Royal Oak Offshore Grande Complication

26571IO.OO.A002CA.01

Royal Oak Offshore Grande Complication Agrandir l'image
Royal Oak Offshore Grande Complication

Marque  : Audemars Piguet
Collection  : Royal Oak Offshore
Modèle  : Royal Oak Offshore Grande Complication
Référence  : 26571IO.OO.A002CA.01
Nbre de pièces : 3
Complément : Titane - Cadran Saphir - Bracelet Caoutchouc
En vente depuis : 2013

739 200 €Prix neuf constaté FranceJE LA VEUX

FICHE AU FORMAT PDF

DEMANDER UN PRIX

Demande du prix pour Royal Oak Offshore Grande ComplicationRef. 26571IO.OO.A002CA.01

Royal Oak Offshore Grande Complication

VOUS LA VOULEZ ? NOUS VOUS LA CHERCHONS!

Cette fonction est réservée aux membres privilégiés du site My-WatchSite.

Pour devenir membre, rien de plus simple !

AVIS DE LA REDACTION

Union parfaite entre sportivité, modernité et haute horlogerie, cette Royal Oak Offshore de 44 mm de diamètre en titane et céramique noire intègre un mouvement auto­matique cumulant les complications : chronographe à rattrapante, répétition minutes et quantième perpétuel avec phases de lune.  Edité à seulement 3 exemplaires, cet instrument dévoile son calibre  entièrement squeletté aussi bien côté cadran que côté fond. Il affiche la semaine en cours et les phases de la lune à midi, les minutes de chrono et le jour à 3h, l’année bissextile et le mois à 6h, et pour finir, la date et la petite seconde à 9h. Commandé par une gâchette, son mécanisme à répétition minutes sonne les heures, les quarts et les minutes. 

  • Marque  : Audemars Piguet
    Collection  : Royal Oak Offshore
    Modèle  : Royal Oak Offshore Grande Complication
    Référence  : 26571IO.OO.A002CA.01
    Nbre de pièces : 3
    Complément : Titane - Cadran Saphir - Bracelet Caoutchouc
    En vente depuis : 2013
    Prix du neuf : 739 200 €
    Diamètre : 44 mm
    Styles : Sportif
    Atypique
    Haute Horlogerie
    Types : Mécanique à remontage automatique
    Calibre : Calibre 2885
    Calibre distinction : Finition manuelle
    Complication : Répétition Minutes
    Petite Seconde
    Calendrier Perpétuel (QP)
    Compteur 30 Minutes
    Chronographe à Rattrapante
    Phases de Lune
    Matière du boîtier : Titane
    Particularité du boitier : Fond saphir
    Traitement antireflet
    Lunette en céramique noire
    Couronne et poussoirs en céramique noire
    Forme : Octogonale
    Etanchéité : 30 mètres
    Cadran : Squelette
    Saphir
    Affichage : Aiguilles en or gris luminescentes
    Index : Luminescents
    Bâtons
    En or gris
    Verre : Saphir
    Traitement anti-reflet
    Matière du bracelet : Caoutchouc
    Couleur du bracelet : Noir
    Fermeture du bracelet : Boucle ardillon
    + Plus de caractéristiques : Mouvement
    Calibre 2885 à remontage automatique
    Diamètre total : 31.60 mm (14 lignes)
    Épaisseur du mouvement : 8.95 mm
    Nombre de rubis : 52
    Nombre de composants : 648
    Réserve de marche minimale garantie (h) : 45
    Cadence du balancier: 19’800 alt/h
    Spécificités
    Mouvement à grande complication
    Mécanisme de chronographe avec roue à colonnes
    Sonnerie sur 2 timbres se trouvant sur le même plan
    Indicateurs des phases de lune en saphir métallisé
    Masse oscillante personnalisable
    Finition manuelles des pièces découpées (angles polis. microbillées et brouillés dessous)
    Finitions manuelles des ponts (angles bercés et polis. flancs satinés. noyures perlées)

    Boîte en titane (44 mm). glace et fond saphir avec traitement anti-reflets. lunette. couronne et poussoirs en céramique noire. étanche à 20 m

