Portugaise Grande Complication

IW377601

Portugaise Grande Complication Agrandir l'image
Portugaise Grande Complication

Marque  : IWC
Collection  : Portugaise
Modèle  : Portugaise Grande Complication
Référence  : IW377601
Nbre de pièces : 250
Complément : Platine - Bracelet Alligator
En vente depuis : 2015

234 000 €Prix neuf constaté FranceJE LA VEUX

FICHE AU FORMAT PDF

DEMANDER UN PRIX

Demande du prix pour Portugaise Grande ComplicationRef. IW377601

Portugaise Grande Complication

VOUS LA VOULEZ ? NOUS VOUS LA CHERCHONS!

Cette fonction est réservée aux membres privilégiés du site My-WatchSite.

Pour devenir membre, rien de plus simple !

  • Marque  : IWC
    Collection  : Portugaise
    Modèle  : Portugaise Grande Complication
    Référence  : IW377601
    Nbre de pièces : 250
    Complément : Platine - Bracelet Alligator
    En vente depuis : 2015
    Prix du neuf : 234 000 €
    Diamètre : 45 mm
    Epaisseur : 16.5 mm
    Styles : Classique
    Haute Horlogerie
    Sportif
    Types : Mécanique à remontage automatique
    Calibre : 79091
    Complication : Stop-seconde
    Phases de Lune Astronomique
    Compteur 30 Minutes
    Chronographe
    Répétition Minutes
    Compteur 12 Heures
    Petite Seconde
    Calendrier Perpétuel (QP)
    Matière du boîtier : Platine
    Particularité du boitier : Fond saphir
    Forme : Ronde
    Etanchéité : 30 mètres
    Couleur du cadran : Argenté
    Affichage : Aiguilles
    Index : Chemin de fer
    Repères
    Chiffres arabes
    Verre : Saphir
    Traitement anti-reflet
    Matière du bracelet : Alligator
    Couleur du bracelet : Noir
    Fermeture du bracelet : Boucle déployante
    + Plus de caractéristiques : MOUVEMENT
    Calibre 79091
    Fréquence : 28 800 A/h (4 Hz)
    Rubis : 75
    Réserve de marche : 44 h

    FONCTIONS
    Calendrier perpétuel avec affichage de la date. du jour de la semaine. du mois. de l’année à quatre chiffres et affichage perpétuel des phases de lune
    Fonction stop heure. minute et seconde
    Répétition minutes pour les heures. les quarts d’heure et les minutes Petite seconde avec dispositif d’arrêt


    BOITIER
    Platine
    Gravure spéciale sur le fond
    Verre saphir. bord arqué. antireflet sur les deux faces

    BRACELET
    Bracelet en alligator noir de Santoni avec surpiqûres
    Boucle déployante en platine

DESCRIPTION

  • DES INNOVATIONS POUR L’ÉTERNITÉ

    PORTUGAISE GRANDE COMPLICATION

    À l’occasion du 75e anniversaire de la famille des montres Portugais, de discrets changements ont été apportés à la Portugaise Grande Complication. Le cadran gagne en sobriété et en élégance et la version en platine resplendit d’une nouvelle fraîcheur. Avec ses vingt fonctions et affichages, cette magnifique prouesse horlogère reste un jalon dans la Haute Horlogerie.

    Pour toutes les montres-bracelets mécaniques, c’est une consécration que de pouvoir intégrer à leur nom la caractérisation «Grande Complication». Cet honneur est réservé aux garde-temps mécaniques les plus complexes. La Portugaise Grande Complication (réf. 3776) brille par ses nombreux raffinements techniques et par ses vingt fonctions et affichages. À l’intérieur de la montre, 659 pièces mécaniques fonctionnent en harmonie pour une parfaite précision. On y reconnaît les fonctions de l’heure et du chronographe, mais aussi le calendrier perpétuel avec la date, le jour de la semaine, le mois, l’année, la décennie et le siècle ainsi que l’affichage perpétuel des phases de lune. Sans oublier le sommet de l’art horloger mécanique: la répétition minutes.

    À l’occasion de l’anniversaire de la famille des Portugaise, de discrets changements ont été apportés au design de la Grande Complication, rendant le modèle encore plus séduisant. La gravure où figurait un globe terrestre avec longitudes et latitudes a été supprimée du cadran argenté: ce dernier apparaît désormais plus apaisé et les caractéristiques propres aux Portugais (les aiguilles feuilles, les chiffres arabes en appliques et la minuterie chemin de fer) sont mieux mises en valeur. Dans la nouvelle collection, le verso du boîtier est orné d’une gravure représentant une rose des vents. Les cornes de bracelet, retravaillées selon des principes ergonomiques, adhèrent mieux au poignet et rendent ainsi le port plus agréable également pour les poignets plus fins. Cette montre est proposée avec un bracelet en alligator Santoni; celui de la version en or rouge 18 carats est surpiqué d’un fil d’or rouge et celui du modèle exclusif en platine d’un fil de platine. Ces deux versions sont limitées à 250 exemplaires chacune.

