Harmony Chronographe

5300S/000R-B055

Marque  : Vacheron Constantin
Collection  : Harmony
Modèle  : Harmony Chronographe
Référence  : 5300S/000R-B055
Nbre de pièces : 260
Complément : Or Rose - Bracelet Alligator
En vente depuis : 2015

74 300 €Prix neuf constaté FranceJE LA VEUX

FICHE AU FORMAT PDF

DEMANDER UN PRIX

Demande du prix pour Harmony ChronographeRef. 5300S/000R-B055

Harmony Chronographe

VOUS LA VOULEZ ? NOUS VOUS LA CHERCHONS!

Cette fonction est réservée aux membres privilégiés du site My-WatchSite.

Pour devenir membre, rien de plus simple !

  • Marque  : Vacheron Constantin
    Collection  : Harmony
    Modèle  : Harmony Chronographe
    Référence  : 5300S/000R-B055
    Nbre de pièces : 260
    Complément : Or Rose - Bracelet Alligator
    En vente depuis : 2015
    Prix du neuf : 74 300 €
    Hauteur : 52 mm
    Largeur : 42 mm
    Epaisseur : 12.81 mm
    Styles : Haute Horlogerie
    Vintage
    Sportif
    Types : Mécanique à remontage manuel
    Calibre : Vacheron Constantin 3300
    Calibre distinction : Gravé main
    Poinçon de Genève
    Décoré main
    Côtes de Genève
    Complication : Petite Seconde
    Compteur 45 Minutes
    Échelle Pulsométrique
    Indicateur de Réserve de Marche
    Chronographe Monopoussoir
    Matière du boîtier : Or rose
    Particularité du boitier : Fond saphir
    Poinçon de Genève
    Forme : Coussin
    Etanchéité : 30 mètres
    Couleur du cadran : Argenté opalin
    Affichage : Aiguilles Feuille
    Index : Chiffres arabes
    Verre : Saphir
    Matière du bracelet : Alligator
    Couleur du bracelet : Marron
    Fermeture du bracelet : Boucle déployante
    + Plus de caractéristiques : Mouvement
    Calibre 3300
    Développé et manufacturé par Vacheron Constantin
    32.80 mm (14’’’ ½) de diamètre
    6.70 mm d’épaisseur
    Environ 65 heures de réserve de marche  
    3 Hz (21’600 alternances/heure)  
    252 composants
    35 rubis
    Coq du balancier gravé main avec décor spécifique 260ème anniversaire
     
    Indications
    Heures. minutes
    Petite seconde à 9 heures
    Chronographe monopoussoir (avec compteur 45 minutes à 3 heures)
    Échelle pulsométrique
    Réserve de marche
     
    Boîtier
    Or rose 18K 5N
     
    Cadran
    Opalin argenté  
    Chiffres arabes peints en bleu et échelle pulsométrique peinte en rouge
     
    Bracelet
    Cuir d’alligator Mississippiensis marron. cousu main. finition sellier. grandes écailles carrées
    Boucle déployante à lame triple en or rose 18K 5N
    Demi-croix de Malte polie
     
    Ecrin spécifique aux pièces 260ème anniversaire
     
    Livré avec une loupe. une brochure dédiée à la collection Harmony et une lettre de célébration du 260ème anniversaire signée par M. Juan-Carlos Torres. CEO de Vacheron Constantin
     
    Edition limitée à 260 pièces individuellement numérotées
    « N° X/260 » et « 260th Anniversary » gravés au dos de la montre

DESCRIPTION

  • SIHH 2015

    VACHERON CONSTANTIN

    LA NOUVELLE COLLECTION «HARMONY» DE VACHERON CONSTANTIN VERITABLE SCULPTURE HORLOGERE

     
    A l’occasion du 260ème anniversaire de sa fondation, la Manufacture Vacheron Constantin dévoile les sept premiers modèles d’une nouvelle collection baptisée Harmony. Réalisés en séries limitées, ces garde-temps éminemment contemporains arborent une forme coussin et un design inspirés de l’un des premiers chronographes montre-bracelet de la marque présenté en 1928. Au cœur de ces généreux boîtiers aux lignes réinventées, de nouveaux calibres entièrement conçus, développés et produits en interne mettent le chronographe monopoussoir à l’honneur. Une première version dotée d’une fonction rattrapante bat des records de finesse avec son mouvement automatique ultra-plat de seulement 5,20 mm d’épaisseur, tandis que le second modèle met en scène un fascinant tourbillon et que la troisième variante est pourvue, à l’instar du modèle originel, d’une échelle pulsométrique. Complications élégantes parmi les plus prisées et les plus complexes à réaliser, les modèles chronographes monopoussoir sont complétés par un modèle féminin à double poussoir. Un trio de montres à deux fuseaux horaires abritant un nouveau calibre maison parachève cette gamme inédite. A l’image des plus récentes créations de la Manufacture, ces éditions spéciales sont estampillées du prestigieux Poinçon de Genève.

    Fondée en 1755 par le jeune maître-horloger genevois Jean-Marc Constantin, la maison Vacheron Constantin est la plus ancienne manufacture horlogère au monde pouvant se targuer d’une activité ininterrompue depuis sa création. A l’occasion de son 260ème anniversaire, Vacheron Constantin révèle les premiers modèles exclusifs d’une nouvelle collection phare. Baptisée Harmony et pourvue d’une forme coussin entièrement réinventée, cette interprétation éminemment contemporaine de l’excellence horlogère signée Vacheron Constantin puise son inspiration dans les lignes architecturales et le design distinctif des premiers chronographes bracelets conçus par la Manufacture à la fin des années 1920. Par son approche tridimensionnelle parfaitement équilibrée « de forme dans la forme », Vacheron Constantin démontre une fois encore son talent de sculpteur horloger, tant la construction sophistiquée du boîtier se met au service de la précision, de la lisibilité et du confort au porter, dans une apparente simplicité. En outre, cette nouvelle silhouette généreuse et affirmée complète l’offre existante de boîtiers ronds ou tonneaux des collections classiques de la Maison.
     
    La forme coussin réinventée
    Présentées cette année en édition limitée anniversaire, les sept premières références de la collection Harmony consacrent les fonctions chronographe et double fuseau horaire, au travers de quatre nouveaux calibres entièrement conçus, développés et produits en interne, complétés par une évolution d’un mouvement chronographe existant. Destinée à accueillir des développements maison novateurs, cette collection sculpturale affiche un design résolument moderne, tandis que les lignes généreuses de son boîtier coussin se prêtent à abriter des calibres de moyennes et grandes complications. 

    Démontrant une fois encore la dualité de son expertise horlogère – l’art des formes au service de la mesure du temps – Vacheron Constantin a imaginé une construction novatrice d’une forme coussin présente dans son offre depuis près d’un siècle. Carrure galbée, lunette carrée et glace ronde s’entremêlent dans une élégante réinterprétation du chronographe monopoussoir avec pulsomètre présenté en 1928 par la Manufacture. Si l’inspiration du modèle originel est immédiatement perceptible, chaque détail a été infiniment repensé – jusqu’à l’étude de reflets spécifiques sur le boîtier – afin d’offrir une forme unique et inédite alliée à un grand confort d’utilisation. De même, chaque élément du cadran et des aiguilles inspiré du visage originel a été réinventé pour garantir une lisibilité parfaite des fonctions.
     
