Vision

Marque  : Greubel Forsey
Collection  : Double Tourbillon 30°
Modèle  : Vision
Référence  :
Complément : Boîtier en platine
En vente depuis : 2011

PRIX SUR DEMANDEJE LA VEUX

FICHE AU FORMAT PDF

DEMANDER UN PRIX

Demande du prix pour VisionRef.

Vision

VOUS LA VOULEZ ? NOUS VOUS LA CHERCHONS!

Cette fonction est réservée aux membres privilégiés du site My-WatchSite.

Pour devenir membre, rien de plus simple !

AVIS DE LA REDACTION

Le nom " Vision" de cette collection est tout à fait justifié : les créateurs de cette montre, Robert Greubel et Stephen Forsey, ont équipé le boîtier en platine (avec cadran en or et nacre) de deux glaces saphir bombées permettant d'observer latéralement le mécanisme. Détail esthétique remarquable : une spirale de l'infini est finement gravée et décorée à  la main sur la carrure.

  • Marque  : Greubel Forsey
    Collection  : Double Tourbillon 30°
    Modèle  : Vision
    Référence  :
    Complément : Boîtier en platine
    En vente depuis : 2011
    Prix du neuf : Sur demande
    Diamètre : 43.5 mm
    Epaisseur : 15.76 mm
    Styles : Atypique
    Haute Horlogerie
    Types : Mécanique à remontage manuel
    Calibre : GF 02
    Complication : Tourbillon
    Indicateur 4 Minutes
    Indicateur de Réserve de Marche
    Matière du boîtier : Platine
    Particularité du boitier : Fond saphir
    Couronne en or ou platine avec logo GF gravé et laqué noir
    Forme : Ronde
    Etanchéité : 30 mètres
    Cadran : Nacre
    Or
    Affichage : Aiguilles
    Index : Chiffres romains
    Bâtons
    Matière du bracelet : Alligator
    Couleur du bracelet : Bleu foncé
    Fermeture du bracelet : Boucle déployante
    + Plus de caractéristiques : Double Tourbillon 30°
    Indicateur de rotation du Tourbillon Extérieur en 4 minutes
    Indicateur de rotation du Tourbillon Intérieur en 60 secondes

    Mouvement
    301 composants
    2 cages Tourbillon : 128 composants
    Poids des 2 cages : 1.17 g
    39 rubis
    Rubis mi-glace dans les chatons or
    Réserve de marche : 72 heures
    Fréquence : 
    21 600 alternances / heure
    Double barillet en série à rotation rapide équipé d’un ressort à bride glissante
    Balancier à inertie variable avec vis réglantes en or
    Platines en maillechort cerclées décentrées. traitées couleur « or jade »
    Pont en maillechort grenés. en couleur « or jade »
    Profil à développante de cercle
    Engrenage conique à dentures profilées
    Tourbillon intérieur
    Tourbillon extérieur

    Gravure en relief du nom de l'Invention sur fond martelé main
    Vis de sécurité en or
    Spirale de l’infini sur les côtés gravé à la main
    Cornes avec géométrie en trois dimensions
    Numéro individuel gravé à la main

    Bracelet cousu main
    Boucle déployante en or. Greubel Forsey gravé à la main

DESCRIPTION

  • La magie du Double tourbillon 30°

    Noblesse de l’Invention

    Pour observer l’ingéniosité mécanique et la noblesse du nouveau mécanisme, l’architecture du mouvement et la disposition du cadran offrent une vision immédiate et totale du sujet : le ballet aérien du couple des cages de tourbillon semble bercer le système du balancier.

    On aperçoit d’abord la plus grande des deux cages qui effectue une rotation complète en 4 minutes. Sa progression est indiquée par quatre index de minutes placés au centre du pont du grand tourbillon. Servant de masse d’équilibrage, une minuscule plaquette en or indique le numéro individuel de la montre. L’échappement de côté est, lui, bien visible en périphérie de la cage intérieure.

    L a technicité se voit

    Le cadran plein or en deux parties offre une belle profondeur de métal précieux et met en valeur les différentes fonctions de la montre. Argenté ou recouvert d’un or noir galvanique, le cadran est fixé par quatre vis sécurité en acier poli et bleui à la flamme. L’indication de la réserve de marche se trouve décentrée à trois heures. La petite seconde, qui visualise la rotation de la cage intérieure du Double Tourbillon 30°, apparaît dans un petit cadran vers 9 heures avec la mention «Double Tourbillon 30°». L’aspect à la fois sobre et riche de ce cadran exprime la grande technicité et la beauté de la haute horlogerie contemporaine selon Greubel Forsey.