    Cadran en saphir. compteurs blancs. index appliques et aiguilles Royal Oak en or gris avec dépôt
    luminescent. réhaut argenté clair

    Bracelet en caoutchouc noir avec boucle ardillon en titane

DESCRIPTION

  • AUDEMARS PIGUET SIHH 2013

    LA MANUFACTURE AUDEMARS PIGUET, FONDÉE EN 1875 AU BRASSUS, UN VILLAGE NICHÉ AU CREUX DE LA VALLÉE DE JOUX, A DEPUIS TOUJOURS EU POUR AMBITION DE PRODUIRE DES MONTRES D’EXCEPTION. LES PREMIÈRES PIÈCES À GRANDE COMPLICATION ONT ÉTÉ RÉALISÉES DÈS 1882 PAR CETTE MAISON TOUJOURS ENTRE LES MAINS DES FAMILLES FONDATRICES.

    Garde-temps sportif par excellence, la Royal Oak Offshore renforce et consacre son caractère iconique en recevant pour la première fois un calibre Grande Complication. Ce calibre d’exception 2885 (répétition minutes sur deux timbres, quantième perpétuel et chronographe à rattrapante), est la plus parfaite synthèse des plus fantastiques développements mécaniques jamais produits de main d’horlogers.

    Cet instrument de mesure du temps aux lignes intensément modernes n’est pas le seul modèle d’exception présenté au Salon International de la Haute Horlogerie par la manufacture qui rassemble depuis sa création, un grand nombre de complications rares et prestigieuses. Pour faire honneur à l’histoire de l’entreprise, les horlogers d’Audemars Piguet ont choisi également de révéler une montre plus classique de la collection Tradition cumulant les fonctions de chronographe, tourbillon et répétition minutes.

    Mais au-delà de l’expression renouvelée de ce savoir-faire reconnu dans le domaine des complications horlogères, la manufacture du Brassus innove en 2013 dans la collection Royal Oak Offshore, avec deux nouveaux modèles avec une carrure et une lunette entièrement en céramique : le Chronographe Royal Oak Offshore et la Royal Oak Offshore Diver. Outils taillés pour l’action, ils ont été pensés pour résister aux agressions extérieures et offrir l’expérience rare de défier le temps lui-même.

    EXPERTISE ET TRADITION

    L’HISTOIRE DE LA GRANDE COMPLICATION EST INTIMEMENT LIÉE À CELLE DE LA MANUFACTURE AUDEMARS PIGUET.

    Aucune autre maison horlogère ne peut se targuer d’avoir marqué à ce point l’univers de cette complication majeure.
    En effet, la Manufacture du Brassus a acquis une expérience incomparable puisqu’elle est la seule à réaliser depuis 1882 – et sans interruption – des montres Grande Complication.
    Une performance unique qui en dit long sur la maîtrise acquise par Audemars Piguet depuis plus de 131 ans dans la réalisation de ces chefs-d’œuvre de l’art horloger.

    GRANDE COMPLICATION ROYAL OAK OFFSHORE
    44 mm

    LA ROYAL OAK OFFSHORE EST NÉE EN 1993. CETTE PIÈCE, VÉRITABLE EXTRAPOLATION ULTRA-SPORTIVE DE LA ROYAL OAK, EST DEVENUE À SON TOUR, UNE ICÔNE DANS L’UNIVERS HORLOGER GRÂCE À SES VOLUMES PUISSANTS ET UNE ARCHITECTURE TRÈS ÉTUDIÉE.

    Cette année, cette montre incroyablement charismatique et virile, se pare pour la première fois de son histoire, d’un mouvement Grande Complication d’exception.

