Ingenieur Chronographe Racer

IW378510

Ingenieur Chronographe Racer Agrandir l'image
Ingenieur Chronographe Racer

Marque  : IWC
Collection  : Ingenieur
Modèle  : Ingenieur Chronographe Racer
Référence  : IW378510
Complément : Acier
En vente depuis : 2013

12 700 €Prix neuf constaté FranceJE LA VEUX

DEMANDER UN PRIX

Demande du prix pour Ingenieur Chronographe RacerRef. IW378510

Ingenieur Chronographe Racer

VOUS LA VOULEZ ? NOUS VOUS LA CHERCHONS!

Cette fonction est réservée aux membres privilégiés du site My-WatchSite.

Pour devenir membre, rien de plus simple !

  • Marque  : IWC
    Collection  : Ingenieur
    Modèle  : Ingenieur Chronographe Racer
    Référence  : IW378510
    Complément : Acier
    En vente depuis : 2013
    Prix du neuf : 12 700 €
    Diamètre : 45 mm
    Epaisseur : 15 mm
    Styles : Sportif
    Types : Mécanique à remontage automatique
    Calibre : 89361
    Complication : Stop-seconde
    Chronographe Flyback (Retour en Vol)
    Petite Seconde
    Compteur Heures et Minutes
    Tachymètre
    Matière du boîtier : Acier
    Particularité du boitier : Fond gravé
    Couronne vissée
    Forme : Ronde
    Etanchéité : 150 mètres
    Couleur du cadran : Argenté
    Affichage : Aiguilles luminescentes
    Aiguilles bleuies
    Index : Bâtons
    Luminescents
    Verre : Saphir
    Traitement anti-reflet
    Matière du bracelet : Acier
    Fermeture du bracelet : Boucle déployante
    + Plus de caractéristiques : Mouvement
    Fréquence : 28 800 A/h / 4 Hz
    Rubis : 38
    Réserve de marche : 68 h

    Boîtier en acier fin
    Etanchéité : 120 mètres

    Bracelet en acier fin avec mécanisme de fermeture de précision

DESCRIPTION

  • PERFORMANCE ENGINEERING POUR LE POIGNET

    LES NOUVELLES MONTRES INGENIEUR D’IWC SCHAFFHAUSEN


    La collection de montres Ingenieur 2013 d’IWC Schaffhausen, entièrement revisitée, est placée sous le signe du nouveau partenariat avec MERCEDES AMG PETRONAS Formula One™ Team. Ces trois prochaines années, la manufacture horlogère œuvrera en tant qu’Official Engineering Partner de l’équipe de Mercedes-Benz. Pour la nouvelle collection, les designers et les concepteurs d’IWC se sont inspirés de la Formule 1™. Des matériaux fréquemment utilisés dans la construction de voitures de compétition, tels que les fibres de carbone, la céramique et le titane, sont caractéristiques de la nouvelle ligne stylistique de la gamme de montres Ingenieur. Techniquement très exigeant, l’usinage de ces matériaux conforte la réputation qu’IWC Schaffhausen s’est forgée d’une entreprise qui fabrique depuis plus de 140 ans des garde-temps d’une facture exceptionnelle.

    Georges Kern, CEO d’IWC Schaffhausen, commente le partenariat global conclu avec MERCEDES AMG PETRO­NAS Formula One™ Team: «Les ingénieurs de nos deux entreprises ont beaucoup de points communs. Ils partagent la même passion pour la technique de précision et l’inno­vation. Ce sont les héros qui, dans les coulisses, posent les jalons du succès par leur maîtrise de la technique de pointe et du travail manuel. Animés d’un esprit pionnier et forts d’un savoir­faire dans l’art de la manufacture, ils  repoussent les limites de la mécanique et redéfinissent continuellement la performance que peut offrir la technique de précision. C’est cette inlassable quête de perfection que les deux entreprises nomment ‹Performance Engineering›.»