    Architecture signée

    Le boîtier du Double Tourbillon 30° marque la première apparition de la signature Greubel Forsey. En or 18 carats ou en platine 950, imposant par son diamètre de 43.5 mm, il illustre la philosophie innovante de la nouvelle marque. Ses cornes à géométrie variable sont inspirées des principes de perspective en architecture: selon l’angle d’observation, par exemple vues depuis le haut, les cornes semblent plus fines qu’elles ne le sont réellement.

    L’art du détail «fait main»

    Finement gravé et décoré à la main d’une spirale de l’infini sur la carrure, le boîtier est équipé de deux glaces saphir bombées permettant d’observer le mécanisme et le mouvement en toute liberté. Il est fermé par des vis sécurité en or blanc pour que seuls les horlogers agréés par Greubel Forsey et équipés d’un outil spécifique aient accès au mouvement. Au dos du boîtier, les gravures sont réalisées en relief et terminées à la main sur un fond maté.

    De la poche au poignet...

    200 ans plus tôt

    «Donnez-moi l’huile parfaite, et je vous donnerai la montre parfaite...» avait dit Abraham-Louis Breguet, l’horloger neuchâtelois installé à Paris en plein siècle des Lumières, celui-là même qui inventa le régulateur à Tourbillon.

    Deux siècles plus tard et 50 ans après l’adaptation de son génial mécanisme à la montre-bracelet, on estime à plusieurs milliers le nombre de Tourbillons réalisés. Tous visaient à éliminer le défaut d’équilibre du balancier spiral provoqué par l’attraction terrestre.

    Alors que les montres à Tourbillon de poche se sont imposées en tant que chronomètre dans les années 1850–1880, le dispositif est resté, avec son apparition dans la montre-bracelet, l’une des complications les plus prestigieuses de la haute horlogerie.

    Le premier Tourbillon de poignet

    Avec le temps cependant, il est devenu essentiel de donner au Tourbillon une nouvelle impulsion, de lui offrir une évolution majeure, en l ’adaptant spécifiquement au porter sur le poignet, dans le respect de ses principes.

    Après quatre ans d’efforts, ils ont mis au point un Tourbillon à l’intérieur d’un Tourbillon, de telle manière que cette complication nouvelle annule en permanence les écarts de marche dus à l ’attraction terrestre, et ceci dans toutes les positions usuelles qu’une montre-bracelet peut prendre.

    Dénommé Double Tourbillon 30°, précisément à cause de l’angle qui relie les deux cages mobiles, le système des deux Tourbillons apporte un progrès technique décisif dans une dimension très acceptable. Il marque un jalon dans l’histoire de l’horlogerie. Le Double Tourbillon 30° fait l’objet d’un brevet fondamental.

    Eliminer le défaut d’équilibre...

    Une révolution dans l a révolution


    A l’intérieur d’une grande cage d’environ 15 mm de diamètre tournant en quatre minutes, une seconde cage, plus petite, inclinée de 30 degrés par rapport à la première, accomplit une révolution en 60 secondes. Elle contient le système de balancier à inertie variable et spiral à courbe de Phillips. Signe de leur sophistication, le poids des deux cages, composées de 128 éléments différents, est de 1.17 gramme.

    La caractéristique principale de l’Invention, soit l’inclinaison de 30 degrés du plan de rotation de la petite cage en relation avec les vitesses de rotation des deux cages Tourbillons, permet au balancier d’osciller en permanence dans tous les plans : la compensation des différences de marche dues à l’attraction terrestre n’est plus limitée au plan vertical.

    La meilleure performance chronométrique

    Le choix de 30 degrés pour l’angle compris entre les deux cages tournantes autorise la meilleure performance chronométrique pour une hauteur très acceptable de la montre. De même, la vitesse de rotation rapide de 4 minutes pour la cage la plus grande offre une mobilité idéale au balancier, en lui évitant l’exposition prolongée à l’attraction terrestre dans les positions les moins favorables de la montre. Il suffit, pour vérifier la justesse de l’approche, de tenter de mettre à l’horizontal le balancier : simplement impossible ! Le Double Tourbillon 30° tire sa force motrice de deux barillets à rotation rapide montés en série, dont l’un est équipé d’un ressort à bride glissante dont le rôle est d’éviter toute surtension des mécanismes lors du remontage. La réserve de marche est d’au moins trois jours soit 72 heures.

    Engrenage à haut rendement

    Le choix d’un engrenage conique à profil progressif, composé d’une roue et d’un pignon à dentures profilées spécifiquement pour le Double Tourbillon 30°, permet d’obtenir un rendement nettement supérieur à celui des solutions classiques.

    L’architecture du mouvement au diamètre de 36.4 mm est dédiée à la mise en scène du Double Tourbillon 30°. Sa construction originale adopte une double platine qui permet d’organiser les rouages et les ponts de manière discrète, à l’écart des révolutions des deux cages. Platines et ponts sont en maillechort (cuivre, zinc et nickel), alliage horloger traditionnel lié à la petite série de très haute qualité, dans une finition «or jade» exclusivement réservée à Greubel Forsey. Les ponts décorés de subtils grainages et les platines finement cerclées mettent en valeur l’ensemble du mouvement. Les rubis mi-glace sont sertis dans des chatons en or.

