Giraglia Rolex Cup

Par MyWatch

Le coup d’envoi officiel de la Giraglia Rolex Cup a été donné vendredi 12 juin à minuit avec le départ du prologue : 60 milles nautiques reliant Sanremo à Saint-Tropez. C’est sans surprise qu’Esimit Europa 2, l’unique voilier sous pavillon européen, s’est imposé avec un magnifique temps de 4 heures et 51 minutes devançant de deux heures SFS, le VOR 70 du français Lionel Péan. En temps compensé, la victoire revient au J109 Jet Lag de Richard Burton.

1ère manche des régates côtières sous la brise

C’est dans une belle brise que les 160 voiliers se sont élancés dans la première manche des trois jours des régates côtières. Une manche qui offre aux équipages l’opportunité d’ajuster les derniers réglages et tester l’esprit d’équipe à bord avant le départ de la grande course mercredi prochain. Un vent de sud-est soufflant entre 15 et 20 noeuds a rendu la course compétitive. Après trois départs différents donnés à 13h, la flotte s’est affrontée sur deux parcours distincts (31,5 milles pour les IRC 0, IRC A et ORC A ; et 16,6 milles pour les IRC B et ORC B).

Se sont démarqués dans cette première manche des régates côtières : Alex Schaerer sur le Maxi 72 Caol Ila R (USA) en classe IRC 0, Michele Galli sur B2 (ITA) en IRC A; Christophe Bru sur Dare Dare (FRA) en IRC B; Roberto Bruno et Paolo Bonomo sur Aurora (ITA) en ORC A; Giorgio Gobbo sur Lima Golf 3.1 (ITA) en ORC B ‘

John Hildebrand propriétaire de Caol Ila R confiait avec enthousiasme “c’était vraiment une très belle journée, le vent était de la partie et nous avons fait un superbe bord sous spi”

La course au large, une régate incontournable

250 voiliers ont pris le départ de la course principale – 243 milles entre Saint-Tropez et Gênes via le rocher de la Giraglia (Corse) – ce mercredi. Un record absolu qui confirme le succès toujours grandissant de la plus ancienne course au large de méditerranée.

Avant le départ, Igor Simcic propriétaire d’Esimit Europa 2 confiait :« Chaque course est un nouveau défi pour l’équipage, apportant son lot de risque. Jamais rien n’est acquis en mer. Depuis 2012 nous détenons le record de la course mais au regard des conditions météo je pense qu’il sera difficile à battre. Alors notre objectif, pour cette année, est de franchir la ligne d’arrivée en leader ». Esimit Europa peut compter, pour la première fois, sur les talents de l’australienne Adrienne Cahalan, unique femme à bord, qui a longtemps officié à bord du Maxi Wild Oats XI, multiple vainqueur de la Rolex Sydney Hobart.

Pour Rolex, partenaire de la course depuis 1998, la Giraglia ouvre la saison de voile enEurope précédant la Rolex Fastnet Race (UK), la Maxi Yacht Rolex Cup (Italie) et la RolexMiddle Sea Race (Malte).

  • Giraglia Rolex Cup
  • Giraglia Rolex Cup