La montre Octo, la nouvelle ambassadrice Bulgari

Par MyWatch
Elle est une forte personnalité, charismatique et dotée d’un caractère affirmé. Ni ronde ni carrée, mais la symbiose harmonieuse et équilibrée des deux formes primitives donnant naissance à l’octogone, symbole de la géométrie de la perfection. Son architecture à huit pans ceints d’une lunette ronde revendique audace et subtile rupture des canons du pur classicisme. La puissante identité d’Octo établit les nouveaux codes de référence dans l’univers futur de la montre masculine de luxe.
Ce garde-temps très contemporain recèle de multiples valeurs. L’octogone, figure graphique ancienne universellement riche de symboles et de sens, est indissociable de l’histoire des civilisations et des cultures. Par delà les continents, de l’Occident à l’Orient, cette composition de deux figures primitives est riche d’innombrables valeurs emblématiques et de sens multiples. Les concepts d’équilibre, d’harmonie, de puissance et d’éternité se retrouvent fréquemment – parmi d’autres – associés à la forme comportant huit faces. Dans l’Europe du Moyen-Age, les alchimistes considéraient la combinaison du carré et du cercle comme l’expression de la perfection, de même que l’expression de la relation entre Terre et Ciel : le carré, représentation de l’Homme, et le cercle, incarnation du Divin, établissent le lien entre les deux représentations.
L’omniprésence de l’octogone
La forme octogonale a également laissé de très nombreuses traces architecturales de l’Europe à l’Asie. L’Italie recense ainsi de nombreuses bâtisses de ce type. Outre les constructions de l’Antiquité jalonnant Rome, la Ville Eternelle, l’une des plus représentatives est Castel Del Monte dans les Pouilles. Cette construction du XIIIème siècle, œuvre architecturale grandiose empreinte de multiples symboles, matérialise la synthèse de connaissances raffinées en mathématiques et en astronomie. Il est considéré par certains comme un lieu synonyme de temple du savoir.
Loin de là, à plusieurs milliers de kilomètres, l’octogone est à la source de tous les fondements de l’histoire, de la civilisation et de la pensée chinoise. Figure centrale du Yi Jing, ou Livre des mutations, élaboré dès le début du premier millénaire avant l’ère chrétienne, la forme octogonale avait pour finalité de décrire les états du monde et leurs évolutions. Chacune des huit faces est conçue de manière à symboliser ce qui se passe dans le ciel et sur la terre, représentation de la transformation incessante des signes l’un dans l’autre. Le Yi Jing constitue le résultat d’une recherche spéculative et cosmogonique élaborée, dont les articulations ont durablement façonné la pensée chinoise jusqu’à aujourd’hui. De fait, partant d’une opposition/complémentarité entre les principes Yin et Yang (soleil et lune, mâle et femelle, actif et passif, etc.) et subdivisant cette dualité de façon systématique, leYi Jing arrive à une série des 64 combinaisons et de toutes les transformations possibles entre eux.
Plus tardivement mais dans l’Empire du Milieu toujours, cercle et carré traduisent une relation symbolique exprimée selon les principes de l’architecture. Construit au XVème siècle, le Temple du Ciel à Pékin est globalement agencé afin de symboliser la relation entre le ciel et la terre, entre la Divinité et l’Homme, essence de la cosmogonie chinoise. Il occupe un site reprenant la forme carrée comportant angles méridionaux, tandis que ceux du nord sont arrondis en raison de l’antique croyance chinoise selon laquelle le ciel était rond et la terre carrée.
Entre infini des mathématiciens et totalité de l’univers
La translation numérique de la forme graphique est elle aussi chargée de sens symboliques. Le chiffre 8, Octo dans sa forme latine, a toujours véhiculé un faisceau de valeurs universelles puissantes à toutes les époques, dans toutes les civilisations. C’est l’infini des mathématiciens, l’éternité immuable, ou encore le symbole de la totalité de l’univers en Chine (le Yi Jing), plus largement de prospérité et d’incarnation du pouvoir dans les cultures asiatiques.
L’architecture d’Octo condense ces contenus. Plus qu’une montre, l’objet transcende sa pure fonction pour acquérir une dimension large, chargée de sens esthétique et émotionnel. D’apparence formelle simple, elle est complexe dans les valeurs qu’elle véhicule : équilibre, perfection, immortalité et éternité d’un côté, savoir-faire et maîtrise horlogère de l’autre.
Cette nouvelle création signée Bulgari, pure et puissante, est le parfait miroir des valeurs horlogères masculines de la Marque faites de charisme, de personnalité et de recherche stylistique très graphique. Cet ensemble esthétique contemporain se conjugue à une lecture sobre et classique du temps en offrant les fonctions usuelles traditionnelles. Par sa forme, Octo rompt les codes habituels de ce type de montre pour les renouveler radicalement et affirmer sa vocation très horlogère, dans des proportions parfaitement abouties, un équilibre harmonieux.
Boîtier et motorisation d’exception
La structure de ce boîtier d’exception, aux lignes nettes et tendues, exprime force de caractère et puissance incontestée. Subtil dans son traitement, il engage un processus complexe de fabrication pour ses parties constituantes : carrure, lunette et fond vissé. Les trois éléments font l’objet de nombreuses opérations successives jusqu’à l’obtention du résultat final avant assemblage. Manufacturé à l’interne, le boîtier de la nouvelle Octo comporte un total de 110 facettes. Toutes sont méticuleusement finies à la main, alternant polissage et terminaison brossée satinée, en ligne avec le degré d’exécution d’ensemble de cette nouveauté dont le contenu, lui aussi, est également guidé par un unique critère : l’excellence.
A création emblématique, motorisation d’exception.Octo est animée par le Calibre BVL 193, avec indication des heures, des minutes, des secondes et guichet de date à 3 heures. Ce mouvement mécanique à remontage automatique par masse oscillante unidirectionnelle montée sur roulements à bille – gage d’un remontage optimisé – est muni de deux barillets. Ils garantissent un meilleur rendement isochronique dans la durée, synonyme de régularité de marche et par conséquent de précision. Le Calibre BVL 193 – 11,5 lignes – bat à 28’800 A/h (4HZ) et offre 50 heures de réserve de marche. Les finitions des composants du mouvement sont évidemment de très haut niveau : pivots polis, roues d’entraînement satinées. Un élégant cadran manufacturé à l’interne, laqué noir et poli, souligne la pureté d’ensemble de cette nouveauté dont l’affichage analogique traditionnel s’inscrit dans la ligne Octo, déjà riche.
Cette montre occupe d’emblée le devant de la scène et laisse transparaître un message évident et singulier: elle se positionne en-dehors des standards ordinaires et habituels pour revendiquer son appartenance à l’univers des modèles de montres dont on sait qu’ils sont d’ores et déjà inscrits dans l’avenir.
  • Octo de Bulgari - Disponible avec un boîtier en or rose ou en acier.
  • Octo en acier.
  • Octo en or rose.