  • La magie du Double tourbillon 30°

    Noblesse de l’Invention

    Pour observer l’ingéniosité mécanique et la noblesse du nouveau mécanisme, l’architecture du mouvement et la disposition du cadran offrent une vision immédiate et totale du sujet : le ballet aérien du couple des cages de tourbillon semble bercer le système du balancier.

    On aperçoit d’abord la plus grande des deux cages qui effectue une rotation complète en 4 minutes. Sa progression est indiquée par quatre index de minutes placés au centre du pont du grand tourbillon. Servant de masse d’équilibrage, une minuscule plaquette en or indique le numéro individuel de la montre. L’échappement de côté est, lui, bien visible en périphérie de la cage intérieure.

    L a technicité se voit

    Le cadran plein or en deux parties offre une belle profondeur de métal précieux et met en valeur les différentes fonctions de la montre. Argenté ou recouvert d’un or noir galvanique, le cadran est fixé par quatre vis sécurité en acier poli et bleui à la flamme. L’indication de la réserve de marche se trouve décentrée à trois heures. La petite seconde, qui visualise la rotation de la cage intérieure du Double Tourbillon 30°, apparaît dans un petit cadran vers 9 heures avec la mention «Double Tourbillon 30°». L’aspect à la fois sobre et riche de ce cadran exprime la grande technicité et la beauté de la haute horlogerie contemporaine selon Greubel Forsey.

    Architecture signée

    Le boîtier du Double Tourbillon 30° marque la première apparition de la signature Greubel Forsey. En or 18 carats ou en platine 950, imposant par son diamètre de 43.5 mm, il illustre la philosophie innovante de la nouvelle marque. Ses cornes à géométrie variable sont inspirées des principes de perspective en architecture: selon l’angle d’observation, par exemple vues depuis le haut, les cornes semblent plus fines qu’elles ne le sont réellement.

    L’art du détail «fait main»

    Finement gravé et décoré à la main d’une spirale de l’infini sur la carrure, le boîtier est équipé de deux glaces saphir bombées permettant d’observer le mécanisme et le mouvement en toute liberté. Il est fermé par des vis sécurité en or blanc pour que seuls les horlogers agréés par Greubel Forsey et équipés d’un outil spécifique aient accès au mouvement. Au dos du boîtier, les gravures sont réalisées en relief et terminées à la main sur un fond maté.

    De la poche au poignet...

    200 ans plus tôt

    «Donnez-moi l’huile parfaite, et je vous donnerai la montre parfaite...» avait dit Abraham-Louis Breguet, l’horloger neuchâtelois installé à Paris en plein siècle des Lumières, celui-là même qui inventa le régulateur à Tourbillon.

    Deux siècles plus tard et 50 ans après l’adaptation de son génial mécanisme à la montre-bracelet, on estime à plusieurs milliers le nombre de Tourbillons réalisés. Tous visaient à éliminer le défaut d’équilibre du balancier spiral provoqué par l’attraction terrestre.

    Alors que les montres à Tourbillon de poche se sont imposées en tant que chronomètre dans les années 1850–1880, le dispositif est resté, avec son apparition dans la montre-bracelet, l’une des complications les plus prestigieuses de la haute horlogerie.

    Le premier Tourbillon de poignet

    Avec le temps cependant, il est devenu essentiel de donner au Tourbillon une nouvelle impulsion, de lui offrir une évolution majeure, en l ’adaptant spécifiquement au porter sur le poignet, dans le respect de ses principes.

    Après quatre ans d’efforts, ils ont mis au point un Tourbillon à l’intérieur d’un Tourbillon, de telle manière que cette complication nouvelle annule en permanence les écarts de marche dus à l ’attraction terrestre, et ceci dans toutes les positions usuelles qu’une montre-bracelet peut prendre.

    Dénommé Double Tourbillon 30°, précisément à cause de l’angle qui relie les deux cages mobiles, le système des deux Tourbillons apporte un progrès technique décisif dans une dimension très acceptable. Il marque un jalon dans l’histoire de l’horlogerie. Le Double Tourbillon 30° fait l’objet d’un brevet fondamental.

    Eliminer le défaut d’équilibre...

    Une révolution dans l a révolution


    A l’intérieur d’une grande cage d’environ 15 mm de diamètre tournant en quatre minutes, une seconde cage, plus petite, inclinée de 30 degrés par rapport à la première, accomplit une révolution en 60 secondes. Elle contient le système de balancier à inertie variable et spiral à courbe de Phillips. Signe de leur sophistication, le poids des deux cages, composées de 128 éléments différents, est de 1.17 gramme.

