liserer liserer
liserer Panerai
liserer
liserer liserer

Histoire de Panerai

1860 : Giovanni Panerai ouvre à Florence une boutique horlogère: un magasin doublé d'un atelier qui accueille également la première école d'horlogerie de la ville. Initialement située sur le Ponte dei Grazie, l'"Horlogerie Suisse" est par la suite transférée au siège actuel, au sein du Palazzo Arcivescovile de la Piazza San Giovanni.

1916 : Guido Panerai dépose le premier des brevets qui caractérisent la longue série d'innovations Panerai. Pour répondre aux exigences militaires de la marine italienne dont elle est depuis q...

LIRE LA SUITE

LES COLLECTIONS

Résultats 1 - 100 sur 108.
Résultats 1 - 100 sur 108.

Histoire de Panerai

1860 : Giovanni Panerai ouvre à Florence une boutique horlogère: un magasin doublé d'un atelier qui accueille également la première école d'horlogerie de la ville. Initialement située sur le Ponte dei Grazie, l'"Horlogerie Suisse" est par la suite transférée au siège actuel, au sein du Palazzo Arcivescovile de la Piazza San Giovanni.

1916 : Guido Panerai dépose le premier des brevets qui caractérisent la longue série d'innovations Panerai. Pour répondre aux exigences militaires de la marine italienne dont elle est depuis quelques années le fournisseur officiel, Panerai crée le Radiomir, une poudre à base de radium qui permet de rendre luminescents les cadrans d'instruments et les mécanismes de visée.

1936 : à la veille de la Deuxième Guerre mondiale, les instruments élaborés par Panerai pour la marine italienne jouent un rôle toujours plus stratégique. C'est ainsi que voit le jour le prototype de la montre Radiomir, pour les missions de plongée du commandement du premier groupe de sous-marins. Elle possède déjà bon nombre des caractéristiques qui aujourd'hui encore la singularisent : boîtier de grandes dimensions (47 mm) en forme de coussin en acier, chiffres et index luminescents, anses à fil soudées au boîtier, mouvement mécanique manuel Rolex, large bracelet résistant à l'eau et suffisamment long pour être attaché sur la combinaison.

1938-1949 : La montre Radiomir fait l'objet d'une série d'innovations destinées à en accroître la fonctionnalité : le nouveau cadran en sandwich est plus lisible et luminescent ; les anses, plus résistantes, sont prises dans le boîtier ; le pont à levier voit le jour, fixé par des vis pour protéger la couronne. Grâce à ces innovations qui la rendent plus résistante et hermétique, la nouvelle montre Panerai devient de fait le premier modèle de plongée de l'histoire de l'horlogerie (étanche jusqu'à 200 m). à cette époque, le Radiomir, radioactif, est remplacé par le Luminor, isotope de l'hydrogène à base de tritium, breveté par Panerai pour la première fois en Italie en 1949.

1943 : Officine Panerai présente le prototype du premier chronographe Panerai, nommé Mare Nostrum, conçu pour l'équipement de ses officiers de pont.

1956 : Panerai réalise pour la marine militaire égyptienne l'"Egiziano", une montre de plongée caractérisée par des dimensions et une robustesse exceptionnelles et dotée d'une lunette graduée pour calculer le temps d'immersion. La même année, le brevet du pont protège-couronne est déposé. Ce dispositif devient le signe distinctif des modèles Luminor.

1972 : Giuseppe Panerai, fils de Guido, décède et l'entreprise familiale, avec son patrimoine de fournisseur de la marine encore couvert par le secret militaire, passe aux mains de l'ingénieur Dino Zei qui crée la marque "Officine Panerai".

1993 : Première collection civile de Officine Panerai : trois modèles en édition limitée inspirés des modèles créés pour les missions de la Deuxième Guerre mondiale mais réalisés selon les standards techniques modernes les plus élevés.

1997 : Le groupe Richemont (Vendôme à l'époque) se porte acquéreur de Officine Panerai et lance, l'année suivante, la marque sur le marché international.

2002 : La nouvelle manufacture Officine Panerai est inaugurée à Neuchâtel, en Suisse.

2005 : Le premier mouvement Officine Panerai, le P.2002 est lancé sur le marché international. Il est doté d'une fonction GMT et affiche une réserve de marche de 8 jours, inspirée par les mouvements Angélus des années 1940.

2007
: Officine Panerai présente trois nouveaux calibres entièrement conçus et développés en interne : le P.2003, le P.2004 et le novateur P.2005 à échappement à tourbillon.

2008 - 2009 : Officine Panerai présente les mouvements P.9000 et ouvre de nouvelles boutiques à Genève, Madrid, New York, Buenos Aires, Beyrouth, Doha, Dubaï, Macao, Pékin, Shanghai et Tokyo. Présentation d'Eilean, un voilier à deux mâts, réalisé en 1936 par les mythiques chantiers Fife, et acheté et restauré par Officine Panerai.

MONTRE ICONIQUE

 

La Radiomir de Panerai

 

Indissociable de la production de Panerai, et pour cause… la Radiomir est en fait le modèle historique de la Maison.

 

Destinée à la Marine militaire italienne, la Radiomir créée par Officine Panerai en 1936 possède, en plus de qualités indéniables et d’un design qui ont su lui faire traverser le temps sans prendre une ride, un nom dont il est difficile d’imaginer la provenance. En effet, elle le tient de celui d’un vernis luminescent composé entre autres de bromure de radium utilisé à l’époque pour que le cadran offre alors une grande visibilité. Aujourd’hui, il est remplacé par une couche de Superluminova® qui lui garantit les mêmes qualités dans les conditions les plus extrêmes.

Ce robuste modèle se distinguait également par la construction de son boîtier en acier de forme coussin stylé Années 30, avec une couronne de remontoir et un fond vissés lui assurant une belle étanchéité.

Dans le même esprit directement inspiré de l’originelle, voici la Radiomir Blackseal, une montre de 45 mm de diamètre, submersible jusqu’ à 100 mètres et dotée du calibre à remontage manuel Panerai OP XI certifié COSC visible par le fond transparent. Symbolique, elle rend hommage à l’unité du Groupe Gamma qui fit des prouesses pendant la guerre chevauchant les “S.L.C “, ces torpilles à course lente aussi appelées Blackseal.