    Le chronographe à l’honneur
    Les calibres maison qui équipent la collection Harmony présentent des innovations techniques et esthétiques majeures. Pour cette série anniversaire précédant le lancement de la collection courante en 2016, Vacheron Constantin célèbre une complication qui occupe une place de choix dans ses créations depuis 1917 : le chronographe. Interprétée dans son expression classique la plus élégante – le chronographe monopoussoir – cette complication très prisée des connaisseurs requiert la patience, le doigté et l’expérience de l’horloger qui l’assemble. Quatre premiers modèles de cette nouvelle collection incarnent le savoir-faire de la Manufacture dans la mesure des temps courts : le chronographe monopoussoir à rattrapante le plus plat du monde, avec son calibre 3500 à remontage automatique ne mesurant que 5,20 mm d’épaisseur ; le chronographe monopoussoir tourbillon, calibre manuel 3200 ; le chronographe monopoussoir pulsomètre, calibre manuel 3300 – une variante directement inspirée du modèle de 1928 – et enfin un chronographe féminin à double poussoir, calibre manuel 1142.
     
    Nouveaux calibres maison
    Fruits de sept années de recherche et de développement, les trois nouveaux chronographes monopoussoirs présentés dans la collection Harmony sont animés de calibres intégralement conçus et produits au sein de la Manufacture Vacheron Constantin, dans le plus pur respect de son héritage horloger et au bénéfice de technologies de pointe. En effet, si l’architecture de ces mouvements reprend l’esthétique traditionnelle des chronographes de haute horlogerie et leur construction classique pourvue d’une roue à colonne, la conception de ces nouveaux calibres jouit de procédés de fabrication modernes, offrant de nombreux perfectionnements en termes de matériaux, de précision, de fonctionnalité, d’esthétique et de confort d’utilisation. Dans la même perspective d’allier tradition et technologies avancées, la conception du calibre 2460 DT à remontage automatique – initiée également en 2008 – vient compléter cette nouvelle offre innovante de complications maison, en proposant l’affichage d’un double fuseau horaire. Deux élégants modèles masculins façonnés en or blanc ou en or rose, ainsi qu’une version féminine en or blanc sertie de diamants, sont équipés de cette complication utile, dont le mécanisme élaboré permet un réglage aisé de toutes les fonctions par la couronne. 
     
    Plus que jamais, la technicité alliée à une esthétique unique se met au service de la mesure du temps différencié, au travers de nouveaux calibres et complications :
     
    • Temps mesuré et séquencé : le chronographe et le chronographe à rattrapante
    • Temps capturé et simplifié en une pression : le monopoussoir
    • Temps précis : le tourbillon
    • Temps lié au cœur : le pulsomètre
    • Temps décalé : le double fuseau horaire

    Dans le respect de la plus belle tradition horlogère et à l’instar de toutes les créations Vacheron Constantin, ces nouveaux calibres sont parés de remarquables finitions, entièrement réalisées à la main par des artisans émérites. Poli miroir, anglage, perlage et côtes de Genève ne sont que les exemples les plus notables parmi les innombrables terminaisons patiemment appliquées sur des composants souvent invisibles au regard. Estampillés du prestigieux Poinçon de Genève, ils répondent aux très nombreux critères exigeants de ce label indépendant et souverain : garantie de provenance, qualité de précision, durabilité et savoir-faire horloger. 
     
    En outre, afin de distinguer les sept garde-temps inauguraux de la collection Harmony réalisés en séries limitées, un motif en volutes inspiré du coq de balancier de la plus ancienne montre de poche appartenant à la Maison, signée Jean-Marc Constantin en 1755, orne, selon les modèles, la masse oscillante, le pont du chronographe ou encore le coq du balancier. Aussi connu sous le nom de « gravure fleurisanne », cet ornement raffiné est exclusivement consacré aux éditions spéciales du 260ème anniversaire de Vacheron Constantin, une mention commémorative étant gravée sur le fond de chacun de ces garde-temps très exclusifs. 
     
    Projection contemporaine de la plus belle tradition horlogère
    A la source d’inspiration de la collection Harmony, un modèle historique au caractère affirmé, doté d’une complication des plus élégantes et prisées : l’un des premiers chronographes en montre-bracelet lancés par Vacheron Constantin en 1928. Pourvu d’un boîtier de forme coussin en or jaune, ce chronographe monopoussoir était équipé d’un calibre de 13 lignes, affichant une échelle pulsométrique sur le pourtour d’un cadran blanc, ponctué d’aiguilles feuilles et de chiffres arabes peints. Instrument médical à l’origine, le chronographe avec pulsomètre permettait aux médecins et infirmiers de prendre rapidement le pouls de leur patient grâce à l’aiguille de chronographe affichant sur une échelle graduée la fréquence cardiaque mesurée après 30 pulsations. Mis côte-à-côte, le nouveau Chronographe et la version originale présentent d’indéniables similitudes. La référence esthétique est immédiate et l’analogie renforcée par l’élégance innée du mécanisme monopoussoir. Animés d’un perfectionnisme poussé à l’extrême, les designers et concepteurs de Vacheron Constantin sont cependant allés bien au-delà de la simple modernisation d’un modèle « vintage ». Chaque détail, chaque ligne, chaque courbe, chaque caractéristique, chaque reflet a été repensé dans une projection contemporaine du savoir-faire ancestral de Vacheron Constantin. Tant technique qu’esthétique, cette absolue réinterprétation du chronographe de 1928 a donné naissance à une authentique œuvre d’art. 

    Les multiples facettes d’une œuvre horlogère
    Ainsi, la forme coussin traditionnelle est-elle transfigurée par une architecture tridimensionnelle « de forme dans la forme », tandis que le mouvement qu’elle abrite est un pur produit de Haute Horlogerie, offrant une construction unique couplée à une fiabilité et à des performances hors normes. Mêlant une carrure galbée, une lunette carrée et une glace ronde, cette construction sophistiquée résolument contemporaine met en lumière une silhouette aux courbes dynamiques et aux multiples facettes. Empreinte de pureté et d’équilibre, l’esthétique du boîtier crée une perception de finesse dans les volumes tandis que son profil aux cornes étirées offre à la lumière une surface d’expression fluide et continue, sans pour autant tomber dans la simplicité. Cette quête d’harmonie parfaite dans les lignes, les courbes, les facettes et les reflets exprime tout l’art de Vacheron Constantin dans la réalisation de sculptures horlogères vouées à accueillir des mouvements de haute facture. Virtuose des formes, la Manufacture excelle dans la mise en valeur de mécanismes les plus complexes par une esthétique unique, fruit d’une véritable démarche artistique. Destinés à exalter la lisibilité, la précision et la praticité du mouvement qu’ils recèlent, ces volumes parfaitement proportionnés offrent un écrin de premier choix aux calibres Vacheron Constantin et permettent d’accueillir une grande variété de complications. Appelés à devenir des classiques de la marque, les nouveaux garde-temps de la collection Harmony s’inscrivent dans un univers moderne et audacieux, où la technique s’unit à l’art des formes en une remarquable sculpture horlogère. 

