÉPENDANT 7077

Le chronographe est une complication à part entière qui détient une position de choix en horlogerie. La mesure des temps courts offre un aperçu immédiat de la fonction demandée, mais sa réalisation est un défi mécanique supplémentaire, l’enclenchement d’un chronographe pouvant perturber la bonne marche des rouages principaux. Afin de pallier ce problème, Breguet a équipé son nouveau modèle Tradition Chronographe Indépendant 7077 de deux rouages totalement indépendants. Le premier est dédié au décompte des heures et des minutes et son balancier bat à une fréquence de 3 hertz. Il affiche une réserve de marche de 50 heures. Le second rouage, lié au chronographe, est quant à lui doté d’une fréquence de 5 hertz afin de garantir une plus grande précision de lecture, en accord avec celle du décompte du temps. Les recherches effectuées par Breguet sur les hautes fréquences ont en effet démontré qu’un nombre d’oscillations plus élevé permettait d’obtenir une meilleure régularité de marche, les éventuelles perturbations étant plus vite corrigées. Les deux rouages n’ayant ici aucune influence l’un sur l’autre, le mouvement principal n’est pas affecté lorsque la fonction chronographe est enclenchée.

BREGUET TRADITION RÉPÉTITION MINUTES TOURBILLON 7087

Parmi les complications les plus séduisantes de l’horlogerie, la répétition minutes tient une place à part. En effet, la retranscription du temps qui s’écoule au travers de notes cristallines revêt un aspect poétique et requiert une grande expertise technique. Au-delà de la précision et de la régularité de marche de la montre, les horlogers doivent tenir compte du mécanisme actionnant la sonnerie, de la qualité du son émis ou encore de l’énergie nécessaire à son bon fonctionnement. Au fil des années, la Maison Breguet a présenté de nombreux garde-temps à sonnerie dont les innovations ont permis de jouir d’un meilleur son. Cette année, avec la Tradition 7087, les artisans de la Manufacture ont entrepris une démarche inédite. Si l’horlogerie était une tapisserie et les horlogers ses tisserands, ces derniers auraient alors dénoué chaque fil de l’ouvrage sur le métier afin de recréer une nouvelle œuvre composée des fils des recherches les plus récentes tout en y ajoutant le fruit d’innovations exceptionnelles. Ainsi, ce garde-temps se présente sous un jour entièrement nouveau tant en termes d’approche que de résultat.
Pour créer cette pièce d’exception, les horlogers et ingénieurs de Breguet ont fait table rase des méthodes habituelles afin de concevoir leur garde-temps autour du son. A l’aide de simulations, ils ont tout d’abord synthétisé une centaine de milliers de sons qu’ils ont ensuite classés en sous-familles selon des critères psycho-acoustiques. Ces sons ont été écoutés et évalués afin d’identifier les deux tonalités souhaitées dans le but de révolutionner la perception acoustique : modernité de l’harmonie et de l’accordage. La construction du garde-temps s’est ensuite effectuée en visant la transcription mécanique du son désiré. Cette démarche inédite a défini le choix de chaque aspect du garde-temps, des innovations intégrées à la forme des composants, des matériaux utilisés à l’esthétique. Les codes identitaires de la Maison ont donc été soigneusement évalués afin qu’ils n’interfèrent pas avec la pureté des sons choisis.

  • Breguet Tradition Répétition Minutes Tourbillon 7087 - Baselworld 2015
  • Breguet Tradition Répétition Minutes Tourbillon 7087 - Baselworld 2015
  • Breguet Tradition Chronographe Indépendent 7077 - Baselworld 2015
  • Breguet Tradition Automatique Seconde Rétrograde 7097- Baselworld 2015