    La collaboration entre IWC et Mercedes­Benz remonte à octobre 2004, lorsque la manufacture horlogère schaffhou­soise annonça son partenariat avec AMG, la marque haute performance du constructeur automobile. L’année suivante, IWC lança les deux premiers modèles Ingenieur en exclu­sivité sous le nom d’AMG. Très fructueux, ce partenariat de longue date s’étend désormais à la compétition de Formule 1™. Pour consolider la base de leur travail, IWC Schaff hausen et MERCEDES AMG PETRONAS Formula One™ Team font cause commune et unissent leurs forces dans une nouvelle collaboration. «Nous nous réjouissons de travailler pendant les trois prochaines années aux côtés d’un partenaire qui partage nos valeurs», déclare Karoline Huber, Director of Marketing & Communications. «La ­Formule­1™ ­ne ­reflète ­pas ­seulement ­le­ message ­central­ d’IWC, ‹Engineered for men›, mais offre aussi, par ses exi­gences techniques, l’émotion de l’instant et la fascinante course contre le temps, un cadre authentique pour parler des montres Ingenieur et de leur passionnante histoire.» Ce n’est pas seulement la compétition automobile moderne  et sa technique de pointe qui ont inspiré à IWC de nouvelles créations horlogères. Les racines historiques du sport auto­ mobile ont elles aussi incité la manufacture schaffhousoise à leur rendre un hommage particulier. Dans les années 1930 et 1954/55, les Silberpfeil de Mercedes­Benz dominaient les courses automobiles internationales. C’est pourquoi IWC dédie l’Ingenieur Chronographe Silberpfeil à cette légendaire voiture de course Mercedes.

    C’est également dans les années 1950 que naît la famille de montres Ingenieur, appartenant désormais à la tradition. Fidèle au leitmotiv «Le progrès grâce au renouveau», l’Ingenieur incarne de manière idéale la philosophie de la manufacture. Épurée et fonctionnelle, elle séduit par sa technique élaborée, notamment le premier remontage automatique bidirectionnel et la protection antimagnétique. Ces garde-temps ­incarnen t­bientôt ­la ­précision ­et ­la ­fiabilité ­par­ excellence. Compte tenu de leur résistance, les montres Ingenieur s’attirent des admirateurs parmi les techniciens, mais aussi parmi les sportifs et les globe­trotters. En 2013, c’est donc tout naturellement que le lancement des nouvelles  montres Ingenieur s’inscrit dans le cadre d’une discipline sportive qui réunit ces trois groupes de passionnés: la Formule 1™.

    DEUX BOLIDES DANS LE PELOTON DE TÊTE

    La collection de montres Ingenieur 2013, complètement revisitée, prend le départ avec de nombreux points forts. En pole position, la spectaculaire Ingenieur Tourbillon Force Constante (réf. 5900) habillée d’un boîtier en platine et en céramique. Son mécanisme à force constante breveté est intégré dans un tourbillon et garantit une très grande précision de marche. Deux barillets assurent le couple maxi­ mum requis pour entraîner le tourbillon à force constante et fournissent par ailleurs l’énergie nécessaire au module des phases de lune: la performance par excellence. L’Ingenieur Calendrier Perpétuel Digital Date et Mois (réf. 3792) ­figure ­également­ dans­ le ­peloton­ de ­tête ­avec ­un ­boîtier ­en­ aluminure­ de ­titane, ­un ­calendrier­ perpétuel­ et ­un ­affichage­ digital de la date. Pour atteindre un maximum de puis­ sance, elle recourt au principe de récupération de l’énergie, à l’instar du bouton «boost» hybride en Formule 1™. Lors du changement de date, son mécanisme sautant prélève de ­l’énergie,­ qu’il­ stocke ­et ­libère ­ponctuellemen t­à ­la ­fin­ du mois et de l’année. Au-­dessus des disques de la date, du mois et de l’année bissextile, le cadran est pourvu d’ouvertures en verre saphir semi­transparent, ce qui per­met  d’ob ser ver le jeu ingénieux des disques lors de la commutation. Durant la nuit de la Saint ­Sylvestre, les cinq affichages­ ­sont ­en ­mouve­ment ­simultanément ­– ­un ­évène­ment technologique impressionnant qui ravira les amateurs de mécanique complexe.

