Chronographe à Rattrapante

5370P

Marque  : Patek Philippe
Collection  : Grandes Complications
Modèle  : Chronographe à Rattrapante
Référence  : 5370P
Complément : Platine - Cadran Bleu - Bracelet Alligator
En vente depuis : 2020

238 700 €Prix neuf constaté FranceJE LA VEUX

FICHE AU FORMAT PDF

DEMANDER UN PRIX

Demande du prix pour Chronographe à RattrapanteRef. 5370P

Chronographe à Rattrapante

VOUS LA VOULEZ ? NOUS VOUS LA CHERCHONS!

Cette fonction est réservée aux membres privilégiés du site My-WatchSite.

Pour devenir membre, rien de plus simple !

  • Marque  : Patek Philippe
    Collection  : Grandes Complications
    Modèle  : Chronographe à Rattrapante
    Référence  : 5370P
    Complément : Platine - Cadran Bleu - Bracelet Alligator
    En vente depuis : 2020
    Prix du neuf : 238 700 €
    Diamètre : 41 mm
    Epaisseur : 13,56 mm
    Styles : Sportif
    Classique
    Haute Horlogerie
    Types : Mécanique à remontage manuel
    Calibre : CHR 29-535 PS
    Calibre distinction : Côtes de Genève
    Perlage
    Poinçon Patek Philippe
    Spiral Breguet
    Complication : Échelle Tachymétrique
    Chronographe à Rattrapante
    Petite Seconde
    Compteur 30 minutes instantané
    Matière du boîtier : Platine
    Particularité du boitier : Fond saphir
    Fond plein interchangeable
    Lunette concave
    Boîte polie avec flancs creusés et satinés
    Forme : Ronde
    Etanchéité : 30 mètres
    Cadran : Email Grand Feu
    Couleur du cadran : Bleu
    Affichage : Aiguilles de type « feuille » en or gris avec revêtement luminescent
    Index : Chemin de fer
    Chiffres arabes
    Chiffres en or en applique
    Verre : Saphir
    Traitement anti-reflet
    Matière du bracelet : Alligator
    Couleur du bracelet : Bleu
    Fermeture du bracelet : Boucle déployante
    + Plus de caractéristiques :
    Mouvement
    Calibre CHR 29-535 PS
    Remontage manuel
    • Diamètre : 29,6 mm
    • Épaisseur : 7,1 mm
    • Nombre de composants : 312
    • Fréquence : 28’800 alternances/heure (4 Hz)
    • Spiral : Breguet
    • Réserve de marche avec le chronographe non enclenché : min. 65 heures
    Calibre à remontage manuel CHR 29-535 PS, chronographe à rattrapante avec roues à colonnes et embrayage horizontal
    Six brevets liés au chronographe et un brevet lié au mécanisme de rattrapante

    Boitier
    Platine

    Cadran
    Plaque de cadran en or 18 ct
    Émail Grand Feu bleu, chiffres Breguet appliques or

    Bracelet / Boucles
    Cuir d’alligator écailles carrées, cousu main, bleu crépuscule brillant
    Boucle déployante

    INDICATIONS
    Aiguille des heures
    Aiguille des minutes
    Aiguille de chronographe
    Aiguille de rattrapante
    Échelle tachymétrique
    Cadrans auxiliaires :
    Compteur 30 minutes instantané
    Petite seconde

    POUSSOIRS
    Mise en marche et arrêt du chronographe
    Remise à zéro du chronographe
    Mise en marche et arrêt de l’aiguille de rattrapante

DESCRIPTION

  • Patek Philippe réaffirme sa maîtrise des Grandes Complications

    En introduisant dans sa collection courante la nouvelle référence 5303, première répétition minutes Patek Philippe dotée d’un mécanisme de sonnerie visible côté cadran, et en réinterprétant l’esthétique de deux de ses modèles phares – le chronographe à rattrapante référence 5370 et le chronographe à quantième perpétuel référence 5270 –, la manufacture genevoise illustre une fois de plus son savoir-faire dans le domaine suprême de la haute horlogerie. Ces trois nouvelles alliances de tradition et d’innovation, mises à l’honneur dans des habillages raffinés, viennent compléter une offre déjà très riche en Grandes Complications.