    Le cœur mécanique à remontage automatique de la Grande Complication Royal Oak Offshore emporte ainsi trois fonctionnalités avancées, formant ce que l’on appelle dans le métier, la base d’une montre à Grande Complication. Son mouvement mécanique traditionnel à remontage automatique associe les complications de répétition minutes, chronographe à rattrapante et calendrier perpétuel. Concrètement, en plus de donner l’heure légale, cette montre masculine de 44 mm de diamètre, intègre un mécanisme de répétition minutes, une complication rare permettant de sonner à la demande les heures, les quarts et les minutes en cours, à laquelle s’ajoute la complication de quantième perpétuel qui affiche au cadran, toutes les informations calendaires à perpétuité ainsi que les cycles lunaires. Elle inclut également la possibilité d’effectuer des chronométrages et de lire les temps intermédiaires grâce à l’ajout de la complication de rattrapante, véritable signature Audemars Piguet dans toutes les Grandes Complications que la manufacture a produit depuis 1882.

    Cette œuvre d’art classique, traduite en toute modernité par Audemars Piguet, s’impose comme une véritable synthèse de la haute horlogerie. Elle est l’expression faite matière du talent et du savoir-faire des meilleurs artisans horlogers réunis dans les ateliers de la manufacture, au sein du département Grandes Complications.

    Expression d’une incroyable maestria, les 648 composants du calibre mécanique à remontage automatique 2885 sont terminés avec un soin jaloux. Les finitions contemporaines tel le sablage, ont pour objet de magnifier des traitements plus traditionnels comme les anglages ou les étirages. Pour révéler le travail exceptionnel de squelettage des horlogers, les éléments constitutifs de ce cœur sont rendus en partie visibles par l’emploi d’un cadran en saphir transparent et par la mise en place d’un fond ouvert. Celui-ci laisse en particulier voir la masse oscillante en or massif dont le traitement anthracite souligne l’accent contemporain que les horlogers ont choisi de donner à l’ensemble.

    Cette projection dans le futur d’un mouvement réalisé de façon purement traditionnelle revient à dire que pour aller au-delà des règles conventionnelles, il faut déjà les maîtriser. Ce mouvement se veut l’expression faite matière de cette abstraction. Mais c’est justement la mise en conformité de ce mouvement Grande Complication avec le monde d’aujourd’hui qui donne toute sa dimension d’icône à ce garde-temps. Car, au-delà des mots, cette œuvre horlogère contemporaine en titane et céramique proposée dans une série de trois pièces uniquement, demeure une création réalisée individuellement par un seul et unique artisan qui lui consacrera plus de 820 heures d’un patient labeur.

    Les finitions que sont les anglages, les creusures, noyures ou les sablages, nécessitent à la fois un temps de travail très élevé et une dextérité incroyable, équivalant à près d’un tiers du prix du mouvement. Parmi les techniques employées pour rendre ce mouvement attractif à l’oeil, l’anglage est sans doute la technique manuelle la plus appréciée, mais également celle qui nécessite la main la plus précise. Cet exercice, demandant des années d’expérience, consiste à casser à la lime l’arête des composants et à les polir au brunissoir avec un léger galbe pour en souligner les pourtours d’un trait de lumière. Ce traitement esthétique de la mécanique est un puissant révélateur de ce travail minutieux. Chaque composant, a été traité avec un soin infini. Et certains même, comme les marteaux de la sonnerie de répétition minutes, visibles par le fond de la boîte, associent deux terminaisons hautement complexes à réaliser : un poli miroir dont la finesse est telle que, selon les propos d’établis, même « l’œil seul suffit à rayer » et un anglage intégrant des angles rentrants et sortants, expression ultime de la maestria de l’artiste. En effet, il faut le savoir, ces angles spécifiques faciles à repérer dans le mécanisme, sont une sorte de signature secrète de la part de l’artisan et la preuve de l’authenticité d’un travail réalisé à la main car aucune machine ne parvient à produire ce type de finitions. Ces terminaisons ont historiquement une raison fonctionnelle, celle de protéger le mouvement contre la poussière et l’humidité. Toutes ces finitions et décorations ne sublimeront le mécanisme, que si la technique est parfaitement maîtrisée. C’est une forme d’art que les horlogers Audemars Piguet maîtrisent à la perfection et qui est appliquée continuellement à tous les garde-temps de la marque.