    Un visage empreint de pureté
    Si les calibres moyennes et grandes complications dévoilés cette année se devaient d’être logés dans un boîtier à la mesure de leur excellence, la réalisation de cadrans à la lisibilité parfaite répond aux mêmes exigences de raffinement ultime. Ici aussi, l’inspiration du chronographe de 1928 est à la source d’un intense travail de réinterprétation ; chaque caractéristique originelle se réincarnant dans son expression contemporaine la plus originale. Conçu avec un admirable soin du détail, le dessin des chiffres, des lettres ainsi que la détermination des couleurs ont été mûrement réfléchis afin de parfaire la limpidité d’un affichage complexe et de renforcer son esthétique unique. Ainsi, l’élégance et la sophistication du chronographe monopoussoir s’affichent-elles avec distinction sur un cadran argenté lumineux dont se détachent des chiffres arabes peints et de fines aiguilles feuilles. Entièrement redessinés et redimensionnés en une création parfaitement inédite, les chiffres peints en bleu de la collection Harmony offrent une planéité au cadran – positionné au plus près des aiguilles dans un effet visuel saisissant – ainsi qu’une clarté de lecture incomparables. Si cet affichage réinterprété conserve l’esprit originel et le classicisme élégant des années 1920, il confère une authentique personnalité à la nouvelle ligne de Vacheron Constantin. Empreinte d’une dimension historique pleinement réinventée, la forme « feuilles » des aiguilles caractéristique du modèle de 1928 marque également son entrée dans les collections actuelles de Vacheron Constantin. Leur ligne élancée offre toute la précision que ces mouvements élaborés requièrent, tandis que la pureté de leurs contours revêt un charme traditionnel des plus raffinés. Délicatement bleuies, les aiguilles du chronographe distinguent les fonctions spécifiques de mesure des temps courts, soulignant la clarté d’affichage de mécanismes complexes. En un subtil contraste avec le bleu profond des chiffres et des aiguilles, les graduations de la minuterie, ou les échelles pulsométrique et tachymétrique sont parées d’un rouge intense, renforçant la grande lisibilité de cadrans à la grâce épurée. 
     
    Sculpture horlogère : l’art des formes au service de la mesure du temps
    Avec les calibres 3500, 3200, 3300 et 1142, Vacheron Constantin rend hommage au chronographe ; une complication qui occupe une place de choix dans son patrimoine horloger depuis un siècle déjà, puisque dès 1852, Vacheron Constantin conçoit ses premières montres de poche dotées d’une seconde indépendante – des « chronographes médicaux » – affichant une graduation dédiée sur le cadran. En 1873, la Manufacture réalise son premier chronographe de poche et en 1917, elle le miniaturise pour la première fois au format d’une montre-bracelet. Ces premières réalisations répondent à des demandes spécifiques de mécanismes horlogers capables de mesurer les temps courts avec une extrême précision. Ainsi, très tôt dans son histoire, la Manufacture Vacheron Constantin a développé un savoir-faire dans la conception de complications et de garde-temps hautement techniques, capables d’établir des mesures de temps scrupuleuses, résistant à des conditions extrêmes ou encore destinés à des observations scientifiques en mer ou dans les airs. En témoignent notamment les commandes pour des montres antimagnétiques chronographes ou chronomètres honorées entre 1880 et 1910. Celles-ci émanaient de médecins, d’observatoires militaires, d’ingénieurs ou de la marine. La science horlogère de Vacheron Constantin n’a cessé de croître au fil de son histoire et l’art de « sculpter le temps », pour répondre à des besoins spécifiques très exigeants, s’incarne admirablement dans la collection Harmony. 

    Si la forme coussin avait été déterminée à la fin des années 1920 pour mettre en valeur un calibre chronographe de la marque, autrefois utilisé en montre de poche, cette même démarche a guidé la création de la nouvelle collection Harmony. Douée d’un dynamisme et d’une modernité incarnés, l’esthétique unique de ces nouveaux modèles vient servir la précision et la lisibilité de fonctions élaborées. Sa construction sophistiquée érige Harmony au rang de sculpture horlogère, tandis que les mouvements inédits qui l’habitent proposent une vision du temps multiple.

    Chronographe : la tradition réinventée
    Composée de deux mots grecs – « chronos » et « graphien » signifiant « écrire le temps » – la complication chronographe a pour vocation de mesurer les événements courts et moyens. Concrétisant l’un des plus anciens rêves de l’humanité – maîtriser le temps – le chronographe évoque les notions de vitesse et de pouvoir dans l’imaginaire des collectionneurs et des amateurs de belle horlogerie. De ce fait, il figure en tête des complications les plus prisées depuis la renaissance de la montre mécanique dans les années 1980. Afin d’écrire avec excellence une nouvelle page de son histoire, la Manufacture Vacheron Constantin a choisi cette fonction complexe et raffinée pour inaugurer la collection Harmony. Aussi, dès 2008, les ingénieurs, designers et horlogers de Vacheron Constantin se sont mis à l’œuvre, guidés par le même esprit qui inspirait Jean-Marc Constantin en 1755 lorsqu’il ouvrit son atelier dans le quartier Saint-Gervais à Genève : concevoir les garde-temps les plus aboutis, animés par la technique la plus audacieuse. De la fabrication de la première montre signée de Jean-Marc Constantin au lancement de la collection Harmony, 260 ans se sont écoulés, qui ont vu naître certains des chronographes parmi les plus compliqués et les plus prisés au monde, tous estampillés du savoir-faire ancestral de Vacheron Constantin. 
    En 1917, la Manufacture genevoise présente son premier chronographe en montre-bracelet. Depuis lors, elle n’a eu de cesse de perfectionner cette complication exigeante, afin d’offrir à son propriétaire la liberté d’écrire son propre temps, de le contrôler avec confort, élégance et assurance. 
     
    Innovations techniques et esthétiques
    Si le chronographe est une complication très convoitée qui séduit les connaisseurs du monde entier depuis près de deux siècles, sa fabrication se révèle particulièrement complexe, en raison des nombreuses pièces mobiles qui le composent. Aussi, lorsqu’il y a sept ans, l’équipe de recherche et développement de Vacheron Constantin s’attèle à la conception d’un nouveau calibre de chronographe, la direction est claire : réaliser un mouvement à l’architecture classique tout en tirant parti des matériaux et technologies de l’horlogerie contemporaine. Pour son élégance raffinée et en hommage aux créations de la Manufacture des années 1920–1930, il ne devra disposer que d’un seul poussoir. Mais derrière l’apparente simplicité du chronographe se cache une complication difficile, exigeant dextérité et précision afin de maîtriser ses réglages et offrir à son propriétaire la sensation de fluidité et le confort inimitables du monopoussoir. En cours du développement, l’objectif se précise : le mouvement chronographe comprendra une roue à colonnes traditionnelle et un embrayage latéral, tout en intégrant des perfectionnements très ingénieux tels que le compteur des minutes traînant et la nouvelle technique dite de « friction » pour l’embrayage latéral. Celle-ci permet de s’affranchir d’un problème présent parfois dans le fonctionnement du chronographe : en appuyant sur le poussoir, la trotteuse du chronographe exécute souvent un petit saut avant de se mettre en marche. Dès lors, la séquence du chronographe a été entièrement repensée afin de diminuer voire de faire disparaître ce petit saut. 
     