    NOUVELLE GAMME INGENIEUR SOUS LE SIGNE DU SPORT

    Derrière ces deux «bolides» high ­tech, les modèles de la collection Ingenieur 2013 se distinguent par deux types de design. On trouve d’un côté des garde­temps puissants et ­épurés­ habillés ­d’un­ boîtier ­en­ acier ­fin, ­et,­ de­ l’autre,­ des­ montres sport dont les boîtiers sont inspirés par les nouveaux matériaux utilisés en Formule 1™. Christian Knoop, Creative Director chez IWC, précise: «Dans la nouvelle gamme Ingenieur, IWC interprète la thématique de la com­pétition en recourant à des matériaux courants dans la construction ­automobile, ­comme ­les ­fibres ­de ­carbone,­la­ céramique et le titane, et, visuellement, en empruntant des éléments que l’on trouve dans les cockpits modernes des bolides de Formule 1™. La monture du verre est rattachée au boîtier par des vis, ce qui accentue encore le caractère technique et sport des montres. Nous poursuivons ainsi le développement logique de l’une des gammes de produits IWC forte de la plus riche tradition. En nous inspirant de notre ­propre ­histoire ­–­ dont ­fait ­notamment ­partie ­le ­design­ légendaire de l’Ingenieur SL dû au célèbre concepteur ­horloger ­Gérald ­Genta ­–, ­nous­ combinons­ dans ­la ­nouvelle­ collection innovation technique et design caractéristique, avec pour résultat des montres Ingenieur haut de gamme dotées d’une forte personnalité.»

    L’édition limitée Ingenieur Automatic Carbon Performance (réf. 3224) est un excellent exemple de cette nouvelle appartenance à l’univers sportif. Son boîtier et son cadran sont ­en ­fibres ­de ­carbone ­imprégnées ­de ­résine ­époxydique,­ cuites à température élevée et à haute pression, à l’instar des cages de sécurité (monocoques) et des châssis des bolides de Formule 1™. Utilisées depuis longtemps dans la Formule­1™,­les ­fibres ­de ­carbone ­incarnent ­une ­innova­tion impressionnante. En recourant à ce matériau exigeant non seulement pour certains composants, mais pour l’inté­gralité du boîtier extérieur de l’Ingenieur Automatic Carbon Per formance, IWC Schaffhausen conforte sa réputation de manufacture produisant des montres de qualité exception­nelle. L’Ingenieur Automatic AMG Black Series Céramique (réf. 3225) s’inscrit dans le prolongement de la collabora­tion de longue date entre IWC et AMG, la marque haute performance de Mercedes­Benz. À l’instar du titane, que la manufacture schaffhousoise a utilisé pour la première fois en 1980 et dont est habillé le boîtier de l’Ingenieur Double  Chronographe Titane (réf. 3865), la céramique ou, plus précisément, l’oxyde de zirconium, est venu compléter en 1986 déjà la liste des matériaux auxquels la manufacture a recours dans la fabrication de ses montres. Grâce à la fonction rattrapante, le double chronographe permet de chronométrer les meilleurs temps au tour. L’Ingenieur Dual Time Titane (réf. 3264) vient compléter la ligne stylis­tique ­sportive. ­Grâce ­à ­son ­deux­ième ­affichage­ de ­l’heure,­ MERCEDES AMG PETRONAS Formula One™ Team  s’y retrouve lors de changements fréquents de fuseaux horaires.

    SOBRE, FONCTIONNELLE ET TECHNIQUEMENT TRÈS ÉTUDIÉE

    La gamme Ingenieur classique est toujours reconnaissable au robuste boîtier en acier fin et aux cinq perforations ornant la lunette. Sobre, fonctionnelle et techniquement très étudiée, elle réunit ce que les Ingenieur ont eu de meilleur à offrir au cours des six décennies de leur histoire. L’Ingenieur Chronographe Racer et l’Ingenieur Chronographe Silber­pfeil (réf. 3785) sont des instruments de mesure permettant d’effectuer des chronométrages incluant les arrêts au stand et, à l’aide de l’échelle tachymétrique, la vitesse d’une voi­ture sur une distance de référence. Alors que la Racer est ornée d’une gravure représentant un bolide moderne de Formule 1™, l’Ingenieur Chronographe Silberpfeil re­donne vie aux bolides mythiques de Mercedes­-Benz. Le cadran décoré d’un perlage argenté rappelle la légendaire Silberpfeil W25, dont les instruments du cockpit étaient montés dans un tableau de bord perlé. De plus, une ancienne Silberpfeil est gravée sur le fond de la montre. L’élégante Ingenieur Automatic (réf. 3239) à trois aiguilles complète la gamme classique et séduit par son design intemporel et très lisible ainsi que par sa protection anti­magnétique jusqu’à 40 000 ampères par mètre.