    DES BEAUTÉS COMPLIQUÉES

    Entre 1983 et 1985, le maître horloger Kurt Klaus a construit le calendrier perpétuel d’IWC Schaffhausen; beaucoup de ses paramètres techniques restent jusqu’à aujourd’hui inégalés dans la Haute Horlogerie. Le seul fait que le calendrier perpétuel soit programmé mécaniquement jusqu’en 2499, contournant ainsi les pièges du calendrier grégorien, inspire le respect. Entretemps, le calendrier ne devra être corrigé que trois fois (en 2100, en 2200 et en 2300), c’est-à-dire quand le 28 février, qui devrait avoir lieu tous les quatre ans, n’a pas lieu. De plus, le calendrier perpétuel fonctionne grâce à son propre programme et, contrairement à l’heure, il ne nécessite pas d’entraînement continu. Il se contente de l’impulsion de commutation mécanique qu’il reçoit une fois par jour, entre 20 heures et 1 heure. Ce minuscule mouvement du cliquet de la date suffit à mettre en mouvement toutes les autres fonctions du calendrier, au moins la date, le jour de la semaine et les phases de lune.

    Dans le déploiement maximal s’y joignent le mois, l’année, la décennie et le siècle. En cent ans, le curseur séculaire indiquant les deux premiers chiffres de l’année à quatre chiffres se mouvra une seule fois de 1,2 millimètre vers le haut. Cela arrivera la prochaine fois en 2100. La plupart des gens qui assisteront à cet événement ne sont pas même encore nés. L’affichage perpétuel des phases de lune est aussi précis; au bout de 122 ans, il n’aura qu’un jour d’écart par rapport à la trajectoire effective de la lune. Malgré sa structure complexe et le grand nombre de ses fonctions, le réglage du calendrier perpétuel est très simple à effectuer au moyen de la couronne.

    La sonnerie à répétition minutes, un mécanisme extrêmement complexe, fait retentir des timbres indiquant l’heure qu’il est: des sons graves pour les heures, deux coups sur les deux timbres pour les quarts d’heure et des coups sur le timbre plus aigu pour les minutes. Chaque timbre est fabriqué séparément à la main et soigneusement accordé en vue d’obtenir la bonne tonalité et un son clair. Le seul développement de la répétition minutes a nécessité 50 000 heures de travail.

    Pour la Portugaise Grande Complication, le temps représente bien plus qu’une donnée à mesurer: le temps est un rythme, marqué par le retour des années bissextiles, par la lune croissante et décroissante et par la sonorité mélodique de la répétition minutes. La Portugaise Grande Complication transforme le concept abstrait de temps en expérience sensorielle. Quel que soit son degré de complication, le secret de son succès est très simple: elle compte parmi les meilleurs garde-temps du monde.                                                  

  • DES INNOVATIONS POUR L’ÉTERNITÉ

    PORTUGAISE GRANDE COMPLICATION

    À l’occasion du 75e anniversaire de la famille des montres Portugais, de discrets changements ont été apportés à la Portugaise Grande Complication. Le cadran gagne en sobriété et en élégance et la version en platine resplendit d’une nouvelle fraîcheur. Avec ses vingt fonctions et affichages, cette magnifique prouesse horlogère reste un jalon dans la Haute Horlogerie.

    Pour toutes les montres-bracelets mécaniques, c’est une consécration que de pouvoir intégrer à leur nom la caractérisation «Grande Complication». Cet honneur est réservé aux garde-temps mécaniques les plus complexes. La Portugaise Grande Complication (réf. 3776) brille par ses nombreux raffinements techniques et par ses vingt fonctions et affichages. À l’intérieur de la montre, 659 pièces mécaniques fonctionnent en harmonie pour une parfaite précision. On y reconnaît les fonctions de l’heure et du chronographe, mais aussi le calendrier perpétuel avec la date, le jour de la semaine, le mois, l’année, la décennie et le siècle ainsi que l’affichage perpétuel des phases de lune. Sans oublier le sommet de l’art horloger mécanique: la répétition minutes.

    À l’occasion de l’anniversaire de la famille des Portugaise, de discrets changements ont été apportés au design de la Grande Complication, rendant le modèle encore plus séduisant. La gravure où figurait un globe terrestre avec longitudes et latitudes a été supprimée du cadran argenté: ce dernier apparaît désormais plus apaisé et les caractéristiques propres aux Portugais (les aiguilles feuilles, les chiffres arabes en appliques et la minuterie chemin de fer) sont mieux mises en valeur. Dans la nouvelle collection, le verso du boîtier est orné d’une gravure représentant une rose des vents. Les cornes de bracelet, retravaillées selon des principes ergonomiques, adhèrent mieux au poignet et rendent ainsi le port plus agréable également pour les poignets plus fins. Cette montre est proposée avec un bracelet en alligator Santoni; celui de la version en or rouge 18 carats est surpiqué d’un fil d’or rouge et celui du modèle exclusif en platine d’un fil de platine. Ces deux versions sont limitées à 250 exemplaires chacune.

