Victoire de Castellane, vingt ans de création pour Dior Joaillerie

Par MyWatch

L’Abécédaire de Victoire de Castellane passe en revue vingt ans de Dior Joaillerie.Figure emblématique de Dior, Victoire de Castellane illumine par ses fascinants et captivants bijoux la place Vendôme depuis tout juste vingt ans, quand est née la première ligne joaillière de la Maison. L’occasion pour la directrice artistique de présenter un livre sur ses brillantes créations, décryptées par Olivier Gabet, directeur du musée des Arts Décoratifs de Paris.

Chloé REDLER

Véritable ode à l’imaginaire ensorcelant et débordant de la créatrice, l’Abécédaire de Victoire de Castellane prend la forme d’un dictionnaire passionnant où cent cinquante-huit mots sont décodés par Olivier Gabet pour décrire le fabuleux travail de la directrice artistique de Dior Joaillerie. Abondance, Exotique, Hollywood, Nuit, Rococo, Trompe l’œil, Ultra, Vanitas ou encore Zeste, sont des termes aussi significatifs qu’intrigants, qui définissent à merveille son univers féérique. Classée en vingt-six chapitres, chaque expression est introduite d’une lettrine ornée d’une de ses illustrations. L’ouvrage est un voyage alphabétique et initiatique à travers ses différentes collections comme Belladone Island et ses jardins floraux, Reines et Rois et ses crânes en ronde-bosse, jusqu’à la dernière en date, baptisée Gem Dior, présentée à Venise en juin 2019 et qui a été photographiée exclusivement pour le livre. Plus de trois cents photographies, pour la plupart issues du travail de grands noms du métier (Guido Mocafico, Erwan Frotin…), illustrent en effet cette édition pour mettre en valeur des bijoux toujours haut en couleurs, qu’ils soient imposants ou au contraire discrets.

L’Abécédaire de Victoire de Castellane, aux éditions Rizzoli, est un ouvrage de référence qui retrace vingt ans de création de la figure emblématique de Dior Joaillerie.

Fascinée depuis sa jeunesse par tout ce qui brille, Victoire de Castellane débute sa carrière chez Chanel auprès de Karl Lagerfeld avant de rejoindre Dior Joaillerie en 1998. Reconnue comme une créatrice atypique et fantasque, Bernard Arnault la nomme directrice artistique. Le PDG de LVMH lui donne alors carte blanche. Une liberté d’expression et de création qu’elle saura mettre à profit comme un exutoire à sa folie, bousculant ainsi les codes établis tout en gardant à l’esprit les thèmes chers à Christian Dior. Flore et faune se confondent avec la Pop Culture, brouillant la frontière entre le naturel et le merveilleux, pour dessiner la carte d’un univers infini, à nul autre pareil, où étincellent les pierres précieuses et semi-précieuses.

On lui doit notamment la montre D de Dior et la célèbre Mimioui, un diamant solitaire monté sur une fine chaîne connue comme la plus petite bague au monde, devenue un intemporel. Avec Victoire de Castellane, les diamants sont éternels…et les bijoux aussi.

Aux éditions Rizzoli – 135 euros

Disponible à partir du 21 avril 2020