Royal Oak Extra-Plate Squelette Edition Limitée 40ème Anniversaire

15203PT.OO.1240PT.01

Royal Oak Extra-Plate Squelette Edition Limitée 40ème Anniversaire Agrandir l'image
Royal Oak Extra-Plate Squelette Edition Limitée 40ème Anniversaire

Marque  : Audemars Piguet
Collection  : Royal Oak
Modèle  : Royal Oak Extra-Plate Squelette Edition Limitée 40ème Anniversaire
Référence  : 15203PT.OO.1240PT.01
Nbre de pièces : 40
Complément : Platine
En vente depuis : 2012

114 580 €Prix neuf constaté FranceJE LA VEUX

FICHE AU FORMAT PDF

DEMANDER UN PRIX

Demande du prix pour Royal Oak Extra-Plate Squelette Edition Limitée 40ème AnniversaireRef. 15203PT.OO.1240PT.01

Royal Oak Extra-Plate Squelette Edition Limitée 40ème Anniversaire

VOUS LA VOULEZ ? NOUS VOUS LA CHERCHONS!

Cette fonction est réservée aux membres privilégiés du site My-WatchSite.

Pour devenir membre, rien de plus simple !

  • Marque  : Audemars Piguet
    Collection  : Royal Oak
    Modèle  : Royal Oak Extra-Plate Squelette Edition Limitée 40ème Anniversaire
    Référence  : 15203PT.OO.1240PT.01
    Nbre de pièces : 40
    Complément : Platine
    En vente depuis : 2012
    Prix du neuf : 114 580 €
    Diamètre : 39 mm
    Epaisseur : 8.10 mm
    Styles : Sportif
    Atypique
    Types : Mécanique à remontage automatique
    Calibre : 5122
    Calibre distinction : Décoré main
    Extra-plat
    Perlage
    Polissage
    Satinage
    Complication : Squelette
    Matière du boîtier : Platine
    Particularité du boitier : Fond saphir
    Traitement antireflet
    Forme : Octogonale
    Etanchéité : 50 mètres
    Affichage : Aiguilles Royal Oak en or gris avec dépôt luminescent
    Index : Luminescents
    Points
    Appliques en or gris
    Verre : Saphir
    Traitement anti-reflet
    Matière du bracelet : Platine
    Fermeture du bracelet : Boucle déployante
    + Plus de caractéristiques : Mouvement
    36 rubis
    249 composants
    Diamètre : 28.40 mm
    (12 1/2 lignes)
    Epaisseur : 3.05 mm
    Fréquence :
    19 800 alternances/heure
    Réserve de marche de 40 heures
    Finitions :
    Ponts et Platines réalisés à la main
    Masse oscillante en or 22 carats monobloc estampillée 'AP Royal Oak 1972-2012' avec un motif 'tapisserie' sur son segment extérieur

    Boîtier
    Platine 950

    Bracelet
    Platine 950
    Boucle déployante AP

DESCRIPTION

  • SIHH 2012 - AUDEMARS PIGUET

    Royal Oak Extra-Plate Squelette Edition limitée 40ème anniversaire


    L’année 1972 marque un tournant décisif dans l’histoire de l’horlogerie moderne. Il y a l’avant et l’après Royal Oak. L’avènement il y a 40 ans d’une montre de sport totalement inédite et ne répondant à aucun des codes admis de l’horlogerie de tradition va faire bouger les lignes. Un mouvement extra-plat de prestige dans un boîtier en acier au prix d’une montre en or : le défi est suffisamment audacieux pour que rares soient les observateurs à parier sur le succès de cette montre hors norme dessinée par le designer Gérald Genta pour Audemars Piguet et présentée par la Maison au printemps 1972. Quarante ans plus tard, le bien-fondé de la démarche n’est plus à démontrer. Non seulement la Royal Oak est toujours un succès, mais elle est plus vivante que jamais. La Royal Oak Squelette Extra-plate est là pour le démontrer. Cette édition anniversaire en platine  fait l’objet d’une série limitée de 40 exemplaires.
     
    A y regarder de près, la Royal Oak Extra-plate Squelette célébrant le 40ème anniversaire est tout à la fois un concentré de l’histoire de cette collection de légende, de celle d’Audemars Piguet et de ses innombrables savoir-faire. Spécialiste du mouvement extra-plat, la manufacture du Brassus avait fait le choix de cette « complication » horlogère pour la première Royal Oak de 1972. C’est en effet le célèbre calibre 2121, l’un des mouvements mécaniques à remontage automatique les plus plats du monde avec ses 3.05 mm d’épaisseur, qui battait au cœur des premières versions de la Royal Oak. 
     
    Allier dans un même garde-temps les contraintes du mouvement extra-plat et les exigences du squelettage relève de la prouesse absolue. Ce savoir-faire particulier, consistant à graver et à évider au maximum le mouvement pour lui donner un caractère aérien et jouer sur sa transparence, est en effet un art que seuls de très rares artisans maîtrisent encore. C’est précisément ce que propose la nouvelle Royal Oak Squelette Extra-plate, présentée pour le 40ème anniversaire de la collection en une édition limitée de 40 exemplaires en platine.
     