    La recherche de matériaux toujours mieux adaptés ne s’étend pas seulement aux montres elles­mêmes, mais aussi aux bracelets IWC. Cette année, le nouveau bracelet en caoutchouc crée la surprise avec ses incrustations de textile ou de cuir. On parvient ainsi à marier l’esthétique du matériau revêtant la face supérieure du bracelet avec le confort et la solidité du caoutchouc sur la face inférieure. Pour garantir un grand confort, compte tenu des dimen­sions du boîtier, on a optimisé l’ergonomie des cornes du bracelet ­en ­les ­incurvant ­plus ­fortement ­vers­ le­ bas ­afin ­que­ la surface en contact avec le bras soit concave. Les brace­lets métalliques de l’Ingenieur Chronographe Racer sont pourvus d’un mécanisme de fermeture de précision qui permet à tout moment d’adapter la longueur au plus juste. Il­ suffit­ pour ­cela ­de ­presser ­la ­touche ­où­ figure ­le ­logo ­IWC,­ au centre du fermoir, et de tirer ou de pousser légèrement le bracelet.

    Georges Kern résume ainsi la relance complète des montres Ingenieur: «La nouvelle collection Ingenieur se distingue par trois signes particuliers: des mouvements IWC de qualité, des fonctions exigeantes et des matériaux couramment uti­lisés en Formule 1™.» Et le CEO d’IWC souligne: «Quelques­ uns des mouvements de manufacture IWC animant ces montres témoignent du génie créateur de nos horlogers, notamment le calibre 94800, d’une extrême complexité avec son mécanisme à force constante, et le calibre 89802, doté d’un mécanisme sautant. Avec des complications telles que le tourbillon, le calendrier perpétuel, la grande date digitale ou l’affichage des phases de lune, la gamme Ingenieur fait indubitablement partie du peloton de tête de la Haute Horlogerie.»

    RÉVOLUTIONNAIRES ET EN PHASE AVEC LEUR TEMPS

    L’histoire de la famille de montres Ingenieur est jalonnée de modèles­ qui­ reflètent ­l’esprit­ de ­leur­ époque ­respective, ­tout­ en ouvrant de nouvelles voies pour la branche horlogère par leur technique de pointe et un design révolutionnaire. Le lancement de la première Ingenieur (réf. 666), en 1955, eut lieu à une époque marquée par un intérêt grandissant pour la technique et par un fort essor économique. Son mouvement automatique à remontage bidirectionnel était l’œuvre d’Albert Pellaton, alors directeur technique d’IWC. Le ­­remontage ­Pellaton, ­d’une­ grande­ efficacité,­ donna ­à ­la­ manufacture horlogère un avantage concurrentiel décisif. Tout comme la protection antimagnétique. Cette dernière concernait surtout un groupe professionnel qui travaillait particulière ment souvent à proximité de champs magné­tiques et qui donna son nom à cette famille de montres: les ingénieurs.

    Au milieu des années 1970, le designer horloger indépen­dant Gérald Genta révolutionna l’esthétique des montres modernes en mettant à l’honneur un langage formel épuré et résolument technique. Pour IWC Schaffhausen, Gérald Genta conçut la légendaire Ingenieur SL (réf. 1832). Au lieu de dissimuler les perforations requises pour visser la lunette, il­ en ­fit ­un ­signe ­distinctif­ de ­cette ­famille­ de ­montres.­

    Dans les années 1980, IWC équipa les modèles Ingenieur de mouvements automatiques plats, dont la nouvelle Ingenieur SL (réf. 3505) de l’année 1983, d’une hauteur de dix millimètres seulement. Avec l’Ingenieur en titane (réf. 3350), en 1985, la manufacture schaffhousoise intro­duisit le matériau exigeant dans la famille des Ingenieur également. En 1989, IWC présenta l’Ingenieur Automatic «500 000 A/m» (réf. 3508), dont l’im pres sionnante protection antimagnétique résistait même à un tomo graphe à réso­nance magnétique nucléaire de 3,7 millions A/m. En 2005, la ­famille ­de­ montres ­fit ­un­ grand ­retour ­avec ­trois ­nouveaux­ modèles. Dotée du calibre imposant 51113 avec remontage Pellaton et d’une réserve de marche de sept jours, la Grande Ingenieur­ (réf.­5005) ­fit ­fureur ­en ­2007.­ Au­ cours­ des­ années­ suivantes, ­l’Ingenieur ­Automatic ­(réf.­3236)­ ­se ­profila ­par­ sa­ robustesse­ comme­ un ­garde-temps ­fiable­ dans­ les ­situations­­ extrêmes.