    En 1839, l’année même de sa fondation, l’un des premiers garde-temps produits par la manufacture (exposé aujourd’hui au Patek Philippe Museum de Genève) est déjà une répétition à quarts. Tout au long du XIXe siècle, Patek Philippe perpétue cette passion des Grandes Complications en fabriquant de nombreux modèles de ce type et en obtenant divers brevets liés à des optimisations techniques. Au début du XXe siècle, la manufacture entre dans la légende avec plusieurs « supercomplications » de poche, telles les montres à sonneries et à affichages astronomiques réalisées pour les collectionneurs américains James Ward Packard et Henry Graves Junior. Patek Philippe s’attache dans le même temps à miniaturiser les Grandes Complications pour qu’on puisse les porter au poignet, en créant notamment en 1925 la première montre-bracelet à quantième perpétuel connue. Durant les dernières décennies du XXe siècle, la manufacture s’illustre à nouveau dans le domaine de l’exception en présentant deux montres de poche sans précédent, le Calibre 89 (33 complications), qui sera pendant plus de 25 ans la montre portable la plus compliquée du monde, et le Star Caliber 2000 (21 complications). Cet art de miniaturiser l’extrême sophistication technique trouve son expression ultime avec le lancement en 2001 de la montre-bracelet Sky Moon Tourbillon (12 complications), suivie en 2014 par la Grandmaster Chime, la montre-bracelet Patek Philippe la plus compliquée (20 complications).

    Une philosophie très exigeante

    Patek Philippe propose aujourd’hui l’une des plus importantes collections de Grandes Complications en production courante, allant des répétitions minutes aux quantièmes perpétuels, en passant par les montres astronomiques, les tourbillons et les garde-temps associant plusieurs de ces fonctions très recherchées. Fruits d’un savoir-faire transmis de génération en génération, uni à une recherche de pointe, ces créations suivent deux grands principes chers à la manufacture. Le premier est de loger un maximum de complexité technique dans un minimum d’épaisseur et de diamètre et d’obtenir ainsi des boîtiers les plus fins possible – gage d’élégance intemporelle. Le second vise à ce que toute complication, si élaborée soit-elle, se révèle simple d’emploi pour l’utilisateur, en alliant confort, sécurité et lisibilité. Les trois nouveaux modèles de Grandes Complications dévoilés en 2020 illustrent cette philosophie très exigeante, mariée à un souci de bienfacture qui fait de chaque Patek Philippe une précieuse oeuvre d’art.

    Chronographe à rattrapante référence 5370P-011
    Un nouveau visage avec cadran en émail Grand Feu bleu

    Placé dans le trio de tête des complications horlogères les plus difficiles à réaliser (aux côtés de la répétition minutes et du tourbillon), le chronographe à rattrapante occupe une place de choix au sein des collections de montres-bracelets Patek Philippe depuis 1923 (mouvement N° 124 824). La référence 5370 – premier modèle de ce type basé sur le calibre « maison » d’architecture classique CHR 29-535 PS – a été lancée en 2015 dans un boîtier en platine marié à un cadran en émail noir. Cette Grande Complication recherchée par les connaisseurs prend une touche très contemporaine avec un nouveau cadran bleu revivifiant la tradition Patek Philippe des cadrans en émail Grand Feu. Une oeuvre d’art à la couleur inaltérable, réalisée à la main sur une plaque d’or 18 carats, avec finition glacée.

    Reflet d’un instrument à la vocation technique, ce cadran présente une lisibilité optimale. L’heure et la minute s’affichent en toute clarté grâce aux aiguilles « feuilles » élancées, avec revêtement luminescent, et aux chiffres Breguet appliques en or gris. On retrouve la même précision et rapidité de lecture pour la mesure des temps courts, avec les fines aiguilles centrales du chronographe et de la rattrapante, l’aiguille du compteur 30 minutes instantané en or gris et les échelles imprimées en blanc se détachant sur le fond bleu.

    Le mouvement chronographe de type « deux temps » – avec deux poussoirs pour les trois fonctions du chronographe et un poussoir intégré à la couronne à 3h pour la rattrapante – allie tradition et innovation. Il se rattache au passé par son architecture de base avec remontage manuel, commandes à roues à colonnes et embrayage horizontal à roues dentées. Mais il appartient résolument au XXIe siècle grâce à de nombreuses optimisations et innovations brevetées, ainsi qu’à son mécanisme de rattrapante retravaillé.

    L’élégance du boîtier en platine poli, avec lunette concave et flancs creusés et satinés, est rehaussée par un bracelet en alligator bleu nuit brillant équipé d’une boucle déployante en platine.