    Avec l’objectif crucial de concevoir un calibre parfaitement fonctionnel, fiable et d’utilisation agréable pour son propriétaire, la quête d’ultimes perfectionnements se poursuit jusque dans les moindres détails, à l’instar d’un engrenage conique entre le pignon de remontoir et la roue de couronne offrant un remontage tout en douceur. En outre, ces nouveaux mouvements bénéficient d’une technologie de pointe qui a permis de réaliser un profil de roue extrêmement précis, garantissant un jeu entre les engrenages réduit au maximum – les dents étant séparées d’un espace d’à peine 0,03 mm ! D’autres accomplissements techniques et esthétiques parachèvent la réalisation de ces nouveaux calibres alliant beauté et technicité. Visibles ou dissimulés, ces détails raffinés incarnent l’art horloger signé Vacheron Constantin, à l’instar des engrenages du chronographe évidés en forme de croix de Malte ou de la vis maintenant la roue à colonnes ornée elle aussi de l’emblème de la marque. 
     
    Finitions de Haute Horlogerie et décor anniversaire
    A l’instar de toutes les créations signées Vacheron Constantin et estampillées du prestigieux Poinçon de Genève, les nouveaux calibres de la collection Harmony sont parés des plus belles finitions de Haute Horlogerie. Parmi ces décorations artisanales, le poli noir, l’anglage, le perlage et les côtes de Genève sont les plus remarquables. Entièrement réalisée à la main par des artisans spécialisés, la décoration de tous les composants, même ceux imperceptibles à l’œil nu, requiert non seulement un apprentissage approfondi mais aussi une dextérité et une concentration ténues.  Dans le souci constant d’excellence et de perfection distinguant une véritable œuvre de Haute Horlogerie, plus d’une douzaine de finitions sont réalisées et maîtrisées chez Vacheron Constantin.
     
    Afin de distinguer encore les modèles inauguraux de la collection Harmony – édités en séries limitées – et de les inscrire à jamais dans cette célébration exceptionnelle de l’histoire de la Manufacture, les designers de Vacheron Constantin ont créé un décor de mouvement exclusif dédié au 260ème anniversaire de la marque. D’ordinaire consacrée à l’habillage de la montre, l’équipe de design a ainsi eu le privilège de concevoir un motif original, inspiré des arabesques qui ornaient le coq de la première plus ancienne montre de poche appartenant à la Maison, signée Jean-Marc Constantin en 1755. Aussi appelé « gravure fleurisanne », ce décor se retrouve sur le coq du balancier, le pont de la cage du tourbillon ou encore la masse oscillante des modèles anniversaires Harmony. 

    Harmony Chronographe
    Calibre 3300


    Réincarnation contemporaine d’un chronographe Vacheron Constantin de 1928, le nouveau Chronographe de la collection Harmony affiche clairement sa parenté avec le modèle originel et lui rend un hommage des plus vivifiants. Son généreux boîtier coussin façonné en or rose réinterprète l’art des formes mis au service de la technique, puisque sa construction tridimensionnelle accueille le nouveau calibre 3300 à remontage manuel mis au point par Vacheron Constantin. Offrant une importante réserve de marche de 65 heures, ce mouvement chronographe monopoussoir revêt l’architecture classique des nouveaux mouvements chronographes présentés par la Manufacture dans le cadre de son 260ème anniversaire, tandis qu’il bénéficie de technologies de fabrication modernes. Pour cette édition anniversaire, ce modèle est proposé en une série limitée de 260 exemplaires numérotés individuellement. Il affiche les fonctions heures, minutes, petite seconde à 9 h, chronographe monopoussoir, échelle pulsométrique et indication de la réserve de marche. En hommage au modèle de 1928 et aux montres médicales historiques, il possède une graduation pulsométrique peinte en rouge profond sur le pourtour du cadran qui a pour fonction de calculer le pouls mesuré sur une échelle de 30 pulsations. En outre, le coq du balancier est gravé à la main d’un décor original formant de délicates volutes. Conçu expressément par les designers de la marque pour distinguer les séries exclusives dédiées au 260ème anniversaire de la Manufacture, ce motif inédit, aussi appelé « gravure fleurisanne », s’inspire des arabesques qui ornaient le coq de la plus ancienne montre de poche appartenant à la Maison, signée Jean-Marc Constantin en 1755. Le développement du Calibre 3300 a débuté en 2008 sur les mêmes volontés : façonner une architecture traditionnelle de chronographe dotée d’une roue à colonnes et d’un embrayage latéral, en y apportant tous les attributs techniques et esthétiques d’une technologie contemporaine. 
     
    Parmi les évolutions majeures dont bénéficie ce nouveau mouvement chronographe doté d’un compteur 45 minutes à affichage traînant – au lieu des 30 habituelles – l’équipe de développement a mis au point un système de déclenchement dynamique du chronographe sans compromis. Sur les constructions traditionnelles, il arrive en effet que le mécanisme se déclenche sans toutefois démarrer, si la pression sur le poussoir n’est pas assez franche. Avec ce système du « tout ou rien », les engrenages et les cames ne peuvent pas se mettre en marche sans démarrer, optimisant considérablement la durée de vie et la fiabilité du mouvement. Par ailleurs, grâce à une nouvelle technique dite de « friction » pour l’embrayage latéral, la trotteuse du chronographe s’affranchit du petit saut de démarrage qui peut survenir lorsque le chronographe est enclenché. En outre, la commande latérale munie d’une coulisse offre un meilleur contrôle sur les fonctions du chronographe.

    Afin d’améliorer sensiblement la précision des séquences, le chronographe utilise deux marteaux pour les fonctions de départ, d’arrêt et de remise à zéro – au lieu d’un. L’un pour le compteur des secondes, l’autre pour celui des minutes. Chacun exerce une pression sur les cames en forme de cœur, qui tournent dans le sens horaire ou antihoraire. 

    Les aiguilles sont ainsi ramenées à zéro. Les marteaux rejoignent eux aussi leur emplacement d’origine quand les bloqueurs reprennent leur position initiale. A noter encore que l’engrenage conique entre le pignon de remontoir et la roue de couronne permet un remontage tout en douceur, tandis que le différentiel sphérique également à engrenage conique servant à l’indication de la réserve de marche accroît la durée de vie du mouvement. Autre avancée importante, les méthodes de fabrication contemporaines ont profité à la conception des roues du chronographe et au système de friction, puisqu’elles permettent de réaliser un profil de roue extrêmement précis, garantissant un jeu entre les engrenages réduit au maximum – les dents étant séparées d’un espace d’à peine 0,03 mm ! Visibles ou dissimulés, ces détails raffinés incarnent l’art horloger signé Vacheron Constantin, à l’instar des engrenages du chronographe évidés en forme de croix de Malte ou de la vis maintenant la roue à colonnes ornée également de l’emblème de la marque. 

