Première montre estampillée Poinçon de Genève pour Louis Vuitton

Par MyWatch

C’est avec un garde-temps à tourbillon volant à l’architecture minimaliste que Louis Vuitton obtient pour la première fois la prestigieuse certification du « Poinçon de Genève ». Une étape majeure pour la Maison qui rejoint ainsi une cercle très fermé de manufactures. Symbiose parfaite entre un rond et un carré, cette montre de forme en platine 950 expose le mouvement squelette le plus aérien jamais conçu par La Fabrique du Temps Louis Vuitton. Avis aux collectionneurs, ce véritable bijou de haute horlogerie moderne est d’ores et déjà disponible en boutique.

Louis Vuitton Tourbillon Volant Poinçon de GenèveLouis Vuitton Tourbillon Volant Poinçon de Genève

Régie par les lois du Canton de Genève, le « Poinçon de Genève » est une institution indépendante qui examine la fabrication et les finitions de tous les composants du garde-temps. Mouvement, boîtier, fonctionnement, réserve de marche, précision, choix techniques : tout est vérifié dans les moindres détails avant d’être certifiés. Le « Poinçon de Genève » garantit le plus haut degré de facture et de conformité aux standards de la haute horlogerie depuis 1886. Mais dans ce cadre traditionnel, l’approche de Louis Vuitton est unique et novatrice.

Seize mois après son installation dans le canton de Genève, La Fabrique du Temps Louis Vuitton entre dans une nouvelle ère. Pour la première fois, une montre Louis Vuitton est estampillée du « Poinçon de Genève ». Cette certification, la plus prestigieuse qu’une montre puisse arborer, est la preuve de la maturité horlogère de Louis Vuitton. Elle prend la forme d’une montre squelette aériennen régulée par un tourbillon volant.

Le « Poinçon de Genève » spécifie que la surface de chaque composant horloger doit être décorée. Louis Vuitton y injecte sa vision moderne en retenant les plus épurées de toutes les finitions. Le V de la cage du tourbillon à 6h est entièrement poli bloqué. Il a le brillant d’un miroir. Au dos du mouvement, tous les ponts sont satinés horizontal. L’intégralité des ponts, sur les deux faces, sont anglés. Tous leurs flancs sont étirés. Même leurs faces invisibles, recouvertes par d’autres pièces sont perlées ou terminées par l’horloger.

Louis Vuitton Tourbillon Volant Poinçon de Genève

Le boîtier de la montre Tourbillon Volant « Poinçon de Genève » imaginée par Louis Vuitton alterne polissage miroir et satiné circulaire. Le contraste de ces textures renforce le jeu de volumes subtils de sa lunette. Chaque millimètre carré a fait l’objet d’une attention minutieuse. Ces décorations, traditionnelles mais dynamiques, composent une œuvre de haute horlogerie contemporaine.

Louis Vuitton Tourbillon Volant Poinçon de GenèveLouis Vuitton Tourbillon Volant Poinçon de Genève

Le calibre LV104 a été développé entièrement de zéro par La Fabrique du Temps Louis Vuitton. Satisfaire aux critères du « Poinçon de Genève » impose en effet d’intégrer ses contraintes depuis le premier composant. De cette page blanche est né le plus aérien des mouvements jamais créés par Louis Vuitton. Ce calibre squelette est comme suspendu dans le vide par des forces imperceptibles. Il semble flotter à l’intérieur de son boîtier en platine 950.

Louis Vuitton Tourbillon Volant Poinçon de Genève

L’architecture en squelette est indissociable de la culture horlogère de Louis Vuitton, qui n’avait cependant jamais poussé le niveau de finesse à ce point. Cet objectif est atteint par une approche épurée de la construction, avec seulement 168 composants. La légèreté commence par la simplicité et se prolonge dans un squelettage aérien.

Louis Vuitton Tourbillon Volant Poinçon de Genève

La puissance graphique du Tourbillon Volant « Poinçon de Genève » est basée sur l’épure. Le vide et la transparence dominent cette montre Louis Vuittton, un exploit technique mis au service du design. A 6h, un tourbillon totalement inédit effectue une rotation complète en une minute, à la fréquence de 21 600 alternances par heure. En parfaite harmonie avec la légèreté de la montre, il est du type « volant », c’est à dire qu’il n’est pas maintenu par un pont supérieur mais seulement tenu par le bas.

Affleurant le verre saphir, il semble projeter une lettre de l’alphabet vers le regard : le V de la cage de tourbillon. Toutes les minutes, il se superpose au pont inférieur du tourbillon, lui aussi en V, achevant de matérialiser la lettre dans le vide. L’identité Louis Vuitton s’affirme donc sur les éléments structurels et d’habillage de cette montre. A midi, un cadran excentré indique les heures et les minutes. Il est ponctué d’index, eux aussi en forme de V. Toujours dans un esprit de légèreté, ce cadran est en saphir fumé par métallisation. On devine ainsi le barillet, qui garantit à ce mouvement à remontage manuel une autonomie de 80 heures. Ce véritable spectacle est assuré par la structure fine et l’alignement vertical des roues du mouvement, en apesanteur dans ce nouveau boîtier.

Louis Vuitton Tourbillon Volant Poinçon de Genève

Dernière née des collections Louis Vuitton, cette boîte est l’association d’un cercle et d’un carré. Mesurant 41 mm en largeur et 43,7 mm en diagonale, elle n’entre dans aucune catégorie de forme existante, ni coussin, ni ovale. Son boîtier poli miroir aux biseaux marqués et complexes renforce sa finesse naturelle. Avec 9,1 mm d’épaisseur seulement, la montre Tourbillon Volant « Poinçon de Genève » s’intègre avec évidence aux courbes du corps. Les lignes douces de cette boîte en platine 950 en font un prolongement du poignet. Cette ergonomie exceptionnelle est renforcée par ses cornes courtes et plongeantes.

Impactante, parce qu’elle joue sur le vide, sophistiquée mais empreinte de simplicité, la montre Tourbillon Volant « Poinçon de Genève » vogue sur les codes de la haute horlogerie.

Retrouvez la montre Louis Vuitton Tourbillon Volant Poinçon de Genève en détails.