Audemars Piguet, un nouveau musée va sortir de terre

Par MyWatch

Annoncée il y a deux ans, la construction du nouveau musée de la manufacture Audemars Piguet est passée du stade de projet à la réalité. La « Maison des Fondateur », imaginée par le bureau d’architecture BIG, prendra la forme d’une spirale sortant du sol et se combinant avec la maison d’origine de la famille Audemars.

La future

En 2014, Audemars Piguet présentait les résultats d’un ambitieux concours d’architecture organisé pour agrandir son musée, un projet baptisé « Maison des Fondateurs ». Conçu par le bureau d’architecture danois BIG (Bjarke Ingels Group), le bâtiment lauréat est une spirale émergeant du sol, reposant entièrement sur des parois de verre courbes et se combinant avec le plus ancien bâtiment d’Audemars Piguet : la maison d’origine de la famille Audemars.

D’une extrême complexité technique, ce concept a nécessité deux ans d’études et de travaux préliminaires. « Notre premier défi a été de réunir les meilleurs partenaires, car il est rapidement apparu qu’aucun bâtiment équivalent n’avait jamais été construit à une telle altitude », indique Sébastian Vivas, directeur du Musée et du Patrimoine d’Audemars Piguet. Ingénieurs, architectes et muséographes ont recherché des solutions innovantes, tant au niveau scénographique qu’à celui de la structure du bâtiment et de sa résistance aux conditions climatiques. Un prototype grandeur nature d’une partie de la spirale a même été fabriqué et installé à la Vallée de Joux.

La future

Depuis fin août 2016, la « Maison des Fondateurs » est entrée dans sa phase concrète. Autour du plus ancien bâtiment d’Audemars Piguet, qui abrite l’actuel musée, le ballet des pelles mécaniques, foreuses géantes et autres machines de chantier a débuté. Plusieurs mois de travaux spéciaux seront nécessaires pour préparer le terrain avant la pose de la première pierre : renforcement du sol au moyen de forages et de parois berlinoises, déplacement des canalisations, terrassement, etc. Le projet prend vie, même s’il faut encore s’armer de patience avant que les 2800m2 du nouvel édifice ne sortent de terre.

L’annonce du début des travaux est l’occasion pour Audemars Piguet de rappeler les jalons de ce chantier, même si ces dates restent tributaires du climat :

– Septembre 2016 jusqu’au printemps 2017 : travaux préparatoires de terrassement et d’aménagement du sol.
– Printemps – été 2017 : pose de la première pierre, gros-œuvre.
– Eté – automne 2017 : pose des parois de verre courbes, puis du toit métallique.
– Hiver 2017-2018 et printemps 2018 : dispositifs techniques intérieurs, chauffage, ventilation, électricité, second œuvre.
– Eté – hiver 2018 : aménagement des ateliers horlogers dans la Spirale, mise en place des dispositifs muséographiques. En parallèle, transformation de l’intérieur du bâtiment historique.
– Printemps 2019 : inauguration de la « Maison des Fondateurs ».

La future

Le bureau d’architecture danois BIG (Bjarke Ingels Group) est à l’origine de l’architecture en spirale du projet, et avait été sélectionné pour sa créativité et sa sensibilité à l’environnement, après une mise au concours entre plusieurs cabinets d’architectures locaux et internationaux. CCHE a été désigné comme architecte local et planificateur général du projet. Cet acteur important de la région lémanique, dont les compétences vont de l’urbanisme à l’architecture, intervient de façon transversale en assurant non seulement le suivi du projet mais aussi les flux d’informations entre les parties prenantes, la collaboration avec les autorités, le contrôle qualité et l’exécution des travaux. Experts en muséographie, Atelier Brückner est le partenaire de choix d’Audemars Piguet pour la gestion de toute la scénographie, la mise en scène et la mise en avant des garde-temps, les jeux de lumières et la création du parcours de visite. Le cabinet allemand donnera vie à toute l’atmosphère du nouveau Musée.

La future

Un parcours initiatique

« Permettre aux atmosphères propres à chaque espace de s’exprimer, évoquer des images et créer des mises en scène, inviter le visiteur au voyage et lui raconter une belle histoire, celle d’Audemars Piguet et de l’horlogerie à la Vallée de Joux, voici le travail de scénographie que nous mettons en place pour la « Maison des Fondateurs », Prof. Uwe R. Brückner. Ce futur édifice sera parfaitement intégrée au paysage de la Vallée de Joux. Le bâtiment historique du musée, construit en 1868, sera conservé, mis en valeur, et couplé avec une bâtisse semi-enterrée radicalement contemporaine.

La future

Le parcours de visite se fera sur le principe d’un chemin initiatique suivant la forme d’une spirale. Le visiteur traversa plusieurs espaces thématiques au travers desquels il découvrira les origines de l’horlogerie à la Vallée de Joux, les principes mécaniques des garde-temps et une collection exceptionnelle de montres à complications émaillée de premières mondiales. De nombreuses montres d’exceptions seront exposées dont une part importante illustrera l’histoire du design et bien sûr, l’icône qu’est devenue la Royal Oak.

Alternant salles d’exposition et ateliers d’horlogerie, espace de détente, laboratoire sonore ou cinéma et art contemporain, la « Maison des Fondateurs » sera avant tout un lieu de rencontre, d’expérience et de partage. Des espaces d’accueil et de réunions ainsi qu’une structure dédiée à la conservation professionnelle des archives et à la Fondation Audemars Piguet verront également le jour. Audemars Piget nous donne d’ores et déjà rendez-vous pour la pose de la première pierre au printemps 2017.