  • SIHH 2015

    VACHERON CONSTANTIN

    LA NOUVELLE COLLECTION «HARMONY» DE VACHERON CONSTANTIN VERITABLE SCULPTURE HORLOGERE

     
    A l’occasion du 260ème anniversaire de sa fondation, la Manufacture Vacheron Constantin dévoile les sept premiers modèles d’une nouvelle collection baptisée Harmony. Réalisés en séries limitées, ces garde-temps éminemment contemporains arborent une forme coussin et un design inspirés de l’un des premiers chronographes montre-bracelet de la marque présenté en 1928. Au cœur de ces généreux boîtiers aux lignes réinventées, de nouveaux calibres entièrement conçus, développés et produits en interne mettent le chronographe monopoussoir à l’honneur. Une première version dotée d’une fonction rattrapante bat des records de finesse avec son mouvement automatique ultra-plat de seulement 5,20 mm d’épaisseur, tandis que le second modèle met en scène un fascinant tourbillon et que la troisième variante est pourvue, à l’instar du modèle originel, d’une échelle pulsométrique. Complications élégantes parmi les plus prisées et les plus complexes à réaliser, les modèles chronographes monopoussoir sont complétés par un modèle féminin à double poussoir. Un trio de montres à deux fuseaux horaires abritant un nouveau calibre maison parachève cette gamme inédite. A l’image des plus récentes créations de la Manufacture, ces éditions spéciales sont estampillées du prestigieux Poinçon de Genève.

    Fondée en 1755 par le jeune maître-horloger genevois Jean-Marc Constantin, la maison Vacheron Constantin est la plus ancienne manufacture horlogère au monde pouvant se targuer d’une activité ininterrompue depuis sa création. A l’occasion de son 260ème anniversaire, Vacheron Constantin révèle les premiers modèles exclusifs d’une nouvelle collection phare. Baptisée Harmony et pourvue d’une forme coussin entièrement réinventée, cette interprétation éminemment contemporaine de l’excellence horlogère signée Vacheron Constantin puise son inspiration dans les lignes architecturales et le design distinctif des premiers chronographes bracelets conçus par la Manufacture à la fin des années 1920. Par son approche tridimensionnelle parfaitement équilibrée « de forme dans la forme », Vacheron Constantin démontre une fois encore son talent de sculpteur horloger, tant la construction sophistiquée du boîtier se met au service de la précision, de la lisibilité et du confort au porter, dans une apparente simplicité. En outre, cette nouvelle silhouette généreuse et affirmée complète l’offre existante de boîtiers ronds ou tonneaux des collections classiques de la Maison.
     
    La forme coussin réinventée
    Présentées cette année en édition limitée anniversaire, les sept premières références de la collection Harmony consacrent les fonctions chronographe et double fuseau horaire, au travers de quatre nouveaux calibres entièrement conçus, développés et produits en interne, complétés par une évolution d’un mouvement chronographe existant. Destinée à accueillir des développements maison novateurs, cette collection sculpturale affiche un design résolument moderne, tandis que les lignes généreuses de son boîtier coussin se prêtent à abriter des calibres de moyennes et grandes complications. 

    Démontrant une fois encore la dualité de son expertise horlogère – l’art des formes au service de la mesure du temps – Vacheron Constantin a imaginé une construction novatrice d’une forme coussin présente dans son offre depuis près d’un siècle. Carrure galbée, lunette carrée et glace ronde s’entremêlent dans une élégante réinterprétation du chronographe monopoussoir avec pulsomètre présenté en 1928 par la Manufacture. Si l’inspiration du modèle originel est immédiatement perceptible, chaque détail a été infiniment repensé – jusqu’à l’étude de reflets spécifiques sur le boîtier – afin d’offrir une forme unique et inédite alliée à un grand confort d’utilisation. De même, chaque élément du cadran et des aiguilles inspiré du visage originel a été réinventé pour garantir une lisibilité parfaite des fonctions.
     
    Le chronographe à l’honneur
    Les calibres maison qui équipent la collection Harmony présentent des innovations techniques et esthétiques majeures. Pour cette série anniversaire précédant le lancement de la collection courante en 2016, Vacheron Constantin célèbre une complication qui occupe une place de choix dans ses créations depuis 1917 : le chronographe. Interprétée dans son expression classique la plus élégante – le chronographe monopoussoir – cette complication très prisée des connaisseurs requiert la patience, le doigté et l’expérience de l’horloger qui l’assemble. Quatre premiers modèles de cette nouvelle collection incarnent le savoir-faire de la Manufacture dans la mesure des temps courts : le chronographe monopoussoir à rattrapante le plus plat du monde, avec son calibre 3500 à remontage automatique ne mesurant que 5,20 mm d’épaisseur ; le chronographe monopoussoir tourbillon, calibre manuel 3200 ; le chronographe monopoussoir pulsomètre, calibre manuel 3300 – une variante directement inspirée du modèle de 1928 – et enfin un chronographe féminin à double poussoir, calibre manuel 1142.
     
    Nouveaux calibres maison
    Fruits de sept années de recherche et de développement, les trois nouveaux chronographes monopoussoirs présentés dans la collection Harmony sont animés de calibres intégralement conçus et produits au sein de la Manufacture Vacheron Constantin, dans le plus pur respect de son héritage horloger et au bénéfice de technologies de pointe. En effet, si l’architecture de ces mouvements reprend l’esthétique traditionnelle des chronographes de haute horlogerie et leur construction classique pourvue d’une roue à colonne, la conception de ces nouveaux calibres jouit de procédés de fabrication modernes, offrant de nombreux perfectionnements en termes de matériaux, de précision, de fonctionnalité, d’esthétique et de confort d’utilisation. Dans la même perspective d’allier tradition et technologies avancées, la conception du calibre 2460 DT à remontage automatique – initiée également en 2008 – vient compléter cette nouvelle offre innovante de complications maison, en proposant l’affichage d’un double fuseau horaire. Deux élégants modèles masculins façonnés en or blanc ou en or rose, ainsi qu’une version féminine en or blanc sertie de diamants, sont équipés de cette complication utile, dont le mécanisme élaboré permet un réglage aisé de toutes les fonctions par la couronne. 
     