    Cette montre exceptionnelle en titane, assortie d’une lunette, d’une couronne et de poussoirs en céramique noire, se décline également dans une version en or rose. Luxueux et sportif, cet instrument de tous les superlatifs est aussi proposé dans cette autre configuration en 3 pièces seulement, sur bracelet caoutchouc blanc avec une carrure en or rose 18 carats qui arbore une lunette en céramique noire et une couronne et des poussoirs taillés dans de la céramique blanche.

    Au final et dans chaque détail, ce garde-temps moderne, démontre combien la manufacture Audemars Piguet, domine ses classiques à la perfection, et sait donner à la tradition un accent de modernité.

  • AUDEMARS PIGUET SIHH 2013

    LA MANUFACTURE AUDEMARS PIGUET, FONDÉE EN 1875 AU BRASSUS, UN VILLAGE NICHÉ AU CREUX DE LA VALLÉE DE JOUX, A DEPUIS TOUJOURS EU POUR AMBITION DE PRODUIRE DES MONTRES D’EXCEPTION. LES PREMIÈRES PIÈCES À GRANDE COMPLICATION ONT ÉTÉ RÉALISÉES DÈS 1882 PAR CETTE MAISON TOUJOURS ENTRE LES MAINS DES FAMILLES FONDATRICES.

    Garde-temps sportif par excellence, la Royal Oak Offshore renforce et consacre son caractère iconique en recevant pour la première fois un calibre Grande Complication. Ce calibre d’exception 2885 (répétition minutes sur deux timbres, quantième perpétuel et chronographe à rattrapante), est la plus parfaite synthèse des plus fantastiques développements mécaniques jamais produits de main d’horlogers.

    Cet instrument de mesure du temps aux lignes intensément modernes n’est pas le seul modèle d’exception présenté au Salon International de la Haute Horlogerie par la manufacture qui rassemble depuis sa création, un grand nombre de complications rares et prestigieuses. Pour faire honneur à l’histoire de l’entreprise, les horlogers d’Audemars Piguet ont choisi également de révéler une montre plus classique de la collection Tradition cumulant les fonctions de chronographe, tourbillon et répétition minutes.

    Mais au-delà de l’expression renouvelée de ce savoir-faire reconnu dans le domaine des complications horlogères, la manufacture du Brassus innove en 2013 dans la collection Royal Oak Offshore, avec deux nouveaux modèles avec une carrure et une lunette entièrement en céramique : le Chronographe Royal Oak Offshore et la Royal Oak Offshore Diver. Outils taillés pour l’action, ils ont été pensés pour résister aux agressions extérieures et offrir l’expérience rare de défier le temps lui-même.

    EXPERTISE ET TRADITION

    L’HISTOIRE DE LA GRANDE COMPLICATION EST INTIMEMENT LIÉE À CELLE DE LA MANUFACTURE AUDEMARS PIGUET.

    Aucune autre maison horlogère ne peut se targuer d’avoir marqué à ce point l’univers de cette complication majeure.
    En effet, la Manufacture du Brassus a acquis une expérience incomparable puisqu’elle est la seule à réaliser depuis 1882 – et sans interruption – des montres Grande Complication.
    Une performance unique qui en dit long sur la maîtrise acquise par Audemars Piguet depuis plus de 131 ans dans la réalisation de ces chefs-d’œuvre de l’art horloger.

    GRANDE COMPLICATION ROYAL OAK OFFSHORE
    44 mm

    LA ROYAL OAK OFFSHORE EST NÉE EN 1993. CETTE PIÈCE, VÉRITABLE EXTRAPOLATION ULTRA-SPORTIVE DE LA ROYAL OAK, EST DEVENUE À SON TOUR, UNE ICÔNE DANS L’UNIVERS HORLOGER GRÂCE À SES VOLUMES PUISSANTS ET UNE ARCHITECTURE TRÈS ÉTUDIÉE.

    Cette année, cette montre incroyablement charismatique et virile, se pare pour la première fois de son histoire, d’un mouvement Grande Complication d’exception.

