Rotonde de Cartier chronographe central

W1555951

Rotonde de Cartier chronographe central Agrandir l'image
Rotonde de Cartier chronographe central

Marque  : Cartier
Collection  : Collection Haute Horlogerie
Modèle  : Rotonde de Cartier chronographe central
Référence  : W1555951
Complément : Or Rose
En vente depuis : 2009

39 500 €Prix neuf constaté FranceJE LA VEUX

FICHE AU FORMAT PDF

DEMANDER UN PRIX

Demande du prix pour Rotonde de Cartier chronographe centralRef. W1555951

Rotonde de Cartier chronographe central

VOUS LA VOULEZ ? NOUS VOUS LA CHERCHONS!

Cette fonction est réservée aux membres privilégiés du site My-WatchSite.

Pour devenir membre, rien de plus simple !

  • Marque  : Cartier
    Collection  : Collection Haute Horlogerie
    Modèle  : Rotonde de Cartier chronographe central
    Référence  : W1555951
    Complément : Or Rose
    En vente depuis : 2009
    Prix du neuf : 39 500 €
    Diamètre : 42 mm
    Epaisseur : 14.2 mm
    Styles : Sportif
    Haute Horlogerie
    Types : Mécanique à remontage manuel
    Calibre : 9907 MC
    Complication : Compteur 30 Minutes
    Chronographe
    Compteur 60 Secondes
    Matière du boîtier : Or rose
    Particularité du boitier : Fond saphir
    Forme : Ronde
    Etanchéité : 30 mètres
    Couleur du cadran : Noir/Argent
    Affichage : Aiguilles
    Index : Chiffres romains
    Verre : Saphir
    Matière du bracelet : Alligator
    Couleur du bracelet : Noir
    Fermeture du bracelet : Boucle déployante réglable
    + Plus de caractéristiques : Boîtier en or 18 carats
    Couronne perlée en or 18 carats ornée d’un saphir cabochon
    Numérotation individuelle de la boîte

    Numérotation individuelle du mouvement
    Nombre de rubis : 35
    Nombre de pièces : 272
    Fréquence :
    28 800 alternances / heure
    Réserve de marche de 50 heures

DESCRIPTION

  • Formes et mouvements, Cartier, créateur en haute horlogerie

    L’année 2009 marque un véritable saut quantique pour Cartier. En effet, pour la première fois, Cartier élabore ses propres mouvements, reflets d’intenses et d’ambitieuses recherches dédiées aux mécanismes. Cette remarquable offensive sur le front des calibres signe une nouvelle approche de la haute horlogerie Cartier amorcée l’an dernier avec la montre Ballon Bleu de Cartier tourbillon volant. Un dynamisme qui s’exprime à travers un univers de formes, tant au niveau des boîtiers que des mouvements. Design puissant, graphisme inédit, volumes spectaculaires, mouvements made in Cartier dont certains arborent le prestigieux Poinçon de Genève, cette collection de dix références hisse les grands classiques Maison, de la montre Tank Américaine à la montre Santos 100, au rang de véritables oeuvres de haute horlogerie.

    Montre Rotonde de Cartier chronographe central : deux avancées notoires pour le calibre 9907 MC


    Avec ce nouveau calibre 9907 MC, réalisation Maison dont le développement et la fabrication des prototypes se déroulent à La Chaux-de-Fonds en toute exclusivité, Cartier revisite la fonction chronographe à travers cette version pionnière du modèle Rotonde de Cartier.

    Un affichage inédit

    La première singularité de cette nouvelle montre Rotonde de Cartier calibre 9907 MC réside dans l’isolement au centre du cadran de l’affichage de la fonction chronographe. Cet ingénieux dispositif offre une lisibilité exceptionnelle à cette complication traditionnelle et un affichage inédit. L'action se déroule sur deux niveaux : le niveau inférieur est consacré à l'affichage des heures et des minutes à l’aide d’aiguilles bleuies dont seule la pointe est visible, le niveau supérieur est dédié au chronographe. Au centre, la fine aiguille bleuie des secondes se met en mouvement à l’actionnement du poussoir correspondant, pendant que le large compteur en arc de cercle enregistre chacune de ses rotations jusqu’à trente minutes. Ainsi, les aiguilles qui indiquent l'heure ne recouvrent jamais celles du chronographe. Comme en apesanteur au-dessus du cadran, le compteur central du chronographe est maintenu par un anneau en saphir dont la discrétion ajoute à la complexité de cette construction qui fait l’objet d’un dépôt de brevet.