    Comme toutes les montres Patek Philippe en platine, la nouvelle référence 5370P-011 arbore un petit diamant serti entre les attaches du bracelet à 6h. Elle vient remplacer la précédente version avec cadran en émail noir – dans une nouvelle alliance entre haute horlogerie et haut artisanat.

  • Patek Philippe réaffirme sa maîtrise des Grandes Complications

    En introduisant dans sa collection courante la nouvelle référence 5303, première répétition minutes Patek Philippe dotée d’un mécanisme de sonnerie visible côté cadran, et en réinterprétant l’esthétique de deux de ses modèles phares – le chronographe à rattrapante référence 5370 et le chronographe à quantième perpétuel référence 5270 –, la manufacture genevoise illustre une fois de plus son savoir-faire dans le domaine suprême de la haute horlogerie. Ces trois nouvelles alliances de tradition et d’innovation, mises à l’honneur dans des habillages raffinés, viennent compléter une offre déjà très riche en Grandes Complications.

    En 1839, l’année même de sa fondation, l’un des premiers garde-temps produits par la manufacture (exposé aujourd’hui au Patek Philippe Museum de Genève) est déjà une répétition à quarts. Tout au long du XIXe siècle, Patek Philippe perpétue cette passion des Grandes Complications en fabriquant de nombreux modèles de ce type et en obtenant divers brevets liés à des optimisations techniques. Au début du XXe siècle, la manufacture entre dans la légende avec plusieurs « supercomplications » de poche, telles les montres à sonneries et à affichages astronomiques réalisées pour les collectionneurs américains James Ward Packard et Henry Graves Junior. Patek Philippe s’attache dans le même temps à miniaturiser les Grandes Complications pour qu’on puisse les porter au poignet, en créant notamment en 1925 la première montre-bracelet à quantième perpétuel connue. Durant les dernières décennies du XXe siècle, la manufacture s’illustre à nouveau dans le domaine de l’exception en présentant deux montres de poche sans précédent, le Calibre 89 (33 complications), qui sera pendant plus de 25 ans la montre portable la plus compliquée du monde, et le Star Caliber 2000 (21 complications). Cet art de miniaturiser l’extrême sophistication technique trouve son expression ultime avec le lancement en 2001 de la montre-bracelet Sky Moon Tourbillon (12 complications), suivie en 2014 par la Grandmaster Chime, la montre-bracelet Patek Philippe la plus compliquée (20 complications).

    Une philosophie très exigeante

    Patek Philippe propose aujourd’hui l’une des plus importantes collections de Grandes Complications en production courante, allant des répétitions minutes aux quantièmes perpétuels, en passant par les montres astronomiques, les tourbillons et les garde-temps associant plusieurs de ces fonctions très recherchées. Fruits d’un savoir-faire transmis de génération en génération, uni à une recherche de pointe, ces créations suivent deux grands principes chers à la manufacture. Le premier est de loger un maximum de complexité technique dans un minimum d’épaisseur et de diamètre et d’obtenir ainsi des boîtiers les plus fins possible – gage d’élégance intemporelle. Le second vise à ce que toute complication, si élaborée soit-elle, se révèle simple d’emploi pour l’utilisateur, en alliant confort, sécurité et lisibilité. Les trois nouveaux modèles de Grandes Complications dévoilés en 2020 illustrent cette philosophie très exigeante, mariée à un souci de bienfacture qui fait de chaque Patek Philippe une précieuse oeuvre d’art.

    Chronographe à rattrapante référence 5370P-011
    Un nouveau visage avec cadran en émail Grand Feu bleu

    Placé dans le trio de tête des complications horlogères les plus difficiles à réaliser (aux côtés de la répétition minutes et du tourbillon), le chronographe à rattrapante occupe une place de choix au sein des collections de montres-bracelets Patek Philippe depuis 1923 (mouvement N° 124 824). La référence 5370 – premier modèle de ce type basé sur le calibre « maison » d’architecture classique CHR 29-535 PS – a été lancée en 2015 dans un boîtier en platine marié à un cadran en émail noir. Cette Grande Complication recherchée par les connaisseurs prend une touche très contemporaine avec un nouveau cadran bleu revivifiant la tradition Patek Philippe des cadrans en émail Grand Feu. Une oeuvre d’art à la couleur inaltérable, réalisée à la main sur une plaque d’or 18 carats, avec finition glacée.