    Plus que jamais, la technicité alliée à une esthétique unique se met au service de la mesure du temps différencié, au travers de nouveaux calibres et complications :
     
    • Temps mesuré et séquencé : le chronographe et le chronographe à rattrapante
    • Temps capturé et simplifié en une pression : le monopoussoir
    • Temps précis : le tourbillon
    • Temps lié au cœur : le pulsomètre
    • Temps décalé : le double fuseau horaire

    Dans le respect de la plus belle tradition horlogère et à l’instar de toutes les créations Vacheron Constantin, ces nouveaux calibres sont parés de remarquables finitions, entièrement réalisées à la main par des artisans émérites. Poli miroir, anglage, perlage et côtes de Genève ne sont que les exemples les plus notables parmi les innombrables terminaisons patiemment appliquées sur des composants souvent invisibles au regard. Estampillés du prestigieux Poinçon de Genève, ils répondent aux très nombreux critères exigeants de ce label indépendant et souverain : garantie de provenance, qualité de précision, durabilité et savoir-faire horloger. 
     
    En outre, afin de distinguer les sept garde-temps inauguraux de la collection Harmony réalisés en séries limitées, un motif en volutes inspiré du coq de balancier de la plus ancienne montre de poche appartenant à la Maison, signée Jean-Marc Constantin en 1755, orne, selon les modèles, la masse oscillante, le pont du chronographe ou encore le coq du balancier. Aussi connu sous le nom de « gravure fleurisanne », cet ornement raffiné est exclusivement consacré aux éditions spéciales du 260ème anniversaire de Vacheron Constantin, une mention commémorative étant gravée sur le fond de chacun de ces garde-temps très exclusifs. 
     
    Projection contemporaine de la plus belle tradition horlogère
    A la source d’inspiration de la collection Harmony, un modèle historique au caractère affirmé, doté d’une complication des plus élégantes et prisées : l’un des premiers chronographes en montre-bracelet lancés par Vacheron Constantin en 1928. Pourvu d’un boîtier de forme coussin en or jaune, ce chronographe monopoussoir était équipé d’un calibre de 13 lignes, affichant une échelle pulsométrique sur le pourtour d’un cadran blanc, ponctué d’aiguilles feuilles et de chiffres arabes peints. Instrument médical à l’origine, le chronographe avec pulsomètre permettait aux médecins et infirmiers de prendre rapidement le pouls de leur patient grâce à l’aiguille de chronographe affichant sur une échelle graduée la fréquence cardiaque mesurée après 30 pulsations. Mis côte-à-côte, le nouveau Chronographe et la version originale présentent d’indéniables similitudes. La référence esthétique est immédiate et l’analogie renforcée par l’élégance innée du mécanisme monopoussoir. Animés d’un perfectionnisme poussé à l’extrême, les designers et concepteurs de Vacheron Constantin sont cependant allés bien au-delà de la simple modernisation d’un modèle « vintage ». Chaque détail, chaque ligne, chaque courbe, chaque caractéristique, chaque reflet a été repensé dans une projection contemporaine du savoir-faire ancestral de Vacheron Constantin. Tant technique qu’esthétique, cette absolue réinterprétation du chronographe de 1928 a donné naissance à une authentique œuvre d’art. 

    Les multiples facettes d’une œuvre horlogère
    Ainsi, la forme coussin traditionnelle est-elle transfigurée par une architecture tridimensionnelle « de forme dans la forme », tandis que le mouvement qu’elle abrite est un pur produit de Haute Horlogerie, offrant une construction unique couplée à une fiabilité et à des performances hors normes. Mêlant une carrure galbée, une lunette carrée et une glace ronde, cette construction sophistiquée résolument contemporaine met en lumière une silhouette aux courbes dynamiques et aux multiples facettes. Empreinte de pureté et d’équilibre, l’esthétique du boîtier crée une perception de finesse dans les volumes tandis que son profil aux cornes étirées offre à la lumière une surface d’expression fluide et continue, sans pour autant tomber dans la simplicité. Cette quête d’harmonie parfaite dans les lignes, les courbes, les facettes et les reflets exprime tout l’art de Vacheron Constantin dans la réalisation de sculptures horlogères vouées à accueillir des mouvements de haute facture. Virtuose des formes, la Manufacture excelle dans la mise en valeur de mécanismes les plus complexes par une esthétique unique, fruit d’une véritable démarche artistique. Destinés à exalter la lisibilité, la précision et la praticité du mouvement qu’ils recèlent, ces volumes parfaitement proportionnés offrent un écrin de premier choix aux calibres Vacheron Constantin et permettent d’accueillir une grande variété de complications. Appelés à devenir des classiques de la marque, les nouveaux garde-temps de la collection Harmony s’inscrivent dans un univers moderne et audacieux, où la technique s’unit à l’art des formes en une remarquable sculpture horlogère. 

    Un visage empreint de pureté
    Si les calibres moyennes et grandes complications dévoilés cette année se devaient d’être logés dans un boîtier à la mesure de leur excellence, la réalisation de cadrans à la lisibilité parfaite répond aux mêmes exigences de raffinement ultime. Ici aussi, l’inspiration du chronographe de 1928 est à la source d’un intense travail de réinterprétation ; chaque caractéristique originelle se réincarnant dans son expression contemporaine la plus originale. Conçu avec un admirable soin du détail, le dessin des chiffres, des lettres ainsi que la détermination des couleurs ont été mûrement réfléchis afin de parfaire la limpidité d’un affichage complexe et de renforcer son esthétique unique. Ainsi, l’élégance et la sophistication du chronographe monopoussoir s’affichent-elles avec distinction sur un cadran argenté lumineux dont se détachent des chiffres arabes peints et de fines aiguilles feuilles. Entièrement redessinés et redimensionnés en une création parfaitement inédite, les chiffres peints en bleu de la collection Harmony offrent une planéité au cadran – positionné au plus près des aiguilles dans un effet visuel saisissant – ainsi qu’une clarté de lecture incomparables. Si cet affichage réinterprété conserve l’esprit originel et le classicisme élégant des années 1920, il confère une authentique personnalité à la nouvelle ligne de Vacheron Constantin. Empreinte d’une dimension historique pleinement réinventée, la forme « feuilles » des aiguilles caractéristique du modèle de 1928 marque également son entrée dans les collections actuelles de Vacheron Constantin. Leur ligne élancée offre toute la précision que ces mouvements élaborés requièrent, tandis que la pureté de leurs contours revêt un charme traditionnel des plus raffinés. Délicatement bleuies, les aiguilles du chronographe distinguent les fonctions spécifiques de mesure des temps courts, soulignant la clarté d’affichage de mécanismes complexes. En un subtil contraste avec le bleu profond des chiffres et des aiguilles, les graduations de la minuterie, ou les échelles pulsométrique et tachymétrique sont parées d’un rouge intense, renforçant la grande lisibilité de cadrans à la grâce épurée. 
     