    La caractéristique principale de l’Invention, soit l’inclinaison de 30 degrés du plan de rotation de la petite cage en relation avec les vitesses de rotation des deux cages Tourbillons, permet au balancier d’osciller en permanence dans tous les plans : la compensation des différences de marche dues à l’attraction terrestre n’est plus limitée au plan vertical.

    La meilleure performance chronométrique

    Le choix de 30 degrés pour l’angle compris entre les deux cages tournantes autorise la meilleure performance chronométrique pour une hauteur très acceptable de la montre. De même, la vitesse de rotation rapide de 4 minutes pour la cage la plus grande offre une mobilité idéale au balancier, en lui évitant l’exposition prolongée à l’attraction terrestre dans les positions les moins favorables de la montre. Il suffit, pour vérifier la justesse de l’approche, de tenter de mettre à l’horizontal le balancier : simplement impossible ! Le Double Tourbillon 30° tire sa force motrice de deux barillets à rotation rapide montés en série, dont l’un est équipé d’un ressort à bride glissante dont le rôle est d’éviter toute surtension des mécanismes lors du remontage. La réserve de marche est d’au moins trois jours soit 72 heures.

    Engrenage à haut rendement

    Le choix d’un engrenage conique à profil progressif, composé d’une roue et d’un pignon à dentures profilées spécifiquement pour le Double Tourbillon 30°, permet d’obtenir un rendement nettement supérieur à celui des solutions classiques.

    L’architecture du mouvement au diamètre de 36.4 mm est dédiée à la mise en scène du Double Tourbillon 30°. Sa construction originale adopte une double platine qui permet d’organiser les rouages et les ponts de manière discrète, à l’écart des révolutions des deux cages. Platines et ponts sont en maillechort (cuivre, zinc et nickel), alliage horloger traditionnel lié à la petite série de très haute qualité, dans une finition «or jade» exclusivement réservée à Greubel Forsey. Les ponts décorés de subtils grainages et les platines finement cerclées mettent en valeur l’ensemble du mouvement. Les rubis mi-glace sont sertis dans des chatons en or.

  • Le nom " Vision" de cette collection est tout à fait justifié : les créateurs de cette montre, Robert Greubel et Stephen Forsey, ont équipé le boîtier en platine (avec cadran en or et nacre) de deux glaces saphir bombées permettant d'observer latéralement le mécanisme. Détail esthétique remarquable : une spirale de l'infini est finement gravée et décorée à  la main sur la carrure.

  • Marque  : Greubel Forsey
    Collection  : Double Tourbillon 30°
    Modèle  : Vision
    Référence  :
    Complément : Boîtier en platine
    En vente depuis : 2011
    Prix du neuf : Sur demande
    Diamètre : 43.5 mm
    Epaisseur : 15.76 mm
    Styles : Atypique
    Haute Horlogerie
    Types : Mécanique à remontage manuel
    Calibre : GF 02
    Complication : Tourbillon
    Indicateur 4 Minutes
    Indicateur de Réserve de Marche
    Matière du boîtier : Platine
    Particularité du boitier : Fond saphir
    Couronne en or ou platine avec logo GF gravé et laqué noir
    Forme : Ronde
    Etanchéité : 30 mètres
    Cadran : Nacre
    Or
    Affichage : Aiguilles
    Index : Chiffres romains
    Bâtons
    Matière du bracelet : Alligator
    Couleur du bracelet : Bleu foncé
    Fermeture du bracelet : Boucle déployante
    Plus de caractéristiques : Double Tourbillon 30°
    Indicateur de rotation du Tourbillon Extérieur en 4 minutes
    Indicateur de rotation du Tourbillon Intérieur en 60 secondes

    Mouvement
    301 composants
    2 cages Tourbillon : 128 composants
    Poids des 2 cages : 1.17 g
    39 rubis
    Rubis mi-glace dans les chatons or
    Réserve de marche : 72 heures
    Fréquence : 
    21 600 alternances / heure
    Double barillet en série à rotation rapide équipé d’un ressort à bride glissante
    Balancier à inertie variable avec vis réglantes en or
    Platines en maillechort cerclées décentrées. traitées couleur « or jade »
    Pont en maillechort grenés. en couleur « or jade »
    Profil à développante de cercle
    Engrenage conique à dentures profilées
    Tourbillon intérieur
    Tourbillon extérieur

    Gravure en relief du nom de l'Invention sur fond martelé main
    Vis de sécurité en or
    Spirale de l’infini sur les côtés gravé à la main
    Cornes avec géométrie en trois dimensions
    Numéro individuel gravé à la main

    Bracelet cousu main
    Boucle déployante en or. Greubel Forsey gravé à la main