    Le calibre manufacture automatique extra-plat 5122 qui anime ce modèle anniversaire est le résultat d’un exercice de haut vol. Ce mouvement de 3.05 mm d’épaisseur est intégralement squeletté, y compris son barillet suspendu. Outre le squelettage réalisé dans un esprit très moderne, la couleur anthracite obtenue par traitement galvanique  lui confère une esthétique résolument contemporaine. L’intégralité des finitions des ponts et de la platine (polissage, satinage, perlage, cerclage et traits tirés) sont réalisés à la main. La masse oscillante monobloc, entièrement réalisée en or 22 carats, est estampillée « AP Royal Oak 1972-2012 » en relief. Son segment extérieur est décoré d’un motif « tapisserie », en rappel de la décoration caractéristique des cadrans de la collection Royal Oak.

    Le cadran gris ardoise ajouré offre une impressionnante vision du calibre squelette 5122. Le disque de quantième est réalisé en saphir afin de préserver la transparence de ce mouvement. Les chiffres de la date y sont décalqués en noir. La date du jour est révélée par le fond gris du guichet de quantième réalisé en saphir métallisé avec décors traits tirés.
     
    Pour célébrer dignement les 40 ans de la première montre de sport haut de gamme en acier, le modèle Royal Oak Squelette Extra-plate de 2012 reprend naturellement les codes esthétiques puissants qui ont contribué à fixer durablement cette collection dans la mémoire collective. Il s’agit en particulier de la lunette octogonale et de ses huit vis hexagonales polies – toujours façonnées en or blanc – tenues côté fond par huit écrous. Entre la lunette et le boîtier, le joint apparent, inspiré des scaphandres, demeure un signe distinctif de cette collection. Mais c’est aussi à son boîtier totalement intégré – une rareté en 1972 – à un bracelet construit « en chute », soit de largeur décroissante (aucun maillon n’est donc identique), que la Royal Oak doit sa réputation. Autant de signatures propres à la collection depuis ses origines et que continuent d’arborer tous les modèles Royal Oak actuels, à commencer par la Royal Oak Squelette Extra-plate.
     
    Le diamètre de 39 mm de cette Royal Oak Squelette Extra-plate est identique à celui de la Royal Oak de 1972. Considéré comme démesuré à l’époque, il a fait évoluer la tendance pour des montres plus imposantes et représente aujourd’hui un diamètre médian. Etanche à 50 mètres, le boîtier en platine dispose d’une glace et d’un fond en saphir traité antireflets. Toutes les finesses et décorations du mouvement sont ainsi proposées au regard. Egalement en platine, la nouvelle boucle déployante se singularise par un système de fermeture à double sécurité.
     
    La Royal Oak Squelette Extra-plate réinterprète les codes et les valeurs originels de la collection pour mieux les transcender. Gravé et numéroté, ce modèle porteur d’une histoire légendaire est l’objet d’une série limitée à 40 exemplaires. Il est l’expression de l’évolution qui a transformé une montre d’avant-garde en modèle icône.


  • SIHH 2012 - AUDEMARS PIGUET

    Royal Oak Extra-Plate Squelette Edition limitée 40ème anniversaire


    L’année 1972 marque un tournant décisif dans l’histoire de l’horlogerie moderne. Il y a l’avant et l’après Royal Oak. L’avènement il y a 40 ans d’une montre de sport totalement inédite et ne répondant à aucun des codes admis de l’horlogerie de tradition va faire bouger les lignes. Un mouvement extra-plat de prestige dans un boîtier en acier au prix d’une montre en or : le défi est suffisamment audacieux pour que rares soient les observateurs à parier sur le succès de cette montre hors norme dessinée par le designer Gérald Genta pour Audemars Piguet et présentée par la Maison au printemps 1972. Quarante ans plus tard, le bien-fondé de la démarche n’est plus à démontrer. Non seulement la Royal Oak est toujours un succès, mais elle est plus vivante que jamais. La Royal Oak Squelette Extra-plate est là pour le démontrer. Cette édition anniversaire en platine  fait l’objet d’une série limitée de 40 exemplaires.
     
    A y regarder de près, la Royal Oak Extra-plate Squelette célébrant le 40ème anniversaire est tout à la fois un concentré de l’histoire de cette collection de légende, de celle d’Audemars Piguet et de ses innombrables savoir-faire. Spécialiste du mouvement extra-plat, la manufacture du Brassus avait fait le choix de cette « complication » horlogère pour la première Royal Oak de 1972. C’est en effet le célèbre calibre 2121, l’un des mouvements mécaniques à remontage automatique les plus plats du monde avec ses 3.05 mm d’épaisseur, qui battait au cœur des premières versions de la Royal Oak. 
     