    Reflet d’un instrument à la vocation technique, ce cadran présente une lisibilité optimale. L’heure et la minute s’affichent en toute clarté grâce aux aiguilles « feuilles » élancées, avec revêtement luminescent, et aux chiffres Breguet appliques en or gris. On retrouve la même précision et rapidité de lecture pour la mesure des temps courts, avec les fines aiguilles centrales du chronographe et de la rattrapante, l’aiguille du compteur 30 minutes instantané en or gris et les échelles imprimées en blanc se détachant sur le fond bleu.

    Le mouvement chronographe de type « deux temps » – avec deux poussoirs pour les trois fonctions du chronographe et un poussoir intégré à la couronne à 3h pour la rattrapante – allie tradition et innovation. Il se rattache au passé par son architecture de base avec remontage manuel, commandes à roues à colonnes et embrayage horizontal à roues dentées. Mais il appartient résolument au XXIe siècle grâce à de nombreuses optimisations et innovations brevetées, ainsi qu’à son mécanisme de rattrapante retravaillé.

    L’élégance du boîtier en platine poli, avec lunette concave et flancs creusés et satinés, est rehaussée par un bracelet en alligator bleu nuit brillant équipé d’une boucle déployante en platine.

    Comme toutes les montres Patek Philippe en platine, la nouvelle référence 5370P-011 arbore un petit diamant serti entre les attaches du bracelet à 6h. Elle vient remplacer la précédente version avec cadran en émail noir – dans une nouvelle alliance entre haute horlogerie et haut artisanat.

  • Marque  : Patek Philippe
    Collection  : Grandes Complications
    Modèle  : Chronographe à Rattrapante
    Référence  : 5370P
    Complément : Platine - Cadran Bleu - Bracelet Alligator
    En vente depuis : 2020
    Prix du neuf : 238 700 €
    Diamètre : 41 mm
    Epaisseur : 13,56 mm
    Styles : Sportif
    Classique
    Haute Horlogerie
    Types : Mécanique à remontage manuel
    Calibre : CHR 29-535 PS
    Calibre distinction : Côtes de Genève
    Perlage
    Poinçon Patek Philippe
    Spiral Breguet
    Complication : Échelle Tachymétrique
    Chronographe à Rattrapante
    Petite Seconde
    Compteur 30 minutes instantané
    Matière du boîtier : Platine
    Particularité du boitier : Fond saphir
    Fond plein interchangeable
    Lunette concave
    Boîte polie avec flancs creusés et satinés
    Forme : Ronde
    Etanchéité : 30 mètres
    Cadran : Email Grand Feu
    Couleur du cadran : Bleu
    Affichage : Aiguilles de type « feuille » en or gris avec revêtement luminescent
    Index : Chemin de fer
    Chiffres arabes
    Chiffres en or en applique
    Verre : Saphir
    Traitement anti-reflet
    Matière du bracelet : Alligator
    Couleur du bracelet : Bleu
    Fermeture du bracelet : Boucle déployante
    Plus de caractéristiques :
    Mouvement
    Calibre CHR 29-535 PS
    Remontage manuel
    • Diamètre : 29,6 mm
    • Épaisseur : 7,1 mm
    • Nombre de composants : 312
    • Fréquence : 28’800 alternances/heure (4 Hz)
    • Spiral : Breguet
    • Réserve de marche avec le chronographe non enclenché : min. 65 heures
    Calibre à remontage manuel CHR 29-535 PS, chronographe à rattrapante avec roues à colonnes et embrayage horizontal
    Six brevets liés au chronographe et un brevet lié au mécanisme de rattrapante

    Boitier
    Platine

    Cadran
    Plaque de cadran en or 18 ct
    Émail Grand Feu bleu, chiffres Breguet appliques or

    Bracelet / Boucles
    Cuir d’alligator écailles carrées, cousu main, bleu crépuscule brillant
    Boucle déployante

    INDICATIONS
    Aiguille des heures
    Aiguille des minutes
    Aiguille de chronographe
    Aiguille de rattrapante
    Échelle tachymétrique
    Cadrans auxiliaires :
    Compteur 30 minutes instantané
    Petite seconde

    POUSSOIRS
    Mise en marche et arrêt du chronographe
    Remise à zéro du chronographe
    Mise en marche et arrêt de l’aiguille de rattrapante