Giraglia Rolex Cup

Par MyWatch

TOUT SUR LA COURSE :
– Giraglia Rolex Cup: juin 2011
– Course au large de 245 milles nautiques: Saint-Tropez –La Giraglia – Gênes
– Organisée par le Yacht Club Italiano en collaboration avec la Société Nautique de Saint-Tropez et le Yacht Club de France
– Ouverte à tous les monocoques de plus de 30 pieds
– Événement du circuit IMA
– Classes: IRC et ORC/ORC Club
– Trois jours de régates côtières dans la Baie de Saint-Tropez

La régate se déroule pendant une semaine complète de juin. Les trois premières journées sont des courses côtières dans la Baie de Saint-Tropez. Le quatrième jour, le départ de la course au large est donné sur le port de Saint-Tropez, direction La Giraglia, rocher surplombant le nord de la Corse, point à partir duquel les voiliers s’élancent vers l’Italie.

Cet événement est bien loin des débuts modestes de sa première édition, en 1953. Créé dans un bistrot parisien, son noble but était de montrer que la France et l’Italie s’étaient réconciliées après la Deuxième Guerre Mondiale. Vingt-deux voiliers s’étaient élancés sur un parcours entre Cannes et San Remo, via La Giraglia. Les dernières éditions ont attiré plus de 200 voiliers de 30 à 120 pieds.

Cet événement est une ode à la Méditerranée. Les ports de départ et d’arrivée sont attirants et séduisants: Cannes, Toulon, Le Lavandou et Saint-Tropez donnent un style français et San Remo et Gênes apportent la touche de sophistication italienne. La Giraglia Rolex Cup est le rendez-vous annuel des meilleurs professionnels, ainsi que des propriétaires et équipages amateurs qui partagent cette même passion pour la mer et la voile.

AU-DELA DE LA VOILE

UN CADRE

Inutile de présenter la Côte d’Azur italienne et française, qui, depuis des générations, séduit les touristes avec sa côte d’une beauté époustouflante.
Depuis des siècles, les marins traversent la Mer Ligurienne, à cheval sur les deux régions. Selon la légende, elle a joué un rôle dans l’histoire de Saint-Tropez. Après la décapitation de Saint Torpes, ses restes furent mis sur une barque descendant le fleuve Arno, qui se jette dans la Mer Ligurienne. Le bateau a échoué en France et c’est ainsi que le nom de Saint-Tropez a été donné.

UN LIEU

La Giraglia est un promontoire rocheux dressé à la pointe nord du Cap Corse. Mesurant 800 mètres de long et 50 mètres de large et s’élevant à 60 mètres au-dessus du niveau de la mer, c’est un lieu exposé et souvent isolé de la terre ferme. Son importance stratégique et nautique a donné lieu à plusieurs tentatives de sécurisation et d’installation d’un phare. Aujourd’hui, les ruines de la tour génoise, construite en 1585 et le puissant phare automatique témoignent du travail de ses bâtisseurs.

UNE HISTOIRE

Au coeur de la Giraglia Rolex Cup réside une saine rivalité entre des hommes et des femmes dont la mer est la passion. L’édition 2001 a vu s’affronter parmi les plus longs voiliers du moment de manière inoubliable. Dix voiliers de plus de 70 pieds étaient alignés
au départ, tous animés de la volonté farouche de remporter la course au large. La concurrence était rude. Pour les premiers, il est plus difficile de dompter les creux que pour les derniers: les erreurs des autres ne vous guident pas. Peu de temps avant d’arriver à La Giraglia, Tiketitan, qui menait la course, a indiqué ne plus pouvoir avancer et a vu trois voiliers le doubler. Les trois Maxis ont viré le rocher de la Giraglia dans un intervalle de 30 minutes. A mesure que la ligne d’arrivée approchait, la tension augmentait. Tout d’abord, l’Américain Sagamore s’est encalminé et est resté sur place pendant de longues minutes.
Ensuite, le voilier italien My Song, qui semblait jouir d’une avance confortable, a pâti du poids de son aménagement intérieur de croisière qui rendait le bateau trop lourd par petit temps pour rivaliser contre des bateaux dédiés entièrement à la régate. Idea de Raffiole Raiola offrait peu de confort à ses équipiers. La vitesse était son objectif. A quelques encablures de la ligne d’arrivée, My Song a vu son écart sur ses concurrents fondre jusqu’à ce qu’Idea le dépasse et le devance sur la ligne de seulement 3 minutes. L’équipage a fait preuve de ténacité, n’a jamais lâché prise et est arrivé en vainqueur.
La victoire n’est peut-être pas tout, mais elle est déterminée par ceux qui se fixent des règles exigeantes et qui ne cessent de viser l’excellence.

  • Giraglia Rolex Cup
  • Giraglia Rolex Cup
  • Giraglia Rolex Cup