    Et la nouvelle collection Ingenieur 2013 sera sûrement aussi bien accueillie par les admirateurs de calibres de manufacture complexes que par les amateurs de moteurs rugissants haute performance.
  • PERFORMANCE ENGINEERING POUR LE POIGNET

    LES NOUVELLES MONTRES INGENIEUR D’IWC SCHAFFHAUSEN


    La collection de montres Ingenieur 2013 d’IWC Schaffhausen, entièrement revisitée, est placée sous le signe du nouveau partenariat avec MERCEDES AMG PETRONAS Formula One™ Team. Ces trois prochaines années, la manufacture horlogère œuvrera en tant qu’Official Engineering Partner de l’équipe de Mercedes-Benz. Pour la nouvelle collection, les designers et les concepteurs d’IWC se sont inspirés de la Formule 1™. Des matériaux fréquemment utilisés dans la construction de voitures de compétition, tels que les fibres de carbone, la céramique et le titane, sont caractéristiques de la nouvelle ligne stylistique de la gamme de montres Ingenieur. Techniquement très exigeant, l’usinage de ces matériaux conforte la réputation qu’IWC Schaffhausen s’est forgée d’une entreprise qui fabrique depuis plus de 140 ans des garde-temps d’une facture exceptionnelle.

    Georges Kern, CEO d’IWC Schaffhausen, commente le partenariat global conclu avec MERCEDES AMG PETRO­NAS Formula One™ Team: «Les ingénieurs de nos deux entreprises ont beaucoup de points communs. Ils partagent la même passion pour la technique de précision et l’inno­vation. Ce sont les héros qui, dans les coulisses, posent les jalons du succès par leur maîtrise de la technique de pointe et du travail manuel. Animés d’un esprit pionnier et forts d’un savoir­faire dans l’art de la manufacture, ils  repoussent les limites de la mécanique et redéfinissent continuellement la performance que peut offrir la technique de précision. C’est cette inlassable quête de perfection que les deux entreprises nomment ‹Performance Engineering›.»

    La collaboration entre IWC et Mercedes­Benz remonte à octobre 2004, lorsque la manufacture horlogère schaffhou­soise annonça son partenariat avec AMG, la marque haute performance du constructeur automobile. L’année suivante, IWC lança les deux premiers modèles Ingenieur en exclu­sivité sous le nom d’AMG. Très fructueux, ce partenariat de longue date s’étend désormais à la compétition de Formule 1™. Pour consolider la base de leur travail, IWC Schaff hausen et MERCEDES AMG PETRONAS Formula One™ Team font cause commune et unissent leurs forces dans une nouvelle collaboration. «Nous nous réjouissons de travailler pendant les trois prochaines années aux côtés d’un partenaire qui partage nos valeurs», déclare Karoline Huber, Director of Marketing & Communications. «La ­Formule­1™ ­ne ­reflète ­pas ­seulement ­le­ message ­central­ d’IWC, ‹Engineered for men›, mais offre aussi, par ses exi­gences techniques, l’émotion de l’instant et la fascinante course contre le temps, un cadre authentique pour parler des montres Ingenieur et de leur passionnante histoire.» Ce n’est pas seulement la compétition automobile moderne  et sa technique de pointe qui ont inspiré à IWC de nouvelles créations horlogères. Les racines historiques du sport auto­ mobile ont elles aussi incité la manufacture schaffhousoise à leur rendre un hommage particulier. Dans les années 1930 et 1954/55, les Silberpfeil de Mercedes­Benz dominaient les courses automobiles internationales. C’est pourquoi IWC dédie l’Ingenieur Chronographe Silberpfeil à cette légendaire voiture de course Mercedes.

    C’est également dans les années 1950 que naît la famille de montres Ingenieur, appartenant désormais à la tradition. Fidèle au leitmotiv «Le progrès grâce au renouveau», l’Ingenieur incarne de manière idéale la philosophie de la manufacture. Épurée et fonctionnelle, elle séduit par sa technique élaborée, notamment le premier remontage automatique bidirectionnel et la protection antimagnétique. Ces garde-temps ­incarnen t­bientôt ­la ­précision ­et ­la ­fiabilité ­par­ excellence. Compte tenu de leur résistance, les montres Ingenieur s’attirent des admirateurs parmi les techniciens, mais aussi parmi les sportifs et les globe­trotters. En 2013, c’est donc tout naturellement que le lancement des nouvelles  montres Ingenieur s’inscrit dans le cadre d’une discipline sportive qui réunit ces trois groupes de passionnés: la Formule 1™.