    Un chronographe d’excellente facture

    Le calibre 9907 MC est doté d’un système de transmission de la fonction chronographe complexe. En effet, une roue à colonnes commande les trois fonctions du chronographe : départ, arrêt, remise à zéro, alors que dans la majorité des chronographes cette roue est remplacée par un système à cames.
    La conception du calibre 9907 MC à remontage manuel, se traduit également par un nombre de composants moins élevé qu'à l'habitude. Au total, les horlogers Cartier fabriquent et assemblent 272 pièces. Cette réduction facilite non seulement l'entretien de la montre mais offre également une meilleure endurance à long terme. Avec un diamètre de 11 lignes ½, soit de 25,6 millimètres, et une hauteur qui ne dépasse pas 7,10 millimètres, le calibre 9907 MC de Cartier fait preuve d’une exceptionnelle capacité à disposer tous les composants fonctionnels dans un espace relativement restreint.

    Le génie horloger d’un embrayage vertical

    Grâce à son embrayage vertical, le calibre 9907 MC s’impose comme un système véritablement novateur. En effet, les horlogers Cartier ont choisi de substituer l’habituel déclenchement horizontal monté sur bascule latérale qui requiert une grande quantité d'énergie à une variante verticale de conception extrêmement moderne. Nous passons donc d’un mécanisme à engrenages à un mécanisme travaillant en friction. De manière analogue aux dispositifs d'embrayage présents sur les automobiles, le système fonctionne par adhérence, en d'autres termes par la pression réciproque exactement dosée de deux petits disques. Réalisé dans l’objectif de réduire la consommation d’énergie de la fonction chronographe, ce système d’embrayage vertical permet de conserver une précision de chronométrie exceptionnelle malgré l’ajout d’une fonction supplémentaire.

    Par rapport à son équivalent conventionnel, il possède donc trois avantages décisifs :

    • Il rend superflu les habituels leviers de freinage et de blocage destinés à maintenir dans leur position respective les différents éléments de l'affichage du chronographe après l'arrêt de la mesure.
    • Il permet à l'aiguille du chronographe de progresser en l'absence de tout à-coup dès le début de la mesure et d'avancer avec une parfaite régularité au rythme des oscillations du balancier, soit de huit petits pas par seconde sur le calibre 9907 MC. La précision de chronométrage s’en trouve améliorée.
    • L'enclenchement ou le déclenchement du chronographe n'exercent qu'une influence très marginale sur l'amplitude du balancier. Une originalité qui permet à Cartier de renoncer à la seconde permanente. Cette fonction de contrôle de marche est assurée par l’aiguille du chronographe qui peut rester continuellement enclenchée.

    Le cercle comme perspective d’un boîtier en rond

    Un boîtier rond en or rose, des flancs bassinés, des courbes prononcées, la montre Rotonde de Cartier chronographe prête son diamètre de 42 mm à la rigueur graphique d’un cadran à double niveau.

    L’excellence du Poinçon de Genève

    Le calibre mécanique à remontage manuel 9452 MC marqué du sceau du Poinçon de Genève dispose d’une réserve de marche de 50 heures. La fabrication, l’assemblage et le réglage des 142 composants de ce mouvement d’une épaisseur de seulement 4,5 mm répondent à des critères d’excellence qui s’inscrivent dans la plus grande tradition horlogère.
    Le soin apporté aux finitions du calibre 9452 MC permet de sublimer l’esthétique du mouvement mais également d’optimiser sa durée de vie et ses réglages :
    • Toutes ses fournitures en acier ont les angles polis, les flancs étirés et les faces visibles adoucies, ce qui permet de diminuer les frottements et d’assurer ainsi une plus grande durabilité du mouvement ; les têtes de vis, les tigerons et les faces de pignon ont également été polis.
    • Afin de garantir une plus grande longévité des composants, la finition des rubis a été particulièrement soignée : les trous des 19 rubis sont polis, au rouage et à l’échappement. Côté pont, les rubis sont finis mi-glace et les moulures sont polies.
    • Le spiral est fixé par une plaque à coulisse avec piton à tête et col rond, opération d’horlogerie particulièrement sensible qui permet d’obtenir un centrage plus précis du spiral et donc un meilleur réglage du mouvement.
    • Tout a été mis en oeuvre pour alléger au maximum le poids de la roue d’échappement, ce qui permet de réduire l’impact de son inertie sur le réglage du mouvement. Le calibre Cartier 9452 MC est accompagné d’un sceau en plomb orné du poinçon officiel de l’État de Genève ainsi que d’un certificat d’origine, numéroté individuellement, attestant que le mouvement a passé avec succès toutes les étapes imposées par le Bureau de contrôle facultatif des montres de l’État de Genève.