    Sculpture horlogère : l’art des formes au service de la mesure du temps
    Avec les calibres 3500, 3200, 3300 et 1142, Vacheron Constantin rend hommage au chronographe ; une complication qui occupe une place de choix dans son patrimoine horloger depuis un siècle déjà, puisque dès 1852, Vacheron Constantin conçoit ses premières montres de poche dotées d’une seconde indépendante – des « chronographes médicaux » – affichant une graduation dédiée sur le cadran. En 1873, la Manufacture réalise son premier chronographe de poche et en 1917, elle le miniaturise pour la première fois au format d’une montre-bracelet. Ces premières réalisations répondent à des demandes spécifiques de mécanismes horlogers capables de mesurer les temps courts avec une extrême précision. Ainsi, très tôt dans son histoire, la Manufacture Vacheron Constantin a développé un savoir-faire dans la conception de complications et de garde-temps hautement techniques, capables d’établir des mesures de temps scrupuleuses, résistant à des conditions extrêmes ou encore destinés à des observations scientifiques en mer ou dans les airs. En témoignent notamment les commandes pour des montres antimagnétiques chronographes ou chronomètres honorées entre 1880 et 1910. Celles-ci émanaient de médecins, d’observatoires militaires, d’ingénieurs ou de la marine. La science horlogère de Vacheron Constantin n’a cessé de croître au fil de son histoire et l’art de « sculpter le temps », pour répondre à des besoins spécifiques très exigeants, s’incarne admirablement dans la collection Harmony. 

    Si la forme coussin avait été déterminée à la fin des années 1920 pour mettre en valeur un calibre chronographe de la marque, autrefois utilisé en montre de poche, cette même démarche a guidé la création de la nouvelle collection Harmony. Douée d’un dynamisme et d’une modernité incarnés, l’esthétique unique de ces nouveaux modèles vient servir la précision et la lisibilité de fonctions élaborées. Sa construction sophistiquée érige Harmony au rang de sculpture horlogère, tandis que les mouvements inédits qui l’habitent proposent une vision du temps multiple.

    Chronographe : la tradition réinventée
    Composée de deux mots grecs – « chronos » et « graphien » signifiant « écrire le temps » – la complication chronographe a pour vocation de mesurer les événements courts et moyens. Concrétisant l’un des plus anciens rêves de l’humanité – maîtriser le temps – le chronographe évoque les notions de vitesse et de pouvoir dans l’imaginaire des collectionneurs et des amateurs de belle horlogerie. De ce fait, il figure en tête des complications les plus prisées depuis la renaissance de la montre mécanique dans les années 1980. Afin d’écrire avec excellence une nouvelle page de son histoire, la Manufacture Vacheron Constantin a choisi cette fonction complexe et raffinée pour inaugurer la collection Harmony. Aussi, dès 2008, les ingénieurs, designers et horlogers de Vacheron Constantin se sont mis à l’œuvre, guidés par le même esprit qui inspirait Jean-Marc Constantin en 1755 lorsqu’il ouvrit son atelier dans le quartier Saint-Gervais à Genève : concevoir les garde-temps les plus aboutis, animés par la technique la plus audacieuse. De la fabrication de la première montre signée de Jean-Marc Constantin au lancement de la collection Harmony, 260 ans se sont écoulés, qui ont vu naître certains des chronographes parmi les plus compliqués et les plus prisés au monde, tous estampillés du savoir-faire ancestral de Vacheron Constantin. 
    En 1917, la Manufacture genevoise présente son premier chronographe en montre-bracelet. Depuis lors, elle n’a eu de cesse de perfectionner cette complication exigeante, afin d’offrir à son propriétaire la liberté d’écrire son propre temps, de le contrôler avec confort, élégance et assurance. 
     
    Innovations techniques et esthétiques
    Si le chronographe est une complication très convoitée qui séduit les connaisseurs du monde entier depuis près de deux siècles, sa fabrication se révèle particulièrement complexe, en raison des nombreuses pièces mobiles qui le composent. Aussi, lorsqu’il y a sept ans, l’équipe de recherche et développement de Vacheron Constantin s’attèle à la conception d’un nouveau calibre de chronographe, la direction est claire : réaliser un mouvement à l’architecture classique tout en tirant parti des matériaux et technologies de l’horlogerie contemporaine. Pour son élégance raffinée et en hommage aux créations de la Manufacture des années 1920–1930, il ne devra disposer que d’un seul poussoir. Mais derrière l’apparente simplicité du chronographe se cache une complication difficile, exigeant dextérité et précision afin de maîtriser ses réglages et offrir à son propriétaire la sensation de fluidité et le confort inimitables du monopoussoir. En cours du développement, l’objectif se précise : le mouvement chronographe comprendra une roue à colonnes traditionnelle et un embrayage latéral, tout en intégrant des perfectionnements très ingénieux tels que le compteur des minutes traînant et la nouvelle technique dite de « friction » pour l’embrayage latéral. Celle-ci permet de s’affranchir d’un problème présent parfois dans le fonctionnement du chronographe : en appuyant sur le poussoir, la trotteuse du chronographe exécute souvent un petit saut avant de se mettre en marche. Dès lors, la séquence du chronographe a été entièrement repensée afin de diminuer voire de faire disparaître ce petit saut. 
     
    Avec l’objectif crucial de concevoir un calibre parfaitement fonctionnel, fiable et d’utilisation agréable pour son propriétaire, la quête d’ultimes perfectionnements se poursuit jusque dans les moindres détails, à l’instar d’un engrenage conique entre le pignon de remontoir et la roue de couronne offrant un remontage tout en douceur. En outre, ces nouveaux mouvements bénéficient d’une technologie de pointe qui a permis de réaliser un profil de roue extrêmement précis, garantissant un jeu entre les engrenages réduit au maximum – les dents étant séparées d’un espace d’à peine 0,03 mm ! D’autres accomplissements techniques et esthétiques parachèvent la réalisation de ces nouveaux calibres alliant beauté et technicité. Visibles ou dissimulés, ces détails raffinés incarnent l’art horloger signé Vacheron Constantin, à l’instar des engrenages du chronographe évidés en forme de croix de Malte ou de la vis maintenant la roue à colonnes ornée elle aussi de l’emblème de la marque. 
     
    Finitions de Haute Horlogerie et décor anniversaire
    A l’instar de toutes les créations signées Vacheron Constantin et estampillées du prestigieux Poinçon de Genève, les nouveaux calibres de la collection Harmony sont parés des plus belles finitions de Haute Horlogerie. Parmi ces décorations artisanales, le poli noir, l’anglage, le perlage et les côtes de Genève sont les plus remarquables. Entièrement réalisée à la main par des artisans spécialisés, la décoration de tous les composants, même ceux imperceptibles à l’œil nu, requiert non seulement un apprentissage approfondi mais aussi une dextérité et une concentration ténues.  Dans le souci constant d’excellence et de perfection distinguant une véritable œuvre de Haute Horlogerie, plus d’une douzaine de finitions sont réalisées et maîtrisées chez Vacheron Constantin.
     
    Afin de distinguer encore les modèles inauguraux de la collection Harmony – édités en séries limitées – et de les inscrire à jamais dans cette célébration exceptionnelle de l’histoire de la Manufacture, les designers de Vacheron Constantin ont créé un décor de mouvement exclusif dédié au 260ème anniversaire de la marque. D’ordinaire consacrée à l’habillage de la montre, l’équipe de design a ainsi eu le privilège de concevoir un motif original, inspiré des arabesques qui ornaient le coq de la première plus ancienne montre de poche appartenant à la Maison, signée Jean-Marc Constantin en 1755. Aussi appelé « gravure fleurisanne », ce décor se retrouve sur le coq du balancier, le pont de la cage du tourbillon ou encore la masse oscillante des modèles anniversaires Harmony. 

