La créativité de Cartier exposée au Musée Bellerive

Par MyWatch
Le Musée Bellerive, où sont aussi exposées les collections d’arts appliqués du Musée du Design de Zurich, est le point de départ d’une série d’expositions qui aura lieu à travers le monde.
« Cartier Time Art » rassemble le plus grand nombre de pièces horlogères de Cartier jamais présenté au public, des origines à nos jours et offre une opportunité rare de mesurer la créativité de Cartier. Cet ensemble de créations qui, par delà les époques, mêlent inventivité, innovations esthétiques ou techniques, témoigne de la vitalité de l’héritage de Cartier en matière d’horlogerie. Le très riche vocabulaire de formes, de dessins ou de complications manifeste, à travers ces objets, son haut niveau d’expertise. C’est dans cet esprit que le musée Bellerive présente douze mouvements et dix-sept montres de Haute Horlogerie ; anticipatrice et visionnaire, la montre concept Cartier ID One symbolise, quant à elle, l’ouverture vers un futur en devenir chez Cartier…
Une trajectoire unique qui débute dans l’exposition en 1874 avec une montre-châtelaine en or jaune, or rose, émail et perles et s’achève aujourd’hui par la montre Cartier ID One, en niobium-titane, ADLC et cristal de carbone. Modernité et avant-garde, deux constantes qui prennent racine dans l’histoire de Cartier, comme le racontent les 156 pièces anciennes de la Collection Cartier (montres châtelaines, montres bracelets, pendules de voyage…) aussi exposées.
D’un bout à l’autre de cette échelle temporelle, une évidence s’impose : l’esprit d’audace qui a donné l’impulsion à tous les acteurs Cartier, des artisans aux concepteurs, et que traduit la mise en scène du designer Tokujin Yoshioka, lauréat du prix Design of the Year en 2011 décerné par le magazine A&W Architektur & Wohnen.
Inventivité, recherche : pour une vision partagée
Depuis près de quatre ans, la collection de Haute Horlogerie Cartier fait l’objet d’un élan créatif sans précédent où l’innovation et l’imagination des concepteurs horlogers répondent au savoir-faire et à l’excellence des artisans de la Manufacture. Pour l’exposition, Cartier a choisi de présenter douze mouvements exceptionnels, à travers dix-sept montres présentées, dans une mise en scène originale en trois dimensions, où chaque mouvement est spatialisé grâce à un procédé extrêmement sophistiqué imaginé par Tokujin Yoshioka.
On y découvrira le calibre 9800 MC, dans la montre Rotonde de Cartier Astrorégulateur, un mouvement inédit permettant d’éviter les effets de la gravité sur la chronométrie, dans les positions verticales. Fruit de près de cinq années de développement au sein de la Manufacture Cartier où il a été imaginé, développé, fabriqué et assemblé, ce mouvement a fait l’objet du dépôt de plusieurs brevets. Cette nouvelle grande complication témoigne véritablement de l’engagement profond de Cartier dans le domaine de la Haute Horlogerie.
Portant plus loin encore le degré d’inventivité et de recherche, Cartier présente aussi dans cette exposition la montre Cartier ID One, une montre concept qui ne nécessite aucun réglage ; fabriquée et assemblée selon une conception innovante qui fait appel à des matériaux et des technologies de pointe, elle ne requiert, durant son existence, aucun réglage.
Au cœur de la conception horlogère
Ce parcours nous conduit au cœur de la Suisse, dans la vallée de la Chaux-de-Fonds, à la Manufacture Cartier. Ce centre névralgique du design et de la fabrication des créations horlogères de Cartier abrite, sur plus de 30 000 m², toutes les installations relatives à la conception, la fabrication et la production mais encore l’entretien et la restauration de ses montres et de ses mouvements.
Une tradition horlogère nourrie de modernité
Les 156 pièces historiques présentées au Musée Bellerive ont été sélectionnées parmi les trésors de la Collection Cartier, une collection unique d’objets anciens rassemblés par Cartier des origines à nos jours et qui fait l’objet d’expositions régulières dans les plus grands musées du monde.
Outre les créations emblématiques telles la montre-bracelet Santos (commercialisée en 1911), la grande pendule mystérieuse « Billiken » (1923), une très rare montre de poche à complications multiples datant de 1927 ou encore l’exceptionnelle montre Tortue à répétition minutes de 1928, on pourra découvrir le plus grand ensemble de pendules mystérieuses jamais présenté au public en un seul lieu.
Entre respect de la tradition et haute technicité, l’exposition « Cartier Time Art » révèle la puissance créative de l’horlogerie chez Cartier et témoigne de cette passion continue qui anime l’horloger-joaillier depuis 1847.
  • La créativité de Cartier en haut de l'affiche : du 26 août au 6 novembre 2011 au Musée Bellerive à Zurich.