VIDEO Frank Sans C

Chronographe Code 11.59 by Audemars Piguet : s’offrir le luxe de l’efficacité

Arrivée en 2019, la collection Code 11.59 by Audemars Piguet a depuis fait du chemin et trouvé sa clientèle. L’occasion de découvrir en détail les différentes déclinaisons du chronographe automatique de cette ligne contemporaine au design fondamentalement intemporel.

Par Vincent Daveau
Le modèle présenté dans l’émission est un des chronographes préférés de Frank sans C.

Composée d’une carrure octogonale, d’une lunette ronde extra-fine et de cornes stylisées, la boîte au design hors norme de ce chronographe Code 11.59 by Audemars Piguet ne passe pas inaperçu. Repoussant les limites techniques de finitions de haute volée, l’alternance parfaite de surfaces satinées et polies de la boîte obtenue à la main renforce la présence graphique de l’instrument. Conçu aussi bien pour les hommes que pour les femmes, ce chronographe proposé en tout or gris, en tout or rose mais également avec un boîtier associant l’or rose et l’or blanc se veut fondamentalement dans l’air du temps avec ses 41 mm de diamètre. Grâce à son profil galbé, ce produit doté d’une esthétique à fort potentiel garantit un porter ergonomique et confortable quelle que soit la taille du poignet. Efficace, il assure aussi mécaniquement puisqu’il embarque un calibre de chronographe automatique intégré  « in house » réf. 4401. 

Un calibre intégré soigné

Avec son cadran bleu fumé, ce chronographe issu de la collection Code 11.59 by Audemars Piguet alterne les surfaces satinées et polies qui renforcent son design graphique.

Visible par le fond transparent en saphir, il dispose comme tous les produits bien nés, d’une roue à colonnes et d’un mécanisme de retour en vol plus connu sous le nom anglo-saxon de flyback. Cette fonction additionnelle apparue dans le courant des années 1930 permet d’interrompre et de reprendre un chronométrage sans passer par l’étape intermédiaire de l’arrêt et de la remise à zéro.

Ce bel instrument est animé par un calibre de chronographe automatique intégré  «in house ».

Cette opération s’effectuant à la volée avait été initialement conçue pour les pilotes d’avions qui devaient faire leur cap à partir des informations fournies par les balises radios (goniométrie). Aujourd’hui, ce petit plus technique trouvera toujours un usage lors, par exemple, d’une succession de mesures de temps courts. Moderne, ce cœur s’équipe également d’un mécanisme breveté de réglage des fonctions qui apporte stabilité et précision à l’ensemble mécanique. En outre, son grand diamètre – il fait 14 lignes soit 32 mm, offre la garantie d’une chronométrie supérieure. En effet, la taille des composants influe notablement sur la qualité de leur fabrication et par extension sur le bon fonctionnement de l’ensemble cinématique, une fois la pièce assemblée manuellement dans les ateliers du Brassus, un petit village de la Vallée de Joux, en Suisse. Pour accroître encore la précision et la durabilité, ce mouvement constitué de 367 composants est doté d’un mécanisme breveté assurant que chaque aiguille de compteur soit bien remise à zéro. Il est également muni d’un système d’embrayage vertical bien plus efficace que le sont les versions latérales traditionnelles. Ainsi, ce mécanisme évite que l’aiguille de chronographe fasse un saut au moment de l’enclenchement de la fonction.

Fonctionnalité hors pair

Composée d’une carrure octogonale, d’une lunette ronde extra-fine et de cornes stylisées, la boîte au design hors norme de ce chronographe Code 11.59 by Audemars Piguet ne passe pas inaperçu.

Ce système autorise le porteur de la pièce à conserver le chronographe enclenché en permanence sans que son fonctionnement ait une incidence sur la précision de la fonction horaire et sans que cela n’affecte la durée de la réserve de marche. Novateur, le calibre 4401 pensé par ses concepteurs pour être vu, a été dessiné de façon à mettre en valeur les fonctions et les composants habituellement cachés, tels la roue à colonnes ou les marteaux de chronographe. De fait, un soin tout particulier a été apporté aux finitions réalisées à la main qui reflètent l’esprit sans compromis de la manufacture Audemars Piguet, l’une des seules grandes maisons à être encore la propriété des familles des fondateurs.

La masse oscillante délicatement ajourée assure une visibilité optimale sur les rouages du mécanisme.

Pour assurer une visibilité optimale, la masse oscillante en or 22 carats a été largement ajourée et associée à un roulement à bille de grand diamètre afin de garantir un parfait fonctionnement quelques soient les conditions d’utilisation. De belle dimension ce mouvement dont le groupe de régulation oscille à 4 Hertz (soit 28 800 alternances par heure) est aussi relativement fin puisqu’il ne fait que 6,8 mm d’épaisseur. Efficace avec ses 70 heures de réserve de marche, il permet l’affichage de l’heure, des minutes, des secondes permanentes dans un compteur à 6 heures et de la date dans un guichet ouvert à 4 h. Il autorise aussi une fois les poussoirs adéquats enclenchés de mesurer des temps courts et de relever les temps écoulés en minutes à 9 heures et en heures à 3 heures. 

Consultez notre fiche technique de la Code 11.59 by Audemars Piguet Chronographe Automatique.

Au final, multi-facettes et fonctionnel ce chronographe sport-chic proposé avec un cadran laqué soleillé fumé disponible en différents coloris en fonction du modèle retenu (gris foncé, gris clair, bordeaux, et violet) est à la fois sobre et élaboré. Sa fine lunette, véritable atout graphique, offre un large dégagement à ce disque portant le nom de la marque en or précieux obtenu par une technologie ultra contemporaine de croissance galvanique. Efficace et rare d’équilibre, cet instrument contemporain présentant sur le rehaut une fine échelle tachymétrique, joue la carte de la polyvalence entre sportivité et chic urbain. Voilà pourquoi il se porte en toute simplicité sur un bracelet en alligator ou de façon plus dynamique sur un lien en caoutchouc. 

PRIX : 45 600 €

LE SITE DES MONTRES AUDEMARS PIGUET

À lire aussi :