    Le cœur mécanique à remontage automatique de la Grande Complication Royal Oak Offshore emporte ainsi trois fonctionnalités avancées, formant ce que l’on appelle dans le métier, la base d’une montre à Grande Complication. Son mouvement mécanique traditionnel à remontage automatique associe les complications de répétition minutes, chronographe à rattrapante et calendrier perpétuel. Concrètement, en plus de donner l’heure légale, cette montre masculine de 44 mm de diamètre, intègre un mécanisme de répétition minutes, une complication rare permettant de sonner à la demande les heures, les quarts et les minutes en cours, à laquelle s’ajoute la complication de quantième perpétuel qui affiche au cadran, toutes les informations calendaires à perpétuité ainsi que les cycles lunaires. Elle inclut également la possibilité d’effectuer des chronométrages et de lire les temps intermédiaires grâce à l’ajout de la complication de rattrapante, véritable signature Audemars Piguet dans toutes les Grandes Complications que la manufacture a produit depuis 1882.

    Cette œuvre d’art classique, traduite en toute modernité par Audemars Piguet, s’impose comme une véritable synthèse de la haute horlogerie. Elle est l’expression faite matière du talent et du savoir-faire des meilleurs artisans horlogers réunis dans les ateliers de la manufacture, au sein du département Grandes Complications.

    Expression d’une incroyable maestria, les 648 composants du calibre mécanique à remontage automatique 2885 sont terminés avec un soin jaloux. Les finitions contemporaines tel le sablage, ont pour objet de magnifier des traitements plus traditionnels comme les anglages ou les étirages. Pour révéler le travail exceptionnel de squelettage des horlogers, les éléments constitutifs de ce cœur sont rendus en partie visibles par l’emploi d’un cadran en saphir transparent et par la mise en place d’un fond ouvert. Celui-ci laisse en particulier voir la masse oscillante en or massif dont le traitement anthracite souligne l’accent contemporain que les horlogers ont choisi de donner à l’ensemble.

    Cette projection dans le futur d’un mouvement réalisé de façon purement traditionnelle revient à dire que pour aller au-delà des règles conventionnelles, il faut déjà les maîtriser. Ce mouvement se veut l’expression faite matière de cette abstraction. Mais c’est justement la mise en conformité de ce mouvement Grande Complication avec le monde d’aujourd’hui qui donne toute sa dimension d’icône à ce garde-temps. Car, au-delà des mots, cette œuvre horlogère contemporaine en titane et céramique proposée dans une série de trois pièces uniquement, demeure une création réalisée individuellement par un seul et unique artisan qui lui consacrera plus de 820 heures d’un patient labeur.

    Les finitions que sont les anglages, les creusures, noyures ou les sablages, nécessitent à la fois un temps de travail très élevé et une dextérité incroyable, équivalant à près d’un tiers du prix du mouvement. Parmi les techniques employées pour rendre ce mouvement attractif à l’oeil, l’anglage est sans doute la technique manuelle la plus appréciée, mais également celle qui nécessite la main la plus précise. Cet exercice, demandant des années d’expérience, consiste à casser à la lime l’arête des composants et à les polir au brunissoir avec un léger galbe pour en souligner les pourtours d’un trait de lumière. Ce traitement esthétique de la mécanique est un puissant révélateur de ce travail minutieux. Chaque composant, a été traité avec un soin infini. Et certains même, comme les marteaux de la sonnerie de répétition minutes, visibles par le fond de la boîte, associent deux terminaisons hautement complexes à réaliser : un poli miroir dont la finesse est telle que, selon les propos d’établis, même « l’œil seul suffit à rayer » et un anglage intégrant des angles rentrants et sortants, expression ultime de la maestria de l’artiste. En effet, il faut le savoir, ces angles spécifiques faciles à repérer dans le mécanisme, sont une sorte de signature secrète de la part de l’artisan et la preuve de l’authenticité d’un travail réalisé à la main car aucune machine ne parvient à produire ce type de finitions. Ces terminaisons ont historiquement une raison fonctionnelle, celle de protéger le mouvement contre la poussière et l’humidité. Toutes ces finitions et décorations ne sublimeront le mécanisme, que si la technique est parfaitement maîtrisée. C’est une forme d’art que les horlogers Audemars Piguet maîtrisent à la perfection et qui est appliquée continuellement à tous les garde-temps de la marque.

