Chez Dior, le Soleil a rendez-vous avec la Lune

Par MyWatch

La collection D de Dior s’étoffe d’une nouvelle référence pour laquelle Victoire de Castellane s’est inspirée, cette fois, de la passion que vouait Christian Dior à l’art divinatoire et l’astrologie pour imaginer une pièce très poétique baptisée Rose Céleste.

Nicolas YVON

La D de Dior imaginée par Victoire de Castellane

Première ligne horlogère issue de l’univers joaillier de la maison, la collection D de Dior a été créée en 2003 par Victoire de Castellane. La directrice artistique transpose son univers poétique au royaume des montres en féminisant le style épuré des garde-temps classiques des années 70 avec les diamants, les pierres précieuses ou ornementales, les matières nobles, les alliages d’or ou d’acier. Des compositions à l’équilibre subtil et souvent très graphiques, dont les partitions s’articulent autour de différentes tailles de boîtes, toujours parfaitement rondes et sobres, sans oublier un éventail chromatique qui ose parfois les teintes électriques pour ne pas dire électrisantes. La collection met aussi en scène le talent des maîtres artisans qui perpétuent des savoir-faire ancestraux et des techniques rares.

Splendide, le Soleil doré en relief observe le monde qui l’entoure avec son oeil resplendissant en diamant.

Parmi les dernières variations en date à rejoindre la grande famille des D de Dior, l’édition Rose Céleste vient compléter la série des pièces qui font directement écho à la célèbre collection joaillière Rose des Vents imaginée par Victoire de Castellane. Ici, la créatrice a opté pour l’originalité artistique en s’inspirant de certaines des facettes bien connues de la personnalité de Christian Dior : sa grande superstition, sa croyance aux signes du destin, aux objets fétiches, et plus particulièrement sa passion pour l’art divinatoire et l’astrologie.

Illuminée par la présence de soixante-sept diamants, la D de Dior Rose Céleste présente un diamètre de 25 mm parfaitement adapté aux poignets qui préfèrent la délicatesse des petites boîtes. Bien ancrée dans l’air du temps et dans la tendance, cette montre sur satin noir est dotée d’un judicieux système de bracelet interchangeable, ce qui permettra de l’accorder au gré des envies et des tenues.

Au verso, c’est le visage d’une Lune en croissant qui se découvre, accompagnée de trois étoiles précieuses.

Animée par un mouvement à quartz Swiss Made, elle s’ouvre sur un fascinant et original cadran en nacre, sur lequel rayonne un majestueux Soleil très figuratif en métal doré, embossé et très minutieusement ciselé, qui sourit à la face du monde tout en vous observant de son œil en diamant. Le verso du boîtier réserve une autre belle surprise afin de participer à l’esprit astral de la pièce. Il est en effet décoré d’une lune polie, accompagnée de trois petites étoiles serties qui scintillent sur un fond noir.

Un Soleil côté face et une Lune côté fond, qui ne se rencontreront donc jamais…Comme une belle invitation à fredonner la célèbre chanson de Charles Trenet…

Un Soleil côté face, une Lune côté fond, voulu ou non le clin d’oeil à la chanson de Trenet a son charme.