    Cartier et le Poinçon de Genève

    En 2007, le groupe Richemont acquiert les installations de production de la manufacture genevoise Roger Dubuis ainsi que 28 mouvements exclusifs à cette Manufacture. Outre le site de La Chaux-de-Fonds, Cartier possède désormais des ateliers dans la métropole horlogère des bords du Léman. Les mouvements qui y sont fabriqués se distinguent par la discrète présence d'un poinçon qui porte l'écu de la ville dont les origines remontent à 1886. En effet, la première loi sur le contrôle de qualité facultatif des montres de poche par l'Observatoire de Genève entra en vigueur le 6 décembre de cette année. Elle a également servi de base légale pour l'utilisation du prestigieux "Poinçon de Genève". À partir du 5 avril 1957, la réglementation fut considérablement renforcée. L'attribution du Poinçon de Genève était alors subordonnée au respect de onze exigences qualitatives, parmi lesquelles figurait une précision de marche exactement définie. La dernière révision de ce règlement sévère date du 22 décembre 1994. Elle préside à la tenue de tests rigoureux, auxquels se soumet également le prestigieux calibre tourbillon 9452 MC, effectués par les contrôleurs de l'École d'Horlogerie de Genève. C'est dans ses murs que s'est établi le "Bureau de contrôle facultatif des montres de Genève". Les inspecteurs officiellement assermentés doivent posséder la nationalité suisse et ne pas exercer d'activité de nature à provoquer un conflit d'intérêt. Comme ce fut toujours le cas, l'instance n'accepte de contrôler que des mouvements mécaniques assemblés et réglés dans le canton de Genève. Le règlement comprend désormais douze critères relatifs à la qualité des composants et à leur fabrication. Le catalogue recense notamment l'exécution des pièces en acier, les têtes de vis, les pierres, les roues dentées, les axes et les pignons. D'autres exigences concernent la fixation du spiral, la réalisation technique du système oscillant et de l'échappement, la minutie artisanale apportée à la confection des éléments pour le remontage et le réglage des aiguilles ainsi que le soin apporté à la fabrication des autres composants.

  • Formes et mouvements, Cartier, créateur en haute horlogerie

    L’année 2009 marque un véritable saut quantique pour Cartier. En effet, pour la première fois, Cartier élabore ses propres mouvements, reflets d’intenses et d’ambitieuses recherches dédiées aux mécanismes. Cette remarquable offensive sur le front des calibres signe une nouvelle approche de la haute horlogerie Cartier amorcée l’an dernier avec la montre Ballon Bleu de Cartier tourbillon volant. Un dynamisme qui s’exprime à travers un univers de formes, tant au niveau des boîtiers que des mouvements. Design puissant, graphisme inédit, volumes spectaculaires, mouvements made in Cartier dont certains arborent le prestigieux Poinçon de Genève, cette collection de dix références hisse les grands classiques Maison, de la montre Tank Américaine à la montre Santos 100, au rang de véritables oeuvres de haute horlogerie.

    Montre Rotonde de Cartier chronographe central : deux avancées notoires pour le calibre 9907 MC


    Avec ce nouveau calibre 9907 MC, réalisation Maison dont le développement et la fabrication des prototypes se déroulent à La Chaux-de-Fonds en toute exclusivité, Cartier revisite la fonction chronographe à travers cette version pionnière du modèle Rotonde de Cartier.