    Cette montre exceptionnelle en titane, assortie d’une lunette, d’une couronne et de poussoirs en céramique noire, se décline également dans une version en or rose. Luxueux et sportif, cet instrument de tous les superlatifs est aussi proposé dans cette autre configuration en 3 pièces seulement, sur bracelet caoutchouc blanc avec une carrure en or rose 18 carats qui arbore une lunette en céramique noire et une couronne et des poussoirs taillés dans de la céramique blanche.

    Au final et dans chaque détail, ce garde-temps moderne, démontre combien la manufacture Audemars Piguet, domine ses classiques à la perfection, et sait donner à la tradition un accent de modernité.

  • Union parfaite entre sportivité, modernité et haute horlogerie, cette Royal Oak Offshore de 44 mm de diamètre en titane et céramique noire intègre un mouvement auto­matique cumulant les complications : chronographe à rattrapante, répétition minutes et quantième perpétuel avec phases de lune.  Edité à seulement 3 exemplaires, cet instrument dévoile son calibre  entièrement squeletté aussi bien côté cadran que côté fond. Il affiche la semaine en cours et les phases de la lune à midi, les minutes de chrono et le jour à 3h, l’année bissextile et le mois à 6h, et pour finir, la date et la petite seconde à 9h. Commandé par une gâchette, son mécanisme à répétition minutes sonne les heures, les quarts et les minutes. 

  • Marque  : Audemars Piguet
    Collection  : Royal Oak Offshore
    Modèle  : Royal Oak Offshore Grande Complication
    Référence  : 26571IO.OO.A002CA.01
    Nbre de pièces : 3
    Complément : Titane - Cadran Saphir - Bracelet Caoutchouc
    En vente depuis : 2013
    Prix du neuf : 739 200 €
    Diamètre : 44 mm
    Styles : Sportif
    Atypique
    Haute Horlogerie
    Types : Mécanique à remontage automatique
    Calibre : Calibre 2885
    Calibre distinction : Finition manuelle
    Complication : Répétition Minutes
    Petite Seconde
    Calendrier Perpétuel (QP)
    Compteur 30 Minutes
    Chronographe à Rattrapante
    Phases de Lune
    Matière du boîtier : Titane
    Particularité du boitier : Fond saphir
    Traitement antireflet
    Lunette en céramique noire
    Couronne et poussoirs en céramique noire
    Forme : Octogonale
    Etanchéité : 30 mètres
    Cadran : Squelette
    Saphir
    Affichage : Aiguilles en or gris luminescentes
    Index : Luminescents
    Bâtons
    En or gris
    Verre : Saphir
    Traitement anti-reflet
    Matière du bracelet : Caoutchouc
    Couleur du bracelet : Noir
    Fermeture du bracelet : Boucle ardillon
    Plus de caractéristiques : Mouvement
    Calibre 2885 à remontage automatique
    Diamètre total : 31.60 mm (14 lignes)
    Épaisseur du mouvement : 8.95 mm
    Nombre de rubis : 52
    Nombre de composants : 648
    Réserve de marche minimale garantie (h) : 45
    Cadence du balancier: 19’800 alt/h
    Spécificités
    Mouvement à grande complication
    Mécanisme de chronographe avec roue à colonnes
    Sonnerie sur 2 timbres se trouvant sur le même plan
    Indicateurs des phases de lune en saphir métallisé
    Masse oscillante personnalisable
    Finition manuelles des pièces découpées (angles polis. microbillées et brouillés dessous)
    Finitions manuelles des ponts (angles bercés et polis. flancs satinés. noyures perlées)

    Boîte en titane (44 mm). glace et fond saphir avec traitement anti-reflets. lunette. couronne et poussoirs en céramique noire. étanche à 20 m

    Cadran en saphir. compteurs blancs. index appliques et aiguilles Royal Oak en or gris avec dépôt
    luminescent. réhaut argenté clair

    Bracelet en caoutchouc noir avec boucle ardillon en titane