    DEUX BOLIDES DANS LE PELOTON DE TÊTE

    La collection de montres Ingenieur 2013, complètement revisitée, prend le départ avec de nombreux points forts. En pole position, la spectaculaire Ingenieur Tourbillon Force Constante (réf. 5900) habillée d’un boîtier en platine et en céramique. Son mécanisme à force constante breveté est intégré dans un tourbillon et garantit une très grande précision de marche. Deux barillets assurent le couple maxi­ mum requis pour entraîner le tourbillon à force constante et fournissent par ailleurs l’énergie nécessaire au module des phases de lune: la performance par excellence. L’Ingenieur Calendrier Perpétuel Digital Date et Mois (réf. 3792) ­figure ­également­ dans­ le ­peloton­ de ­tête ­avec ­un ­boîtier ­en­ aluminure­ de ­titane, ­un ­calendrier­ perpétuel­ et ­un ­affichage­ digital de la date. Pour atteindre un maximum de puis­ sance, elle recourt au principe de récupération de l’énergie, à l’instar du bouton «boost» hybride en Formule 1™. Lors du changement de date, son mécanisme sautant prélève de ­l’énergie,­ qu’il­ stocke ­et ­libère ­ponctuellemen t­à ­la ­fin­ du mois et de l’année. Au-­dessus des disques de la date, du mois et de l’année bissextile, le cadran est pourvu d’ouvertures en verre saphir semi­transparent, ce qui per­met  d’ob ser ver le jeu ingénieux des disques lors de la commutation. Durant la nuit de la Saint ­Sylvestre, les cinq affichages­ ­sont ­en ­mouve­ment ­simultanément ­– ­un ­évène­ment technologique impressionnant qui ravira les amateurs de mécanique complexe.

    NOUVELLE GAMME INGENIEUR SOUS LE SIGNE DU SPORT

    Derrière ces deux «bolides» high ­tech, les modèles de la collection Ingenieur 2013 se distinguent par deux types de design. On trouve d’un côté des garde­temps puissants et ­épurés­ habillés ­d’un­ boîtier ­en­ acier ­fin, ­et,­ de­ l’autre,­ des­ montres sport dont les boîtiers sont inspirés par les nouveaux matériaux utilisés en Formule 1™. Christian Knoop, Creative Director chez IWC, précise: «Dans la nouvelle gamme Ingenieur, IWC interprète la thématique de la com­pétition en recourant à des matériaux courants dans la construction ­automobile, ­comme ­les ­fibres ­de ­carbone,­la­ céramique et le titane, et, visuellement, en empruntant des éléments que l’on trouve dans les cockpits modernes des bolides de Formule 1™. La monture du verre est rattachée au boîtier par des vis, ce qui accentue encore le caractère technique et sport des montres. Nous poursuivons ainsi le développement logique de l’une des gammes de produits IWC forte de la plus riche tradition. En nous inspirant de notre ­propre ­histoire ­–­ dont ­fait ­notamment ­partie ­le ­design­ légendaire de l’Ingenieur SL dû au célèbre concepteur ­horloger ­Gérald ­Genta ­–, ­nous­ combinons­ dans ­la ­nouvelle­ collection innovation technique et design caractéristique, avec pour résultat des montres Ingenieur haut de gamme dotées d’une forte personnalité.»

