TAG Heuer, 160ème, première !

Par MyWatch

Pour TAG Heuer, les années se suivent…et les anniversaires aussi. Après avoir soufflé les 50 bougies de l’emblématique Monaco en 2019, la manufacture helvétique fondée en 1860 célèbre, en effet, en 2020 ses 160 ans d’existence ! Et les festivités ont déjà commencé avec la présentation d’un nouveau modèle Carrera qui se réapproprie les lignes de la pièce historique des années 1960 tout en intégrant le mouvement chronographe Heuer 02 automatique de dernière génération. Une édition limitée à 1 860 pièces à l’esprit monochrome, qui ne sera disponible qu’à partir du mois de juin. Patience…

Nicolas YVON

Le chronographe Carrera Edition Limitée 160 ans ne sera édité qu’à 1860 pièces en hommage à l’année de création de la manufacture TAG Heuer.

C’est à Saint-Imier, petite bourgade du Jura suisse, que l’histoire de TAG Heuer commence en 1860 quand le jeune Edouard Heuer, 20 ans, ouvre son atelier de fabrication de montres. Suivront les premiers chronographes de poche (1882) produits à grand volume, récompensés quelques années plus tard par une médaille d’argent lors de l’Exposition Universelle de Paris en 1889. A cette époque, la société s’appelle encore juste Heuer et va devenir au fil du temps une référence incontournable, un acteur majeur, dans le domaine du chronométrage avec la mise au point d’instruments de mesure toujours plus précis pour les grands événements sportifs. Son nom définitif n’apparaîtra qu’en 1985 suite à l’affiliation avec le groupe TAG (Techniques d’Avant-Garde) alors propriétaire de l’écurie de F1 McLaren.

Carrera, un nom prédestiné

Côté montres, si l’emblématique Autavia est née en 1933, c’est sous l’impulsion de Jack Heuer, qui a rejoint l’entreprise à la fin des années cinquante, que la manufacture va créer deux autres chronographes icônes : à savoir les modèles Carrera en 1963 puis Monaco en 1969 (lire notre article consacré au célèbre modèle carré de TAG Heuer ici). Et c’est avec le premier, en toute logique, que la manufacture a décidé d’entamer les réjouissances d’une année 2020 consacrée à célébrer son 160èmeanniversaire.

Pour la Carrera, tout débute en 1962, lorsque Jack Heuer, passionné de sport automobile, s’intéresse à la célèbre « Carrera Panamericana » qui a lieu au Mexique. C’est l’une des courses automobiles les plus dangereuses au monde…et c’est aussi, pour lui, un nom qui sonne comme une évidence pour un nouveau chronographe ! On le comprend : en langue espagnole, le mot « carrera » désigne aussi bien la route, la course que la carrière ou le parcours. Un an plus tard, les premiers modèles Heuer Carrera étaient produits et séduisaient les pilotes, en herbe et professionnels, avec sa boîte ronde aux lignes sobres et aux proportions étudiées. L’instrument ne gêne pas les mouvements du poignet avec son diamètre de 36 mm, tout en garantissant une excellente lisibilité des informations distribuées sur le cadran.

Silver face

Parmi les versions historiques les plus emblématiques, c’est l’opus de 1964, surnommé « 2447S », à cadran argenté monochrome et trois compteurs que TAG Heuer a d’abord choisi de réinterpréter pour marquer son anniversaire en 2020. Réussite visuelle, cette revisite en acier poli reste très proche du modèle d’époque avec son visage « silver » intégral, nuancé par différentes finitions de surface : un satinage soleillé pour le fond d’ensemble et un azuré pour faire contraster les compteurs (petite seconde à 6h, 30 minutes et 12 heures de chrono à 3h et 9h). On notera aussi la couleur beige de la matière luminescente pour les aiguilles et les petits points-repères qui accentue l’effet rétro. Sans oublier l’inscription CARRERA et le logo HEUER emblématiques. Bien vu.

Le cadran joue sur une finition satinée soleil rehaussée de compteurs azurés pour flatter le regard des amoureux de belles mécaniques vintage.
La réédition de 2020 face à son modèle de 1964
La réédition de 2020 à côté du modèle originel de 1964.

Vintage à l’extérieur, moderne à l’intérieur

Comme pour de très nombreuses rééditions, toutes marques confondues, l’hommage esthétique s’accompagne des innovations technologiques de l’horlogerie moderne. Ainsi le verre bombé est en saphir antireflets et le boîtier assure une étanchéité jusqu’à 100 mètres. Et si la montre de 2020, entre autres petites différences par rapport à l’instrument originel (absence d’échelle étalonnée sur 100, positionnement des compteurs, dessin des cornes…) affiche un diamètre important (39 mm au lieu de 36), l’explication est à chercher du côté du « moteur » qui anime ce chronographe. Il est en effet équipé du Calibre Heuer 02 de dernière génération, dont la conception, évidemment, n’est pas du tout la même que le mouvement Valjoux 72 de 1963. Entièrement fabriqué par la manufacture, le Calibre Heuer 02 à fonction chronographe se distingue notamment par sa confortable réserve de marche de 80 heures, sa faible épaisseur (6,95 mm), son embrayage vertical et sa roue à colonne.

Visible au dos du boîtier, le Calibre Heuer 02 arbore une masse oscillante spécifique au 160ème anniversaire TAG Heuer. 

Présenté sur un bracelet en alligator noir, cette Carrera Edition Limitée 160 ans ne sera fabriquée qu’à 1 860 exemplaires, en hommage à l’année de fondation de la maison Heuer. Si aucune mention de la présence du Calibre Heuer 02 n’apparaît côté face (et c’est tant mieux) il suffit de retourner la montre pour observer, à travers le fond saphir, les rouages du mouvement, lequel arbore une masse oscillante ornée d’une gravure laquée spécifique pour cette édition anniversaire.

Voici une très belle mise en bouche, qui annonce très certainement une suite tout aussi séduisante chez TAG Heuer pour cette année spéciale.

Carrera Edition Limitée 160 ans. Limitée à 1 860 exemplaires. Packaging spécial. Disponibilité : juin 2020. Prix public conseillé : 5 850 €

Plus d’infos sur le site de TAG Heuer