    Allier dans un même garde-temps les contraintes du mouvement extra-plat et les exigences du squelettage relève de la prouesse absolue. Ce savoir-faire particulier, consistant à graver et à évider au maximum le mouvement pour lui donner un caractère aérien et jouer sur sa transparence, est en effet un art que seuls de très rares artisans maîtrisent encore. C’est précisément ce que propose la nouvelle Royal Oak Squelette Extra-plate, présentée pour le 40ème anniversaire de la collection en une édition limitée de 40 exemplaires en platine.
     
    Le calibre manufacture automatique extra-plat 5122 qui anime ce modèle anniversaire est le résultat d’un exercice de haut vol. Ce mouvement de 3.05 mm d’épaisseur est intégralement squeletté, y compris son barillet suspendu. Outre le squelettage réalisé dans un esprit très moderne, la couleur anthracite obtenue par traitement galvanique  lui confère une esthétique résolument contemporaine. L’intégralité des finitions des ponts et de la platine (polissage, satinage, perlage, cerclage et traits tirés) sont réalisés à la main. La masse oscillante monobloc, entièrement réalisée en or 22 carats, est estampillée « AP Royal Oak 1972-2012 » en relief. Son segment extérieur est décoré d’un motif « tapisserie », en rappel de la décoration caractéristique des cadrans de la collection Royal Oak.

    Le cadran gris ardoise ajouré offre une impressionnante vision du calibre squelette 5122. Le disque de quantième est réalisé en saphir afin de préserver la transparence de ce mouvement. Les chiffres de la date y sont décalqués en noir. La date du jour est révélée par le fond gris du guichet de quantième réalisé en saphir métallisé avec décors traits tirés.
     
    Pour célébrer dignement les 40 ans de la première montre de sport haut de gamme en acier, le modèle Royal Oak Squelette Extra-plate de 2012 reprend naturellement les codes esthétiques puissants qui ont contribué à fixer durablement cette collection dans la mémoire collective. Il s’agit en particulier de la lunette octogonale et de ses huit vis hexagonales polies – toujours façonnées en or blanc – tenues côté fond par huit écrous. Entre la lunette et le boîtier, le joint apparent, inspiré des scaphandres, demeure un signe distinctif de cette collection. Mais c’est aussi à son boîtier totalement intégré – une rareté en 1972 – à un bracelet construit « en chute », soit de largeur décroissante (aucun maillon n’est donc identique), que la Royal Oak doit sa réputation. Autant de signatures propres à la collection depuis ses origines et que continuent d’arborer tous les modèles Royal Oak actuels, à commencer par la Royal Oak Squelette Extra-plate.
     
    Le diamètre de 39 mm de cette Royal Oak Squelette Extra-plate est identique à celui de la Royal Oak de 1972. Considéré comme démesuré à l’époque, il a fait évoluer la tendance pour des montres plus imposantes et représente aujourd’hui un diamètre médian. Etanche à 50 mètres, le boîtier en platine dispose d’une glace et d’un fond en saphir traité antireflets. Toutes les finesses et décorations du mouvement sont ainsi proposées au regard. Egalement en platine, la nouvelle boucle déployante se singularise par un système de fermeture à double sécurité.
     
    La Royal Oak Squelette Extra-plate réinterprète les codes et les valeurs originels de la collection pour mieux les transcender. Gravé et numéroté, ce modèle porteur d’une histoire légendaire est l’objet d’une série limitée à 40 exemplaires. Il est l’expression de l’évolution qui a transformé une montre d’avant-garde en modèle icône.


  • Marque  : Audemars Piguet
    Collection  : Royal Oak
    Modèle  : Royal Oak Extra-Plate Squelette Edition Limitée 40ème Anniversaire
    Référence  : 15203PT.OO.1240PT.01
    Nbre de pièces : 40
    Complément : Platine
    En vente depuis : 2012
    Prix du neuf : 114 580 €
    Diamètre : 39 mm
    Epaisseur : 8.10 mm
    Styles : Sportif
    Atypique
    Types : Mécanique à remontage automatique
    Calibre : 5122
    Calibre distinction : Décoré main
    Extra-plat
    Perlage
    Polissage
    Satinage
    Complication : Squelette
    Matière du boîtier : Platine
    Particularité du boitier : Fond saphir
    Traitement antireflet
    Forme : Octogonale
    Etanchéité : 50 mètres
    Affichage : Aiguilles Royal Oak en or gris avec dépôt luminescent
    Index : Luminescents
    Points
    Appliques en or gris
    Verre : Saphir
    Traitement anti-reflet
    Matière du bracelet : Platine
    Fermeture du bracelet : Boucle déployante
    Plus de caractéristiques : Mouvement
    36 rubis
    249 composants
    Diamètre : 28.40 mm
    (12 1/2 lignes)
    Epaisseur : 3.05 mm
    Fréquence :
    19 800 alternances/heure
    Réserve de marche de 40 heures
    Finitions :
    Ponts et Platines réalisés à la main
    Masse oscillante en or 22 carats monobloc estampillée 'AP Royal Oak 1972-2012' avec un motif 'tapisserie' sur son segment extérieur

    Boîtier
    Platine 950

    Bracelet
    Platine 950
    Boucle déployante AP

Actualités en relation