    Harmony Chronographe
    Calibre 3300


    Réincarnation contemporaine d’un chronographe Vacheron Constantin de 1928, le nouveau Chronographe de la collection Harmony affiche clairement sa parenté avec le modèle originel et lui rend un hommage des plus vivifiants. Son généreux boîtier coussin façonné en or rose réinterprète l’art des formes mis au service de la technique, puisque sa construction tridimensionnelle accueille le nouveau calibre 3300 à remontage manuel mis au point par Vacheron Constantin. Offrant une importante réserve de marche de 65 heures, ce mouvement chronographe monopoussoir revêt l’architecture classique des nouveaux mouvements chronographes présentés par la Manufacture dans le cadre de son 260ème anniversaire, tandis qu’il bénéficie de technologies de fabrication modernes. Pour cette édition anniversaire, ce modèle est proposé en une série limitée de 260 exemplaires numérotés individuellement. Il affiche les fonctions heures, minutes, petite seconde à 9 h, chronographe monopoussoir, échelle pulsométrique et indication de la réserve de marche. En hommage au modèle de 1928 et aux montres médicales historiques, il possède une graduation pulsométrique peinte en rouge profond sur le pourtour du cadran qui a pour fonction de calculer le pouls mesuré sur une échelle de 30 pulsations. En outre, le coq du balancier est gravé à la main d’un décor original formant de délicates volutes. Conçu expressément par les designers de la marque pour distinguer les séries exclusives dédiées au 260ème anniversaire de la Manufacture, ce motif inédit, aussi appelé « gravure fleurisanne », s’inspire des arabesques qui ornaient le coq de la plus ancienne montre de poche appartenant à la Maison, signée Jean-Marc Constantin en 1755. Le développement du Calibre 3300 a débuté en 2008 sur les mêmes volontés : façonner une architecture traditionnelle de chronographe dotée d’une roue à colonnes et d’un embrayage latéral, en y apportant tous les attributs techniques et esthétiques d’une technologie contemporaine. 
     
    Parmi les évolutions majeures dont bénéficie ce nouveau mouvement chronographe doté d’un compteur 45 minutes à affichage traînant – au lieu des 30 habituelles – l’équipe de développement a mis au point un système de déclenchement dynamique du chronographe sans compromis. Sur les constructions traditionnelles, il arrive en effet que le mécanisme se déclenche sans toutefois démarrer, si la pression sur le poussoir n’est pas assez franche. Avec ce système du « tout ou rien », les engrenages et les cames ne peuvent pas se mettre en marche sans démarrer, optimisant considérablement la durée de vie et la fiabilité du mouvement. Par ailleurs, grâce à une nouvelle technique dite de « friction » pour l’embrayage latéral, la trotteuse du chronographe s’affranchit du petit saut de démarrage qui peut survenir lorsque le chronographe est enclenché. En outre, la commande latérale munie d’une coulisse offre un meilleur contrôle sur les fonctions du chronographe.

    Afin d’améliorer sensiblement la précision des séquences, le chronographe utilise deux marteaux pour les fonctions de départ, d’arrêt et de remise à zéro – au lieu d’un. L’un pour le compteur des secondes, l’autre pour celui des minutes. Chacun exerce une pression sur les cames en forme de cœur, qui tournent dans le sens horaire ou antihoraire. 

    Les aiguilles sont ainsi ramenées à zéro. Les marteaux rejoignent eux aussi leur emplacement d’origine quand les bloqueurs reprennent leur position initiale. A noter encore que l’engrenage conique entre le pignon de remontoir et la roue de couronne permet un remontage tout en douceur, tandis que le différentiel sphérique également à engrenage conique servant à l’indication de la réserve de marche accroît la durée de vie du mouvement. Autre avancée importante, les méthodes de fabrication contemporaines ont profité à la conception des roues du chronographe et au système de friction, puisqu’elles permettent de réaliser un profil de roue extrêmement précis, garantissant un jeu entre les engrenages réduit au maximum – les dents étant séparées d’un espace d’à peine 0,03 mm ! Visibles ou dissimulés, ces détails raffinés incarnent l’art horloger signé Vacheron Constantin, à l’instar des engrenages du chronographe évidés en forme de croix de Malte ou de la vis maintenant la roue à colonnes ornée également de l’emblème de la marque. 

  • Marque  : Vacheron Constantin
    Collection  : Harmony
    Modèle  : Harmony Chronographe
    Référence  : 5300S/000R-B055
    Nbre de pièces : 260
    Complément : Or Rose - Bracelet Alligator
    En vente depuis : 2015
    Prix du neuf : 74 300 €
    Hauteur : 52 mm
    Largeur : 42 mm
    Epaisseur : 12.81 mm
    Styles : Haute Horlogerie
    Vintage
    Sportif
    Types : Mécanique à remontage manuel
    Calibre : Vacheron Constantin 3300
    Calibre distinction : Gravé main
    Poinçon de Genève
    Décoré main
    Côtes de Genève
    Complication : Petite Seconde
    Compteur 45 Minutes
    Échelle Pulsométrique
    Indicateur de Réserve de Marche
    Chronographe Monopoussoir
    Matière du boîtier : Or rose
    Particularité du boitier : Fond saphir
    Poinçon de Genève
    Forme : Coussin
    Etanchéité : 30 mètres
    Couleur du cadran : Argenté opalin
    Affichage : Aiguilles Feuille
    Index : Chiffres arabes
    Verre : Saphir
    Matière du bracelet : Alligator
    Couleur du bracelet : Marron
    Fermeture du bracelet : Boucle déployante
    Plus de caractéristiques : Mouvement
    Calibre 3300
    Développé et manufacturé par Vacheron Constantin
    32.80 mm (14’’’ ½) de diamètre
    6.70 mm d’épaisseur
    Environ 65 heures de réserve de marche  
    3 Hz (21’600 alternances/heure)  
    252 composants
    35 rubis
    Coq du balancier gravé main avec décor spécifique 260ème anniversaire
     
    Indications
    Heures. minutes
    Petite seconde à 9 heures
    Chronographe monopoussoir (avec compteur 45 minutes à 3 heures)
    Échelle pulsométrique
    Réserve de marche
     
    Boîtier
    Or rose 18K 5N
     
    Cadran
    Opalin argenté  
    Chiffres arabes peints en bleu et échelle pulsométrique peinte en rouge
     
    Bracelet
    Cuir d’alligator Mississippiensis marron. cousu main. finition sellier. grandes écailles carrées
    Boucle déployante à lame triple en or rose 18K 5N
    Demi-croix de Malte polie
     
    Ecrin spécifique aux pièces 260ème anniversaire
     
    Livré avec une loupe. une brochure dédiée à la collection Harmony et une lettre de célébration du 260ème anniversaire signée par M. Juan-Carlos Torres. CEO de Vacheron Constantin
     
    Edition limitée à 260 pièces individuellement numérotées
    « N° X/260 » et « 260th Anniversary » gravés au dos de la montre

Actualités en relation