    Un affichage inédit

    La première singularité de cette nouvelle montre Rotonde de Cartier calibre 9907 MC réside dans l’isolement au centre du cadran de l’affichage de la fonction chronographe. Cet ingénieux dispositif offre une lisibilité exceptionnelle à cette complication traditionnelle et un affichage inédit. L'action se déroule sur deux niveaux : le niveau inférieur est consacré à l'affichage des heures et des minutes à l’aide d’aiguilles bleuies dont seule la pointe est visible, le niveau supérieur est dédié au chronographe. Au centre, la fine aiguille bleuie des secondes se met en mouvement à l’actionnement du poussoir correspondant, pendant que le large compteur en arc de cercle enregistre chacune de ses rotations jusqu’à trente minutes. Ainsi, les aiguilles qui indiquent l'heure ne recouvrent jamais celles du chronographe. Comme en apesanteur au-dessus du cadran, le compteur central du chronographe est maintenu par un anneau en saphir dont la discrétion ajoute à la complexité de cette construction qui fait l’objet d’un dépôt de brevet.

    Un chronographe d’excellente facture

    Le calibre 9907 MC est doté d’un système de transmission de la fonction chronographe complexe. En effet, une roue à colonnes commande les trois fonctions du chronographe : départ, arrêt, remise à zéro, alors que dans la majorité des chronographes cette roue est remplacée par un système à cames.
    La conception du calibre 9907 MC à remontage manuel, se traduit également par un nombre de composants moins élevé qu'à l'habitude. Au total, les horlogers Cartier fabriquent et assemblent 272 pièces. Cette réduction facilite non seulement l'entretien de la montre mais offre également une meilleure endurance à long terme. Avec un diamètre de 11 lignes ½, soit de 25,6 millimètres, et une hauteur qui ne dépasse pas 7,10 millimètres, le calibre 9907 MC de Cartier fait preuve d’une exceptionnelle capacité à disposer tous les composants fonctionnels dans un espace relativement restreint.

    Le génie horloger d’un embrayage vertical

    Grâce à son embrayage vertical, le calibre 9907 MC s’impose comme un système véritablement novateur. En effet, les horlogers Cartier ont choisi de substituer l’habituel déclenchement horizontal monté sur bascule latérale qui requiert une grande quantité d'énergie à une variante verticale de conception extrêmement moderne. Nous passons donc d’un mécanisme à engrenages à un mécanisme travaillant en friction. De manière analogue aux dispositifs d'embrayage présents sur les automobiles, le système fonctionne par adhérence, en d'autres termes par la pression réciproque exactement dosée de deux petits disques. Réalisé dans l’objectif de réduire la consommation d’énergie de la fonction chronographe, ce système d’embrayage vertical permet de conserver une précision de chronométrie exceptionnelle malgré l’ajout d’une fonction supplémentaire.

    Par rapport à son équivalent conventionnel, il possède donc trois avantages décisifs :

    • Il rend superflu les habituels leviers de freinage et de blocage destinés à maintenir dans leur position respective les différents éléments de l'affichage du chronographe après l'arrêt de la mesure.
    • Il permet à l'aiguille du chronographe de progresser en l'absence de tout à-coup dès le début de la mesure et d'avancer avec une parfaite régularité au rythme des oscillations du balancier, soit de huit petits pas par seconde sur le calibre 9907 MC. La précision de chronométrage s’en trouve améliorée.
    • L'enclenchement ou le déclenchement du chronographe n'exercent qu'une influence très marginale sur l'amplitude du balancier. Une originalité qui permet à Cartier de renoncer à la seconde permanente. Cette fonction de contrôle de marche est assurée par l’aiguille du chronographe qui peut rester continuellement enclenchée.

    Le cercle comme perspective d’un boîtier en rond

    Un boîtier rond en or rose, des flancs bassinés, des courbes prononcées, la montre Rotonde de Cartier chronographe prête son diamètre de 42 mm à la rigueur graphique d’un cadran à double niveau.