    L’édition limitée Ingenieur Automatic Carbon Performance (réf. 3224) est un excellent exemple de cette nouvelle appartenance à l’univers sportif. Son boîtier et son cadran sont ­en ­fibres ­de ­carbone ­imprégnées ­de ­résine ­époxydique,­ cuites à température élevée et à haute pression, à l’instar des cages de sécurité (monocoques) et des châssis des bolides de Formule 1™. Utilisées depuis longtemps dans la Formule­1™,­les ­fibres ­de ­carbone ­incarnent ­une ­innova­tion impressionnante. En recourant à ce matériau exigeant non seulement pour certains composants, mais pour l’inté­gralité du boîtier extérieur de l’Ingenieur Automatic Carbon Per formance, IWC Schaffhausen conforte sa réputation de manufacture produisant des montres de qualité exception­nelle. L’Ingenieur Automatic AMG Black Series Céramique (réf. 3225) s’inscrit dans le prolongement de la collabora­tion de longue date entre IWC et AMG, la marque haute performance de Mercedes­Benz. À l’instar du titane, que la manufacture schaffhousoise a utilisé pour la première fois en 1980 et dont est habillé le boîtier de l’Ingenieur Double  Chronographe Titane (réf. 3865), la céramique ou, plus précisément, l’oxyde de zirconium, est venu compléter en 1986 déjà la liste des matériaux auxquels la manufacture a recours dans la fabrication de ses montres. Grâce à la fonction rattrapante, le double chronographe permet de chronométrer les meilleurs temps au tour. L’Ingenieur Dual Time Titane (réf. 3264) vient compléter la ligne stylis­tique ­sportive. ­Grâce ­à ­son ­deux­ième ­affichage­ de ­l’heure,­ MERCEDES AMG PETRONAS Formula One™ Team  s’y retrouve lors de changements fréquents de fuseaux horaires.

    SOBRE, FONCTIONNELLE ET TECHNIQUEMENT TRÈS ÉTUDIÉE

    La gamme Ingenieur classique est toujours reconnaissable au robuste boîtier en acier fin et aux cinq perforations ornant la lunette. Sobre, fonctionnelle et techniquement très étudiée, elle réunit ce que les Ingenieur ont eu de meilleur à offrir au cours des six décennies de leur histoire. L’Ingenieur Chronographe Racer et l’Ingenieur Chronographe Silber­pfeil (réf. 3785) sont des instruments de mesure permettant d’effectuer des chronométrages incluant les arrêts au stand et, à l’aide de l’échelle tachymétrique, la vitesse d’une voi­ture sur une distance de référence. Alors que la Racer est ornée d’une gravure représentant un bolide moderne de Formule 1™, l’Ingenieur Chronographe Silberpfeil re­donne vie aux bolides mythiques de Mercedes­-Benz. Le cadran décoré d’un perlage argenté rappelle la légendaire Silberpfeil W25, dont les instruments du cockpit étaient montés dans un tableau de bord perlé. De plus, une ancienne Silberpfeil est gravée sur le fond de la montre. L’élégante Ingenieur Automatic (réf. 3239) à trois aiguilles complète la gamme classique et séduit par son design intemporel et très lisible ainsi que par sa protection anti­magnétique jusqu’à 40 000 ampères par mètre.

    La recherche de matériaux toujours mieux adaptés ne s’étend pas seulement aux montres elles­mêmes, mais aussi aux bracelets IWC. Cette année, le nouveau bracelet en caoutchouc crée la surprise avec ses incrustations de textile ou de cuir. On parvient ainsi à marier l’esthétique du matériau revêtant la face supérieure du bracelet avec le confort et la solidité du caoutchouc sur la face inférieure. Pour garantir un grand confort, compte tenu des dimen­sions du boîtier, on a optimisé l’ergonomie des cornes du bracelet ­en ­les ­incurvant ­plus ­fortement ­vers­ le­ bas ­afin ­que­ la surface en contact avec le bras soit concave. Les brace­lets métalliques de l’Ingenieur Chronographe Racer sont pourvus d’un mécanisme de fermeture de précision qui permet à tout moment d’adapter la longueur au plus juste. Il­ suffit­ pour ­cela ­de ­presser ­la ­touche ­où­ figure ­le ­logo ­IWC,­ au centre du fermoir, et de tirer ou de pousser légèrement le bracelet.

    Georges Kern résume ainsi la relance complète des montres Ingenieur: «La nouvelle collection Ingenieur se distingue par trois signes particuliers: des mouvements IWC de qualité, des fonctions exigeantes et des matériaux couramment uti­lisés en Formule 1™.» Et le CEO d’IWC souligne: «Quelques­ uns des mouvements de manufacture IWC animant ces montres témoignent du génie créateur de nos horlogers, notamment le calibre 94800, d’une extrême complexité avec son mécanisme à force constante, et le calibre 89802, doté d’un mécanisme sautant. Avec des complications telles que le tourbillon, le calendrier perpétuel, la grande date digitale ou l’affichage des phases de lune, la gamme Ingenieur fait indubitablement partie du peloton de tête de la Haute Horlogerie.»