    DES BEAUTÉS COMPLIQUÉES

    Entre 1983 et 1985, le maître horloger Kurt Klaus a construit le calendrier perpétuel d’IWC Schaffhausen; beaucoup de ses paramètres techniques restent jusqu’à aujourd’hui inégalés dans la Haute Horlogerie. Le seul fait que le calendrier perpétuel soit programmé mécaniquement jusqu’en 2499, contournant ainsi les pièges du calendrier grégorien, inspire le respect. Entretemps, le calendrier ne devra être corrigé que trois fois (en 2100, en 2200 et en 2300), c’est-à-dire quand le 28 février, qui devrait avoir lieu tous les quatre ans, n’a pas lieu. De plus, le calendrier perpétuel fonctionne grâce à son propre programme et, contrairement à l’heure, il ne nécessite pas d’entraînement continu. Il se contente de l’impulsion de commutation mécanique qu’il reçoit une fois par jour, entre 20 heures et 1 heure. Ce minuscule mouvement du cliquet de la date suffit à mettre en mouvement toutes les autres fonctions du calendrier, au moins la date, le jour de la semaine et les phases de lune.

    Dans le déploiement maximal s’y joignent le mois, l’année, la décennie et le siècle. En cent ans, le curseur séculaire indiquant les deux premiers chiffres de l’année à quatre chiffres se mouvra une seule fois de 1,2 millimètre vers le haut. Cela arrivera la prochaine fois en 2100. La plupart des gens qui assisteront à cet événement ne sont pas même encore nés. L’affichage perpétuel des phases de lune est aussi précis; au bout de 122 ans, il n’aura qu’un jour d’écart par rapport à la trajectoire effective de la lune. Malgré sa structure complexe et le grand nombre de ses fonctions, le réglage du calendrier perpétuel est très simple à effectuer au moyen de la couronne.

    La sonnerie à répétition minutes, un mécanisme extrêmement complexe, fait retentir des timbres indiquant l’heure qu’il est: des sons graves pour les heures, deux coups sur les deux timbres pour les quarts d’heure et des coups sur le timbre plus aigu pour les minutes. Chaque timbre est fabriqué séparément à la main et soigneusement accordé en vue d’obtenir la bonne tonalité et un son clair. Le seul développement de la répétition minutes a nécessité 50 000 heures de travail.

    Pour la Portugaise Grande Complication, le temps représente bien plus qu’une donnée à mesurer: le temps est un rythme, marqué par le retour des années bissextiles, par la lune croissante et décroissante et par la sonorité mélodique de la répétition minutes. La Portugaise Grande Complication transforme le concept abstrait de temps en expérience sensorielle. Quel que soit son degré de complication, le secret de son succès est très simple: elle compte parmi les meilleurs garde-temps du monde.                                                  

  • Marque  : IWC
    Collection  : Portugaise
    Modèle  : Portugaise Grande Complication
    Référence  : IW377601
    Nbre de pièces : 250
    Complément : Platine - Bracelet Alligator
    En vente depuis : 2015
    Prix du neuf : 234 000 €
    Diamètre : 45 mm
    Epaisseur : 16.5 mm
    Styles : Classique
    Haute Horlogerie
    Sportif
    Types : Mécanique à remontage automatique
    Calibre : 79091
    Complication : Stop-seconde
    Phases de Lune Astronomique
    Compteur 30 Minutes
    Chronographe
    Répétition Minutes
    Compteur 12 Heures
    Petite Seconde
    Calendrier Perpétuel (QP)
    Matière du boîtier : Platine
    Particularité du boitier : Fond saphir
    Forme : Ronde
    Etanchéité : 30 mètres
    Couleur du cadran : Argenté
    Affichage : Aiguilles
    Index : Chemin de fer
    Repères
    Chiffres arabes
    Verre : Saphir
    Traitement anti-reflet
    Matière du bracelet : Alligator
    Couleur du bracelet : Noir
    Fermeture du bracelet : Boucle déployante
    Plus de caractéristiques : MOUVEMENT
    Calibre 79091
    Fréquence : 28 800 A/h (4 Hz)
    Rubis : 75
    Réserve de marche : 44 h

    FONCTIONS
    Calendrier perpétuel avec affichage de la date. du jour de la semaine. du mois. de l’année à quatre chiffres et affichage perpétuel des phases de lune
    Fonction stop heure. minute et seconde
    Répétition minutes pour les heures. les quarts d’heure et les minutes Petite seconde avec dispositif d’arrêt


    BOITIER
    Platine
    Gravure spéciale sur le fond
    Verre saphir. bord arqué. antireflet sur les deux faces

    BRACELET
    Bracelet en alligator noir de Santoni avec surpiqûres
    Boucle déployante en platine