    L’excellence du Poinçon de Genève

    Le calibre mécanique à remontage manuel 9452 MC marqué du sceau du Poinçon de Genève dispose d’une réserve de marche de 50 heures. La fabrication, l’assemblage et le réglage des 142 composants de ce mouvement d’une épaisseur de seulement 4,5 mm répondent à des critères d’excellence qui s’inscrivent dans la plus grande tradition horlogère.
    Le soin apporté aux finitions du calibre 9452 MC permet de sublimer l’esthétique du mouvement mais également d’optimiser sa durée de vie et ses réglages :
    • Toutes ses fournitures en acier ont les angles polis, les flancs étirés et les faces visibles adoucies, ce qui permet de diminuer les frottements et d’assurer ainsi une plus grande durabilité du mouvement ; les têtes de vis, les tigerons et les faces de pignon ont également été polis.
    • Afin de garantir une plus grande longévité des composants, la finition des rubis a été particulièrement soignée : les trous des 19 rubis sont polis, au rouage et à l’échappement. Côté pont, les rubis sont finis mi-glace et les moulures sont polies.
    • Le spiral est fixé par une plaque à coulisse avec piton à tête et col rond, opération d’horlogerie particulièrement sensible qui permet d’obtenir un centrage plus précis du spiral et donc un meilleur réglage du mouvement.
    • Tout a été mis en oeuvre pour alléger au maximum le poids de la roue d’échappement, ce qui permet de réduire l’impact de son inertie sur le réglage du mouvement. Le calibre Cartier 9452 MC est accompagné d’un sceau en plomb orné du poinçon officiel de l’État de Genève ainsi que d’un certificat d’origine, numéroté individuellement, attestant que le mouvement a passé avec succès toutes les étapes imposées par le Bureau de contrôle facultatif des montres de l’État de Genève.

    Cartier et le Poinçon de Genève

    En 2007, le groupe Richemont acquiert les installations de production de la manufacture genevoise Roger Dubuis ainsi que 28 mouvements exclusifs à cette Manufacture. Outre le site de La Chaux-de-Fonds, Cartier possède désormais des ateliers dans la métropole horlogère des bords du Léman. Les mouvements qui y sont fabriqués se distinguent par la discrète présence d'un poinçon qui porte l'écu de la ville dont les origines remontent à 1886. En effet, la première loi sur le contrôle de qualité facultatif des montres de poche par l'Observatoire de Genève entra en vigueur le 6 décembre de cette année. Elle a également servi de base légale pour l'utilisation du prestigieux "Poinçon de Genève". À partir du 5 avril 1957, la réglementation fut considérablement renforcée. L'attribution du Poinçon de Genève était alors subordonnée au respect de onze exigences qualitatives, parmi lesquelles figurait une précision de marche exactement définie. La dernière révision de ce règlement sévère date du 22 décembre 1994. Elle préside à la tenue de tests rigoureux, auxquels se soumet également le prestigieux calibre tourbillon 9452 MC, effectués par les contrôleurs de l'École d'Horlogerie de Genève. C'est dans ses murs que s'est établi le "Bureau de contrôle facultatif des montres de Genève". Les inspecteurs officiellement assermentés doivent posséder la nationalité suisse et ne pas exercer d'activité de nature à provoquer un conflit d'intérêt. Comme ce fut toujours le cas, l'instance n'accepte de contrôler que des mouvements mécaniques assemblés et réglés dans le canton de Genève. Le règlement comprend désormais douze critères relatifs à la qualité des composants et à leur fabrication. Le catalogue recense notamment l'exécution des pièces en acier, les têtes de vis, les pierres, les roues dentées, les axes et les pignons. D'autres exigences concernent la fixation du spiral, la réalisation technique du système oscillant et de l'échappement, la minutie artisanale apportée à la confection des éléments pour le remontage et le réglage des aiguilles ainsi que le soin apporté à la fabrication des autres composants.

  • Marque  : Cartier
    Collection  : Collection Haute Horlogerie
    Modèle  : Rotonde de Cartier chronographe central
    Référence  : W1555951
    Complément : Or Rose
    En vente depuis : 2009
    Prix du neuf : 39 500 €
    Diamètre : 42 mm
    Epaisseur : 14.2 mm
    Styles : Sportif
    Haute Horlogerie
    Types : Mécanique à remontage manuel
    Calibre : 9907 MC
    Complication : Compteur 30 Minutes
    Chronographe
    Compteur 60 Secondes
    Matière du boîtier : Or rose
    Particularité du boitier : Fond saphir
    Forme : Ronde
    Etanchéité : 30 mètres
    Couleur du cadran : Noir/Argent
    Affichage : Aiguilles
    Index : Chiffres romains
    Verre : Saphir
    Matière du bracelet : Alligator
    Couleur du bracelet : Noir
    Fermeture du bracelet : Boucle déployante réglable
    Plus de caractéristiques : Boîtier en or 18 carats
    Couronne perlée en or 18 carats ornée d’un saphir cabochon
    Numérotation individuelle de la boîte

    Numérotation individuelle du mouvement
    Nombre de rubis : 35
    Nombre de pièces : 272
    Fréquence :
    28 800 alternances / heure
    Réserve de marche de 50 heures