    RÉVOLUTIONNAIRES ET EN PHASE AVEC LEUR TEMPS

    L’histoire de la famille de montres Ingenieur est jalonnée de modèles­ qui­ reflètent ­l’esprit­ de ­leur­ époque ­respective, ­tout­ en ouvrant de nouvelles voies pour la branche horlogère par leur technique de pointe et un design révolutionnaire. Le lancement de la première Ingenieur (réf. 666), en 1955, eut lieu à une époque marquée par un intérêt grandissant pour la technique et par un fort essor économique. Son mouvement automatique à remontage bidirectionnel était l’œuvre d’Albert Pellaton, alors directeur technique d’IWC. Le ­­remontage ­Pellaton, ­d’une­ grande­ efficacité,­ donna ­à ­la­ manufacture horlogère un avantage concurrentiel décisif. Tout comme la protection antimagnétique. Cette dernière concernait surtout un groupe professionnel qui travaillait particulière ment souvent à proximité de champs magné­tiques et qui donna son nom à cette famille de montres: les ingénieurs.

    Au milieu des années 1970, le designer horloger indépen­dant Gérald Genta révolutionna l’esthétique des montres modernes en mettant à l’honneur un langage formel épuré et résolument technique. Pour IWC Schaffhausen, Gérald Genta conçut la légendaire Ingenieur SL (réf. 1832). Au lieu de dissimuler les perforations requises pour visser la lunette, il­ en ­fit ­un ­signe ­distinctif­ de ­cette ­famille­ de ­montres.­

    Dans les années 1980, IWC équipa les modèles Ingenieur de mouvements automatiques plats, dont la nouvelle Ingenieur SL (réf. 3505) de l’année 1983, d’une hauteur de dix millimètres seulement. Avec l’Ingenieur en titane (réf. 3350), en 1985, la manufacture schaffhousoise intro­duisit le matériau exigeant dans la famille des Ingenieur également. En 1989, IWC présenta l’Ingenieur Automatic «500 000 A/m» (réf. 3508), dont l’im pres sionnante protection antimagnétique résistait même à un tomo graphe à réso­nance magnétique nucléaire de 3,7 millions A/m. En 2005, la ­famille ­de­ montres ­fit ­un­ grand ­retour ­avec ­trois ­nouveaux­ modèles. Dotée du calibre imposant 51113 avec remontage Pellaton et d’une réserve de marche de sept jours, la Grande Ingenieur­ (réf.­5005) ­fit ­fureur ­en ­2007.­ Au­ cours­ des­ années­ suivantes, ­l’Ingenieur ­Automatic ­(réf.­3236)­ ­se ­profila ­par­ sa­ robustesse­ comme­ un ­garde-temps ­fiable­ dans­ les ­situations­­ extrêmes.

    Et la nouvelle collection Ingenieur 2013 sera sûrement aussi bien accueillie par les admirateurs de calibres de manufacture complexes que par les amateurs de moteurs rugissants haute performance.
  • Marque  : IWC
    Collection  : Ingenieur
    Modèle  : Ingenieur Chronographe Racer
    Référence  : IW378510
    Complément : Acier
    En vente depuis : 2013
    Prix du neuf : 12 700 €
    Diamètre : 45 mm
    Epaisseur : 15 mm
    Styles : Sportif
    Types : Mécanique à remontage automatique
    Calibre : 89361
    Complication : Stop-seconde
    Chronographe Flyback (Retour en Vol)
    Petite Seconde
    Compteur Heures et Minutes
    Tachymètre
    Matière du boîtier : Acier
    Particularité du boitier : Fond gravé
    Couronne vissée
    Forme : Ronde
    Etanchéité : 150 mètres
    Couleur du cadran : Argenté
    Affichage : Aiguilles luminescentes
    Aiguilles bleuies
    Index : Bâtons
    Luminescents
    Verre : Saphir
    Traitement anti-reflet
    Matière du bracelet : Acier
    Fermeture du bracelet : Boucle déployante
    Plus de caractéristiques : Mouvement
    Fréquence : 28 800 A/h / 4 Hz
    Rubis : 38
    Réserve de marche : 68 h

    Boîtier en acier fin
    Etanchéité : 120 mètres

    Bracelet en acier fin avec mécanisme de fermeture de précision

Actualités en relation