GALERIE PHOTOS

Quand l’or fait un carton…

Les montres en or ont le vent en poupe. Les voici mises en majesté par Nicolas Guillon et Eric Sauvage.

Par Frank Declerck
CARTIER – SANTOS 
GRAND MODÈLE, AUTOMATIQUE, OR JAUNE, BRACELETS MÉTAL ET CUIR INTERCHANGEABLES – 34 200 € – Voir la fiche technique –
ACHETER EN LIGNE

C’est le grand retour des montres en or. Boudées il y a un temps car jugées trop ostentatoires, elles reviennent sur le devant de la scène et dans les vitrines des grandes manufactures. Evidemment plus lourdes à porter que les matériaux modernes comme le titane ou la céramique, elles s’imposent au poignet de ceux et de celles qui n’ont pas peur de briller en société. Cette tendance éclatante qui s’oppose au concept du « pour vivre heureux vivons caché » donne une bonne occasion à notre directeur artistique Nicolas Guillon de laisser libre cours à son imagination et de les mettre en scène dans un univers insolite. Sous l’objectif d’un des plus talentueux photographe du moment en matière d’horlogerie – Eric Sauvage – elles s’imposent au regard de l’amateur éclairé. Voyage au pays des montres qui valent bien plus que leur pesant d’or…

VACHERON CONSTANTIN – OVERSEAS 
OVERSEAS QUANTIÈME PERPÉTUEL ULTRA-PLATE, 95 500 €.
PATEK PHILIPPE NAUTILUS
5980/1R , CHRONOGRAPHE, DATE, 80 040 €.
OMEGA – MOONSHINE 
SPEEDMASTER 50E ANNIVERSAIRE D’APOLLO 11 
ÉDITION LIMITÉE EN OR MOONSHINE™, 32 000 €. – Voir la fiche technique – 
ROLEX – DAYDATE
Oyster, 40 mm, or jaune, 34 400 €.
AUDEMARS PIGUET – ROYAL OAK
AUTOMATIQUE, 54 300 €. – Voir la fiche technique – 


BELL & ROSS – BR 05 GOLD
29 900 €.  – Voir la fiche technique –


Directeur Artistique : Nicolas Guillon – Photographe : Eric Sauvage